08/03/2015

2015 bon début de croissance du trafic aérien !

2600331.jpg

 

L’Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques sur le trafic de passagers dans le monde pour janvier 2015, qui indiquent une croissance du trafic (calculé en kilomètres-passagers payants, ou RPK) de 4,6 % par rapport à janvier 2014. Ce taux en début d’année est un peu inférieur à celui de l’ensemble de 2014, soit 5,9 %. Toutefois, les résultats sont probablement influencés par la date de la nouvelle année lunaire en Asie, qui arrivait cette année un mois plus tard qu’en 2014. La capacité a augmenté de 5,2 % en janvier, et le coefficient d’occupation des sièges a perdu 0,5 point de pourcentage pour s’établir à 77,7 %. Bien que les marchés intérieurs aient été responsables de la croissance vers la fin de 2014, c’est le trafic international qui était plus fort en janvier.

 

Marchés de passagers internationaux :

 

Le trafic de passagers internationaux a augmenté de 5,4 % en janvier, par rapport à

janvier 2014. La capacité a augmenté de 6,0 % et le coefficient d’occupation a perdu 0,5 point de pourcentage pour s’établir à 78,0 %. Toutes les régions ont enregistré des hausses, à l’exception de l’Afrique.

Chez les transporteurs d’Europe, le trafic international a augmenté de 5,0 % en janvier, par rapport à l’année précédente, ce qui représente la plus forte hausse parmi les trois grandes régions. La capacité a augmenté de 4,6 % et le coefficient d’occupation a gagné 0,3 point de pourcentage pour atteindre 77,7 %. L’augmentation des voyages aériens en Europe reflète la solidité des activités des transporteurs à bas coût et des transporteurs enregistrés en Turquie, qui aident à compenser l’impact de la faiblesse économique de la région.

Les transporteurs d’Asie-Pacifique ont enregistré une hausse de 4,7 % par rapport à janvier 2014, ce qui se situe en-dessous de l’expansion de 5,8 % observée pour l’année 2014. De plus, le trafic désaisonnalisé est demeuré pratiquement inchangé au cours des cinq derniers mois. La date du Nouvel An lunaire à la mi-février (soit un mois plus tard que l’an dernier) a aussi influencé les résultats. La capacité a augmenté de 5,8 %, de sorte que le coefficient d’occupation des sièges a perdu 0,8 point de pourcentage pour s’établir à 77,6 %.



a321.jpg



Les transporteurs d’Amérique du Nord affichent une hausse de 2,7 % en janvier, par rapport à l’année précédente. Bien que ce taux de croissance soit le plus faible parmi toutes les régions (hormis l’Afrique), l’économie américaine se distingue parmi les économies développées. La capacité était en hausse de 3,8 % et le coefficient d’occupation a perdu 0,9 point de pourcentage pour s’établir à 79,5 %.

Les transporteurs du Moyen-Orient ont connu en janvier la plus forte augmentation de trafic d’une année à l’autre, soit 11,4 %. Les indices Markit dans les secteurs non pétroliers des économies de la région montrent des signes d’amélioration, ce qui laisse entrevoir que les économies du Moyen-Orient sont relativement bien placées pour faire face à la chute des revenus pétroliers. La capacité a augmenté de 13,3 % et le coefficient d’occupation a perdu 1,3 point de pourcentage pour s’établir à 79,7 %.

Les transporteurs d’Amérique latine ont enregistré une hausse de 5,6 %. La capacité a augmenté de 5,1 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 0,4 point de pourcentage pour atteindre 81,2 %, le taux le plus élevé parmi toutes les régions. Alors que l’économie brésilienne stagne, les volumes d’échanges commerciaux dans la région se sont améliorés au cours des derniers mois.

Les transporteurs d’Afrique ont enregistré en janvier une baisse de 0,7 %, par rapport à janvier 2014. La faiblesse du trafic international des transporteurs de la région n’est probablement pas attribuable à l’éclosion d’Ebola. Elle semble plutôt refléter l’évolution négative de l’économie dans certaines parties du continent, notamment le Nigeria, la plus grande économie du continent, qui souffre de la chute des prix du pétrole. La capacité était en hausse de 0,7 % et le coefficient d’occupation a perdu 1,0 point de pourcentage pour s’établir à 68,1 %, le plus faible parmi les régions.


OH-LQD-Finnair-Airbus-A340-300_PlanespottersNet_332791.jpg


 

 

Photos : 1 B787-800 Thai Airways @ Tek 2 A321 Thomas Cook/Condor @ Fred Willer 3 A340Finnair @ Mikko Haajanen

07/03/2015

Cargolux, 30ème livraison d’un « 747 »!

K66295-01.jpg

 

Everett, Washington, Cargolux Airlines a célébré la 30 ème livraison directe d'un cargo de la famille « 747 » au transporteur de fret basé au Luxembourg. Pour marquer l'occasion, le dernier B747-800 «  Freighter » de Cargolux porte un autocollant spécial du «Père du Boeing 747," Joe Sutter, l'ingénieur de Boeing qui a dirigé l'équipe et qui a conçu l’avion.

