16/04/2014

50heures d’essais pour le Scorpion !

textronairlandscorpion.jpg

 

 

Le surprenant petit jet « Scorpion » de Textron Cessna vient de boucler ses 50 heures de tests en vol.  Le prototype a volé à 30’000 pieds de 120 à 310 nœuds.

 

Révéler le 13 décembre dernier, le Cessna Textron « Scorpion, est un petit jet de surveillance et de collecte de renseignement (RSR). En date du 9 avril, l’équipe d’essais avait effectué 26 vols distincts, pour recueillir des données sur les performances du petit biréacteur et ceci à différentes vitesses, altitudes et taux de grimpée. Ces 50 heures ont également permis d’évaluer la réactivité de l’avionique et des commandes de vol. Selon les premières informations transmises, l’avion qui dispose de commandes de vol et une hydraulique basée sur celle du Cessna Citation X ont bien fonctionnés.

 

Selon le calendrier de développement du constructeur, l’avion devrait voler un peu plus de 300 heures cette année, nécessitant 150 vols.

 

Cessna et Bell Helicopter Textron sont partenaires pour le développement d’un avion de renseignement, surveillance et reconnaissance de nouvelle génération. Dénommé «Scorpion», cet aéronef est de conception entièrement en matériaux composites avec un cockpit en tandem. Il dispose d’un support de capteurs rétractables, une baie pour des armes en interne et des points durs sur les ailes. Il est propulsé par turboréacteurs jumeaux produire pouvant produire 8’000 livres de poussée, son plafond pratique est de 45’000 pieds.

 

Le Scorpion est conçu pour répondre aux contraintes budgétaires de plus en plus strictes en vigueur actuellement. Il doit pouvoir répondre à diverses missions comme la sécurité intérieure en tant qu’appareil de recherche et de sauvetage, la lutte contre les narcotiques, mais aussi la reconnaissance du champ de bataille et l’appui au sol léger. Pour répondre à ces différentes missions, les concepteurs ont prévu une capacité de transition rapide entre la basse vitesse et la haute vitesse.

 

Le Scorpion a une vitesse de croisière maximale de 450 ktas (517 mph)  avec un rayon d’action de 2’400 miles nautiques. L'avion peut transporter une charge utile interne jusqu'à £ 3000.

 

bilde.jpg

 

Photos : Le Textron Scorpion @ Textron/Cessna

 

 

12:46 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : textron cessna, scorpion rsr |  Facebook | |

15/04/2014

L’Inde cherche un nouvel avion AWACS!

Beriev_A-50EI_Mainstay2009.jpg


 

New Dehli, l’Inde ne cesse de nous surprendre, ce pays possède déjà deux types d’avions AWACS, et pourtant celui-ci vient de lancer un programme de prospection pour un troisième modèle ! En  effet, l’Indian Air Force dispose aujourd’hui des avions d’alerte lointaine : l’IL-76 «Maintays» modernisé par Israël et l’Embraer EMB-145 AEW&C. 

 

Selon les premières informations disponibles, l’Inde via le ministère du Centre de Défense des Systèmes Aéroportés (CABS), envisage de se doter d’un AWACS de longue portée permettant une capacité opérationnelle en altitude plus élevée. Les candidats pourront se faire connaitre à partir du 15 juillet prochain.

 

L’avion devra être dérivé d’une plateforme civile qui en facilite l’entretien. Des essais en situation pourraient débuter d’ici la fin de l’année en Inde. L’Indian Air Force pourrait disposer de 1,2 milliards de dollars pour cette acquisition, ce montant ne tiendrait pas compte de coûts relatifs aux essais de base.

 

Deux candidats sérieux : 

 

A première vue, deux candidats pourraient déjà se positionner sur cette compétition, l’européen Airbus Military (Airbus Group) pourraient proposer une version AWACS, basée sur une cellule d’A330 similaire à l’actuelle A330 MRTT. En effet, l’Inde a justement passée commande de l’A330 MRTT, ce qui pourrait justifier de nombreux avantages en matière de maintenance et de facilités dans la formation des futurs équipages.

