20/11/2014

L’AV-8B sera retiré du service en 2025 !

AV8B456.jpg

 

Le Corps des Marines (USMC) a prévu de retirer du service sa flotte de Boeing/BAe AV-8B «Harrier II» en 2025, soit cinq ans plus tôt que prévu initialement. Ce retrait fera économiser près d’un milliard de dollars à l’USMC et permettra de redistribuer cette somme en faveur du Lockheed-Martin F-35B « Lightning II».

 

Combler ce départ prématuré:

 

Cependant, le départ à la retraite avancée de la flotte d’AV-8B n’est pas sans conséquence, en matière de capacités opérationnelles.  L’USMC doit donc combler les lacunes du départ des AV-8B en prolongeant la mise en service des Boeing F/A-18A/B & C/D jusqu’en 2030, date à laquelle, il sera possible de compter sur une flotte suffisante de F-35B.

 

La prolongation de la flotte de «Hornet» implique une mise à jour des aéronefs avec l’adaptation pour les modèles A/B de récepteurs d’alerte radar ALR-67 et ALQ-164 et le montage de la liaison électronique Link16. Les modèles C/D recevront la quatrième génération de la nacelle «Litening» ainsi que les missiles  AIM-120C7 AMRAAM et l’AIM-9X Block II.

De plus un programme d’extension du service de vie devrait permettre à un nombre limité de F/A-18C/D de voler jusqu'à 10.000 heures. Les autres aéronefs étant progressivement retirés entre 2022 et 2026.

 

Problèmes de transition : 

 

Le Corps des Marines se retrouve avec une série de problèmes de transition, en effet, les capacités de soutien rapproché de l’AV-8B ne pourront être comblées complètement, de plus le calendrier actuel de production du F-35B prévoit 20 aéronefs par année, alors que pour assurer une bonne transition il en faudrait 24. Sans quoi la transition ne pourra être achevée en 2030. 

 

L’AV-8B «Harrier II» : 

 

L’ AV-8B Harrier II (désignation américaine) ou Harrier GR.5 (désignation anglaise) est la seconde génération du Hawker Siddeley Harrier. Son développement a été initié à la fin des années 1970 par les Etats-Unis rejoints rapidement par le Royaume-Uni qui avait conçu la version initiale.

Une version AV-8B(NA) destinée à l'attaque nocturne apparut en 1987, équipée d'une caméra infrarouge et d'un tableau de bord compatible avec les équipements de vision nocturne américains. Elle dispose également d'un réacteur 10 % plus puissant et de quelques autres modifications.

La version AV-8B+ (ou Harrier II Plus) apparut en 1992. En plus des modifications du AV-8B(NA), elle dispose d'une version adaptée du radar Hughes AN/APG-65 du F/A-18A/B. Deux rails supplémentaires d'emport pour missile AIM-9 ont également été installés. Le AV-8B+ a été vendu à l'Italie (18 avions) et à l'Espagne (9 avions plus 10 AV-8B modifiés), une partie de ces avions sont assemblés localement.

 

AB8B7893.jpg


 

Photos : Boeing/BAe AV-8B Harrier II @USMC

20:27 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : usmc, corps des marines, boeing, av-8b harrier 2 |  Facebook | |

19/11/2014

Le Brésil confirme l’achat de 108 Gripen E !

3110671983.jpg

 

Sao Paulo, le Brésil confirme l’achat de 108 avions de combat Saab JAS-39 Gripen E MS21 pour équiper la Force aérienne du Brésil (FAB). Cette confirmation fait suite à l’achat de la première tranche de 36 Gripen E. 

 

Premier contrat : 

 

Le groupe suédois d'armement et d'aéronautique Saab avait annoncé annoncé le 27 octobre dernier avoir finalisé la vente de 36 avions Gripen E au Brésil pour 4,28 mrd EUR (5,2 mrd CHF) et engagé une coopération industrielle, avec notamment un transfert de compétence pendant dix ans. Ce contrat comprend le transfert de technologie, la mise en route d’une chaine de fabrication, la formation du personnel et la logistique, sans oublier l’armement complet des aéronefs et les pièces de rechanges. 

 

108 Gripen E popur l’IAF : 

 

Il restait à définir le nombre total de Gripen E qui équiperont la FAB, on estimait un potentiel de 80 à 120 aéronefs, le chiffre est cette fois confirmé, la FAB sera dotée de 108 Gripen E.  Ce chiffre ne prend pas en compte l’éventuel achat de «Sea Gripen» pour la Marine.

