30/01/2015

Horizon Air Industries commande deux Q400 !

original.jpeg

 

Bombardier aviation a annoncé qu’Horizon Air Industries, Inc. (« Horizon Air »), de Seattle, a converti en commande ferme pour deux avion Q400 « NextGen ». La compagnie aérienne conserve ses options sur cinq autres avions Q400 « NextGen ». Horizon Air et son transporteur affilié, Alaska Airlines, sont des filiales d’Alaska Air Group. Basé sur le prix courant de l'avion Q400 « NextGen », le prix d'achat est estimé à quelque 70,1 millions de dollars US.

 

Les avions Q400 d’Horizon Air sont dotés de systèmes de guidage tête haute (HGS) pour pilotage dans toutes les conditions météo, d’un système de renforcement à couverture étendue (WAAS) avec guidage d’approche (LPV) pour limites minimales d’atterrissage équivalentes aux systèmes d’atterrissage aux instruments (ILS) et de fonctionnalités RNP AR 0.1 pour les approches en courbe aux aéroports en terrain difficile. Les capacités inégalées d’atterrissage et de décollage sur des pistes d’accès difficile par mauvais temps constituent un avantage offert par le Q400.

 

Fondée en 1981, Horizon Air a été acquise en 1986 par Alaska Air Group, Inc., société mère d’Alaska Airlines. À ses débuts, la société aérienne exploitait deux avions et desservait trois destinations dans l’État de Washington. Aujourd’hui, Horizon Air exploite ces avions Q400 de 76 places au nom d’Alaska Airlines et dessert  43 villes dans l’ouest des États-Unis, du Canada et du Mexique. Horizon Air, qui est par ailleurs un partenaire à codes partagés d'American Airlines et de Delta Air Lines, exploite à la fois la plus longue (Seattle à Fresno, 748 miles/1 204 km) et la plus courte (Pullman à Lewiston, 26 miles/42 km) des routes actuellement desservies par turbopropulseur par les transporteurs régionaux aux États-Unis.

 

 

Photo : Q400 NextGen» aux couleurs d’Alaska Airlines @ Bombardier aviation

All Nippon Airways opte pour le B787-10 !

boeing,b787-10,ana,all nippon airways,infos aviation,nouvelles de l'aviation,blog boeing

 

Seattle, All Nippon Airways (ANA) a annoncé aujourd'hui l'intention de commander   trois B787-10 « «Dreamliner ». ANA sera ainsi la première compagnie aérienne en Asie à exploiter toute la famille du B787 « Dreamliner ».

ANA, le client de lancement du « 787 », est en passe de devenir le nouveau client de Boeing la version « 787-102, la compagnie a pris plus de « 787 » que ne importe quel autre client avec 46 en commandes.

A propos du B787-10 :

Lancé en juin 2013 au salon du Bourget, le nouveau B787-10 élargit et complète la famille «787» : il transportera de 300 à 330 passagers dans un rayon d’action de 12,964 km (7.000 miles nautiques) et couvrira plus de 90 % des lignes desservies par les bi-couloirs à travers le monde. Le B787-10 sera également 25 % plus économe en carburant que les actuels avions de dimensions équivalentes et plus de 10 % moins gourmand que tout ce que propose la concurrence pour l’avenir.

Le B787-10 disposera de l’aménagement intérieur hors du commun de la famille «787». Ses passagers bénéficieront de technologies qui rendent les vols plus agréables : des hublots plus grands avec variateur de luminosité, un air plus sain, une hygrométrie accrue, une pressurisation de la cabine plus confortable, des coffres à bagages plus volumineux, un éclairage par LED apaisant et un vol moins sujet aux turbulences.

À ce jour, le B787-10 totalise 102 commandes et engagements d’achat émanant de cinq clients à travers le monde.

Photo : B787-10 aux couleurs d’ANA @ Boeing

29/01/2015

Le nouvel Air Force One !

p_boeing_s_1.jpg

 

 

Ce n’est pas une surprise, l’US Air Force vient d’annoncer que le futur avion Présidentiel américain sera le Boeing B747-800 « Intercontinental », et ceci au détriment de l’Airbus A380 avec lequel ,il était en concurrence.

