30/01/2014

Le Bangladesh commande le Yak-130 !

432216700.jpg


 

Le Bangladesh a signé un accord pour l’acquisition de 24 appareils de type Irkut Yakovlev Yak-130. Cette transaction vient d’être rendu publique, alors que celle-ci date de fin 2013. Ce contrat est estimé à un peu plus de 800 millions de dollars. 

 

Les 24 Yak-130 seront fournit dans la version standard de base pour l’écolage. Les livraisons devraient débuter en fin d’année déjà. Les Yak-130 vont remplacer les avions-école de type L-39 «Albatros» en service depuis plus de 35 ans. 

 

Le Yakovlev Yak-130 : 

 

Le Yak-130 a été développé par Yakovlev pour remplacer les L-29 et L-39 d’entraînement dans les Forces aériennes russes et dans les pays membres de la CEI. L’Union Soviétique avait exprimé ses besoins pour un nouvel appareil dès le début des années 90. Le Yak-130 fut retenu avec son principal concurrent, le MiG-AT.

Le premier vol du Yak-130 a eu lieu en 1996 et il fut officiellement retenu par la force aérienne russe en 2002  Initialement, il devait être développé et produit en coopération avec la firme italienne Aermacchi, mais suite à de nombreuse différences de point de vue, chacune des deux parties continua de son propre chef, d’où l’extrême ressemblance entre le Yak-130 et le M-346.

Le Yak-130 a subi une longue phase d’essais de 2005 à 2009 impliquant 3 appareils. Les Yak-130 sortent de deux chaînes de production, l’une à Nizhny Novgorod et l’autre se situe à Irkutsk. 

Le Yak-130 est un avion très maniable subsonique avec un rayon d’action de 1.250 miles (2.000 kilomètres) et une vitesse maximale de 600 mp/h (1.060 km / h) en vol en palier. Il peut transporter une charge utile de combat d'un maximum de £ 6.600 (3.000 kg), composé d'une variété d'armes russes et occidentaux. 

Le Yak-130 peut être utilisé à partir de pistes non goudronnées et de petits aérodromes non préparées. L'appareil dispose d'un cockpit en tandem climatisée et pressurisée à deux places équipé de sièges éjectables NPO Zvezda K-36LT3.5  de type zéro-zéro (zéro altitude, zéro vitesse). Le Yak-130 de production est le premier avion russe avec une suite avionique entièrement numérique. 

Comme un avion d'entraînement avancé, Yak-130 est adapté pour la formation des pilotes ou le recyclage pour permettre de transiter sur des appareils de quatrième et cinquième génération. 

Il peut également effectuer diverses variétés de missions comme l’attaques au sol et les missions de reconnaissance.


 

2956808634.jpg


 

Photos : 1 Yak-130 en vol 2 Cockpit  @ Irkut/Yakovlev

21:13 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : yakovlev yak 130, bangladesh, yak-130 |  Facebook | |

La Thaïlande cherche un remplaçant au L-39 !

L-39ZA_Albatros.jpg

 

Bangkok, la Royal Air Force Thaï (RTAF) vient de lancer un préavis de remplacement pour sa flotte d’avions-école L-39 « Albatros ». Le projet d’une valeur estimée à 400 millions de dollars, prévoit de doter la RTAF d’un avion école de nouvelle génération (LIFT).

 

Ce nouvel avion devra remplacer les actuels L-39 « Albatros » et une poignée de vieillissement Northrop F-5F en service au sein de l’école de pilotage de la Force aérienne. L’appareil choisi viendra  compléter les actuels Pilatus PC-9M en service.

 

Le nouvel appareil devra notamment permettre une parfaite transition vers les avions de combat Saab JAS-39 C/D « Gripen » entrés dernièrement en service.

 

On ne connait pas encore le nom des appareils susceptibles d’entrer prochainement en compétition, car l’évaluation des candidats n’en est qu’à ses débuts.

 

La Thaïlande exploite 36 L-39ZA/ART qui ont été commandés en mars 1992 pour remplacer en priorité les Lockheed T-33/RT-33. Le premier appareil a été officiellement livré le 15 octobre 1993.

