01/04/2015

Nouvelle-Zélande : les T-6C au complet !

yourfile.jpg

 

La dernière paire de Beechcraft T-6C « Texan II » école a été livrée à l’école de vol de la Royal New Zealand Air Force (NZDF).  Les deux derniers T-6C n° NZ1410 et NZ1411 ont décollé de  Wichita,  le site d'assemblage du constructeur américain dans le Kansas pour rejoindre leur base d’affectation au sein de la NZDF.

 

Rappel : 

 

Le contrat prévoit en plus des 11 appareils Beechcraft T-6C, un simulateur de vol, ainsi que des postes individuels d’entraînement. Les T-6C seront exploités au sein de l’escadron 14 basé à Ohakea, qui volait des Aermacchi MB339C, jusqu'à la dissolution de la force aérienne de combat de la Nouvelle-Zélande en 2001.

 

Le T-6 « Texan II » :

 

Le Hawker-Beechcraft T-6B « Texan II»  est la version la plus moderne disponible de la gamme T6, le cockpit comprend un Head-Up Display (HUD) couplé avec  panneau de configuration Up-Front (UFCP), et Hands-On Throttle and Stick, soit le système mains sur manettes et manche. Le T-6B dispose d’une avionique  avec écrans EFIS et système d’enregistrement des données de vol numérique. Le T-6B est un avion d'entraînement primaire qui permet un enseignement de base aux procédures de vol et aux instruments et permet d’effectuer les figures d’introduction à la  voltige.

 Le Beechcraft T-6 «Texan II» est un aéronef à turbopropulseur monomoteur construit par la Raytheon Aircraft Company (maintenant Hawker-Beechcraft). Basé sur une cellule de Pilatus PC-9. 

Le T-6 est un développement du Pilatus PC-9, modifiés de manière significative par Beechcraft en vue d'entrer dans le système commun de formation primaire d'aéronef (JPATS) prévu pour les Forces aériennes américaines. Des modifications mineures ont été introduites sur la cellule d’un PC-9, mais des conflits entrer l’USAF et la Navy ont entraîné des retards et des augmentations de coûts (par rapport aux estimations initiales de 3,9 millions à près de 6 millions dollars par avion). De plus, le T-6 se retrouve avec un surpoids de 22% vis-à-vis du PC-9 initial.

 

Le modèle T-6C est le même que le modèle que le  «B» mais permet l’usage d’armes de bord, telles que : canons, roquettes et bombes.

 

T_6C_NZ1401_N2824B_RNZAF_Official_2.jpg

 

 

Photos : Hawker-Beechcraft T-6C « Texan II  NZDF @ NZDF

20ème B787 pour Air India !

AIN-787_K66318-02-low.jpg

 

North Charleston, Air India a célébré la livraison de son 20e B787 « Dreamliner », l’avion est sorti de la chaîne d'assemblage finael de Boeing à North Charleston.

 

Un condensé de technologies :

 

La clé de ces  performances exceptionnelles sont dûes  une suite de technologies nouvelles développées par Boeing et son équipe internationale de développement technologique.

Le B787 est presque fait entièrement de matériaux composites, plus léger et plus résistant.

Une nouvelle architecture électronique permet de nouvelles fonctionnalités. Par exemple, la surveillance complète des systèmes qui permettent à l'avion de s'auto-évaluer et signaler les besoins en maintenance à des systèmes terrestres et ceci non plus seulement sur les organes primaires mais également secondaires.

Boeing en choisissant  General Electric (GEnx) et Rolls-Royce (Trent) pour développer les moteurs de l’avion, permet de réduire la consommation de kérosène et donc le rejet de CO2 de près de 30%.

 

Photo : Le 20èm eB787 d’Air India @ Boieng

31/03/2015

Premier C-27J « Spartan » pour le Pérou !

 

yourfile.jpg

 

 

Lima, la Force aérienne péruvienne  à réceptionner le premier des quatre AleniaAermacchi C-27J « Spartan » de transport tactique. L’avion n°FAP-328 est le premier des deux exemplaires commandé en décembre 2013. La force aérienne péruvienne a doublé son ordre un an plus tard.

 

Les C-27J « Spartan »seront exploités depuis les installations de la base aérienne de Lima-Callao par le 844e escadron de transport tactique.

 

Le C-27J « Spartan » :

 

Le C-27J « Spartan » est un aéronef à voilure fixe de de transport tactique léger polyvalent pour diverses missions. Particulièrement maniable et polyvalent, le robuste C-27J offre le rapport poids puissance le plus élevé de sa catégorie et avec une capacité d'effectuer des manœuvres, sous un facteur de charge de l’ordre de 3G, permettant des virages serrés et une montée rapide, ainsi que la descente.

