09/04/2014

Bombardier lorgne le marché asiatique !

 

20130226-global6000_800.jpg

Bombardier Aéronautique a annoncé aujourd’hui qu’elle présentera trois de ses avions d’affaires emblématiques de leurs catégories respectives au salon annuel de l’aviation d’affaires asiatique (ABACE) à l’aéroport Hongqiao de Shanghai, en Chine, du 15 au 17 avril 2014. Les avions Challenger 300, Challenger 605 et Global 6000 de Bombardier y seront exposés.

Bombardier veut profiter de la portée du salon ABACE pour se faire une plus grande place au sein de ce marché en plein expansion. Avec une flotte de plus de 105 biréacteurs d’affaires Learjet, Challenger et Global basés dans la région, l’avionneur canadien veut accroître sa présence actuelle dans la région. Au cours des 20 prochaines années, Bombardier prévoit plus de 2’420 livraisons d’avions pour l’ensemble de l’industrie de l’aviation d’affaires en Chine élargie. Cette demande, stimulée par la croissance économique, par la mondialisation et par l’accroissement du nombre de milliardaires sur ces marchés, devrait continuer d’augmenter.

Photo : le Global 6000 sera présent à ABACE @ Bombardier

13:59 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bombardier, global 6000, abace |  Facebook | |

08/04/2014

Oman reçoit sa seconde tranche de F-16!

415102868.jpg


 

FORT WORTH, Texas, le Sultanat d'Oman a accepté le premier des douze Lockheed-Martin F-16 C/D issus de la seconde tranche commandée en 2011. L’avion rejoindra l’émirat dans le courant de l’année.

 

Seconde commande: 

 

C’est en décembre 2011 que Le Sultanat d’Oman a confirmé une seconde commande de 12 avions de combat Lockheed-Martin F-16C/D Block 50 pour un montant de 600 millions de dollars. 

Le Sultanat d’Oman a opté pour le Lockheed-Martin F-16 C/D Block50, qui sera décliner comme suit : 8 monoplaces C et 4 biplaces D. Ces appareils seront optimisés en plus, de la supériorité aérienne, pour la destruction des radars, ainsi que pour la neutralisation des défenses ennemies (SEAD). Doté de moteurs General-Electric F110-GE-129 et du radar Raytheon AN/APG-68 (V), ils disposeront de pod de désignation SNIPER.

Les 12 nouveaux F-16 reprendront le même armement que les appareils de la première tranche, qui comprend des missiles AIM-120C7 «AMRAAM» et  AIM-9X «Sidewinder», missiles AGM-65D «Maverick»,  AGM-84D «Harpoon» anti-navires et des bombes GBU-10 et GBU-12 « Enhanced» à guidage laser.              

Rappel sur la version Block 50/52 :

F-16C/D Block 50/52 et une version dérivée du F-16CG/DG Block 40/42 encore améliorée pour l'attaque au sol : radar Raytheon AN/APG-68(V)7, écrans multifonction couleur et générateur d'affichage programmable, nouveau MMC, nouvelle carte numérique de terrain, nouvelle caméra vidéo couleur et magnétoscope pour enregistrer les images du HUD, un système de transfert de données plus rapide. Moteurs General-Electric F110-GE-129 (Block 50) ou Pratt&Whitney F100-PW-229 (Block 52) plus puissants. De plus, Oman a choisi la nacelle de reconnaissance Goodrich DB-110 pour équiper sa flotte de F-16.


 

unnamed-1.jpg


Photos : F-16 C Block50 Oman @ Lockheed-Martin

 


Coup de pouce israélien pour le Rafale !

Rafale.jpg

 

Le fabricant d’équipement israélien Rafael propose sa gamme de missiles air-air pour équiper les futurs avions Rafale destinés à l’Inde. Actuellement, l’avion de combat français ne peut emporter que des missiles français, produit à l'époque par Sagem  Matra, en l’occurrence la gamme « Mica » et d’ici 2017, le « Meteor » de MBDA.

 

On sait que l’Inde lorgne sur l’adaptation de divers armements, comme le missile de croisière supersonique russo-indien « Brahmos », dont l’intégration et la responsabilité de celle-ci, complique les négociations du contrat.

 

Avec l’offre du missilier israélien Rafael qui concerne les missiles air-air « Python 5 » et « Derby III » pour une possible intégration sur les 126 Rafale destinés à l’Inde, le team Dassault chargé des difficiles négociations, pourraient ainsi, recevoir un coup de pouce décisif pour clore définitivement cette importante vente, lors de l’ultime fenêtre qui s’ouvrira une fois les élections terminées.

 

En effet, l’Inde prévoit de doter son avion indigène HAL « Tejas » du  « Derby III » dont les essais d’intégration vont débuter cet été. L’Inde dispose depuis 2007 du « Python 4 » et semble également intéressée par la nouvelle génération « 5 ».

 

Les Rafael Derby III & Python 5 :

 

612.jpg

Le Derby est un missile de moyenne portée à guidage radar actif développé par Rafael). Il est issu de la famille des missiles « Python » : Ce missile est systématiquement proposé comme alternative à l'AIM-120 « AMRAAM.