 

Le gouvernement américain a l'intention d'acheter jusqu'à trois B747-800 « Intercontinental» pour remplacer la flotte actuel de deux B747-200 en service.

 

Rappel : 

 

La désignation de l'US Air Force pour les  «747» réaménagés pour le président est Boeing VC-25A. Les deux appareils actuels sont différenciés par leur codes d'empennage soit  : « 28 000 » et « 29 000 ». Même si Air Force One se réfère au seul avion de l'US Air Force à bord duquel se trouve le président des États-Unis, ce terme est désormais communément employé pour désigner l'un ou l'autre de ces «747» présidentiels.

Les «747» VC-25A présentent une superficie de 370 m², reconfigurée pour pouvoir répondre aux besoins présidentiels. Le plus bas des trois niveaux est principalement aménagé en soute à bagages et pour le stockage de la subsistance à bord. L'avion peut emporter plus de 2’000 repas de manière à rester autonome toute la durée du voyage présidentiel. Ce niveau possède aussi, à l'avant et à l'arrière, deux portes passagers annexes à l'appareil utilisées pour le service, lesquelles permettent aussi de monter et descendre sans passerelle aéroportuaire. Le deuxième niveau est occupé par le président et sa proche équipe, et le troisième derrière le cockpit comprend le cockpit, un petit espace de repos pour l'équipage avec quatre sièges et tables d'un côté et deux couchettes de l'autre et à l'arrière un centre où quatre personnes gèrent les communications et la protection de l'appareil. Ce centre permet ainsi à l'avion de disposer de 87 lignes de téléphone dont des communications sécurisées, d'Internet et de recevoir les chaines satellite de télévision.

 

Prêt dans trois ans : 

 

Les nouveaux Air Force One qui remplaceront les aéronefs actuels, devront être opérationnels d’ici trois ans. Boeing va devoir va gérer, concevoir, tester, certifier et assurer la formation pré-opérationnelle de sa nouvelle génération de «747» dans la livrée présidentiel. Cette annonce est un énorme coup de pouce pour la ligne de production commerciale du Boeing B747-800I, qui est exclusivement alimentée par le moteur General Electric GEnx-2B.

 

Le B747-800 Intercontinental :


r.jpeg


 

Le Boeing B747-800 présente des nouveautés par rapport au B747-400 au niveau du design de la queue et des ailes, ses moteurs de dernière génération et une nouvelle disposition de la cabine. Les ailes du 747-8 ont été dessinées et créées à la suite d’expériences faites dans un des tunnels aérodynamiques les plus sophistiqués du monde. Grâce à ses nouvelles ailes le B747-800 Intercontinental est un des avions les plus rapides du monde dans sa catégorie.

Plusieurs éléments entrant dans la conception de l’aile ont permis à Boeing de réduire le bruit par rapport au B747-400, d’améliorer la portance et de diminuer la trainée tout en réduisant sa taille et son poids sans compromettre l’intégrité de la structure.

Les efforts consentis pour réduire le bruit ont été très importants selon Boeing puisque le nouveau modèle est 30% moins bruyant que le B747-400. L’avion peut atterrir et décoller de l’aéroport de Londres Heathrow 24h/24, alors que la plupart des autres appareils sont soumis au couvre-feu entre minuit et 05h00 à cause du bruit. En utilisant le nouveau moteur GEnx-2B (Général Electric), le B747-800 offre aux compagnies aériennes un plus grand silence en cabine et à l’extérieur, ainsi qu’une plus grande économie en carburant.

Le B747-800 offre de part, ses économies un coût d’exploitation plus faible par siège de 13% inférieur au B747-400.

Avec une autonomie de 14 '150 kilomètres, le Boeing B747-800 Intercontinental peut opérer sur toutes les grandes lignes internationales, puisqu’il peut atterrir, là où se pose le B747-400. Le Boeing B747-800 Intercontinental peut voler sur de longues distances par exemple : de New-York à Hong-Kong ou Los Angeles à Bombay.

 

HighFlight-AirForceOne8.jpg

 

Photos : 1 Image de synthèse du futur B747-800I Air Force One @Boeing 2 Le B747-800 I @ Boeing 3 Un des actuels B747-200 Air Force One @Boeing

 

 

Transavia France dévoile ses nouvelles couleurs !

