16/11/2013

Livraisons de P-8I & porte-avions à la marine indienne !

P66010-02.jpg


SEATTLE, Boeing a livré vendredi le deuxième avion de patrouille maritime P-8I «Poseidon» à l'Inde. Au total, se sont huit appareils de ce type, qui vont équiper la marine indienne. Le premier appareil a été livré en mai de cette année.

Le P-8I est la variante destinée à la marine indienne du P-8A «Poseidon» que Boeing a développé pour l'US Navy. Ce second appareil a rejoint le premier sur la base navale de Rajali. 

Alors, que l'avion livré hier va commencer ses essais en vol dans les prochains mois, le premier P-8I récemment a terminé de tester ses capacités d'armement, y compris  le tir réussi d'un missile «Harpoon» anti-navire et de torpilles sur une cible.

Rappel : 

Les P-8A & I «Poseidon»  sont conçus pour remplacer le P-3C «Orion» comme appareil de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et anti-surface (LAN), de renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). La famille P-8 est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Les P-8 «Poseidon» sont conçus pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Ils offrent une plus grande capacité de combat et demanderont moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans les marines utilisatrices.

 

L’Inde reçoit son porte-avions : 


 

199393225.jpg


 

En parallèle à cette nouvelle, ce matin,la Russie a livré à l'Inde le porte-avions Vikramaditya. Le commandant du navire, Suraj Berry et le directeur adjoint de l'agence d'exportation d'armes de la Russie, Igor Sevastyanov, ont signé les documents de livraison du navire, selon Itar-Tass.

La Russie a effectué une refonte majeure du porte-avions, qui a rejoint la marine soviétique en 1987 sous le nom Amiral Gorshkov. Il a maintenant été rebaptisé INS Vikramaditya, le nom d'un empereur indien.

La marine indienne va opérer des avions de combat MiG-29KUB à partir de son porte-avions. Les MIG-29K/KUB dispose d’un radar  multi-mode "pulse-Doppler" de type "Zhuk-ME" fabriqué par "Fazotron-INPI" Corporation. En comparaison avec les radars de la génération précédente, le "Zhuk-ME" dispose d’un plus grand angle de balayage en azimut, offrant une portée de détection deux fois plus longue. Le "Zhuk-ME" permet le suivi de 10 cibles aériennes avec quatre cibles en tirs simultané de missiles. Par la suite, les MiG-29K/KUB devraient recevoir le radar «Zhuk-AE» doté d’une antenne à balayage électronique (AESA).

Les MiG-29K/KUB sont équipés d’un canal IRST et d’un système de désignation laser d’illumination destiné aux cibles terrestres.


 

1164548940-1.jpg


Photos : 1 Le second P-8I@ Boeing 2 Porte-avions Vikramaditya@ RIA-Novosti 3 MiG-29KUB @ RAC-MiG

11:38 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing p-8i, marine indienne, mig-29kub |  Facebook | |

15/11/2013

Trop cher, la Biélorussie ne veut plus du Su-27 !

800px-Su-27UBM_Radom_2009_c.jpg

 

 

MINSK, les Forces armées biélorusses vont renoncer à l'exploitation des chasseurs Sukhoi Su-27 « Flanker», selon l’annonce faite par le commandant de l'Armée de l'air et des Troupes de défense antiaérienne de Biélorussie Oleg Dvigalev. La Biélorussie désire se doter de MiG-35 et prévoit l’acquisition d’avions écoles Yak-130.

 

Sukhoi Su-27 mal adapté :

 

Pour l’Armée de l’air Biélorusse, l’exploitation des avions de combat Sukhoi Su-27 « Flanker »

est trop onéreuse, ils consomment beaucoup trop de kérosène, de plus, le puissant chasseur hérité de l’ère soviétique s’avère mal adapté au petit territoire Biélorusse.

 

MiG-35 en vue ?

 

2104968721.jpg

 

Si rien n’est officiel pour l’instant, le commandant de l'Armée de l'air ne cache pas l’idée, que le remplaçant du Su-27 pourrait bien être le MiG-35. Le MIG-35 moderne et plus petit correspondrait idéalement pour la Biélorussie. Il fait partie de la quatrième génération des chasseurs MIG. Construit dans l’usine Sokol de Nijni-Novgorod à 500km à l’est de Moscou, le MiG-35 a reçu le nouveau moteur RD-33MKV équipé de tuyère à poussée vectorielle orientable. Cet appareil confirme la fin de l’âge sombre de la technologie aéronautique de la Russie, il a reçu un radar actif à balayage électronique (AESA) Zhuk-MAE d’une portée de 130 à 200km pouvant traquer une trentaine de cibles et d’en engager 8.

La capacité en carburant faisant défaut sur les anciennes versions, elle a été accrue de 50% sur ce modèle. A suivre..

 

Yak-130 de formation :

 

577937097.jpg

 

Par contre, la Biélorussie a confirmé son intention de remplacer ses avions école L-39C « Albatros » par le Yakovlev Yak-130 en 2015.

