17/04/2014

Sortie du 250e Falcon 7X !

 

250th7X_MR1.jpg

 

 

Dassault Aviation annonce la sortie d'atelier du 250e Falcon 7X de l'usine de Bordeaux-Mérignac. Cette sortie est à mettre sur le compte de l’exceptionnelle percée du « 7X » qui réalise les meilleures ventes de tous les avions d'affaires Dassault. De quoi être fier chez Dassault.

Un peu plus tard, en juin, l'avion rejoindra le centre d'aménagement intérieur des Falcon de Little Rock, aux Etats-Unis et sera livré avant la fin de l'année. Actuellement, 216 Falcon 7X sont en service dans 34 pays. La flotte a accumulé plus de 250 000 heures de vol depuis la mise en service, en 2007, du premier appareil de la série.

 

Le Falcon 7X :

 

Le Falcon 7X doit son succès à sa flexibilité et son faible coût d'exploitation et ses technologies d'avant garde. Le Falcon 7X a été le premier avion d'affaires entièrement conçu dans un environnement numérique et équipé de commandes de vol numériques.

 

Le Falcon 7X offre une consommation inférieure de 15  à 30 % de carburant de moins que les appareils concurrents, ce qui en réduit sensiblement le coût d'exploitation. Sa configuration tri-réacteurs l'autorise à suivre des routes plus directes au-dessus des océans et ainsi de raccourcir les distances, garantissant une économie de temps et de carburant  sur les longues liaisons transatlantiques et transpacifiques.

 

Le Falcon 7X vole plus vite, seul jet d’affaires long-courrier certifié par l’AESA et la FAA pour décoller de l’aéroport de London City, le Falcon 7X possède un rayon d’action de 5 950nm (11 000km), lorsqu’il transporte huit passagers à Mach 0.80. Il ouvre une nouvelle ère d’innovation, de confort et de performances. Le Falcon 7X parcourt 11 000 km (5950 nm) sans escale et relie Paris à Tokyo,  New York à Dubaï, Berlin à Los Angeles,  Johannesburg à Londres.

 

250th7X_MR2.jpg

 

 

Photos : le 250e Falcon 7X @ Dassault Aviation

12:30 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dassault aviation, falcon 7x |  Facebook | |

16/04/2014

Russie, nouvelle commande de MiG-29SMT !

MiG-29SMT_1_main.jpg


 

 

Moscou, la Russie a signé un contrat avec les MiG Russian Aircraft Corporation (RAC MiG) un contrat additionnel portant sur l’acquisition de 16 avions de combat MiG- 29SMT « Fulcrum » portant sur un montant de 473 millions de dollars. Ces appareils seront livrés à partir de 2016.

 

Ces appareils vont venir compléter le parc actuel de 28 Mig-29SMT en service au sein de l’aviation russe depuis 2009. Ces appareils doivent assurer la transition dans l’attente de la commande de nouveau MiG-35.

 

Le MiG-29SMT :

 

Le MiG-29SMT (MiG-29UPG en Inde) dispose du nouveau radar de Phazotron-NIIR Zhuk-M2E de type AESA capable de suivre dix cibles à 245km couplé avec le nouvel IRST de OLS-UEM.

L’avionique est entièrement nouvelle avec un cockpit doté d’écrans couleurs. L’avion est également doté d’une perche de ravitaillement en vol rétractable et de réservoirs additionnels montés sur la colonne vertébrale de l’avion. Ceux-ci permettent de doubler le rayon d’action à 1500km.


 

mig-29smt_01.jpg


 

 

 Photos : MiG-29SMT @RAC MiG/Dmitriy Pichugin


22:28 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : russie, aviation russe |  Facebook | |

50heures d’essais pour le Scorpion !

textronairlandscorpion.jpg

 

 

Le surprenant petit jet « Scorpion » de Textron Cessna vient de boucler ses 50 heures de tests en vol.  Le prototype a volé à 30’000 pieds de 120 à 310 nœuds.

 

Révéler le 13 décembre dernier, le Cessna Textron « Scorpion, est un petit jet de surveillance et de collecte de renseignement (RSR). En date du 9 avril, l’équipe d’essais avait effectué 26 vols distincts, pour recueillir des données sur les performances du petit biréacteur et ceci à différentes vitesses, altitudes et taux de grimpée. Ces 50 heures ont également permis d’évaluer la réactivité de l’avionique et des commandes de vol. Selon les premières informations transmises, l’avion qui dispose de commandes de vol et une hydraulique basée sur celle du Cessna Citation X ont bien fonctionnés.

 

Selon le calendrier de développement du constructeur, l’avion devrait voler un peu plus de 300 heures cette année, nécessitant 150 vols.

 

Cessna et Bell Helicopter Textron sont partenaires pour le développement d’un avion de renseignement, surveillance et reconnaissance de nouvelle génération. Dénommé «Scorpion», cet aéronef est de conception entièrement en matériaux composites avec un cockpit en tandem. Il dispose d’un support de capteurs rétractables, une baie pour des armes en interne et des points durs sur les ailes. Il est propulsé par turboréacteurs jumeaux produire pouvant produire 8’000 livres de poussée, son plafond pratique est de 45’000 pieds.

