05/07/2015

Le Bell 525 a réussi son premier vol !

SDSL8756.jpg

 

 

Bell Helicopter, Textron a annoncé la réussite du premier vol de son Bell 525 « Relentless". Le vol de l'hélicoptère super moyen a eu lieu au centre d'assemblage de la compagnie à Amarillo, au Texas.

 

Le Bell 525 a très bien volé, ont déclaré Troy Caudill et Jeff Greenwood, pilotes d'essais en vol chez Bell Helicopter. Ce premier vol a commencé avec des tests de taxi et des manoeuvres au sol  puis un premier vol stationnaire initial, a la suite de quoi, le Bell 525 a effectué en vol  diverses manœuvres avec des rafales de vent à 20 noeuds. 

 

Le Bell 525 «Relentless» :

 

 

2743700216.jpg

Le Bell 525 «Relentless» ou «implacable» est un appareil de la classe 8 tonnes bimoteurs. Il est le point culminant du «Projet-X»  et des programmes  "Magellan" de recherche développés par le constructeur. Le Bell 525 est un hélicoptère susceptible d’offrir un excellent confort de cabine alliant et d’excellentes qualités de vol et de faible consommation de carburant.  Il est  alimenté par une paire de General-Electric GE CT7-2F1 de 1800shp. La cabine utilise des matériaux composites et aluminium anticorrosion facilitant l’entretien. Le Bell 525  intègre un triple système de contrôle de vol « Fly-by-Wire » avec un ordinateur de vol, qui emprunte les leçons apprises sur les aéronefs à rotors basculants de type  Bell/Boeing V-22 et AW609 (anciennement Bell / Agusta 609). L’avionique est dotée du système Garmin G5000H à écran tactile avec fusion des données. Les pilotes disposent de  quatre écrans principaux et le système «Telligence», soit une commande vocale. Le poste de pilotage ergonomique offre des sièges de type «J-piste», pouvant se repousser et pivoter vers l'extérieur pour faciliter l'évacuation en cas de crash. Bell a inclut un système tactile de diagnostic des systèmes, permettant de connaitre en permanence l’état des instruments. Avec un rayon d’action fr  plus de 400 nm, une vitesse près de 150 noeuds et un plafond de 20.000 pieds. Capable de transporter jusqu'à 16 passagers, le Bell 525 «Relentless» est conçu pour faire du transport dans des configurations diverses y compris la recherche et le sauvetage, les services médicaux d'urgence en hélicoptère et VIP/corporate de transport. Le Bell 525 s’attaque au marché de l’EC175 d’Airbus Helicopter et AW189 d’AgustaWestland.

SDSL8875.jpg

 

Photos : 1 & 3 Premier vol di Bell 525 2 Cockpit @ Bell Helicopter

04/07/2015

La Russie a testé un appareil hypersonique !

Yu-71.jpg

 

 

 

Moscou, la Russie a testé un appareil hypersonique, l'appareil Yu-71 a été mis en orbite par le missile balistique intercontinental Ur-100N (SS-19 Stilet). L’engin a été lancé par l'unité des Troupes balistiques stratégiques russes (RVSN) du district Dombarov, région d'Orenbourg. C'est cette unité, qui devrait obtenir d'ici 2025 24 unités de Yu-71, qui seront très probablement installées sur le nouveau missile intercontinental Sarmat.

 

 

1016835745.jpg

 

Projet 4202 :

 

Russie travaille depuis un certain temps sur un nouveau missile hypersonique, qui peut transporter des ogives nucléaires et enfreindre les systèmes existants de défense antimissile, selon les experts militaires. La nouvelle arme fait partie des plans de la Russie pour moderniser la force de missile stratégique du pays.

 

La Russie est dit avoir passé plusieurs années à développer le missile "Yu-71", en vertu d'un projet de nom de code "Project 4202." Le missile est prétendu avoir une vitesse maximale de 11200 kilomètres par heure (environ 7000 mph ou Mach 10), et est également très maniable. La Russie a jusqu'à présent effectué quatre tests avec le Yu-71.

 

Développements connexes:

 

En parallèle aux tests du Yu-71, les enseignements de ceux-ci vont également servir deux autres projets, le futur bombardier stratégique PAK-DA et le futur MiG-41 (voir liens).

 

La course à l’hypersonique : 

 

Les Etats-Unis et la Chine travaillent également sur la technologie nécessaire pour construire des missiles hypersoniques, soulevant des inquiétudes sur une nouvelle course aux armements parmi les trois superpuissances mondiales.

 

La Chine a testé son véhicule hypersonique  «Wu-14», au moins quatre fois depuis janvier 2014. L'arme, qui peut transporter des ogives nucléaires tout en voyageant à 7000 mph, peut aurait également neutraliser le bouclier anti-missile américain.

Les États-Unis, d'autre part, est dit avoir conçu une arme similaire, qui peut se déplacer à Mach 5, soit environ 3806 mph.

