28/07/2014

Hélicoptères Dhruv supplémentaires pour l’Inde !

1824964178.jpg

New Dehli, l’avionneur indien HAL Hindustan Aeronautics a reçu une commande portant sur 32 hélicoptères «Dhruv» MkIII pour équiper la marine indienne et de garde-côtes du pays. Cette commande est évaluée à près de 1,19 milliards de dollars et comprend également les pièces de rechange, la maintenance et le soutien en service. 

La marine indienne utilise déjà huit hélicoptères de type «Dhruv» tandis que les garde-côtes en ont  quatre. Hindustan Aeronautics a livré près de 150 hélicoptères «Dhruv» aux forces armées indiennes depuis 2002.

Le HAL «Dhruv»:

 

Pour arriver à doter son hélicoptère moyen Dhruv d’un système d’armement complet, le constructeur indien a dû faire appel à des aides extérieures venues d’Israël, de France, de Belgique, d’Afrique du Sud, d’Allemagne, d'Italie et des Etats-Unis. Près de 23 km de câbles ont été posés et des centaines d’heures d’essais en vol et au sol ont été réalisés pour arriver à un système cohérent et fonctionnel. Il a fallu vérifier le système électro-optique, l’intégration du viseur de casque ainsi que divers armement.


3447576673.jpg


 

L’Hélicoptère HAL Dhruv armé dispose de missiles « Fire-and-forget »  antichars offrant  7 km de portée pour le soutien au sol. L'hélicoptère multi-mission est équipé d’une nacelle frontale infrarouge (FLIR) avec imagerie thermique,  d’une interface intégrée défensive (IDAS) pour la guerre électronique et l'auto-protection. L’hélicoptère permet l’emploi de missile air-air avec autodirecteur à infrarouge, de nacelle roquettes et d’une tourelle canon orientable.

Conçu par la société HAL comme hélicoptère moyen polyvalent en vue de succéder aux Alouettes III. Le programme ALH est lancé en 1984, mais n’évolua que très lentement à cause de nombreuses difficultés techniques. De plus, un embargo (Dû à l’acquisition du programme nucléaire militaire indien) bloqua les possibilités de transfert de technologie durant plusieurs années.

Le premier prototype ne vola qu’en 1992 et ceci grâce à l’aide du motoriste français Turbomeca. Il fallut près de dix ans à HAL pour finaliser sont nouvel hélicoptère qui n’entra en service pour la première fois qu’en 2002, dans les unités de gardes-côtes, puis progressivement au sein des diverses unités de l’armée Indienne.


HAL_Dhruv_of_Indian_Navy_1.JPG


 

 

Photos : 1 & 3 Dhruv marine 2 Dhruv d’essais de l’armée de terre @ HAL

20:55 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hal dhruv, armée indienne |  Facebook | |

Le Citation CJ3+ effectue son premier vol !

CJ3_first_production_flight_1.jpg

 

Wichita, Kansas, Cessna Aircraft a annoncé avoir réussi aujourd’hui le premier vol de son Citation CJ3+ de production. La certification de la Federal Aviation Administration (FAA) est attendue pour cette année.

 

Ce premier vol d’une durée de 73 minutes s’est déroulé parfaitement, l’ensemble des systèmes ont fonctionné selon les attentes de l’avionneur.

 

Le nouveau CJ3+ : 


2313360914.jpg


 

L'avion dispose d’un nouvel intérieur avec une cabine pressurisée re-dessinée. Les passagers pourront utilisés le système de téléphone intégré Iridium, ainsi que les capacités d'Internet à haute vitesse. Le CJ3 + est équipé d’une suite avionique Garmin G3000, qui comprend la détection des turbulences radar météorologique, un TCAS II, les systèmes d'avertissement de conscience de terrain avancés (TAWS). Le CJ3+ est également doté du mode ADS-B de contrôle de la circulation aérienne. Le système de gestion de vol optimise les performances de l'avion avec précision pour un guidage latéral et vertical pour toutes les phases de vol. Il peut maintenir l'assiette, l'altitude, la vitesse, vitesse verticale et le cap en plus des profils de descente VNAV de vol, décollage / remise des gaz et des procédure automatisées. Tous ceci afin de facilité le pilotage. Le CJ3+ dispose d’un rayon d’action de 2’070 miles nautiques, permettant de transporter ses neufs passagers sans escales de Washington DC à Mexico, San Diego, ou de Lima, au Pérou et à São Paulo, Brésil. 