 

Le Scorpion est conçu pour répondre aux contraintes budgétaires de plus en plus strictes en vigueur actuellement. Il doit pouvoir répondre à diverses missions comme la sécurité intérieure en tant qu’appareil de recherche et de sauvetage, la lutte contre les narcotiques, mais aussi la reconnaissance du champ de bataille et l’appui au sol léger. Pour répondre à ces différentes missions, les concepteurs ont prévu une capacité de transition rapide entre la basse vitesse et la haute vitesse.

 

Le Scorpion a une vitesse de croisière maximale de 450 ktas (517 mph)  avec un rayon d’action de 2’400 miles nautiques. L'avion peut transporter une charge utile interne jusqu'à £ 3000.

 

bilde.jpg

 

Photos : Le Textron Scorpion @ Textron/Cessna

 

 

12:46 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : textron cessna, scorpion rsr |  Facebook | |

15/04/2014

L’Inde cherche un nouvel avion AWACS!

Beriev_A-50EI_Mainstay2009.jpg


 

New Dehli, l’Inde ne cesse de nous surprendre, ce pays possède déjà deux types d’avions AWACS, et pourtant celui-ci vient de lancer un programme de prospection pour un troisième modèle ! En  effet, l’Indian Air Force dispose aujourd’hui des avions d’alerte lointaine : l’IL-76 «Maintays» modernisé par Israël et l’Embraer EMB-145 AEW&C. 

 

Selon les premières informations disponibles, l’Inde via le ministère du Centre de Défense des Systèmes Aéroportés (CABS), envisage de se doter d’un AWACS de longue portée permettant une capacité opérationnelle en altitude plus élevée. Les candidats pourront se faire connaitre à partir du 15 juillet prochain.

 

L’avion devra être dérivé d’une plateforme civile qui en facilite l’entretien. Des essais en situation pourraient débuter d’ici la fin de l’année en Inde. L’Indian Air Force pourrait disposer de 1,2 milliards de dollars pour cette acquisition, ce montant ne tiendrait pas compte de coûts relatifs aux essais de base.

 

Deux candidats sérieux : 

 

A première vue, deux candidats pourraient déjà se positionner sur cette compétition, l’européen Airbus Military (Airbus Group) pourraient proposer une version AWACS, basée sur une cellule d’A330 similaire à l’actuelle A330 MRTT. En effet, l’Inde a justement passée commande de l’A330 MRTT, ce qui pourrait justifier de nombreux avantages en matière de maintenance et de facilités dans la formation des futurs équipages.

 

Boeing semble vouloir se lancer avec une version dérivée de son KC-46A de ravitaillement. L’avionneur américain se montre déjà fébrile quant aux possibilités de développement de cette nouvelle version dérivée du B767.


 

iaf indian air force flight operational ERJ-145 indigenous Airborne Warning and Control System (AEW&C) EMB-145I  brazilianarray antenna unit (AAU)radar (7).jpg


 

Photos :  1 IL-76 IAF 2 EMB-145 IAF @ IAF


20:56 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : iaf, awacs |  Facebook | |

Payerne visite d’adieux des Mirage F1 !

0004_Mirages_F1_Payerne_28032014.jpg

 

Fin mars, quatre avions de reconnaissance Mirage F1CR de l’Armée de l’air française sont venus dire leurs adieux à l’aérodrome de Payerne et ceci dans le cadre du prochain retrait de cet avion après 40 ans de bons et loyaux services.

 

En effet, le 13 juin prochain, les derniers Dassault Mirage F1CR encore en service au sein de l’Escadron de Reconnaissance 2/33 « Savoie » prendront définitivement leur retraite. Une cérémonie sera organisée afin de fêter la fin de carrière opérationnelle au sein de la base aérienne 118  de Mont-de-Marsan le 30 juin prochain.

 

Selon les dernières informations disponibles, le dernier vol d’un Mirage F1 aura lieu lors du traditionnel défilé du 14 juillet prochain sur les Champs-Elysée.

 

Avec le retrait des Mirages F1CR au milieu de cette année, L’Armée de l’air a prévu de modifier les Mirage 2000D pour pouvoir assumer la reconnaissance tactique. Ceux-ci recevront l’actuelle nacelle de reconnaissance des F1, l’ASTAC. Thales Systèmes Aéroportés est mandaté pour équiper 55 Mirages 2000D du système ASTAC (Analyseur de Signaux Tactiques) et la société Alkan se chargera du système d’attache PU 9010.

 

0009_Mirages_F1_Payerne_28032014.jpg

 

 

Photos : Mirage F1CR du 2/33 « Savoie » à Payerne @ David Studer

 

 

A découvrir, l’excellent travail photographique de David sur : www.lerx.net