 Le Yak-130 a subi une longue phase d’essais de 2005 à 2009 impliquant 3 appareils. Les Yak-130 sortent de deux chaînes de production, l’une à  Nizhny Novgorod et l’autre se situe à Irkutsk. 

Le Yak-130 est un avion très maniable subsonique avec un rayon d’action de 1.250 miles (2.000 kilomètres) et une vitesse maximale de 600 mp / h (1.060 km / h) en vol en palier. Il peut transporter une charge utile de combat d'un maximum de £ 6.600 (3.000 kg).  Le Yak-130 peut être utilisé à partir de pistes non goudronnées et de petits aérodromes non préparées. L'appareil dispose d'un cockpit en tandem climatisée et pressurisée à deux places, équipés de sièges éjectables NPO Zvezda K-36LT3.5  de type zéro-zéro (zéro altitude, zéro vitesse). Les pilotes ont une vue à travers une verrière thermoformée. 

 

Le Yak-130 de production est le premier avion russe avec une suite avionique entièrement numérique. L'avionique répond au Standard MIL1553. Comme un avion d'entraînement avancé, Yak-130 est adapté pour la formation des pilotes ou le recyclage pour permettre de transiter sur des appareils de quatrième et cinquième génération. 

 

Photos : 1 Su-27UBM Biélorusse@ Armée de l’air Biélorusse 2 MiG-35 @RACMIG 3 Yak-130@ Yakovlev

 

12:06 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : biélorussie, sukhoi, mig, su-27 flanker, mig-35, yak-130 |  Facebook | |

14/11/2013

Retour en mer pour le X-47B !

Pièce jointe-1.jpeg


 

 

USS Theodore Roosevelt (CVN 71), la Marine américaine a étendu ses activités de test sur porte-avions, avec le drone X -47B de Northrop-Grumman. Il s’agit de la seconde campagne d’essais à bord d’un bâtiment de l’US Navy.

 

Ces derniers tests ont démontré la capacité du drone X -47B à s'intégrer au sein de l'environnement de bord. L'appareil a effectué des manœuvres sur le bateau pour générer des données qui caractérisent l'environnement à proximité du poste de pilotage au sol. En effet, sur le pont un homme dirige le drone pour ses déplacements à l’aide d’une télécommande un peu particulière (voir photo).


 

Pièce jointe.jpeg


 

En outre, le drone a pris part à des exercices de vol avec catapultages, ainsi que des appontages. Plusieurs vols d’une durée d’environ 45 minutes ont été effectués en mode automatique avec succès.

L’un des objectifs majeurs du programme X-47B est de démontrer la capacité du drone à communiquer avec d’autres aéronefs. 

 

Ces essais vont également valider le concept d’emploi d’un drone sur un portes-avions et son environnement particulier et de s’assurer que le fonctionnement est parfaitement sécuritaire.

 

Rappel : 

 

Ce drone de combat autonome sera capable à terme d’effectuer des missions de surveillance, de tir et d’occupation de l’espace aérien sur de très longues périodes. Un opérateur au sol a la possibilité de communiquer avec le drone en permanence, afin de redéfinir par exemple sa mission en cours. L’intervention humaine sera uniquement cantonnée à l’envoi et la réception d’informations. Contrairement aux pilotes, le drone n’est pas sujet à la fatigue ou à la faim. De plus, avec sa capacité à se ravitailler en vol, il possèdera une autonomie record. L’objectif principal est l’occupation de l’espace aérien 24 Heures sur 24 quel que soit les conditions.

Destiné principalement à des missions d’observation, il est cependant capable d’effectuer des lâchés de bombe car il possède une soute d’une capacité de charge utile de 2 Tonnes.


 

131109-N-ZZ999-176.JPG


Caractéristiques du X-47B :

Le drone  présente une configuration en pointe de flèche, sans queue. L'angle du bord d'attaque est de 55° et celui du bord de fuite de 35°. Le train d'atterrissage est ré-tractable tricycle avec une roulette de nez. La configuration comporte 6 surfaces de contrôle : 2 ailerons et 4 inlaids (des petits volets à proximité des extrémités d'ailes).

Le moteur, un Pratt & Whitney JT15D est installé sur le dos de l'avion, l'entrée d'air avec une structure en serpentin destinée à réduire la signature radar. Par contre, pour des raisons de coût, la tuyère d'éjection est simple, sans réduction de signature radar ou infrarouge.

L'avion a été construit sur la base de Mojave en matériau composite par Burt Rutan Scaled Composites, la société aéronautique de Burt Rutan. Cette société dispose de l'expérience nécessaire pour construire un avion dans ces matériaux avec un coût maîtrisé.


 

Pièce jointe-2.jpeg


 

Photos : 1,3,4 X-47B au décollage sur porte-avions 2 Les télécommandes qui servent à gérer le X-47B au sol @ US Navy

Essais réussi pour le détecteur de cendres !