Le Python 5 est le dernier né des missiles air-air à courte porte de la famille des Pythons.Il dispose d'une capacité de tir « au delà de la porté visuelle » de se verrouiller sur sa cible après le tir et d'un nouveau système de guidage électro-optique et infrarouge. Il dispose de plus de 18 surfaces de contrôles, ce qui le rend très manœuvrable.

 

000-Python-5-2.png

Commentaire :

Si l’intégration des missiles de l’équipementier Rafael se confirme dans les prochaines semaines, Dassault aura alors franchi une étape importante, tant en Inde, mais également en augmentant sensiblement la palette d’armement pour le Rafale. Un élément clef qui péjore l’avion français aujourd’hui, face aux larges possibilités qu’offrent l’Eurofighter et le Gripen à ce sujet. Certes, des systèmes israéliens ne seront pas de grandes utilités devant les clients potentiels du Moyen-Orient, mais à terme sur d’autres marchés, ceux-ci pourraient faire la différence. Espérons pour Dassault que les équipementiers français ne feront pas trop de résistance et sauront partager le gâteau.


* Je parle ici de la famille "MICA" avant que Matra ne fusionne avec BAe pour devenir MBDA. On ne parle ici que des missiles et non des bombes guidées US de la famille Paveway.

Photos : 1 Rafale @ Armée de l’air  2 Rafael Derby III 3 Rafael Python @ Rafael

07/04/2014

La ROKAF reçoit ses C-130J !

ROKAFDeliveryTaxi-2.jpg


 

Marietta,  Lockheed-Martin a délivré deux nouveaux C -130J «Super Hercules» pour  la Force aérienne de la République de Corée (ROKAF). Ces deux appareils sont arrivés aujourd’hui sur les installations en Corée du Sud. Au total se sont quatre C-130J qui ont été commandés par la ROKAF.

 

La ROKAF accepté la livraison de ces deux avions la semaine dernière lors d'une cérémonie à Marietta.  Ces Super Hercules vont venir remplacer les vieux C-130H actuellement en service au sein de la ROKAF.

 

Le C-130J «Super Hercules» : 

 

Le C-130J «Super Hercules» est la version la plus avancée du célèbre  C-130 cargo,  il incorpore une technologie de pointe pour réduire les besoins en personnel, de fonctionnement de soutien avec des coûts de cycle de vie plus actuel que pour les anciens C-130. Le modèle dispose également d'une maniabilité accrue et une manutention plus courtes. Il est doté de nouveaux moteurs Rolls-Royce Allison AE 2100D3 dotés d’hélices à six pales. 

Du point de vue de l’extérieur, le C-130J semble n’être qu’une version allongée du célèbre Hercules, cependant, il est équipé d’un poste de pilotage informatisé permettant de réduire le nombre de pilotes à deux. Il a une capacité de 26.000 kg de carburant et il est configuré pour recevoir des réservoirs additionnels de 11.000kg de carburant.


 

2003474004.jpg


 

Photos : 1 les deux premiers C-130J de la ROKAF 2 C-130J ROKAF @ Lockheed-Martin

20:55 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rokaf, c-130j super hercules |  Facebook | |

Boeing dévoile le B787-900 Air new Zealand !

Air_New_Zealand_787-9[1].jpg

 

EVERETT, Washington, Boeing a dévoilé le premier exemplaire à sa sortie de l'atelier de peinture du premier B787-900 destiné à Air New Zealand. Ce premier B787-900 immatriculé ZK-NZE débutera sa carrière sur la ligne Auckland – Perth d’ici l’été. New Zealand a commandé dix Boeing B787-900.

 

L'avion a été peint aux nouvelles couleurs de la compagnie, en version noire. L'avion arbore le traditionnel "koru" visible sur l'empennage, mais aussi la feuille de fougère, qui elle, est visible à l'arrière du fuselage. Cette livrée avait été présentée en 2011 dans le cadre de la coupe du monde de rugby, mais après de nombreuses études, Air New Zealand a choisi ce design pour représenter la compagnie. Il existe également une version blanche de cette nouvelle livrée.

 

 

Le B787-900 «Dreamliner» : 

Avec 20 pieds (6 m) de plus que le B787-800, le B787-900 étendra la gamme «787» à la fois en capacité en portée, pouvant transporter 40 passagers de plus, sur une distance additionnelle de 300 miles nautiques (555 km). Le B787-900 met à profit la conception visionnaire de la gamme, mais avec 20 % de consommation de carburant en moins que les avions de taille similaire. Il pourra ainsi transporter de 250 à 290 passagers contre 210 à 250 pour le -800. Son rayon d’action sera lui aussi étendu et oscillera de 8’000nm à 8’500nm (14 816 à 15 742km).

Photo : B787-900 Air New Zealand avec sa peinture @ Boieng

12:08 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, b787-900, dreamliner, air new zealand |  Facebook | |