 

Boeing semble vouloir se lancer avec une version dérivée de son KC-46A de ravitaillement. L’avionneur américain se montre déjà fébrile quant aux possibilités de développement de cette nouvelle version dérivée du B767.


 

iaf indian air force flight operational ERJ-145 indigenous Airborne Warning and Control System (AEW&C) EMB-145I  brazilianarray antenna unit (AAU)radar (7).jpg


 

Photos :  1 IL-76 IAF 2 EMB-145 IAF @ IAF


20:56 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : iaf, awacs |  Facebook | |

Payerne visite d’adieux des Mirage F1 !

0004_Mirages_F1_Payerne_28032014.jpg

 

Fin mars, quatre avions de reconnaissance Mirage F1CR de l’Armée de l’air française sont venus dire leurs adieux à l’aérodrome de Payerne et ceci dans le cadre du prochain retrait de cet avion après 40 ans de bons et loyaux services.

 

En effet, le 13 juin prochain, les derniers Dassault Mirage F1CR encore en service au sein de l’Escadron de Reconnaissance 2/33 « Savoie » prendront définitivement leur retraite. Une cérémonie sera organisée afin de fêter la fin de carrière opérationnelle au sein de la base aérienne 118  de Mont-de-Marsan le 30 juin prochain.

 

Selon les dernières informations disponibles, le dernier vol d’un Mirage F1 aura lieu lors du traditionnel défilé du 14 juillet prochain sur les Champs-Elysée.

 

Avec le retrait des Mirages F1CR au milieu de cette année, L’Armée de l’air a prévu de modifier les Mirage 2000D pour pouvoir assumer la reconnaissance tactique. Ceux-ci recevront l’actuelle nacelle de reconnaissance des F1, l’ASTAC. Thales Systèmes Aéroportés est mandaté pour équiper 55 Mirages 2000D du système ASTAC (Analyseur de Signaux Tactiques) et la société Alkan se chargera du système d’attache PU 9010.

 

0009_Mirages_F1_Payerne_28032014.jpg

 

 

Photos : Mirage F1CR du 2/33 « Savoie » à Payerne @ David Studer

 

 

A découvrir, l’excellent travail photographique de David sur : www.lerx.net

 

 

 

 

 

 

 

14/04/2014

Falcon 7X, nEUROn et Rafale en patrouille !

2014_04_Falcon_7X_Rafale_nEUROn_1_800-600x399.jpg


 

Dassault Aviation a réalisé le 20 mars dernier une grande première avec la réalisation d’un vol en patrouille du drone expérimental européen nEUROn avec un Rafale et un Falcon 7X. Il s’agissait là du premier vol d’un drone militaire en formation avec deux autres aéronefs.

 

Ce vol était particulièrement complexe à organiser,  pour chacune des figures à enchaîner, il faut que se retrouvent dans un même espace de travail, au même moment, des aéronefs venant de points d'attente distincts et affichant des performances de vol différentes, expliquent les ingénieurs de Dassault. Il a fallu se prémunir des risques d'interférences, comme les turbulences aérodynamiques des appareils entre eux, et des risques de perturbation dans les communications entre le nEUROn et sa station de contrôle au sol.

 

Ce vol durant lequel le drone a évolué avec deux avions avec des pilotes à bord est un défi technologique, qui a duré 1h 50mn au-dessus de la Méditerranée pendant plusieurs centaines de kilomètres. 


 

2014_04_Falcon_7X_Rafale_nEUROn_2_1280x396.jpg


21:24 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dassault aviation, neuron, rafale, falcon 7x |  Facebook | |

13/04/2014

Gripen, les enjeux de la votation !

1544407523.jpg


 

Dans ce nouvel article, nous allons voir que la votation du 18 mai prochain sur le «fond Gripen»  ne concerne pas simplement le choix d’un avion, mais concerne l’avenir des Forces aériennes et de la réponse ce celle-ci, aux diverses menaces de demain.

