14/05/2014

Record de vitesse pour le Falcon 7X!


unnamed-1.jpg

A quelques jours du début du salon aéronautique dédié à l’aviation d’affaires en Europe (EBACE) à Genève, Dassault aviation vient de réussir un nouveau record avec son Falcon 7X. 

Un Falcon 7X a établi un nouveau record de vitesse transatlantique, volant entre Teterboro dans la zone métropolitaine de New York et l'aéroport de London City à une vitesse moyenne de Mach 0,88. L’avion numéro de série 207 immatriculé F-HGHF, a décollé de l’aéroport de Teterboro dans la banlieue de New York à 8h04 heure locale, le 2 mai, avec Philippe Deleume et Olivier Froment, pilotes de la Société, aux commandes et trois passagers à bord.

L’avion était en configuration normale de vol et 5 heures et 54 minutes plus tard, à 18h58 heure locale, il a atterri sur la très courte piste de 1’200 m (4’000 ft) du London City Airport, au centre de Londres. Sur la majeure partie du trajet de 6’452 kilomètres (3’465 nm), le Falcon 7X a volé à la vitesse de Mach 0.88 à 8 800 m d’altitude (29’000 ft – FL290).

Les éléments de ce vol ont été transmis à la Fédération Aéronautique Internationale en Suisse afin de valider ce nouveau record du monde et le rendre officiel.

Le Falcon 7X :

 

Le Falcon 7X doit son succès à sa flexibilité et son faible coût d'exploitation et ses technologies d'avant garde. Le Falcon 7X a été le premier avion d'affaires entièrement conçu dans un environnement numérique et équipé de commandes de vol numériques.

 

Le Falcon 7X offre une consommation inférieure de 15  à 30 % de carburant de moins que les appareils concurrents, ce qui en réduit sensiblement le coût d'exploitation. Sa configuration tri-réacteurs l'autorise à suivre des routes plus directes au-dessus des océans et ainsi de raccourcir les distances, garantissant une économie de temps et de carburant  sur les longues liaisons transatlantiques et transpacifiques.

 

Le Falcon 7X vole plus vite, seul jet d’affaires long-courrier certifié par l’AESA et la FAA pour décoller de l’aéroport de London City, le Falcon 7X possède un rayon d’action de 5 950nm (11 000km), lorsqu’il transporte huit passagers à Mach 0.80. Il ouvre une nouvelle ère d’innovation, de confort et de performances. Le Falcon 7X parcourt 11 000 km (5950 nm) sans escale et relie Paris à Tokyo,  New York à Dubaï, Berlin à Los Angeles,  Johannesburg à Londres.

 

Avec la sortie du 250e exemplaire de l’appareil et ce nouveau record, Dassault aviation peut se réjouir face à une concurrence toujours plus rude et débuter l’ouverture du salon EBACE dans d’excellentes conditions. 


 

unnamed-2.jpg


 

Photos : 1 Le 7X à l’atterrissage 2 l’équipage @ Dassault Aviation


13/05/2014

Gripen : Souveraineté ou mise sous Tutelle ?

1899579420.jpg


 

 

Il semble que certaines personnes n’aient pas encore compris l’enjeu fondamental de la votation de dimanche prochain. On ne vous demande pas de choisir entre un avion ou de nouvelles chaussettes pour nos soldats ! On parle de l’avenir de notre Force aérienne.

 

 

Maintenir les partenariats et rester neutre : 

 

Aujourd’hui notre Force aérienne travaille en collaboration avec nos voisins directes, mais nous avons également mis en place plusieurs collaborations étendues avec des pays plus éloignés avec lesquels nous travaillons lors d’exercices aériens (TigerMeet, Epervier, TLP, Wittmund, Nightway, Noam, Elite ) et d’échange de pilotes.

 

Ce système nous permets d’entretenir de bonnes relations, également d’échanger nos connaissances et pratiquer des entraînements rigoureux. En parallèle, nous restons souverain de notre espace aérien.

 

D’ici 2016, il est prévu de renforcer nos capacités de police aérienne et donc prendre part plus activement à la collaboration directe avec nos voisins avec la mise en oeuvre de QRA 24/24/7.