Les L-39ZA ont permis le rééquipement des escadrons N° 101 et 102 basé à  Korat et le 401 basé à Takhli. 4 appareils supplémentaires ont été commandés en 1996.

L-39ZA Albatros est un développement du L-39ZO les prototypes X-09 et X-10 furent équipés d’un canon bitube GSh-23 ventral (150 obus) pour des essais qui débutèrent en septembre 1976. Ils furent rejoints le 16 mai 1977 par un onzième prototype à l’avionique améliorée, ces appareils prenant la désignation L-39ZA et pouvant être utilisés pour des missions de reconnaissance, d’appui ou d’entraînement avancé. La version thaïlandaise est équipée d’une avionique israélienne de chez Elbit.

 

 

Troisième lot de Gripen :

 

2476424817.jpg

 

La RTAF confirme également la demande d’acquisition pour un troisième lot de 6 avions de combat Saab JAS-39 C/D « Gripen » au gouvernement. L’actuel ministre de la défense doit encore agender cette acquisition lors d’un prochain programme d’armement. Avec ce futur achat la RTAF disposera de 18 Gripen C/D.

 

Photos 1 L-39 Albatros de la RTAF 2 JAS-39C RTAF en vol @ RTAF

 

 

29/01/2014

Les EAU commande le F-16E/F «Desert Falcon» !

AIR_F-16E_UAE_ATLC-2009_lg.jpg


 

Abou Dabi, je vous l’avais annoncé en avril 2013, les Emirats Arabes Unis (EAU) ont sélectionnés le Lockheed-Martin F-16E/F «Desert Falcon», soit une seconde tranche de cet appareil. Mais, depuis avril 2013, le dossier n’avait pas bougé. On apprend que les EAU viennent de transmettre une demande d’acquisition pour 30 appareils de ce type, plus une mise à niveau des 79 aéronefs déjà en service, au Congrès américain. On estime le coût de cette acquisition à un peu plus de 5,5 milliards de dollars US.

 

F-16E/F Block 61 : 

 

La première nouveauté concerne un standard spécifique pour les EAU, soit le Block61. Actuellement, ce pays est doté de F-16 Block60. A fortiori, cette nouveauté explique que le dossier a été négocié entre les deux parties durant ces derniers mois, pour arriver à une solution à la carte pour le client.


 

AIR_F-16F_Block_60_UAE_lg.jpg


 

Les EAU comptent donc mettre à niveau les 79 F-16E/F Block60 au nouveau standard négocié, soit le Block61, en plus de l’acquisition de 30 appareils supplémentaires. Bien que l’information ne soit pour l’instant, pas confirmée, ce standard serait équipé d’un radar AESA. Deux possibilités sont offertes, le Northrop-Grumman «SABR» ou le Raytheon «RACR». Par contre, ce standard va être doté d’un FLIR AN/AAQ-32 de Northrop- Grumman. Le cockpit est entièrement numérique et permet l’usage de lunettes de vision nocturne, l’avionique comprend trois écrans couleurs à cristaux liquides avec capacité d'incrustation dans l'image. Côté motorisation l’avion reprend le Pratt & Whitney F100-229.

 

Question armement : la plage des munitions permet l’usage des Raytheon AIM-9X «Sidewinder» avec viseur de casque Boeing JHMCS, l’AIM-120 AMRAAM pour la portée moyenne. Pour l’attaque au sol, l’avion permet l’emport des bombes GBU-21V1 «JDAM» (Joint Direct Attack Munition) ainsi que l’ensemble des bombes GBU «Enhanced Paveway» à guidage laser.

 

Et le remplacement de Mirage 2000 ?

 

Depuis un certain temps, les Émirats Arabes Unis cherchent à remplacer les 63 Dassault Mirage 2000-9. Loin d’avoir choisi, les EAU ont tous-à-tours refusés les offres de Dassault pour le Rafale, puis celle d’Airbus avec l’Eurofighter «Typhoon II». 

 

Aujourd’hui, Les EAU ne font aucun commentaire sur le sujet, en ce qui concerne l’étude possible d’un choix entre le Rafale, l’Eurofighter et le Super Hornet. 


