15/12/2013

Transport aérien forte augmentation prévue !

Virgin-Atlantic.jpg


 

GENEVE, l’Association du transport aérien international (IATA) a publié les prévisions de l’industrie du transport aérien pour 2013-2017, qui indiquent une hausse prévue de 31 % du nombre de passagers de 2012 à 2017. D’ici 2017, le nombre total de passagers devrait atteindre 3,91 milliards, une augmentation de 930 millions par rapport aux 2,98 milliards de passagers transportés en 2012.

Les prévisions de l’IATA sur l’industrie aérienne pour 2012-2017 reflètent l’opinion générale sur les perspectives de croissance globale du secteur passagers. Le taux de croissance annuel composé (TCAC) devrait s’établir à 5,4 % en moyenne de 2013 à 2017. Par comparaison, le TCAC du secteur passagers mondial de 2008 à 2012 était de 4,3 %, ce qui reflète bien l’effet négatif de la crise financière de 2008 et de la récession. Sur l’ensemble des nouveaux passagers, environ 292 millions seront transportés sur des routes internationales et 638 millions sur des routes intérieures.


 

qa330.jpg


Les économies émergentes du Moyen-Orient et d’Asie-Pacifique auront la plus forte croissance du nombre de passagers internationaux, avec des TCAC de 6,3 % et 5,7 %. Viendront ensuite l’Afrique et l’Amérique latine, où les TCAC seront de 5,3 % et 4,5 %, respectivement.

Les routes intérieures chinoises ou reliées à la Chine constitueront le plus important facteur de croissance, attirant 24 % des nouveaux passagers pour la période de prévision. Sur les 227,4 millions de nouveaux passagers prévus, 195 millions voyageront sur des routes intérieures, et 32,4 millions sur des routes internationales.

La région Asie-Pacifique (incluant la Chine) devrait contribuer environ 300 millions de passagers additionnels d’ici la fin de la présente période de prévision. De ce nombre, environ 225 millions (soit 75 %) voyageront sur des routes intérieures.


 

a320.jpg


Avec 677,8 millions de passagers intérieurs en 2017, les États-Unis demeureront le plus important marché intérieur, bien qu’on prévoie un ajout de seulement 70 millions de passagers durant la période de prévision (TCAC de 2,2 %). Ce chiffre reflète la maturité de ce marché. La Chine est solidement installée au deuxième rang (487,9 millions de passagers en 2017, pour un TCAC de 10,2 %). Les États-Unis supplanteront l’Allemagne et prendront le premier rang en termes de passagers internationaux d’ici la fin de la période de prévision. L’Allemagne ajoutera 27,2 millions de passagers aux 149,4 millions de 2012 (TCAC de 3,4 %), tandis que les États-Unis auront 28,2 millions de passagers internationaux de plus, passant de 149,3 millions en 2012 à 177,5 millions en 2017 (TCAC de 3,5 %).

Évolution du nombre de passagers internationaux:

Le nombre de passagers internationaux devrait augmenter de 25 %, passant de 1,2 milliard en 2012 à 1,5 milliard en 2017, ce qui représente 292 millions de passagers de plus (TCAC de 4,6 %).

L’Ouzbékistan (TCAC de 10,3 %) supplante le Kazakhstan (TCAC de 9,0 %) pour la plus forte croissance du nombre de passagers internationaux. Les huit pays suivants sont la Russie (TCAC de 7,7 %), la Turquie (TCAC de 7,6 %), l’Oman (TCAC de 7,5 %), la Chine (TCAC de 7,1 %), le Vietnam (TCAC de 6,9 %), l’Arabie saoudite (TCAC de 6,9 %), l’Azerbaïdjan (TCAC de 6,8 %) et le Pakistan (TCAC de 6,7 %). Aucun pays d’Amérique latine ou d’Afrique ne figure parmi les marchés à plus forte croissance.

Les Émirats arabes unis auront 29,2 millions de passagers de plus (TCAC de 6,6 %) au cours de la période de prévision, soit presque autant que la Chine. Sur le plan du trafic international, les routes reliant le Moyen-Orient et l’Asie-Pacifique connaîtront la plus forte croissance.

Perspectives régionales sur la période de prévision de 2013 à 2017 :

Le trafic de passagers dans la région Asie-Pacifique devrait augmenter selon un TCAC de 5,7 %. Le trafic dans cette région représentera 31,7 % du nombre total de passagers en 2017, en hausse par rapport à la proportion de 28,2 % enregistrée en 2012. L’Amérique du Nord et l’Europe verront leurs parts de marché décliner davantage, passant respectivement de 26 % à 24 % et de 24 % à 23 %.

Le Moyen-Orient connaîtra la plus forte croissance du nombre de passagers internationaux, avec un TCAC de 6,3 %.

En Europe, le nombre de passagers internationaux augmentera selon un TCAC de 3,9 %.

