05/07/2014

Nouvelle demande pour le CRJ900 !

bombardier-crj900-nextgen.jpg

 

Montréal, Bombardier Aéronautique a annoncé qu’un client, qui a demandé de garder l’anonymat pour le moment, a passé une commande ferme de 16 biréacteurs régionaux CRJ900 NextGen et pris des options sur huit autres avions de ligne du même type.

Au prix courant du CRJ900 NextGen, la commande ferme est estimée à 727 millions $ US. Cette valeur pourrait augmenter à 1,12 milliard de dollars, si le client exerçait ses options.

En incluant cette dernière commande, Bombardier a enregistré des commandes fermes de 1’833 avions de la série CRJ, dont 359 biréacteurs CRJ900 et CRJ900 NextGen. À l’échelle mondiale, des avions de la série CRJ sont en service auprès de plus de 60 sociétés aériennes et plus de 30 clients exploitent des variantes d’entreprise de ces avions. Ces avions sont exploités dans plus de 50 pays sur six continents et, en moyenne, un avion CRJ décolle toutes les dix secondes quelque part dans le monde. Les avions de la série CRJ ont transporté plus de 1,4 milliard de passagers et accumulé plus de 38 millions d’heures de vol et plus de 32 millions de cycles de décollage et d’atterrissage.

 

 

Photo: CRJ900 NG@Bombardier

03/07/2014

Livraison du 14ème P-8A !

P-8A_JRA3972_med.jpg

 

 

Seattle, Boeing a livré le 14ème exemplaire du nouvel avion de patrouille maritime P-8A «Poseidon» destiné à la marine américaine. ce nouveauP-8A  a été livré dans les délais et a rejoint son escadron à la base aéronavale de Jacksonville, en Floride.

 

L’avionneur Boeing doit encore livrer sept autres exemplaires du P-8A «Poseidon» à l’US Navy cette année, selon le calendrier de livraison.

 

Le P-8A "Poseidon" est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et anti-surface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A "Poseidon" est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion peut échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US Navy.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une importante réduction des coûts, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin  de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage.

Cet avion équipé de liaisons 11 et 16 et de systèmes internet, doit agir dans un concept de guerre en réseau en collaboration avec la quarantaine de drones RQ-4N choisi dans le cadre du programme «Broad Area Maritime Surveillance» devant assurer une surveillance surface de longue durée et une variante du drone de combat Boeing «ScanEagle», le «MagEagle Compressed Carriage». 

 

2034270264.jpg

 

Photos :  1 Le 14ème exemplaire du P-8A destiné à l’US Navy  2 Largage de torpille @ Boeing

23:35 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, p-8a poseidon, us navy |  Facebook | |

02/07/2014

Le Brésil modernise ses Lynx !

Westland_AH-11A_Super_Lynx_Mk21A_(WG-13),_Brazil_-_Navy_AN1989148.jpg

 

 

La marine brésilienne vient de confier à  AgustaWestland un contrat, d'une valeur de plus de 160 millions de dollars US pour la modernisation des huit hélicoptères Lynx Mk21A. Les activités de mise à niveau débuteront à la mi-2015 à l'usine d’AgustaWestland à Yeovil au Royaume-Uni, avec le premier hélicoptère prévu pour être livré au client à l'automne 2017. L’ensemble des huit hélicoptères devront être à niveau pour le début de 2019.

 

Amélioration du Lynx : 

 

Les améliorations comprennent le remplacement des moteurs actuels avec une nouvelle motorisation Rolls-Royce/Honeywell  LHTC CTS800-4N qui équipent dorénavant les Super Lynx 300 britanniques. et la nouvelle version AW159. Le cockpit sera doté d’une nouvelle avionique avec écrans couleurs avec système de navigation par satellite, un nouvel ordinateur de gestion de mission et un système d'évitement de collision.


aw1157_brazilian_navy_lynx_upgrade_web.jpg


 

Photos : Lynx marine brésilienne @ Aéronavale brésilienne

 

 

La Confédération volera-t-elle suisse ?

pilatus-pc24.jpg


 

Actuellement, le Service de transport aérien de la Confédération (STAC) est doté deux jets , soit un Dassault Falcon 900 EX Easy en service depuis 2013 et un appareil plus ancien de type Cessna Citation 560 Excel en service depuis 12 ans.

 

Le Cessna Citation 560 Excel ne répond plus à ce jour aux dernières exigences technique et de navigabilité. Cet appareil devrait donc être prochainement remplacé.


 

excel.parsys.0004.Image.jpeg


 

Un Pilatus PC-24 pour la Confédération ?

 

Le Conseil fédéral a chargé le DDPS de poursuivre l'examen du remplacement du Cessna  Citation et de l'acquisition d'un nouveau jet d'affaires. Hors, il semblerait bien que le choix soit porté sur le futur premier jet de l’avionneur suisse Pilatus. 