 

"Nous avons bâti notre entreprise autour de l'emblématique « 747 » et donc nous voulions célébrer notre 30 e livraison directe de Boeing en honorant l'homme- Joe Sutter», a déclaré Dirk Reich, Président et CEO de Cargolux Airlines. "Le B747-800 Freighter est un formidable ajout à notre flotte, nous fournissant une capacité accrue et de l'économie qui nous a permis d'étendre nos activités à travers le monde. »

 

Cette dernière livraison était le 12 ème B747-800 « Freighter » à rejoindre la flotte de Cargolux,. La compagnie devient ainsi le premier opérateur mondial de ce  type d'avion. Avant l'introduction du cargo B747-800, Cargolux avait pris livraison du premier de deux B747-200 Freighters en 1979 et en 1993 est également devenu le premier opérateur du monde du cargo B747-400, en prenant un total de 16 B747-400 Freighters.

 

Les commandes :

 

Cargolux a commandé un total de 12 B747-800 «Freighters»  sa commande de lancement de 10 avions en 2005 puis un suivi de commande sur  deux avions supplémentaires placés en 2007. Rappel :

Le B747-800 F bien qu’il soit parfaitement reconnaissable aux versions précédentes du JumboJet, incorpore de nombreuses modifications, issues du programme du B787 «Dreamliner». L’aile a été re-dessinée et utilise plus de matériaux composites à la manière du B787. Les moteurs sont les mêmes et les nacelles reprennent les échancrures  de fuite évitant la création de turbulences. La nouvelle configuration du poste de pilotage et le futur intérieur cabine seront très proches entre les différents modèles d’avion de Boeing. Ceci à la manière de ce qu’avait initié Airbus sur ses avions.

L'avion mesure 76,3 m de long, soit  5,6 m de plus que la version cargo B747-400. Le tronçon fournit à ses clients 16 % de volume supplémentaire, ce qui se traduit par 4 palettes sur le pont principal et 3 au pont inférieur. Avec une masse à vide de 80 tonnes il sera 21% plus économe en carburant que ses concurrents.

Les nouveaux moteurs qui équipent l’avion, les General-Electric GEnx-2B67  incorporent les dernières technologies, comme un carter de soufflante en composite avec une  turbine révolutionnaire.


430928299.jpg


 

 

Photos : 1 Le 30ème 747 de Cargolux 2 Le premier B747-800F de Cargolux @ Boeing


06/03/2015

Singapour veut remplacer ses Super Puma/Cougar !

as332m1.jpg

 

 

Singapour, le gouvernement a annoncé le lancement d’un programme destiné au remplacement des 32 hélicoptères  AS332/532 Super Puma / Cougar d’ici une dizaine d’années.

 

«Nos hélicoptères Super Puma ont été en service pendant près de 30 ans," a déclaré le ministre de la défense Ng Eng Hen dans un discours devant le parlement du pays. "Ils auront besoin d’être remplacés et cela se produira au cours de la prochaine décennie."

 

Les Super Puma et Cougar de Singapouriens sont très bien entretenus, mais les responsables de la maintenance évoquent le vieillissement des fuselages qui demandent un entretien toujours plus lourd et donc coûteux . Il faut en effet, tenir compte des conditions particulières du pays avec un climat chaud et humide.

 

Les hélicoptéristes en ordre de bataille : 

 

Les principaux fabricants d’hélicoptères se préparent déjà à répondre à la demande de Singapour. Airbus Helicopter, AgustaWestland, Bell Helicopter et Sikorsky sont dans l’attente du cahier des charges pour pouvoir répondre à la demande du pays. Si la demande devient aujourd’hui officielle pour le remplacement des Super Puma/ Cougar, lors du dernier Salon aérien de Singapour de 2014, certains de ces industriels avaient discrètement revu leur présence à la hausse.


a11.jpg


 

Photos : Super Puma de la RSAF @ Kimi Wong

 

 

Le Do 228 NG en tournée !

 

393052747.jpg

RUAG Aviation en partenariat avec le Groupe AFLAG organise une tournée avec le Dornier 228 «  Next Generation »  à Oman. L’avion a été présenté aux membres supérieurs de la police royale d'Oman (ROP), la Royal Air Force d'Oman (RAFO) au ministère du Tourisme ainsi que des représentants du secteur privé.

RUAG Maître d’œuvre du Do228 NG :

Les Do228 NG sont produits à Oberpfaffenhofen en Allemagne, mais la modernisation est installée sur le site de RUAG Aerospace à Emmen (LU). Le Do228 modernisé comprend un cockpit numérique couplé à une avionique EFI890 Universal Avionics System, les moteurs Garrets TPE 331-10 sont dotés d’une nouvelle hélice à 5 pales en composite produit par MT-Propellers. La structure a été considérablement renforcée. Le Do228 peut aujourd’hui pratiquer des décollages et atterrissages court sur piste non préparée, de plus l’appareil permet une permet en œuvre facilitée en zone de brousse. L’appareil peut dorénavant rester 10 heures en vol avec des variations de vitesse et d’altitude.Au total, RUAG Aerospace a effectué près de 300 modifications qui rendent aujourd’hui, le Do228 plus efficace.