L’Amérique du Nord connaîtra la plus lente croissance du trafic de passagers internationaux, avec un TCAC de 3,6 %.

En Amérique latine, le trafic de passagers internationaux augmentera selon un TCAC de 4,5 %.


 

AAb777.jpg


Photos : 1 B747-700 Virgin @ Virgin 2 A330-200 Qatar Airways @ PK 3 A320-200 Swiss @ PK 4 B777-300ER American Airlines@ Mike Rinaldi


22:01 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : iata, transport aérien, trafic aérien |  Facebook | |

14/12/2013

Six F-35 de plus pour la Norvège !

580359_546148892093424_1055333498_n.jpg


OSLO, le parlement norvégien a annoncé son accord pour l'acquisition de six chasseurs F-35A supplémentaires. Ces avions devaient être livrés d’ici 2018. Au total la Norvège prévoit d’acquérir 50 avions Lockheed-Martin F-35A pour une facture d’un peu plus de 8,4 milliards d’euros (60 milliards de couronnes). Il s’agit là, du plus vaste projet de marché public de l’histoire de ce pays.

La Norvège et le F-35 :

 La Norvège a rejoint le programme F-35 en tant que partenaire dans le développement du système et de la phase de démonstration. En novembre 2008, le gouvernement norvégien a choisi le F-35 en remplacement de la flotte de F-16. En 2011, le gouvernement a approuvé l'acquisition de quatre avions d'entraînement avec les deux premiers F-35A conventionnels.

L'industrie locale bénéficie déjà de ce programme, Kongsberg développe le missile d'attaque interarmées pour l'intégration sur le F-35, afin d’étendre les capacités de lutte anti-surface.


 

942755_546146352093678_1196015923_n.jpg


 

Photos : Le Lockheed-Martin F-35A @ US Air Force

17:59 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : norvège, f-35a, lockheed-martin f-34a |  Facebook | |

13/12/2013

Vol inaugural pour le Scorpion !

unnamed.jpg


 

WICHITA , Kansas la société Textron en collaboration avec Cessna, vient de valider le premier du «Scorpion», soit un aéronef de renseignement de surveillance et de reconnaissance (ISR).

 

Le prototype du «Scorpion» a décollé de la piste de la base aérienne de McConnell, pour un premier vol vol d’une durée d’une heure et quarante minutes. Ce premier vol a été effectué aux mains des pilotes d’essais Dan Hinson et David Sitz. De l’avis des deux pilotes, l’avion a montré sa stabilité et sa réactivité correspondant étroitement à tous les paramètres prévus pour les manœuvres de ce premier vol.

 

Le Scorpion de Cessna Textron :  


 

yourfile-2.jpg



 

 


 

Cessna et Bell Helicopter Textron sont partenaires pour le développement d’un avion de dévoilé renseignement, surveillance et reconnaissance de nouvelle génération. Dénommé «Scorpion», cet aéronef est de conception entièrement en matériaux composites avec un cockpit en tandem. Il dispose de supports de capteurs rétractables, une baie pour des armes en interne et des points durs sur les ailes. Il est propulsé par turboréacteurs jumeaux produire pouvant produire 8’000 livres de poussée, son plafond pratique est de 45’000 pieds.

 

Le Scorpion est conçu pour répondre aux contraintes budgétaires de plus en plus strictes en vigueur actuellement. Il doit pouvoir répondre à diverses missions comme la sécurité intérieure en tant qu’appareil de recherche et de sauvetage, la lutte contre les narcotiques, mais aussi la reconnaissance du champ de bataille et l’appuis au sol léger. Pour répondre à ces différentes missions, les concepteurs ont prévu une capacité de transition rapide entre la basse vitesse et la haute vitesse.

 

Le Scorpion a une vitesse de croisière maximale de 450 ktas (517 mph)  avec un rayon d’action de 2’400 miles nautiques. L'avion peut transporter une charge utile interne jusqu'à £ 3000.

 

Analyse: 

 

Cessna et Bell Textron répondent ici, avec un aéronef piloté qui n’a pas de concurrent. Cependant, on peut se demander, si cet appareil à véritablement un marché devant lui, avec l’avènement des drones. En effet, il est déjà possible d’assurer ce genre de missions sans les inconvénients d’avoir un équipage et de fait de disposer d’un appareil moins cher à l’emploi. Cet appareil ne répond-il pas à un besoin défini dans les années 60 ? Telles sont les questions que l'on peut aisément se poser aujourd'hui !


 

unnamed-1.jpg


 

Photos : 1 Scorpion en vol 2 Chaine d’assemblage 3 Au décollage @ Cessna Textron


22:24 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : cessna, textron, scorpion, bell textron scorpion |  Facebook | |

American Airlines commande des CRJ900 et E175 !