 

minima.png


 

32 F/A-18 Hornet ne suffiront pas :

 

La flotte actuelle de Hornet peut en principe remplir la tâches de police aérienne, mais uniquement en situation normale sans restriction du trafic aérien. Lors de tensions ou restrictions du trafic lors du WEF, la protection de l’espace aérien requière une présences permanente d’avions de combat en vol. avec l’unique flotte de F/A-18, notre capacité serait de trois semaine. Les appareils devant alors entrés en maintenance. Avec l’arrivée des 22 Gripen E, cette capacité sera doublée.

 

Par ailleurs, la flotte unique de 32 Hornet accomplit  5’000 heures de vol par avion. L’ensemble de la flotte des F/A-18 vole en moyenne 6’000 heures par année, ce qui représente environ 200 heures de vol par avion. Ceci en tenant compte de l’engagement des F-5 Tiger. Les chiffres de fin 2013 démontrent qu’en moyenne, chaque F/A-18 a d’ores et déjà 2’500 heures de vol à son actif. En continuant sur cette lancée, partie des F/A-18 aura atteint la limite de 5’000 heures de vol dès 2025 et l’autre en 2017. Mais comme les F-5 Tiger seront mis au rebut en 2016, et qu’ils ne seront pas remplacés en cas de non au Gripen, la vie des F/A-18 pourrait bien s’achever en 2025 déjà.

 

Mise sous tutelle de notre espace aérien : 

 

La première conséquence en cas de NON au Gripen concernera donc bien la capacité à durer des Forces aériennes tant dans les domaines du service de police aérienne que de celui de la défense aérienne. 

La seconde conséquence proviendra du retrait des F/A-18 dans la période 2025/2030 sans pouvoir disposer d’un avion de combat moderne. A ce moment là, nous ne pourrons plus assumer la protection aérienne ni les partenariats avec nos voisins ! En résulterait la fin de notre Force aérienne et une mise sous tutelle de notre espace aérien par l’Otan. 

 

 

Une tutelle = perte de souveraineté : 

 

A ce propos, je vous livre le commentaire du Président du Centre de politique de sécurité de Genève, François Heisbourg détaillant les enjeux de la crise ukrainienne pour l’Europe et la Suisse. «Un pays qui n’affirme pas sa souveraineté est diplomatiquement et politiquement vulnérable», avertit l’expert en faisant référence à l’achat des avions de combat Gripen !

Le fait d’avoir des avions de combat n’a pas seulement pour objectif de repousser une possible invasion. C’est un signal. C’est l’affirmation de la souveraineté.


 

10013822_671330649598991_4359381910014370790_n.jpg


 

 

Pour le reste vous trouverez encore les nombreux articles détaillés sur le sujet :



Les mensonges des référendaires :

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/01/14/gripen-les...

 

Gripen, un besoin fondamental : 

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/01/22/gripen-un-...

 

Anti-Gripen un comité de pieds-nickelés : 

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/02/06/anti-gripe...

 

Gripen l’avenir des FA : 

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/02/13/gripen-l-a...

 

L’obligation de police 24/24 : 

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/02/17/l-obligati...

 

Gripen, un contrat béton : 

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/03/02/gripen-un-...

 

Gripen, des radios clean : 

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/03/31/gripen-des...


Gripen E, un choix technologique: 


http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/03/30/gripen-e-u...

 

 


Le Musée central des forces aériennes russes !

3.jpg

 

 

Rien à voir avec les récents développements de l’actualité, mais si l’occasion se présente n’oubliez pas d’aller visiter le Musée central des forces aériennes de la Fédération de Russie.

 

Situé à Monino, à 38 kilomètres à l'est de Moscou, le musée comprend une collection d'avions et d'hélicoptères. Il s’agit d’un des musée les plus importants de part sa taille et la variété de ses expositions. Le Musée des forces aériennes russes montre l’évolution de l’aviation soviétique et risse depuis ses débuts jusqu’à aujourd’hui avec de nombreuses expositions. Ouvert en 1958, le musée en question possède une des plus importantes collections de l'Europe d'appareils aériens.


8a.jpg


 

Le Musée dénombre plus de 173 types d’avions et hélicoptères, près de 127 moteurs et turbines. Parmi eux des modèles de l’académie des Science4s de Russie.

 

 

Le Musée se compose de deux hangars qui abritent des aéronefs de la Seconde Guerre Mondiale dont quelques pièces uniques comme le premier avion russe l’IIya Muromets des années 30.