 

Livraison en trois lots: 

 

Les informations en provenances du Brésil et de la Suède confirme une livraison en trois  lot. Le nombre exactes d’aéronefs par lot n’est à ce jour pas rendu officiel. 

 

Equipement connu : 

 

Les Gripen E brésiliens disposeront des mêmes équipement de bord que la version suédoise (initialement proposée en Suisse), mais seront doté du missile courte-portée «A-Darter» de Denel Dynamics et pourra notamment emporter le nouveau missile multi-rôle «Marlin» du même concepteur. 

 

Premiers pilotes formés : 

 

Le Capitaine Gustavo de Oliveira Pascotto et le capitaine Ramon Santos Forneas se préparent à débuter une formation sur Gripen d’ici trois semaines. Actuellement, les deux pilotes participent des entraînement sur des simulateurs sur la aérienne suédoise de Skaraborg dans la partie ouest de la Suède. 

 

Le Saab JAS Gripen E MS21: 

 

Radar AESA : le radar AESA (Active Electronically Scanned Array)  ES05 «Raven» offre une ouverture exceptionnelle et unique au monde sur 200°, l'avion suédois peut voir là ou les autres sont aveugles et ceci grâce au système SWASHPLATE, alors que les radars concurrents ouvrent sur 140°. L'antenne radar produite par Selex-ES est de même conception que celle de l'Eurofighter.

 

IRST: (Infra-Red Seach and Track) le système de capteur passif/actif infrarouge Skyward-G produit par Selex-ES  est synchronisé (transmission de données d’acquisition entre les appareils) et offre également la capacité d’accrocher des missiles en rapprochement pour les combattre.

 

Electronique : le Gripen E dispose d’une nouvelle architecture électronique (Net Centric Warfare - NCW). Jugée dix fois plus rapide que ses concurrents. Le nouveau système central PPLI (Precise Participant Location and Identification) et relie l’ensemble aux pistes des capteurs internes et externes (RAVEN, IRST, EW39, pod ATFLIR) pour ensuite offrir les meilleures réponses aux menaces.

 

Large palette d’équipement : la famille « Gripen » est optimisée pour un choix d’armement et d’équipements connexes particulièrement large. Un utilisateur peut donc choisir, entre différents systèmes d’armes européens, américains, israéliens et brésiliens et sudafricain. Il en va de même pour les nacelles « recco » et de désignation laser.

 

Mode Supercruise  & biokérosène : le Gripen E dispose du nouveau moteur General-Electric F-414G avec mode « SuperCruise » qui permet de décoller sans postcombustion à pleine charge et d’atteindre Mach1,2. Avec ce mode, les décibels chutent à 99 contre 123 avec la postcombustion. De plus, le moteur F414G est le seul pour l’instant à être validé avec du biokérosène. La Suède prévoit d’ici 2025, de fabriquer 25% de biokérosène à base de compost à des fins écologiques, mais également pour diminuer sa dépendance au kérosène fossile.  

 

Optimisé pour les drones : les suédois sont les premiers à avoir anticipé l’usage d’ici 10 ans de drones tactiques en binôme avec des avions de combat, de ce fait le Gripen E est le premier avion a disposer d’un architecture permettant le chargement de logiciel en vue d’un tel emploi.

 

Leurre actif nouvelle génération : le Gripen sera le premier avion a disposer du leurre actif anti-missiles de nouvelle génération  «BriteCloud». Une fois largué, le «BriteCloud» recherche les menacent prioritaires en utilisant la technologie de mémoire numérique autonome (DRFM). Les impulsions radars sont captées dans l'ordinateur de bord du «BriteCloud», puis copiées en utilisant les fréquences de répétitions pour ensuite simuler une «fausse cible». Cette fausse cible, si convaincante que le système de menace ne peut pas détecter la supercherie. Le «BriteCloud» pourra séduire même les menaces les plus modernes, loin de la plate-forme de tir.

 

 

Protection de guerre électronique nouvelle génération : 

Ce système s’intègre dans une architecture complète de guerre électronique (Warfare System) qui comprend les derniers développements avec la détection des missiles en approche de type électro-optique EW39 (ultra-violet) qui fonctionne avec les lances-leurres Saab BOH/BOL de dernière génération (ADIS) couplés avec le système d'alerte aéroporté passif (PAWS-2) d'Elbit Systems. Le PAWS-2 est systèmes d'avertissement de missiles IR (Infrarouge). Il fournit une alerte au personnel navigant de la présence de missiles hostiles et actifs.

 

3401972926.jpg

 

Photos :  Images de synthèse du futur Gripen E de la FAB @ FAB/Saab

 

Le Falcon 8X effectuera son Roll out en décembre !

