02/12/2013

Déploiement inaugural pour le P-8A !


131201-N-OX321-277.JPG



 

Misawa au Japon, l’US Navy vient d’activer le premier déploiement opérationnel de son nouvel avion de patrouille maritime le Boeing P-8A «Poseidon» sur la base aérienne de Kadena, sur l’île d’Okinawa.

 

Les six premiers P-8A «Poseidon» sont mis en oeuvre par le 6e escadron «The Eagles» (VP16) qui servira en appuis de la 7e flotte pour les opérations de patrouille maritime et de reconnaissance dans la région Indo-Asie-Pacifique. Le déploiement marque une étape importante dans la transition de l'US Navy avec son nouvel appareil. Jusqu’à présent, ce sont les Lockheed P-3A «Orion» qui opéraient cette fonction et ceci depuis 1962.

Basée à Jacksonville, en Floride, l’escadron VP-16 a commencé sa transition sur P-8A il y a 18 mois. Les «Eagles» ont été certifiés prêts pour un déploiement en novembre dernier.

 

Le Boeing P-8A «Poseidon» : 

 

Le P-8A "Poseidon" est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et anti-surface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A "Poseidon" est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US-Navy.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une importante réduction des coûts, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin  de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage.

Cet avion équipé de liaisons 11 et 16 et de systèmes internet, doit agir dans un concept de guerre en réseau en collaboration avec la quarantaine de drones RQ-4N choisi dans le cadre du programme «Broad Area Maritime Surveillance» devant assurer une surveillance surface de longue durée et une variante du drone de combat Boeing «ScanEagle», le «MagEagle Compressed Carriage». 


 

131129-N-ZZ999-017.JPG


 

 

Photos : Déploiement du VP-16 Eagles @ US Navy 


20:40 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, p-8a poseidon, us navy |  Facebook | |

Deux records pour l’EC175 !

EC175-43h.jpg

 

Le dernier né des hélicoptères d’Eurocopter est très prometteur en matière de performances et cela se confirme. Le nouvel hélicoptère EC175 n’est pas encore en service, que celui-ci vient de battre deux records mondiaux de vitesse ascensionnelle. L’EC175 sera certifié en 2014.

 

Deux records :

 

L’EC175, est construit en partenariat entre Eurocopter les chinois d’Harbin et CHRDI, il vient d’‘atteindre les 3’ 000 mètres en 3 minutes 10 et les 6’000 mètres en 6 minutes 54 !

Ces deux records sont d’ailleurs en adéquation avec la révision à la hausse des performances de l’EC175 par son constructeur. Eurocopter annonce une capacité d’emport de 16 passagers sur un rayon d’action de 135 miles nautiques dans la configuration Oil and Gas dédiée aux missions offshore, surclassant par sa compétitivité tous les hélicoptères de moyenne capacité disponibles sur le marché. Ces chiffres correspondent à une augmentation de 30 % des performances initialement annoncées. Pour des missions plus longues distances, l’EC175 peut transporter 12 passagers dans un rayon de 190 nautiques. Par ailleurs, Eurocopter annonce le développement d’une configuration de cabine optionnelle capable de transporter 18 passagers dans un rayon d’action de 100 miles nautiques.

 

L’EC175 :

 

L’EC175 dispose d’une technologie de pointe qui a fait ses preuves. Il a été conçu en coopération avec les opérateurs les plus exigeants pour atteindre les plus hauts niveaux de sécurité en matière de transport de passagers. Ceci englobe une protection de l’enveloppe de vol et d’une assistance au pilotage exceptionnels avec le pilote automatique quatre axes dual duplex le plus performant du marché  dérivé de celui de l’EC225 d’Eurocopter ainsi qu’une nouvelle avionique dotée d’une interface homme-machine optimisée . La charge de travail des pilotes est réduite grâce à une meilleure connaissance de l’environnement opérationnel et à l’utilisation d’un nouveau concept d’alarme associé à la puissance du système de surveillance intégré VMS (Vehicle Monitoring System).

 

L’EC175 offre un niveau de confort exceptionnel grâce à son rotor « Spheriflex » et un très faible niveau de vibrations, similaire à l’appareil de référence en la matière, l’EC155. Il est doté de la plus grande cabine de sa catégorie, avec des fenêtres de très grandes dimensions et un système de climatisation performant en vol mais aussi disponible au sol par décrabotage d’un moteur.

Grâce à ses réservoirs de carburant internes standard d’une capacité de plus de 2 tonnes et à sa grande cabine, l’EC175 est l’hélicoptère le plus performant dans la catégorie des 7-8 tonnes pour les missions de recherche et sauvetage. Il affiche le meilleur rapport rayon d’action/endurance et dispose d’une cabine dont le volume convient idéalement aux interventions de recherche et sauvetage (SAR) et d’évacuation sanitaire (EVASAN).