 

Les menaces aériennes:


 

menaces.png


 

Les menaces aériennes de demain sont directement liées aux divers conflits potentiels, qui éclore dans le monde. La réponse immédiate consiste dans la dissuasion armée. Par contre, nous pouvons classifier, quatre types menaces : 

 

*La modernisation des flottes aériennes avec de nouveaux aéronefs, d’ici 2025 la majeure partie des pays auront modernisé leur aviation, avec de nouveaux appareils plus performants.

 

*La prolifération balistique nous pose un nouveau défi, tous les trois ans un pays est capable de disposer d’une capacité de frappe balistique au-delà de son propre continent. Un nombre grandissant de pays situé en Asie-Pacifique, le Moyen-Orient, le proche-Orient, l’Afrique du Nord et l’Amérique latine sont potentiellement capable de frapper un pays situé en Europe avec des missiles balistiques à charge conventionnelle. 

 

*L’arrivée d’ici 10 ans de la nouvelle génération de drones furtifs, permettra à ses acquéreurs de prendre un avantage significatif par rapport aux nations qui n’auront pas su répondre à cette nouvelle menace.

 

*Les Etats-Unis, la Russie et maintenant la Chine, développent une nouvelle génération de bombardiers stratégiques à très grande vitesse capable de frapper des cibles intercontinentales n’importe où sur la planète. 

 

 

Les réponses de nos Forces aériennes : 


 

réponses.png


 

Pour répondre à l’ensemble de ces menaces, nos Forces aériennes prévoient une importante mutation dont la pierre centrale est l’acquisition de l’avion de combat Gripen E.

 

Dans quelques semaines, nous connaîtrons le nom du nouveau drone de reconnaissance qui viendra épauler la compétence de renseignement de l’armée et qui apportera également, un souffle nouveau pour l’appuis aux autorités civils.

 

Le DDPS prévoit d’ici 2017, le remplacement des actuels systèmes de DCA en service soit les missiles BAe Rapier et canons Oerlikon de 35mm et stations de guidage Skyguard, par un ou deux nouveaux systèmes ayant la capacité de détecter les missiles balistiques et drones furtifs et de les combattre.

 

Le remplacement des radars tactiques mobiles basse-altitude TAFLIR par un nouveau système de dernière génération.

 

La modernisation des centrales d’engagement et de commandement de Forces aériennes.

 

En conséquence : 

 

La supériorité aérienne reste donc déterminante, faisant la victoire ou la défaite, mais permet en priorité, la dissuasion des conflits. Les avions de combat sont indiscutablement un élément essentiel d’une armée, car ils permettent le lien entre les divers systèmes des Forces aériennes et viennent efficacement compléter les dispositifs de DCA, qui de part notre topographie, ne permettent qu’une protection de sectorielle.

 

La votation du 18 mai prochain, porte sur bien plus qu’un type d’avion, il s’agit de la pierre centrale, capable de détecter grâce à ses capteurs, comme le nouveau radar AESA et l’IRST, de pouvoir répondre aux nouvelles menaces, d’assurer le lien entre les nouveaux systèmes pour permettre d’assurer à long terme notre souveraineté aérienne.


 

home.parsys.81137.Image.gif.jpeg


 

Photos : 1 Gripen F de développement @ Saab 2 Les menaces aériennes  3 La réponses des FA @ P.Kümmerling 4 Gripen E avec 5 Meteor et deux Iris-T@ DDPS

 

Les liens avec les articles sur la votation : 

 

Les mensonges des référendaires :

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/01/14/gripen-les...

 

Gripen, un besoin fondamental : 

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/01/22/gripen-un-...

 

Anti-Gripen un comité de pieds-nickelés : 

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/02/06/anti-gripe...

 

Gripen l’avenir des FA : 

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/02/13/gripen-l-a...

 

L’obligation de police 24/24 : 

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/02/17/l-obligati...

 

Gripen, un contrat béton : 

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/03/02/gripen-un-...

 

Gripen, des radios clean : 

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/03/31/gripen-des...


Gripen E, un choix technologique: 


 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/03/30/gripen-e-u...