05/06/2014

Retour des B-52 en Europe !

 

avion-b52h-2dbomb-wing.jpg

L’US Air Force vient de déployer trois bombardiers stratégique Boeing B-52G « Stratofortress » en Europe.  Ces trois bombardiers sont stationnés sur la base de la Royal Air Force de Fairford au Royaume-Uni.

 

Dans un premier communiqué, l’USAF a déclaré que ces trois bombardiers devaient être déployés dans le cadre d’un exercice de formation de routine entre l'US Strategic Command ( USSTRATCOM ) et les alliés en Europe.

 

On apprend ce matin que l’un des B-52G prendra part aux commémorations du 6 juin « The D-day » en France.

 

Suite du redéploiement US en Europe :

 

Le retour de l’increvable bombardier en Europe, n’est pour l’instant que limité dans le temps. Cependant, la crise en Ukraine et la demande du président américain Barack Obama d’alloué pour l’année 2015 un budget d’un milliard de dollars pour renforcer la présence militaire américaine sur le vieux continent, n’est peut-être qu’un prélude à un retour plus long des B-52G en Europe. En effet, le plan de redéploiement des unités américaines sur le vieux continent, précise qu’un certain nombre d’avions « stratégiques » (le type d’avion n’est pas connu) sont concernés.

 

 

Du côté de la Maison Blanche on confirme vouloir non seulement stationner de nouvelles Forces en Europe, mais également augmenter la fréquence d’exercices entre alliés de l’Otan en Europe dans un proche avenir, dans un but de notamment de parfaire les réactions, face à une variété de menaces et situations possibles.

 

Photo : Boeing B-52G  Stratofortress @ USAF

 

 

 

 

 

 

 

 

 

12:51 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : usaf, b-52g, europe, fairford |  Facebook | |

04/06/2014

Premier Rafale M40 pour la Marine !

 

2014mldv043_226.jpg


La base de Landivisiau de la Marine nationale a vécu un événement majeur dans la modernisation de sa flotte d’aéronefs, avec la livraison en début de semaine du premier exemplaire du Dassault Rafale M40 (4ème tranche). Cet appareil a rejoint la flottille 11F «Les Furieux».

Le Rafale M40 équivalent pour la marine du F3-04T destiné à l’Armée de l’air, est le premier de sa série à disposer de nouveaux équipements augmentant sensiblement ses capacités aux combats, mais aussi lors de ses missions de protection du territoire national. L’avion dispose de nouveaux écrans avec une meilleure définition d'image, le viseur tête haute (HUD) offre une meilleure transparence. L'avion est également équipé d'un nouveau décodeur et interrogateur IFF lui permettant d'identifier à plus grande distance les aéronefs civils et militaires.

La 4ème tranche dispose d’une nouvelle génération de détecteur infrarouge (DDM NG) de détection de départ de missile adverse. Mais le saut technologique le plus important concerne l’arrivée du radar RBE2 AESA  (Active Electronically Scanned Array) à antenne électronique.  Selon les chiffres officiels, celui-ci dispose d’une portée estimée à 200km avec un secteur angulaire de 120° à 140°, ce qui permettra dans un proche avenir l’usage du missile Meteor. 

Avions mis à niveau : 

Une partie des Rafale M au standard F1 avaient été (M2 à M10) placés sous cocon en 2008 pour être portés au standard le plus récent de l’appareil, le F3, qui offre des capacités polyvalentes. Le programme de rénovation, approuvé en 2009 par le ministère de la Défense, a coûter 300 millions d'euros. Cette opération prendra environ 18 mois par appareil. 

La 11F sur Rafale : 

La flottille 11F est l’héritière de l’escadrille 102 qui date de la Première Guerre mondiale. De fait, cette formation est considérée comme la plus ancienne unité de chasse de l’aéronavale française. Pour mémoire,  la flottille 11F a a reçu sa qualification opérationnelle sur Rafale le 26 octobre 2012. Auparavant dotée de Super Etendard modernisés, la 11F avait débuté sa transformation sur Rafale en septembre 2011. Elle constitue la seconde flottille de la Marine nationale dotée du nouvel avion de combat après la 12F, équipée à partir de 2001 avec les 10 premiers Rafale au standard F1 (pouvant seulement remplir des missions de défense aérienne). 


 

34317.jpg


Photos : 1 Le premier Rafale M40 2 Rafale M actuel @ Dassault Aviation/Aéronavale

Etihad se développe depuis Zürich !

 

 

unnamed.jpg

Zürich, la compagnie Etihad Airways augmente son offre dès aujourd'hui des vols quotidiens sans escale entre Zürich et Abou Dhabi. Cette nouvelle offre fait partie de l’offensive statégique de la compagnie sur le réseau européen.

 

Le vol EY073 a atterri ce matin à l'heure à l'aéroport de Zürich. L'Airbus A330-300 a été accueilli avec les jets d'eau traditionnels afin de symboliquement inaugurer la nouvelle liaison sans escale entre les deux villes.

Etihad Airways étend son réseau de routes sur le marché suisse après la connexion existante avec Genève. Avec la nouvelle route,  la compagnie aérienne propose désormais 14 vols hebdomadaires de la Suisse vers la capitale des Emirats arabes unis .

 

La nouvelle ligne Zurich - Abu Dhabi est effectuée avec Airbus A330-300 avec huit sièges en première classe, 32 en classe affaires et 191 sièges en classe économique .