 

original.jpg

Bombardier Aéronautique a annoncé qu’American Airlines Group Inc. de Fort Worth (Texas) a signé une entente d’achat ferme visant l’acquisition de 30 avions CRJ900 NextGen et a également pris des options sur 40 autres.Au prix courant de l’avion CRJ900 NextGen, la commande ferme est estimée à quelque 1,42 milliard $ US et pourrait augmenter à environ 3,38 milliards $ US si toutes les 40 options étaient converties en commandes fermes.

Avec cette commande, American Airlines devient le premier client à profiter des toutes dernières améliorations apportées au biréacteur régional CRJ900 NextGen. Outre l’amélioration de quatre pour cent dans la consommation de carburant déjà consentie par la version « NextGen », des améliorations au groupe motopropulseur de l’avion et des initiatives continues de réduction de masse, ce qui comprend la mise à niveau avionique, offriront une réduction supplémentaire pouvant aller jusqu’à 1,5 pour cent. Au total, cela représente une réduction de consommation de carburant de 5,5 pour cent sur la génération précédent de l’avion CRJ900 et jusqu’à 5,0 pour cent de réduction comparativement aux biréacteurs de série concurrents annoncés dans la catégorie des appareils de même capacité passagers.

 Grosse commande chez Embraer :

 

 

bombardier aéronautique,crj900,american airlines

 

Le transporteur aérien American Airlines a également porté l'acquisition de 60 jets régionaux E175 au constructeur brésilien Embraer. Le contrat est estimé à 2,5 milliards de dollars (1,8 milliard d'euros) au prix catalogue.

American Airlines a annoncé le 12 décembre la commande ferme de 60 E175, des jets régionaux construits par le brésilien Embraer. Le groupe aérien américain a assorti sa commande d'une option sur 90 autres appareils, portant la commande à 150 avions au total. Les livraisons débuteront au premier trimestre 2015, a précisé Embraer.

Le constructeur brésilien a annoncé avoir reçu plus de 300 commandes fermes pour ses avions régionaux E-Jets cette année. 

Conséquences de la fusion d'American Airlines et d’US Airways :

Ces deux commandes sont le résultat de la fusion d'American Airlines et de US Airways qui a donné naissance à la première compagnie aérienne mondiale. American Airlines était il y a cinq ans encore, était la plus grosse compagnie du monde, mais cependant fragile car obligée de se placer il y a 16 mois sous la protection de la loi sur les faillites.

Il n’y aura désormais plus quatre grandes compagnies américaines : United Airlines, Delta Airlines, Southwest Airlines et American Airlines. A elles seules, elles assureront 87% du trafic passager.

 

Photos : 1 Image de synthèse CRJ900 American Airlines (Eagle) 2  Embraer E175 aux couleurs d'American Airlines @ Embraer

12/12/2013

L’Irak commande le KAI T-50 !

t50.jpg


 

BAGDAD, l’avionneur sud  coréen Korea Aerospace Industries (KAI) a signé un contrat avec l'Irak le gouvernement irakien pour la fourniture de 24 avions écoles T-50 avions. Le contrat est estimé à une valeur totale de plus de 1,1 milliards de dollars.

 

La cérémonie de signature a été exécutée en présence du président et chef de la direction de KAI industries, Ha Sung-Yong et du Premier ministre irakien Nouri Al-Maliki. Le constructeur coréen KAI a rivalisé avec son T-50, face aux Hawk MK-128 de BAe, Yak-130 de Yakovlev et au tchèque d’Aero avec le L-159. Les T-50 irakien seront nommés T-50IQ.


 

()%20%~1.jpg


 

Le KAI T-50 «Golden Eagle» : 

 

Le KAI T-50 «Golden Eagle» est un appareil école non armé, alors que le modèle TA-50 dispose d’un radar de tir israélien Elta EL/M2032, mais fabriqué sous licence en Corée du Sud par Lignex.  Le T-50 «Golden Eagle» est largement dérivé du Lockheed-Martin F-16 «Fighting Falcon» et dispose de nombreuses similitudes. Les ingénieurs de KAI se sont largement inspirés de la production sous licence des F-16 pour la ROKAF. La gamme T-50 dispose, par contre, d’une avionique entièrement coréenne, mais couplée à un certain nombre d’équipements américains, comme le GPS fournit par Honeywell.

Le plafond pratique est de 14.600 mètres (48.000ft) et la cellule est prévue pour une durée de 8’000 heures de vol. Question motorisation les deux versions sont dotées d’un General Electric F404-102 à double flux-produit sous licence par Samsung Techwin. Le T-50 atteint la vitesse maximale de Mach 1,4.

A ce jour, trois pays ont commandés le T-50, L’Indonésie (16) et plus récemment les Philippines (12). La Corée dispose de 10 T-50B (patrouille acrobatique Black Eagle), 50T-50 et 22TA-50.


 

kai-t-50-voo-formacao-foto-kai.jpg


Photos : 1 KAI T-50 «Golden Eagle» 2 En service au sein de la ROCAF @ KAI