737_-transavia.jpg

 

Paris, en guise de vœux pour la nouvelle année, la low-cost du groupe Air France / KLM a présenté, cette semaine à l’aéroport de Paris Orly sa nouvelle identité visuelle.

 

Ce changement inclus un nouveau logo, de nouvelles couleurs tout en gardant sa majorité verte, un nouveau design extérieur de ses appareils et de nouveaux uniformes créés sous la houlette des 800 hôtesses et stewarts de la compagnie.

 

Il va de soit que toute la communication numérique évolue dans le même temps…

 

En complément de ces présentations, Antoine Pussiau (PDG Transavia France) a annoncé aussi les ambitions de la compagnie pour cette nouvelle année.

 

  • Arrivée de 7 nouveaux appareils dans la flotte pour début juillet ce qui donnera 21 Boeing 737 au total
  • Pour le programme d’été, ce n’est pas moins de 72 lignes déservies (dont 9 nouvelles)
  • La volonté d’atteindre un volume de 4 millions de passagers transportés (3,2 M actuellement), ce qui correspond à une croissance de 30%

 

Dernier point et non des moindres, une annonce pour ce mois d’avril, de l’intégration au programme de fidélisation flying blue et son système de miles statut.

 

uniform.jpg

 

En plein développement : 

 

La compagnie est en plein développement avec sept nouveaux appareils qui entreront en service au sein de la filiale française pour atteindre un total de 21 avions durant l’année. Pour les faire voler, 70 pilotes parmi les 210 volontaires d'Air France qui se sont d'ores et déjà déclarés, seront détachés au sein de la « low-cost ». Transavia France qui a fait voyager 3,3 millions de passagers en 2014, vise 4,6 millions cette année et proposera 8 nouvelles destinations au départ d'Orly. Elle aura cinq ans pour doubler sa performance et atteindre en 2020 40 avions, 10 millions de passagers et un milliard de chiffre d'affaires.

 

Texte et photo avion : Paul Marais-Hayer & Pascal Kümmerling 

 

Logo et uniforme : Transavia France

28/01/2015

La Bulgarie veut maintenir ses MiG-29 en attendant mieux !

Bulgarian_mig-29_r-27.jpg

 

La Bulgarie est en négociations pour faire entretenir sa flotte de MiG-29 «Fulcrum»  en Pologne et ceci dans l’attente du choix d’un nouvel avion de combat. Pour la Bulgarie, il faut tenir encore quelques années avec le MiG-29, avant de pouvoir enfin, passer sur un avion moderne.

 

La Bulgarie envisage de faire entretenir sa flotte de MiG-29 « Fulcrum » en Pologne par l’entreprise WZL. L’entreprise polonaise semble être moins cher que le fournisseur d’origine russe. Pour la Bulgarie, il s’agit de maintenir sa flotte d’avion russe durant encore 6 à 7 ans, avant de voir l’arrivée d’un nouvel aéronef.

 

Un choix stratégique : 

 

Que la Bulgarie se tourne en direction de la Pologne pour entretenir encore quelques années ses MiG-29, n’est pas seulement un problème financier, ce pays est déjà impliqué au sein de l’Otan et Moscou peut à tout moment perturber l’acquisition de pièces de rechange. Cette décision permet donc, à la Bulgarie de se détourner un peu plus de l’emprise russe.

 

Le futur avion sera occidental : 

 

Le Ministère bulgare de la défense a entamé des discussions préliminaires sur la possibilité, d'acquérir d'occasion des appareils de type F-16 auprès des utilisateurs actuelles, que sont :  les Pays-Bas, le Portugal, les États-Unis, la Belgique, la Norvège. 

 

En parallèle des discussions sont engagées auprès de la Suède et du constructeur Saab qui propose notamment des JAS-39C/D Gripen entièrement neufs en plus d’avions d’occasions qui proviendraient des surplus de la Fligvapnet avec l’arrivée du Gripen E. 

Airbus Group propose de son côté des Eurofighter tranche 1appartenant à l’Allemagne, mais l’offre a été refusée, pour des questions à la fois techniques et de coûts d’heures de vol, par trop prohibitifs. 

 

Mig29_graf_ignatievo.jpg

 

Photos : MiG-29 «Fulcrum» bulgare @ Force aérienne bulgare