 

Le C-27J offre la capacité unique de faire varier la hauteur plancher, afin d’ajuster en permanence celui-ci, pour faciliter le chargement et le déchargement de grand volume, ainsi que les charges utiles à haute densité, sans équipement de soutien au sol et en facilitant le «drive-in/out» de véhicules, afin, qu'ils puissent être utilisés immédiatement.

 

Le C-27J, offre un niveau élevé de sécurité et un taux imbattable de disponibilité particulièrement haut.  Le C-27J décolle sur environ 1900 pieds sur une surface non goudronnée. Dans un environnement tactique, l'avion est capable de monter à 10.000 pieds en 3 minutes, en descendant à partir de 10.000 pieds en moins de 2,5 minutes. Lors de sa masse à l'atterrissage maximale, le C-27J à une course au sol de moins de 1115 pi.

 

L'avion a été commandé par les forces aériennes de l'Italie, la Grèce, la Bulgarie, la Lituanie, la Roumanie, le Maroc Etats-Unis, au Mexique, en Australie, et par un pays africain, récemment par le Pérou.

 

 

2418873371_2.jpg

 

 

Photos : 1 Le premier C-27J « Spartan » péruvien 2 Cockpit @ AleniaAermacchi

 

Livraison du premier C295 « Winglets » !

 

yourfile.jpg

 

Séville Airbus a livré le premier exemplaire de l’avion de transport CC295 doté de « winglets ». Ce C295W n°porte l'inscription ANX-1524 et a rejoint la marine mexicaine. La marine de ce pays a passé commande deux exemplaires du C295W.

 

Le C295W :

 

Doté d’ailettes marginales (winglets) et de moteurs modernisés de série, le nouveau modèle fournira aux opérateurs des performances accrues dans toutes les phases de vol. Il est particulièrement adapté aux missions réalisées en altitude et par temps chaud, pour lesquelles il promet une augmentation de charge utile d’au moins 1 000 kg. L’appareil est équipé de turbopropulseurs de Pratt & Whitney, qui motorisent toutes les versions du C295. De nouvelles procédures récemment certifiées au Canada et en Espagne permettent aux opérateurs d’augmenter la puissance, lors des phases ascensionnelles et de croisière. Outre les performances en altitude et par temps chaud, ces procédures améliorent les opérations sur des reliefs très élevés, comme la Cordillère des Andes ou l’Himalaya, avec des répercussions minimes sur les coûts de maintenance.

 

 

 

Photo : le premier C295W destiné à la marine mexicaine @ Airbus Group

 

30/03/2015

L’Inde a choisi l’A330 AWACS !

8923.JPG

 

New Delhi, le conseil d’acquisition et de défense, dirigé par le ministre de la défense Manohar Parrikar, a officiellement choisi l’Airbus A330 comme future nouvelle plate-forme pour son système aérien avancé et de contrôle (Airborne Warning and Control System -AWACS). L’Inde a de provisionné la somme de 813 millions de dollars pour l’achat de deux A330.

 

Un seuil candidat :

 

Airbus Military (Airbus Group) a finalement émergé comme unique soumissionnaire pour l'offre de six aéronefs, qui avait été publié en mars 2014. L’exigence des indiens comprend un premier lot de deux avions, suivi ensuite par quatre autres et une option pour quatre appareils supplémentaires.

L’avionneur américain Boeing avait durant une courte période, laisser entendre qu’il proposerait une version de son KC-46A. 

 

Renforcement de la détection lointaine : 

 

L’Inde via le ministère du Centre de Défense des Systèmes Aéroportés (CABS), prévoit avec cette acquisition de renforcer sa capacité de détection à longue portée et ainsi que sa capacité opérationnelle en altitude plus élevée. L’A330 AWACS viendra, ainsi compléter les actuels, IL-76 «Maintays» modernisés par Israël et les Embraer EMB-145 AEW&C déjà en service au sein de l’IAF. 

 

Adaptation de l’A330:

 

Airbus Group devra effectuer d’importantes modifications à la cellule de l’A330,  pour permettre l'intégration du pylône de support destiné à soutenir l’imposant rotodôme de 10m de diamètre. Ces tâches de certification seront traitées par Airbus.

 

568.jpg

 

Photos: Maquette du futur A330 AWACS  indien @ Airbus Group