 

05/03/2015

L’Allemagne commande le NH90 pour sa marine !

vPrivIx.jpg

 

Berlin, la commande était en gestation depuis plusieurs mois, mais ’Allemagne a finalement confirmé un accord pour l’achat de 18 nouveaux hélicoptères NH90 NFH destinés à sa marine de guerre. Le contrat est estimé à environ 1,4 milliards d’euros. 

 

Le Lion des mers :

 

Surnommé le « Lion des mers »  au sein de la marine allemande, le NH90 NFH va remplacer les actuels Westland Sea King Mk41 à partir de 2018. 


050625-Kiel-x06-600.jpg


 

 

Réductions en prime : 

 

Cette commande ne réjouit pas pour autant les militaires allemands, en effet, l’armée allemande ne recevra au final plus que 80 NH90 au lieu des 122 initialement prévus. Il faut également ajouter que cette commande se fait au détriment du Tigre d'Airbus Hélicoptères. Initialement la Bundeswehr devait être dotée de 80 Tigre, mais au final, se seront 68 hélicoptères d’attaques qui seront opérationnels. Mais en coulisse, on parle déjà d’une réduction de ce nombre. Inutile de dire qu’au sein de l’armée allemande la grogne est au rendez-vous ! Une source militaire en Allemagne, qui a voulu garder l’anonymat, s’exprimait à ce sujet en début de semaine : « nos politiques ont dix ans de retard sur les réalités du terrain et sont incapables de comprendre le déséquilibre des forces qui se met en place en Europe, ni les graves conséquences qui en résulteront (..) ».

 

 

Le NH90 NFH : 

 

La variante NH-90 NFH est principalement conçu pour la lutte anti-sous-marine (ASM) et la guerre de surface. Les ensembles complets d'équipement de mission permettent à un large éventail de missions supplémentaires comme la recherche et le sauvetage (SAR), la patrouille maritime, ravitaillement vertical, le transport de troupes, l'évacuation médicale ainsi que le soutien amphibie. L'hélicoptère est conçu pour les opérations de jour comme de nuit dans des conditions météorologiques défavorables partir du pont d’un navire, il peut fonctionner à partir de petites frégates, même en haute mer.Le programme NH-90 fait appel à un nombre important d’innovations technologiques dans l’emploi de matériaux composites au niveau de la structure et l’intégration de systèmes modulaires utilisant la technologie numérique. Premier appareil doté en série de commandes de vol électriques, il possède une grande manœuvrabilité et agilité qui lui permettent d’assurer des missions de jour comme de nuit même dans de très mauvaises conditions météo. De plus, le NH-90 possède un haut niveau de sécurité et de survivabilité.

 

L’ENR (European Naval Radar) est un radar aéroporté fabriqué par un consortium éponyme (Gallileo Avionica, Thales Airborn Systems, EADS/DE) destiné au NH90 NFH. C’est un radar à compression d’impulsion et agilité de fréquence qui permet plusieurs modes de fonctionnement, dont l’un est optimisé pour la détection de petits échos par mer forte. Il fournit également des informations nécessaires à la navigation y compris météorologiques. Il est utilisé aussi bien des opérations militaires (lutte anti navire et anti sous-marine) que des opérations de surveillance (maritime et côtière) ou humanitaires (recherche et sauvetage en mer).

Le NH-90 NFH est doté d’une caméra infrarouge FLIR développée par Sagem. C’est une caméra infra rouge de 2e génération travaillant dans l’IR lointain. Elle est destinée entre autres à l’observation longue portée de jour comme de nuit. Question sonar, l’appareil est pourvu d’un Sonar Flash fabriqué par Thales Underwater Systems. Il s’agit d’un sonar basse fréquence léger à immersion (avec 750 mètres de câble) et fonctionnant en mode actif ou passif. Deux types de signaux sont utilisés : des émissions continues (CW) pour la détection et des mesures doppler et des émissions en FM avec un traitement de signaux comprimés, qui permet d’accroître la gamme de résolution. Les émissions CW et FM peuvent être combinés en un seul signal.

Le NH-90 est le programme  d’hélicoptère européens le plus performants jamais lancé. Les commandes fermes établies pour 14 pays dont la France, l'Allemagne, l'Italie, les Pays-Bas, Portugal, Suède, Finlande, Norvège, Grèce, Espagne et Belgique en Europe, ainsi que l'Australie, la Nouvelle-Zélande et le Sultanat d’Oman. 

 

nh90_nfh_exph-0101-17_ca_pecchi.jpg

 

Photos : 1 & 3 NH90 NFH  de la marine française @ Marine nationale 2 Westland Sea King MK41 allemand @ Bundesmarine