 

 

Le Pilatus PC-24 : 

 

Le Pilatus PC-24 pourra accueillir de quatre à huit passagers dans un confort très haut de gamme. Le client aura à choix divers aménagements, la cabine dispose d’un système de lumières LED et peu-être dotée d’un équipement de bureau complet. La cabine peut également être réaménagée pour transporter une moto par exemple, en plus, de quatre passagers. Une large porte cargo héritée du PC-12 permet un chargement aisé du même coup une re-configuration très rapide de l’avion. Pour la motorisation, Pilatus a fait appel à deux réacteurs Williams FJ44-4A. L’avionique est spécifique à choix à un ou deux pilotes. L’avion dispose du système Pilatus aceTM développé en partenariat avec Honeywell qui offre une simplicité de fonctionnalité qui permet aux pilotes une meilleure convivialité grâce à un concept intuitif et obtenu avec les quatre écrans 12 pouces. Un système de référence inertiel (IRS) garantit une excellente fiabilité et permet aux informations d’être affichées au bon endroit et sans délai. Le système comprend également la synthèse de la vision, un automanette, un système graphique de planification de vol, un système d'évitement des collisions (TCAS II), et l’alignement de piste avec une capacité de guidage vertical (LPV). De plus, le PC-24 est le seul avion à disposer du système : Unique Puissance modeTM qui permet une alimentation en énergie pour alimenter les systèmes électriques y compris le chauffage et la climatisation de manière indépendantes de toute source d'énergie au sol. Le PC- 24 est classé comme un jet hyper polyvalent de sorte que les propriétaires auront la possibilité d’un aménagement de six ou huit personnes en exécutif ou jusqu'à 10 passagers. Il sera également possible de changer complètement l’intérieur pour permettre à l’aéronef d’être utilisé pour l’évacuation médicale (MEDEVAC).


 

2828130805.jpg


 

Le Pilatus PC-24 dispose à ce jour de 84 commandes, dévoilées ce printemps, lors du salon de l’aviation d’affaires EBACE qui se tient à Genève.

 

Photos : 1 Le futur PC-24 de Pilatus @ Pilatus 2 l’actuel Cessna Citation 560 Excel du STAC @ DDPS 3 Intérieur PC-24 @ P.Kümmerling


01/07/2014

Les CH-47F canadiens au complet !

CH-47 266375-032.jpg


 

Rideley Canton,  Boeing a livré le 15ème et dernier hélicoptère CH-47F «Chinook» à la Royal Canadian Air Force (RCAF) lors d’une cérémonie. Cet hélicoptère rejoindra l’escadron 450 de la RCAF basé sur la base aérienne de la réserve indienne de Petawawa.

 

Le gouvernement du Canada avait signé un contrat avec Boeing pour la livraison de 15 hélicoptères de transport lourd et de soutien CH-47F en juin 2009. Les livraisons ont débutés en 2013.

Les exigences opérationnelles spécifiques des «Chinook» canadiens pour appuyer la Stratégie de défense sont :

  • circuler dans de vastes régions du territoire canadien, notamment l’Arctique, sans dépendre des caches à carburant, qui étaient auparavant disponibles, mais qui sont maintenant moins acceptables d’un point de vue environnemental;
  • fonctionner de manière fiable dans des régions éloignées et isolées avec de l’équipement de soutien technique de base;
  • opérer dans des conditions menaçantes où on pourrait s’attendre à la présence d’ennemis potentiels et de risques environnementaux.

Par conséquent, les CH-147F «Chinook» canadiens sont équipés de réservoirs de carburant à longue portée, d’un système électrique modernisé et de matériel de surviabilité des aéronefs sous forme de contremesures accrues d’autodéfense, d’aides visuelles à la navigation et de systèmes d’avionique de pointe. Ces capacités feront en sorte que le 450e Escadron sera capable de participer à des opérations dans l’ensemble du vaste territoire du Canada et à des opérations de combat à l’étranger.


 

690996824.jpg


En ce qui concerne les capacités de l’ARC, le personnel du 450e Escadron sera formé afin d’optimiser l’emploi, la maintenance et le soutien de ses propres CH-147F Chinook et d’être intégré à des opérations conjointes auxquelles participent d’autres unités de la 1re Escadre et d’autres capacités aériennes et aérospatiales de l’ARC.

Le CH-147F possède déjà d’impressionnantes capacités en soi, mais dans de nombreux scénarios, sa pertinence et son impact sur les effets généraux de la puissance aérienne ne seront atteints que dans le cadre d’un travail d’équipe avec d’autres ressources. Avec l’ajout du Chinook, l’entreprise d’aviation tactique canadienne continuera à jouer son rôle d’intégration au sein de l’Armée canadienne pour fournir une capacité aérienne de mobilité, de reconnaissance et de puissance de tir.


 

2439853472.jpg


Photos : 1 & 3 Boeing CH-47F «Chinook» RCAF 2 Cockpit @ Boeing


18:49 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : boeing, ch-47f, rcaf |  Facebook | |