 

EC175-25h.jpg

 

Photos : Prototypes de l’EC175 aux essais @ Eurocopter

12:15 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : eurocopter ec175, ec175 |  Facebook | |

01/12/2013

Le Storm Shadow a volé sur l’Eurofighter !

unnamed.jpg


 

 

Je vous l’annonçais le 17 novembre dernier, l’Eurofighter va intégrer le missile «Storm Shadow». Le partenaire du consortium Cassidian, Alenia Aermacchi vient de débuter la première partie d’une série de vol dans le  but d’intégrer le missile «Storm Shadow» du missilier MBDA.

 

Premier vol :

 

Les premiers essais en vol ont démontré que le missile peut être transporté en toute sécurité et lancé avec succès. Les essais ont débuté le 27 novembre dernier, au sein du 

centre d'expérimentations aériennes d’Alenia à la base aérienne de Decimomannu, en Sardaigne avec le soutien des sociétés partenaires de l'Eurofighter , BAE Systems et Cassidian.

 

Le programme d'essais en vol intensifs a débuté avec des tests de flottement et une évaluation des interférences possibles entre le missile et l’avion porteur. L’avion utilisé est le modèle IPA2 d’essais de l’Armée de l’Air italienne.

 

Le missile «Storm Shadow» est  déjà en service dans l' Armée de l'Air italienne et la Royal Air Force sur les appareils de type «Tornado». Ce missile sera disponible pour la clientèle sur le l’Eurofighter «Typhon II» à partir de 2015 sur les standards T2 améliorés puis sur le T3 d’ici 2016.


 

unnamed-1.jpg


 

 Photos : Eurofighter IPA2 italien en vol avec le Storm Shadow @ AleniaAermacchi

 

 

 


21:01 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (32) | Tags : cassidian, eurofighter, storm shadow, typhoon 2 |  Facebook | |

Le programme T-50 avance bien !

T-50.jpg


 

MOSCOU, la première étape des essais du chasseur russe de cinquième génération T-50 (PAK-FA) devrait prendre fin en 2015, a annoncé vendredi le président du Consortium aéronautique unifié russe (OAK) Mikhaïl Pogossian.

 

"Cette année, nous achevons les essais préliminaires du PAK-FA. L'année prochaine, le chasseur sera présenté au commandant en chef de l'Armée de l'air pour le début des tests d'Etat", a rapporté le responsable lors d'une réunion avec le président russe Vladimir Poutine, ajoutant que le chasseur devrait commencer à équiper l'armée dès 2017.

 

Le T-50 (PAK-FA) :

 

Le projet PAK-FA trouve son origine dans les années 1990, lorsque la Russie décide de lancer deux programmes, afin, de remplacer les MiG-29 et les Su-27. L’un concernait un biréacteur lourd, l’autre un monoréacteur léger. Le premier projet donnera naissance au Sukhoi S-37 «Berkut» et l’autre au MiG 1.44.

Sukhoï sera en définitive choisi sur la base de son démonstrateur le 26 avril 2002, évinçant MiG. C’est le lancement du programme PAK-FA. L’Inde est devenue un partenaire financier à 50% et apporte son expérience dans le domaine de l’informatique et des matériaux composites. L’avion disposera également d’un OSF et d’une fusion des données. Le moteur choisit est le NPO Saturn 117S de 14,5 tonnes de poussée.

Photo : Sukhoi T-50 PAK-FA @ Sukhoi

15:15 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sukhoi, t-50, pak-fa |  Facebook | |

29/11/2013

Adaptation du missile JSM sur le Super Hornet !

jsm:supernornet.jpg


 

St-Louis, Boeing vient de réaliser l’adaptation du missile «Joint Strike Missile» (JSM) sur un F/A-18F «Super Hornet». L’objectif étant de répondre à la demande de la clientèle pour ce type de munition.

 

Boeing et le missilier norvégien Kongsberg ont terminé la phase de préparation à l’intégration du missile «Joint Strike Missile» (JSM) sur un F/A-18F «Super Hornet» Block II. L’année prochaine verra se mettre en place une série de tests en soufflerie qui sera ensuite suivie d’une série de tirs réels sur cibles.

 

Le missile Kongsberg JSM :


 

JSM_1.jpg


 

La version JSM  est une version multi-rôle du NSM (Naval Strike Missile) développé par le missilier norvégien Kongsberg.  Ce missile est appelé Joint Strike Missile (JSM) et comporte une ligne de communication (Link16) dans les deux sens de sorte, que le missile peut communiquer avec la salle de contrôle ou d'autres missiles. Polyvalent, le JSM peut attaquer des cibles navales (air-mer) ou terrestres (air-sol) à une distance de 280km. 

Le JSM peut être installé sur les Lockheed-Martin F-35 en interne prochainement sur le Super Hornet de Boeing ainsi que le Saab Gripen E.

Photos : 1 F/A-18 F «Super Hornet» avec des JSM @ Boeing 2 le JSM de Kongsberg@ Kongsberg