 

Etihad Airways Abu Dhabi - Horaire des vols Zurich

Départ de temps de vol arrivée Départ Arrivée :

EY073 Abu Dhabi Zurich 02:05 06:50 A330- 300

EY074 Abu Dhabi 12:05 Zurich 20:25 A330- 300

 

 

Photo : Arrivée du vol EY073 à Zürich ce matin @ Ethiad

13:30 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : etihad airways, a330-300, zurich kloten |  Facebook | |

03/06/2014

Comment éviter un second MH370 ?

54115_1332986472-1.jpg



La disparition du vol MH370 de Malaysian Airlines reste pour l’instant un complet mystère, les restes du vol n’ont toujours pas été retrouvés. Pourtant, une sonde hydrophone et des balises avaient détecté le mois dernier des ultrasons qui auraient pu provenir des boîtes noires de l'appareil. Mais ces émissions avaient cessé, sans doute à la mort des batteries des boîtes noires, et aucun nouvel élément n'a depuis permis d'affiner la zone de recherche.

Le centre de coordination (JACC) des recherches à Perth avait annoncé le 22 mai  dernier, la reprise des recherches dans les eaux agitées du sud de l'océan Indien, à l'aide d'un robot sous-marin américain Bluefin-21. Le navire qui transportait le robot a finalement quitté la zone après avoir scruté pères de  850 kilomètres carrés d'océan pour tenter de localiser l'épave.


 

_73759442_circle_map.jpg


Réfléchir à des mesures :

 

Le fait de n’avoir pu retrouver et surtout d’expliquer les causes de la disparition du vol MH370 ne signifie pas pour autant que rien n’est fait pour éviter un  nouveau drame de ce type.  Un groupe de de travail pour le suivi des aéronefs (ATTF) mis en place suite à cette tragédie prépare des mesures d’urgences qui seront présentées à l’OACI et à l’IATA en septembre prochain. Ces mesures une fois acceptées seront présentées à l’industrie aéronautique d’ici la fin de l’année.

 

Cette mise en place fait suite à la demande de l’IATA qui a lancé une réflexion sur l’amélioration du suivi mondial des vols aériens. L’IATA a invité l’OACI et des intervenants clés de l’industrie aérienne à participer au groupe ATTF. La première réunion a eu lieu le 13 mai 2014.

De son côté, mais conjointement avec l’IATA, l’OACI a tenu les 12 et 13 mai une réunion multidisciplinaire spéciale sur le suivi mondial des vols. Un des résultats de la réunion de l’OACI a été le consensus établi parmi les États membres et au sein de l’industrie internationale du transport aérien selon lequel le suivi des vols était une priorité à court terme. L’OACI va aussi envisager la mise en place prioritaire de normes internationales basées sur la performance, pour assurer une large mise en œuvre du suivi des vols dans l’ensemble du système aérien.

 

L’OACI et l’IATA travaillent de concert à une enquête auprès des fournisseurs pour identifier les options. Au cours des prochains mois, le groupe ATTF rédigera un ensemble de recommandations axées sur la performance pour assurer un meilleur suivi mondial des aéronefs, ce qui signifie qu’il y aura sans doute plusieurs options qui s’offriront aux compagnies aériennes. Ces recommandations seront préparées en réalisant une évaluation des produits et services disponibles pour le suivi des aéronefs commerciaux, en fonction de critères spécifiques, dont les paramètres de performance, la couverture, la sûreté et les coûts. De plus, le groupe ATTF déterminera un ensemble minimal d’exigences de rendement qui devrait s’appliquer à tout système. 

 

L’ensemble des acteurs du secteurs aériens se retrouvent donc concernés pour une futur mise en place de moyens adéquats.

 

Les hypothèses de travail :

 

Depuis un certain temps, les avionneurs travaillent à la mise en place de «mouchards» sur  les avions commerciaux, qui permettraient, par exemple de prendre le contrôle d’un aéronefs en vol depuis le sol, à la manière d’un drone et de le guider jusqu’à un aéroport en toute sécurité, et ceci de manière sécurisée, sans qu’il soit possible à de pirates de l’air d’agir depuis le cockpit. 

 

Un système annexe signalerait par exemple au sol, tout changement de cap et d’altitude qui n’auraient pas de justification (vent, météo) et alerterait du même coup une cellule d’urgence au sol, qui pourrait non seulement prendre en main l’avion mais également diriger une patrouille d’avions militaires sur le vol concerné, afin de vérifier la situation.

 

Un après MH370 :

 

A la manière du 11 septembre pour les passagers et équipages, il y aura dans un proche avenir un «après MH370». Des mesures seront prises afin qu’un tel drame ne puisse se reproduire, du moins du point de vue des faibles informations disponibles à ce jour.

 

Photos: A340 @ Fabricio Jimenez 

 

 

Fiji Link reçoit son premier ATR-72-600 !

J14A0773_com.jpg

La filiale nationale et régionale de Fidji Airways, Fidji Link a pris livraison de son premier ATR 72-600 sur un total de neuf commandés. Ces appareils seront exploités dans le cadre d’une location auprès de la société de leasing d'avions Avation PLC.

 

L'acquisition des l'ATR 72-600 fait partie d’un plan d'expansion dynamique de la compagnie aérienne pour soutenir la croissance du réseau de ses lignes intérieures et régionales dans les îles du Pacifique, qui opère aujourd'hui au nom de Fidji Airways.

 

 

15:07 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : atr aurcraft, atr 72-600, fiji link |  Facebook | |