CJ3_first_production_flight_2.jpg


 

 

Photos : 1 & 3 CJ3+ de série lors de son premier vol 2 Cockpit @ Cessna Aircraft


18:10 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cessna aircraft, citation cj3+ |  Facebook | |

27/07/2014

Entrée en service de l'Il-38N de patrouille maritime !

1526561_-_main.jpg

 

 

La marine russe a réceptionné son premier Ilyushin Il-38N (MPA) de patrouille maritime et de lutte anti-sous-marine. L'Il-38N est un dérivé de l'avion de transport Il-18.

 

L’avionneur russe Ilyushin travaille à la transformation de cinq aéronefs Il-38 destinés à aéronavale à la norme 38N en vertu d'un contrat (de 150 millions d'USD) accordé par le ministère russe de la Défense (MoD) le 25 mai 2012. Ce contrat de mise à niveau a été signé après l'entrée en service réussie d'un prototype d’Il-38N au sein de la  flotte du nord en mars 2012. 

 

La marine russe espère à terme se doter d’un total de 28 Il-38N de patrouille maritime et de lutte anti-sous-marine d’ici 2020.

 

La mise à jour des Il-38N comprend l'installation d'un nouveau système de navigation de recherche baptisé « STS Novella» qui comprend un radar, hydro-acoustique avec magnétométrie, un nouveau système de reconnaissance électronique couplé à une imagerie thermique pour la reconnaissance. L’ensemble ses systèmes informatiques et les sous-systèmes de navigation ont été modernisés. Lors de la détection d'un sous-marin, l'Il-38N équipé avec les STS Novella commence à localiser un contact avec un suivi entièrement automatisé. Les fonctions permettent à l'équipage de superviser la détection et la poursuite et ceci jusqu’à la destruction de la cible de manière automatique. 

 

De plus l’ensemble des améliorations permettent une meilleure recherche sur une zone quatre fois plus grande qu’actuellement. Un seul avion Il-38N peut suivre dorénavant jusqu’à 32 cibles à la fois. Le radar pour être en mesure de détecter des cibles aériennes à 90 km et un périscope de sous-marin (avec 1 m² écho) à 30-35 km. Le module radio hydro-acoustique peut fonctionner avec des bouées via 96 canaux et est géré par un seul opérateur. Chaque module fournit un cycle complet de réception de l'information et de traitement de huit balises. Trois types de bouées sonar sont utilisées: les RGB-41 passive, ou sonar non-directionnel avec les bouées RGB-48. Pour la reconnaissance le système utilise les nouvelles bouées RMB-81 pour détecter un sous-marin, sur la base de sa signature magnétique qui fonctionne en parallèle avec le magnétomètre quantique de détection des sous-marins, qui permet une détection jusqu'à 900m de profondeur. Pendant ce temps, un système de stabilisation gyroscopique électro-optique infrarouge (EOIR) permet la détection, le suivi et la catégorisation des cibles de surface.


il38n.jpg

 

 

 

 

Photos : Ilyushin Il-38N  (MPA) @ Ilyushin

21:46 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ilyushin, il-38n, aéronavale russe, mpa |  Facebook | |

Le premier F-35A australien !

yourfile-1.jpg

 

 

Fort Worth, Texas, le programme F-35 continue de jongler entre les bonnes et moins bonnes nouvelles, vendredi une cérémonie a eu lieu au sein des installations de l’avionneur Lockheed-Martin commémorant le déploiement officiel du premier F-35A «Lightning II»  destiné à la Royal Australian Air Force (RAAF). 

 

«Aujourd'hui, nous célébrons une étape importante dans le partenariat américano-australien, un partenariat fondé sur la force, l'amitié et l'innovation technologique», a déclaré Frank Kendall, sous-secrétaire américain de la Défense pour l'acquisition, des technologies et de la logistique. "Nous nous joignons à l'Australie, en tant que l'un de nos partenaires d'origine, pour célébrer ce déploiement et les nombreuses contributions australiennes au programme Joint Strike Fighter. Pour nos deux pays, ce programme représente un bond exponentiel dans la capacité de pointe en matière de technologie". 


