21/01/2014

40 B737 pour GECAS !

 

 

GEH-7378-MAX8_K65751-01[1].jpg

 

 

SEATTLE, Boeing et GE Capital Aviation Services (GECAS) ont annoncé une commande portant sur 40 B737. L'ordre, d'une valeur de 3,9 milliards de dollars au prix courant catalogue, se compose de 20 B737-800 « MAX » et 20 B737-800 « Next-Generation». Ces appareils sont déjà comptabilisés sur 2013, car il s’agissait d’un client non identifié à l’époque.

 

Cet ordre augmente le carnet de commandes de GECAS concernant la famille « 737 MAX »à 95 appareils 387 avions en ce qui concerne la famille « 737 Next Generation ». Avec l'annonce d'aujourd'hui, GECAS a commandé 638 avions directement auprès de Boeing, qui comprend des  B737, B747, B757, B767, B777 et B787. À ce jour, GECAS a pris livraison de 459 des avions qui sont loués à des compagnies aériennes à travers le monde entier.

 

Photo : B737MAX et B737 Next-Generation aux couleurs de GECAS@ Boeing

 

 

11:33 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

20/01/2014

Russie, entrée en service du Su-35 !

su_35_large2.JPG


 

 

Moscou, le vice-ministre russe de la Défense Iouri Borissov vient d’annoncer, que les premiers avions de combat Sukhoi Su-35, vont entrer en service d’ici la fin janvier. Un lot de chasseurs polyvalents Sukhoï Su-35 sera prochainement livré aux forces armées russes.

 

Cette annonce fait suite aux résultats des essais supplémentaires qui ont confirmé les performances exceptionnelles de cet avion. Les premiers Su-35 seront livrés, depuis les installations de Komsomolsk-sur-l'Amour (Extrême-Orient russe). En effet, lors des essais effectués en 2013, les constructeurs des Su-35 ont été invités à résoudre une série de problèmes techniques. Ainsi, les pilotes chargés de tester ces appareils ont relevé des défauts de fonctionnement aussi bien des écrans polyvalents dans le cockpit que des moteurs. Le programme d’essais avait été prolongé en vol de 40 heures pour s’assurer que ces défauts avaient été éliminés. Les essais supplémentaires ont pris fin dernièrement et aucune défaillance n'est désormais signalée.

 

Selon les pilotes, cet avion est actuellement le meilleur avion, jamais produit en Russie. Ses caractéristiques et ses possibilités sont uniques en leur genre. Mais ce chasseur requiert aussi de nouvelles techniques de pilotage. Les pilotes jugent par conséquent 

très important de parfaire la familiarisation avec les possibilités techniques du Su-35.


 

482927713.jpg


 

Le Sukhoi Su-35 : 

 

Le Su-35 est un appareil de la génération 4++.  Les caractéristiques de l'avion comprennent une nouvelle avionique numérique avec fusion des données, un nouveau réseau d'antennes radar progressive avec une longue portée de détection et de cibles aériennes. Son noyau est le système de gestion de l'information (SGI), qui intègre les sous-systèmes fonctionnels, logiques, d'information et de logiciels en un complexe unique qui assure l'interaction entre l'équipage et l'équipement. L'IMS comprend deux ordinateurs centraux numériques, dispositifs de commutation et de l'information. Le pilote dispose de deux écrans MFI affichage multi-fonctions de 9x12 pouces et une résolution de 1400x1050 pixels.

Le noyau du Su-35 dispose de deux doubles radars en bande X en réseau, à antennes progressives Irbis-E, soit un N-12 à l’avant et un N-011 dans la queue arrière. A l’avant le N-12 est monté sur une unité de commande hydraulique à deux étapes (en azimut et en rouleau). Le dispositif d'antenne scanne par un faisceau électronique dans l'azimut et l'angle d'élévation dans les secteurs non inférieure à 60°. L'unité d'entraînement en deux étapes électro-hydraulique tourne en outre l'antenne par des moyens mécaniques à 60 ° en azimut et 120 ° en roulis. Ainsi, en utilisant la commande électronique et mécanique tour supplémentaire de l'antenne, l'angle de braquage maximal du faisceau peut atteindre 120 °. Le radar Irbis-E détecte les cibles aériennes jusqu’à une portée maximale de 400 km. Le tout avec une nouvelle génération d'optique frontale.

La durée de vie de la cellule est de 6’000 heures de vol, soit un cycle de vie de 30 années d'exploitation. La durée de vie assignée des moteurs AL-117S dérivé de l’AL-31F avec poussée vectorielle est de 4’000 heures.


 

359442705.jpg


Photos : 1 & 3 Sukhoi Su-35 2 Cockpit @ Sukhoi


19:33 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sukhoi, su-35, armée russe |  Facebook | |

La Bolivie commande des Super Puma !

AS332__Airbus_Helicopters-SMALL.jpg

 

Marignane, Airbus Helicopters,(ex-Eurocopter) a officialisé une commande portant sur six hélicoptères AS332 « Super Puma » destinés à l’armée de l’air bolivienne. La Bolivie a ainsi choisi la dernière version du Super Puma, soit un contrat de plus de 150 millions euros.

La principale mission pour ces appareils consistera à la lutte contre le narcotrafic qui gangrène le pays. L’AS332 est en mesure d’opérer à 7620 mètres d’altitude et par des températures extrêmes allant de -45°C à 50°C.

Le contrat inclut un soutien logistique pendant plusieurs années et de formation auprès de 80 mécaniciens et pilotes. Les deux premiers exemplaires doivent être livrés cette année et les quatre suivants avant la fin de l’année 2016.