Dassault-Falcon-8X_Dassault-570x357.jpg

On l’attend avec impatience, le Falcon 8X de Dassault effectuera son Roll Out  le 17 décembre prochain depuis les installations de l’avionneur à de Bordeaux-Mérignac. Cette avancée dans le programme du triréacteur d'affaires très long-gamme confirme la bonne voie du calendrier pour un premier vol au premier trimestre de 2015.

Ce premier exemplaire du 8X sera consacrée à l'expansion de l'enveloppe de vol, tandis qu'un second 8X actuellement en construction devrait prendre son envol dans le deuxième trimestre de 2015, servira à tester les performances. Un troisième avion testera les systèmes de cabine et la préparation à l'entrée en service.

Le Falcon 8X sera un ultra long-courrier qui affichera une distance franchissable de 6’450 nm (11’945 km), dans la cabine la plus longue de tous les Falcon construits à ce jour. Il sera équipé d’une version améliorée du réacteur Pratt & Whitney Canada PW307 qui motorise le Falcon 7X, ainsi que d’une nouvelle voilure entièrement optimisée. Grâce à ces atouts, le 8X sera 35 % plus éco-efficient que n’importe quel autre avion du segment ultra long-courrier. Cette économie en carburant réduira d’autant les coûts d’exploitation.

Le Falcon 8X devrait pouvoir décoller sur des pistes d’une longueur de 6 000ft (1 830 m) et afficher une vitesse d’approche d’environ 106kts (197 km/h) à la masse type d’atterrissage.

Photo : le Falcon 8X @ Dassault Aviation

12:49 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dasaault aviation, falcon 8x |  Facebook | |

18/11/2014

La Tchéquie veut plus de Gripen !

IMG_1500.JPG

 

 

La République tchèque prépare une demande d’augmentation de sa flotte de Gripen, en en raison de la détérioration de la sécurité dans sa région.

 

La République tchèque prévoit de louer six avions de combat Saab JAS-39 C/D Gripen supplémentaires. A ce jour, ce pays utilise 14 appareils de ce type et vient justement de prolongé le contrat de location avec la Suède. 

 

Selon le général de brigade Libor Stefanik de la Force aérienne de la République tchèque, l’augmentation de la flotte de Gripen à 20 appareils sera significative pour le renforcement de la capacité de défense de l'Etat. 

Cependant ajoute-t-il, « ces vingt aéronefs restent encore insuffisants en nombre, pour une bonne protection de l'espace aérien du pays».

 

Le JAS39-C/D Gripen en Tchéquie : 

 

Le Saab JAS-39C/D Gripen est opérationnel au sein la Force aérienne tchèque depuis juin 2005. Les Gripen tchèques sont régulièrement en vol jusqu'à plusieurs heures, plus que tout autre Gripen nulle part ailleurs et ceci d epart la position du pays et ils ont également mené avec succès plusieurs missions de l'OTAN. 

Le standard C/D MS19 des Gripen tchèques passera également au standard MS20 qui comprend : de nouvelles radios cryptées et une liaison de donnée Link16. Des lunettes de vision nocturne compléteront également l’équipement des pilotes.

 

3295865854.jpg

 

 

Photos : 1 Gripen tchèques  2 Lors du Tiger Meet @ Force aérienne de la République tchèque

Airbus lance l’A330 Beluga !

BELUGA_A350_XWB_wing_-_Copyright_Jane_Widdowson.jpg

 

 

Airbus Group, va lancer le développement et la production de cinq nouveaux «Beluga» basé sur la cellule de l’A330. Le premier des cinq nouveaux bélugas entrera en service à la mi-2019.

 

La nouveau Beluga sera basé sur l'A330 avec une grande réutilisation des composants et d’équipements existants. Le  cockpit sera le même que sur l’A330, mais la structure de la soute et l'extrémité arrière et la queue seront parmi les éléments qui seront nouvellement développé.

 

Cette solution développée par Airbus doit permettre d’accompagner la montée en charge industrielle de l'A350XWB et les augmentations de production de ses autres appareils. Les A330 Beluga seront opérés en parallèle de ceux actuellement en service. Ces derniers devraient être retirés progressivement d'ici à 2025. Airbus possède actuellement 5 "Beluga", mais ne peut en construire davantage car l'appareil est basé sur l'ancien A300, dont les chaînes d'assemblages n'existent plus. 

 

BELUGA_A350_XWB_right_wing_unloading.jpg

 

Photos : le Futur A330 Beluga @ Airbus Group /A.Goussé

 

11:14 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : airbus group, beluga, a330, a330 beluga |  Facebook | |