800x600_1384266028_AVOID_Airbus_A340-300_MSN1_during_the_test_flight_fitted_with_AVOID_sensor.jpg

 

Le constructeur aéronautique Airbus en collaboration avec la société Nicarnica Aviation et la compagnie aérienne Easyjet , ont recréé un nuage de cendres volcanique artificiel pour tester le système de détection « Avoid », qui permet de détecter et de mesurer la concentration de cendres dans l’atmosphère.  Nicarnica a développé le système de détection  « Avoid », Airbus a engagé des avions et Easyjet a apporté son soutien financier, ainsi que l’expertise de Ian Davies, son patron de l'ingénierie qui a été à l'initiative du projet.

 

800x600_1384266817_AVOID_The_Airbus_A400M_releases_volcanic_ash_to_form_artificial_ash_cloud_for_the_test.jpg

 

Processus d’essais :

 

Pour réaliser ce test, un nuage artificiel a été créé au dessus du Golfe de Gascogne via la libération, entre 9’000 et 11’000 pieds, d’une tonne de cendres volcaniques grâce à un Airbus A400M. L’idée étant de recréer les conditions du nuage de cendres lié à l’éruption de 2010. Ensuite un A340-300, d’Airbus, équipé de la technologie Avoid (une sorte de radar météo infrarouge) a volé en direction du nuage afin de mesurer à une distance sécuritaire de 60km, sa concentration, sa densité et son emplacement exact. Les mesures ont dans le même temps été corroborées par un appareil plus petit, un DA-42 qui a, lui, traversé le nuage pour prendre les mesures exactes. Vu la réussite de l’opération et après certification commerciale.

 

 

Le système « Avoid » :

 

800x600_1384266029_AVOID_Closeup_1_of_the_AVOID_sensor_fitted_to_A340-300_MSN1_test_aircraft.jpg

 

 

Le système « Avoid » peut être assimilé à un radar météorologique pour les cendres. Créée par le Dr Fred Prata de Nicarnica Aviation, le système utilise la technologie infrarouge qui équipent les avions pour fournir des images aux pilotes et le centre de contrôle des opérations d'une compagnie aérienne . Les images permettront aux pilotes de voir un nuage de cendres, jusqu'à 100 km avant de l'avion et à des altitudes comprises entre 5’000m et 50’000m, leur permettant ainsi de faire de petits ajustements à la trajectoire de vol de l'avion pour éviter tout nuage de cendres . Le concept est très similaire aux radars météorologiques qui sont standard sur les avions commerciaux d'aujourd'hui.

Sur le terrain, des informations à partir d'avions doté du système « Avoid » pourrait être utilisées à terme pour construire une image précise du nuage de cendres volcaniques en utilisant des données en temps réel. Cela pourrait ouvrir de larges zones de l'espace aérien qui autrement seraient fermés pendant une éruption volcanique, ce qui serait avantageux pour les passagers en minimisant les perturbations.

800x600_1384266030_AVOID_Dr_Fred_Prata_monitoring_the_live_AVOID_results_at_the_Airbus_A340_test_station_.jpg

 

 

Photos : 1 L’A340-300 prévu pour les essais 2 L’A400M larguant les cendres 3 Le capteur Avoid sur l’A340-300 4 L’équipe dans l’avion @ Airbus

 

 

 

 

 

 

12:15 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : airbus, easyjet, avoid, cendres, a400m |  Facebook | |

13/11/2013

Taïwan reçoit ses P-3C «Orion» !

p1513535.jpg


 

TAÏWAN, la Marine vient de prendre livraison du premier avion de patrouille maritime Lockheed P-3C «Orion». Au total se sont douze appareils arriveront progressivement au sein de la Marine.  La totalité des P-3C seronz livrés d’ici le courant 2015. Ces appareils remplaceront les actuels P-2 «Tracker». Le P-3C a été commandé en 2007 pour un montant de l’ordre de 18,3 milliards de dollars.

 

La flotte de P-3C taïwanais : 

 

Les avions de patrouille maritime Lockheed-Martin P-3C «Orion» de la marine taïwanaise seront capables d’effectuer des missions de patrouille de 17 heures et emporteront des torpilles MK46 couplées à des missiles AGM-84K «Harpoon».  Ces appareils ont tous été en service au sein de l’US Navy et avaient été mis sous cocon dans l’attente d’un nouvel acquéreur. Modernisés, ces P-3C sont dotés d’une nouvelle motorisation, par des turbines Allison T56 - A. L’avion est doté de nouveaux logiciels pour le système d’alerte de menace radar  ESM ALR-95/97. 

 

Le P-3C «Orion» taïwanais dispose de capteurs de détection sous-marine de pointe, tels que la fréquence directionnelle (DIFAR) et de bouées acoustiques de détection d'anomalie magnétique (MAD). L’avionique est intégré avec un ordinateur numérique universel qui prend en charge tous les écrans tactiques et lance automatiquement les munitions et fournit des informations de vol pour les pilotes. En outre, le système coordonne les informations de navigation et accepte des entrées de données capteurs pour l'affichage et le stockage tactique. Le P-3C peut transporter une charge utile mixte d’armes en interne et sur des pylônes d'aile.


 

P3C-Taiwan.jpg


 

Photos : 1 Le premier P-3C Taïwanais à l'arrivée 2 lors de la cérémonie de remise @ Marine Taïwanaise