 

lockhed-martin,f-35a lightning,raaf


 

Ce premier F-35 de la RAAF numéro UA-1 va subir des contrôles de système de carburant avant de pouvoir effectué son premier vol, dans les prochains mois. Un second F-35A No°UA-2 rejoindra celui-ci à la fin de l’été. Les deux appareils rejoindront en fin d’année, les installations de Luke Air Force Base en Arizona, où ils seront utilisés pour la formation des premiers pilotes australiens. Les premiers F-35A entreront en service en Australie à partir de 2018 au sein du 3e escadron de la RAAF. Les F-35 australiens seront basés à Tindal et Williamtown.  L’Australie compte acquérir de 72 avions.


yourfile-2.jpg


 

Photos : le premier F-35A destiné à la RAAF @ Lockheed-Martin 

 

 

 

 

11:53 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : lockhed-martin, f-35a lightning, raaf |  Facebook | |

26/07/2014

Premier vol du second Cessna Citation Latitude !

DAHL_0043.jpg

 

Wichita, Kansas, Cessna Aircraft Company a annoncé avoir réussi le premier vol du deuxième Citation Latitude de production. Ce vol marque la dernière étape d’une série d’essai en avance sur le calendrier initial.

 

Ce second Citation Latitude qui a rejoint le programme d’essais en vol en vue de la certification est le premier avion qui sera équipé d’une configuration opérationnelle, y compris l’aménagement de la cabine et l’ensemble des systèmes de bord. Il sera également le premier  Citation latitude exposé au public, qui fera ses débuts en octobre prochain au sein du salon de la Business Aviation Association (NBAA) à Orlando.

 

Le Citation «Latitude» :


862945858.jpg


 

Le Citation «Latitude» viendra s'insérer dans la gamme du constructeur entre le Citation «XLS+» et le Citation «Sovereign», il pourra transporter jusqu'à huit passagers avec une charge utile de carburant plein de 1.000 livres (454 kg), une vitesse de croisière maximale de 442 noeuds, une vitesse vraie (819 kilomètres à l’heure) et une distance franchissable de 2000 nautiques miles (3704 km). L'avion sera proposé au prix de départ de 13,9 millions de dollars USD. Selon les spécifications préliminaires du projet,  l'avion pourra être exploité sur les aéroports avec des pistes  courtes de l’ordre de  3900 pieds (1189 mètres) aura une altitude maximale de 45.000 pieds (13716 mètres) et grimpera directement à 43 000 pieds (13 106 mètres) en 23 minutes. S'il reprend de ces deux cousins la formule aérodynamique générale, avec notamment une voilure à faible flèche et un empennage cruciforme, le «Latitude» est néanmoins doté d'un nouveau fuselage avec une cabine "full stand up" de 1,83 m de haut pour 1,95 m de large. Pour les moteurs, Cessna a choisi de reprendre ceux qui motorisent le «Sovereign», soit  des Pratt & Whitney Canada PW306, mais dans une version légèrement différente, le  PW306D qui fournit jusqu'à 25,35 kN de poussée. Le Citation «Latitude» est construit majoritairement en aluminium et n’est pas équipé de commandes de vol électriques.

 

L’intérieure cabine :

 

La cabine principale pour les passagers est de 77 pouces de large (1,95 m) avec une hauteur de 72 pouces (1,83 mètres), soit la plus large dans l'histoire du constructeur. La disposition des sièges standards accueille les passagers dans un club unique avec un avant, orientés vers le côté double canapé. Six sièges piédestal  avant et arrière de 7 pouces (0,18 m) et latéralement 4 pouces (0,10 m) sur la base du siège avec 180 degrés capacité de pivotement et positions d'inclinaison infini. L’éclairage cabine est indirect et ceci grâce à des LED à ajustement variable.

 

Le Citation Latitude sera capable de voler non-stop entre des villes comme Los Angeles à New York, de Houston et Bogota, de Rome à Dubaï et de Singapour à Pékin. La certification FAA (Part 25) doit permettre l’entrée en service en 2015.


DAHL_0033.jpg


 

 

Photos : 1 & 3 Le second Citation Latitude 2 Cockpit @ Cessna Aircraft