Les nombreux avions de la Guerre Froide sont en partie exposés à ciel ouvert. On retrouve notamment le fameux prototype de l’avion supersonique Tupolev Tu-144 « Concordski », les spécialistes apprécieront  de découvrir le MiG-105 « Spiral » développé dans les années 60.


16a.jpg


 

 

Petit bémol tout de même, certains avions manquent d’entretien. Tous ceux qui travaillent pour préserver le patrimoine aéronautique connaissent bien ce problème et les difficultés engendrées pour maintenir en bonne condition ces fantastiques pages de notre histoire !

 

 

 

Photos :  1 Tu-28 2 IIyushin 10 3 MiG-15, Mig-17, MiG-21 @ Douglas Alberg

12/05/2014

MiG-21 supplémentaires pour la Croatie !

mig21b10.jpg



L'armée de l'air de la Croate a pris livraison de cinq avions de combat RAC/MiG-21 supplémentaires en provenance de l'Ukraine.  Cette accord complète l’actuelle modernisation de la flotte de MiG-21L «Fishbed». ,

 

Les deux premiers MiG-21 supplémentaires sont arrivés au sein da la base aérienne de Zagreb. Ils proviennent des surplus de l’aviation ukrainienne. 

En parallèle, le Ministère de la Défense Croate a débuté la modernisation de la flotte vieillissante de MiG-21L «Fishbed», c’est l’entreprise ukrainienne Ukspecexport qui est chargée de cette mise à niveau limitée.

 

En effet, douze MiG-21L qui doivent subir une remise à niveau et permettre de patienter, jusqu’à ce que les finances du pays s’améliore, pour permettre une acquisition d’ici 6 à 8 ans d’une nouvelle monture. La modernisation doit permettre de maintenir les MiG-21 jusqu’en 2020.

Ukspecexport installe son système de navigation GLONASS (GPS russe) qui permet la navigation autonome et le ciblage. Les appareils recevront un système de communication crypté de nouvelle génération. L’avionique comprend un écran EFIS en remplacement des instruments de vol de base. Des améliorations seront apportées en ce qui concerne le siège éjectable.

 

Retard de livraison: 

 

Aux dernières nouvelles, la mise à niveau des appareils croate prend du retard, ceci en raison des actuels troubles que traverse l’Ukraine. Zagreb devrait recevoir 7 avions modernisés d’ici la fin mai, ces appareils sont pour l’instant toujours sur les ateliers de l’avionneur.

La Croatie attend également le retour de deux hélicoptères Mil Mi-8MTV dont la modernisation est également ralentie, on parle de deux mois de retard, les pièces seraient bloquées sur le port de Sébastopol en Crimée.

2043677688.jpg

 

Photos : MIG-21L croate @ Force aérienne Croate

20:30 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mig-21, croatie |  Facebook | |

10/05/2014

L’A350XWB bientôt certifié !

800x600_1399369868_A350_XWB_in_Florida_for_more_extreme_weather_testing.jpg


PARIS,  Airbus progresse bien vers une certification de l'A350 "vers la fin de l'été" comme prévu, a déclaré mercredi Patrick Ky, directeur exécutif de l'Agence européenne de sécurité aérienne (AESA). L'avionneur européen, filiale d'Airbus Group, réalise en ce moment la phase finale des essais du futur long-courrier en vue de la livraison à la fin de l'année à son premier client, Qatar Airways.

Menant pas à pas les différentes étapes du programme, Airbus cherche à tirer les leçons du lancement de son très gros porteur A380, qui avait multiplié les retards, et du Boeing B787. L'A350 est très bien parti pour obtenir, comme prévu, sa certification au troisième trimestre (juillet-septembre) pour une livraison du premier appareil à Qatar Airways au quatrième trimestre. Ce qui serait une incroyable performance pour un avion de nouvelle génération.

Essais climatiques : 

En ce moment un exemplaire de l’A350XWB, le no: MSN 2 effectue des essais climatiques au sein du McKinley Climatic Laboratory. Ces tests doivent démontrer la résistance de l’avion en condition de températures extrêmes de -54°C à plus de 70°C avec ou sans humidité.

Photo: A350XWB @ Airbus/B.hoffman


11:20 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : airbus, a350xwb |  Facebook | |