 

Project-4202-Rahasia-Rusia-Ciptakan-Rudal-Yu-71-Hipersonik-Nuklir-Yang-Mematikan.jpg

 

Liens : 

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2015/06/22/le-futur-m...

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2015/06/11/chine-nouv...

 

 

 

 

Photos : 1 image d’artiste du Yu-71 2 lanceur Ur-100N 3 Image d’artiste du futur Sarmat @ITAR-Tass

 

03/07/2015

Singapour, feu vert pour la modernisation des F-16 !

1456377306.jpg

 

 

 

 

Singapour a confirmé que les travaux de mise à niveau destinés à la flotte de Lockheed-Martin F-16C/D « Fighting Falcon » est autorisée et va débuter en 2016. Cette modernisation va durer six ans et concerne 60 appareils pour un montant total de 2,4 milliards de dollars.

 

Mise à jour des F-16 singapouriens : 

 

La mise à jour doit porter les F-16 au standard «Viper» Block60. Le modèle «Viper» est en fait une modernisation destinée aux utilisateurs du F-16. L’appareil est cette-fois doté d’un nouveau radar avec antenne à balayage électronique (AESA) couplé à un nouvel ordinateur de mission et une architecture dotée de la fusion de données. Cette modernisation doit permettre de mieux préparer et interagir avec les appareils de 5e génération ou de génération 4++.

 

Le Département d’Etat Américain a validé la vente du radar à antenne électronique (AESA) SABR (Scalabre Agile Beam Radar) de Northrop-Grumman. Ce radar tire profit de la renommée de la gamme des radars de type l'APG- 77, -77 (V) 1 (F-22 Raptor) , -80 , -81 (F-35). Le SABR a fait ses débuts sur un F-16 en novembre 2009. En vol, ce radar a effectués 17 sorties avec les pilotes d'essais en vol de l'USAF avec un taux de réussite de 100%.

 

En parallèle aux mises à jour électronique, les F-16 de Singapour seront doté des armes suivantes : Bombes GBU-38 « Joint Direct Attack Munition » de GBU-39 Small Diameter Bomb, CBU-105 Sensor Fuzed Weapon, et de  GBU-49/50 Enhanced Paveway II dual-mode guided bombs. Les missiles AIM-120C7 AMRAAM et AIM-9X viendront compléter l’armement en mode air-air.

 

Unknown.jpeg

 

Photos : 1  F-16 D singapourien 2 Radar SABR @ Northrop-Grumman

 

 

Nouveau lot de Mi-35M pour l’Irak !

 

800px-Mil_Mi-35M_(54_yellow).jpg

 

Le ministère irakien de la Défense (MoD) a annoncé qu'il a pris livraison de quatre MI Mi-35M Russie, il s’agit du second de ce type d’appareil à être livré.

 

 

Le MIL Mi-35M

 

Le Mi-35M est version modernisée du Mi-35 au niveau de l’avionique, de la motorisation (turbines Klimov VK-2500 de 2’400 chevaux), des capteurs (GOES-342 géostabilisé par exemple) et de l’armement (missiles anti-char AT-6 « Spiral », AT-9 « Spiral-2 » et AT-12 « Ataka », missiles air air SA-18 « Grouse », canon bitube GSh-23V de 23mm) avec notamment des éléments communs avec l’hélicoptère de combat Mi-28N, comme son rotor et sa transmission. Le poids à vide de l’appareil est réduit à 8,09 tonnes augmentant ses performances. Le Mi-35M est proposé principalement à l’export.

 

 Photo : Mil Mi-35M @Sergy

 

La Tunisie recevra ses UH-60M « Black-Hawk » !

 

2500045384.jpg

 

Le gouvernement tunisien va  recevoir 12 hélicoptères Sikorsky UH-60M « Black Hawk » d’ici la fin de juin 2019, le Département américain de la Défense (DoD) a confirmé la commande.

 

Le contrat précise que huit UH-60M seront livré d’ici décembre 2016, ces hélicoptères seront au standard de base. Les quatre autres UH-60M seront en version spéciale, ceux-ci seront dotés d’une nacelle Wescam MX-15Di  de désignation, de lunettes de vision nocturne AN/AVS 9, d’un équipement de contre-mesures avec une récepteur d'alerte radar AN / AAR-57  et un système d'alerte missiles de type AN/AVR-2B (V) ainsi qu’un système d'alerte laser.

 

L’UH60 Black-Hawk «M» a émergé durant les années 1990 avec l'obligation de mettre à jour l’avionique analogique des UH-60A et UH-60L avec un cockpit numérique intégré, des commandes de vol numériques doublées et des moteurs plus puissants et des améliorations structurelles. Conçu par Sikorsky est doté d’une interface de Lockheed-Martin, le S-70i (MH-60) représente l’évolution des versions précédentes, grâce aux leçons apprises durant les différents déploiements et durant les nombreuses opérations de ces dernières années. Cette nouvelle version permet un engagement multi-missions en utilisant un équipage de trois personnes.

 

 

Photo : UH-60M « Black-Hawk »