 

AIR_F-16E_UAE_Flying_Tucson_LMCO_lg.jpg


 

Photos :  Lockheed-Martin F-16E/F  Block60 «Desert Falcon» @ EAU

 


Boeing livrera 10 B787 par mois !

K66051[1].jpg

 

EVERETT, l’avionneur Boeing annonce la sortie d’usine du premier Boeing B787 « Dreamliner » produit au rythme de 10 appareils par mois. Ce Boeing B787-800, le 155ème « Dreamliner » construit à ce jour, sera livré à la société de leasing Lease Finance Corp. et exploité par la compagnie Aeromexico.

Le nouveau rythme de 10 avions par mois est le plus élevé jamais atteint pour un avion bi-couloir. La cadence de production du programme B787 a augmenté trois fois en un peu plus d’un an, passant à cinq avions en novembre 2012 puis à sept en mai 2013.

« Cette augmentation du rythme de production reflète la forte demande que continue de susciter le programme 787 », a déclaré Larry Loftis, vice-président et directeur général du programme 787. « Ces hausses de cadence doivent leur succès à une approche rigoureuse qui associe technologie et travail d’équipe. »

Deux sites de production :

 

Boeing assemble et livre les B787 depuis deux sites : Everett, dans l’état de Washington, et North Charleston, en Caroline du Sud.

« À présent, l’équipe « 787 » met tout en œuvre pour maximiser l’efficacité de la production à ce niveau historique et pour atteindre notre objectif de 12 appareils par mois en 2016 puis de 14 appareils par mois d’ici la fin de la décennie », a ajouté Larry Loftis.

À ce jour, 115 exemplaires du Boeing B787 ont été livrés à 16 clients. Le programme totalise 1’030 appareils commandés par 60 clients dans le monde entier.

Photo : Le premier B787 produit à la nouvelle cadence @ Boeing

12:18 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, b787 dreamliner, taux de production |  Facebook | |

28/01/2014

La Royal Australian Navy accepte ses MH-60R !

mh-60RAN.jpg


 

Jacksonville en Floride, la Royal Australian Navy (RAN) a réceptionné et accepté ses deux premiers hélicoptères de combat maritime Sikorsky MH -60R « Romeo», lors d'une cérémonie. Les appareils avaient été réceptionnés auparavant, par le Département du Matériel (Mod) pour les essais, avant remise aux unités de combat, ce qui est maintenant chose faite.

 

Pour le commandant David Frost, l’arrivée du nouveau « Romeo » représente un grand pas en avant par rapport aux anciens « SeaHawk » actuellement en service. L’arrivée du MH-60R sera principalement utilisé dans la lutte anti-sous-marine (ASM) et anti-surface.


 

images_cms-image-000001730.jpg


 

Le MH-60R SeaHawk « Roméo » !

 

Le MH-60R est surnommé  “Roméo” en Australie, l’appareil construit par Sikorsky  en collaboration avec Lockheed-Martin et Raytheon pour ce qui est des systèmes connexes de combat,  dispose des éléments suivants : un radar à basse fréquence de surface AQS-22, d’un sonar tracté et des torpilles MK54 et des missiles AGM-114 Hellfire.

 

Issus d'une grande expérience :

 

La version MH-60R et le dernier développement du SH-60-SeaHawk, destiné à la lutte anti-sous-marine et de bâtiments de surface. Il remplace et reprend l’ensemble des missions actuellement dévolues aux actuels SH-60B et SH-60F. Conçu par Sikorsky, il est doté d’une interface de Lockheed Martin, le MH-60R représente l’évolution des versions précédentes, grâce aux leçons apprises durant les différents déploiements durant les nombreuses opérations de ces dernières années.

 

Cette nouvelle version permet un engagement multi-missions en utilisant un équipage de trois personnes. Outre, l’attaque de navires et de sous-marins, le MH-60R est susceptible de remplir l’ensemble des missions secondaires telles que : la recherche et le  sauvetage (SAR), le  ravitaillement vertical, le soutien aux incendies de surface, l’évacuation médicale (MEDEVAC)  ainsi que le relais des communications.


 

untitled.jpg


 

Photos :1 Sikorsky MH-60 «Romeo» Royal Australian Navy 2 & 3 Cérémonie de remise @ Royal Australian Defense/Navy