Photo :AS332 « SuperPuma » @ Airbus Helicopters

 

19/01/2014

Seconde tranche de PC-7 pour l’Inde !

3f4a240f0a073161d8632d6395db31c4-_J133301.jpg


 

 

Vous le savez certainement, l’Inde a commandé une première tranche de 75 avions école Pilatus PC-7MKII, les premiers appareils forment déjà la première volée de pilotes.  Ce premier lot de 75 PC-7MKII est estimé à près de1 milliard de dollars. 

 

Second lot : 

 

Dans une récente proposition du ministère de la Défense (MoD) sur demande de l'Indian Air Force (IAF), l’Inde s’apprête à commander une seconde tranche d’avions école Pilatus PC-7MKII, soit 106 appareils. Au total se sont donc bien 181 avions que l’avionneur suisse de Stans, va livrer à l’Inde, en définitive «le contrat du siècle» !

 

Montage sous licence : 

 

Pour cette deuxième partie du contrat, l’Inde a demandé une licence de fabrication de l’avion suisse. L’objectif est de réduite les coûts de fabrication de l’avion par rapport à l’importation de celui-ci depuis la Suisse. Cependant, le principal problème d’une fabrication en Inde du PC-7, concerne des problèmes de qualité. Pilatus et les représentants indiens négocient en ce moment la possibilité d’un montage des avions en Inde, livrés en kits depuis la Suisse,  sous la surveillance d’ingénieurs de chez Pilatus. Cette solution permettra également de ne pas péjorer l’emploi dans notre pays, tout en garantissant la qualité du montage final des appareils.

 

37 indiennes dans le cursus :

 

 

img_3056.jpg

D’ici deux ans, se sont 202 cadets qui auront été formés avec le nouvel avion fournit par Pilatus, parmi ces élèves pilotes, 37 femmes vont être formées sur le PC7MKII. Ces femmes ne rejoindront pas des jets de combat, contrairement à leurs homologues masculins, mais rejoindront les unités de transport de l’IAF.

 

Parfaite intégration : 

 

L'introduction du nouvel avion-école de base dans l'inventaire de la Force Aérienne Indienne (IAF) s'est déroulé sans problème et avec une ponctualité des livraisons sans faille. Cependant, il est toujours difficile d’obtenir un retour sur les éventuels critiques, lors de l’arrivée d’un nouvel appareil au sein d’une Force aérienne. Le moins que l’on puisse dire à ce jour, c’est qu’au sein de l’Académie de vol indienne la satisfaction semble être générale. 

 

Malgré des difficultés rencontrées en matière de conditions météorologiques défavorables dues à l’arrivée de la mousson, les premiers vols en solo ont été réalisés avec succès au cours des trois premières semaines de formation au pilotage. 

 

 A la fin des deux premiers mois de formation, les instructeurs et les cadets ont exprimé une grande satisfaction face à l’environnement d’enseignement que procure le PC-7MKII. Les instructeurs ont mis en avant les grandes qualités de l’avion, sa facilité de mise en oeuvre et sa fiabilité. D’une manière générale, le PC-7MKII a considérablement renforcé la qualité de l'enseignement au sein de l’Indian Air Force. Les premières analyses de fond montrent que l’avion suisse et son avionique moderne forment une plateforme idéale pour l'apprentissage des jeunes équipages de la Force Aérienne Indienne pour leurs tâches difficiles à l'avenir.


 

iaf_inside.jpg


 

Photos : 1 PC7MKII indiens aux essais en Suisse avant livraison @ Pilatus 2 L’une des premières indienne à voler le PC7 3 Le PC7MKII est une grande satisfaction au sein de l’IAF @ IAF

Etihad fait voler B777 au biocarburant!

b777.jpg


 

ABU DHABU, La compagnie aérienne Etihad en collaboration avec Boeing a annoncé dimanche avoir fait voler l'un de ses avions avec du biocarburant, une première au Moyen-Orient.

 

Ce vol de 45 minutes effectué samedi a été le fruit d'une association entre le pétrolier français, le constructeur américain Boeing, la firme Takreer et l'Institut de recherche Masdar des Emirats arabes unis.  Le Boeing B777 d'Etihad a pris son envol avec 10% du biocarburant déjà utilisé lors d'un vol au cours du salon aéronautique du Bourget. Utilisé dans cette proportion, il ne nécessite pas de modification des réacteurs de l'avion.

 

Dans un communiqué, Etihad a indiqué que le biocarburant utilisé dans le vol de samedi avait été raffiné par Takreer, une firme locale. La compagnie a annoncé en même temps un partenariat avec Boeing, Total, Takreer et Masdar pour développer un biocarburant. "Cette initiative va porter sur la recherche, le développement et le financement d'une production et du raffinage de biocarburant aux Emirats et dans le monde", a souligné la compagnie. Plusieurs vols d'avions de ligne utilisant des biocarburants mélangés à du carburant traditionnel ont eu lieu ces dernières années.

 

Il s'agissait de biocarburants tirés par exemple de l'huile de friture, ou bien de l'huile de caméline, plante proche du lin.

Mais les experts s'accordent à dire que les bio kérosènes existants sont au minimum 30 à 50% plus chers que leur équivalent pétrolier. Et les plus écologiquement vertueux, ceux qui n'utilisent pas de ressources alimentaires type huile de palme, sont soit deux à quatre fois plus coûteux, soit basés sur des ressources limitées (graisses animales, huiles usagées...).

 

Photo : B777 Ethiad @ T. Marder

13:38 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, b777, ethiad, biocarburant, bio kérosène |  Facebook | |