10/02/2014

Nouvelle Cadence pour le B737NG !

 

461489948.jpg

RENTON,  Boeing annonce l’assemblage du premier B737 NG construit à la cadence de 42 appareils par mois. Depuis 2010, la production du «  737 » a progressé d’environ 33 %, passant de 31,5 à 42 avions par mois.

Dans la nuit du 4 au 5 février, les techniciens ont procédé au chargement des premières pièces des longerons d’aile (la principale structure de support de l’aile) dans une machine d’assemblage automatique. Le longeron constitue la structure de base de la construction de la voilure et marque le début d’une phase majeure de la construction du "737" à Renton.

« Cette augmentation de la cadence de production reflète notre volonté de livrer l’avion le plus vendu au monde le plus rapidement possible à nos clients », a déclaré Beverly Wyse, vice-présidente et directrice générale du programme "737". « Les améliorations d’efficacité enregistrées dans l’usine, dont un bon nombre sont à porter au crédit de nos employés, expliquent en grande partie pourquoi nous sommes en mesure d’augmenter avec succès le nombre d’avions que nous construisons. »

Cette augmentation de cadence fait suite à la demande des compagnies clientes de pouvoir disposer des appareils commandés en options pour certaines et cela s’ajoute  à celles qui passent de nouvelles commandes. A ce jour, Boeing dispose d’un carnet de commande de 2'500 appareils de la gamme B737. Boeing anticipe également les nombreuses futures commandes du B737 «MAX» remotorisé.

Le premier B737 NG construit à la nouvelle cadence de production devrait être livré au cours du deuxième trimestre de cette année. Par ailleurs, Boeing explore l'idée d'atteindre une future cadence de 52 appareils... A suivre!

Photo : Chaîne de montage des B737 @ Boeing

09/02/2014

Tendance positive pour le trafic passagers !

49415_1364877530.jpg

 

 

Le trafic aérien des passagers a augmenté de 5,2% l'an dernier par rapport à 2012, selon les dernières informations transmise par l'Association internationale du transport aérien (IATA). Les compagnies aériennes du Moyen-Orient ont enregistré la meilleure performance relance du coup les statistiques vers le haut.

Les capacités des compagnies aériennes ont augmenté globalement de 4,8% et les avions ont été remplis à hauteur de 79,5%, en hausse de 0,4% par rapport à 2012, a précisé l'IATA.

La demande sur le plan international a augmenté de 5,4%, soit davantage que le trafic sur le plan intérieur de chaque pays (4,9%). Les compagnies du Moyen-Orient ont enregistré la plus forte croissance (11,4%), devant celles de l'Asie-Pacifique (7,1%), l'Amérique latine (6,3%) et l'Afrique (5,2%).

Les compagnies aériennes basées en Amérique du Nord ont connu la plus faible croissance (2,3%), alors que la demande des passagers a augmenté de 3,8% en Europe, a indiqué l'IATA.

Tendance à la hausse pour 2014

"Nous avons constaté une forte demande en 2013 malgré un environnement économique difficile. La tendance a été à la hausse dans la deuxième partie de l'année, ce qui augure bien pour 2014", a commenté le directeur général de l'IATA Tony Tyler.

La croissance de 5,2% en 2013 est conforme à la moyenne de la croissance de la demande ces trente dernières années. L'Asie-Pacifique représente 31,9% du marché, l'Amérique du Nord 26,4%, l'Europe 23,9%, le Moyen-Orient 9,3%, l'Amérique latine 6% et l'Afrique seulement 2,6%.


 

92091_1348864522.jpg


 

Photos : 1 Fokker 100 Avianca 2 Embraer  190 TACA @ Fabricio Jimenez

22:18 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : iata, traffic aérien, compagnie aérienne |  Facebook | |

08/02/2014

Conception préliminaire achevée pour le MTA !

1591083194.jpg


 

La Russie et l'Inde achèvent la conception préliminaire de l'avion de transport multirôle MTA, a annoncé jeudi à New Delhi le directeur adjoint du Service fédéral russe pour la coopération militaire et technique (FSVTS) Viatcheslav Dzirkaln. La Russie et l'Inde ont déjà lancé des discussions en vue de signer un contrat sur les travaux de conception et les essais de l'avion.

 

Répartition des travaux :

HAL effectuera un travail partagé en matière de R&D sur ses installations à Bangalore et finalisera l’électronique, tandis que sa division avions de transport à Kanpur va fabriquer des prototypes. Ilyushin Aviation Complex se chargera des alliages d'aluminium et composites avancés ainsi que de l’avionique, le train d’atterrissage. La Société IRKUT devait jouer un rôle clé en matière  d’investissement (40% des dépenses du projet) et coordinateur du côté russe.

La motorisation reste encore à être définie avec peut-être deux motorisations à choix. En effet, les Russes semblent opter pour une motorisation indigène, alors que l’Inde préfèrerait un moteur de l'Ouest sur mesure, tels que, le BR715 de Rolls-Royce ou Snecma CFM56, par exemple.

Analogue à l'Antonov An-12 jadis utilisé par l'armée russe, l'avion MTA (Multirole Transport Aircraft) sera un avion bimoteur mesurant 33 m de long pour une envergure de 30 m. Il pourra transporter une charge utile de 18 à 20 tonnes. Sa masse maximale au décollage sera de 65 tonnes, la vitesse de croisière de 800 km/h, l'autonomie de vol de 2.500 à 2.700 km et le plafond pratique de 12 km.

 

Le premier vol de MTA est prévu pour la période 2016-2018.


 

1716055617.jpg


 

Photos: Images de synthèse du futur MTA @ HAL/IIyushin

07/02/2014

Les Forces aériennes à la rescousse !

dsc04821.jpg


 

 

Un risque élevé d’avalanche pèse sur une grande partie du Tessin en raison des fortes chutes de neige sur la région. Certaines vallées sont complètement coupées du reste du canton. Les Forces aériennes suisses ont par conséquent organisé ce jeudi des vols de ravitaillement depuis Locarno à la demande du canton du Tessin.

 

Ainsi, quelques 16 tonnes de foin pour l'approvisionnement du bétail ont été transportées par voie aérienne de Peccia à Sant'Antonio dans la Valle di Peccia. Un Super Puma et un EC635 ont été engagés à cet effet. Au vu de l'évolution incertaine de la situation dans d'autres vallées tessinoises, deux Super Puma et un EC635 des Forces aériennes sont également prêts à intervenir en cas de nécessité.les conséquences de cette météo extrême se traduisent par une couche de neige supérieure à deux mètres, par endroit deux fois plus épaisse que la moyenne des dernières décennies. Le risque d'avalanche est demeuré jeudi fort (4 sur une échelle de 5) dans les Alpes tessinoises.


 

dsc04833.jpg


 

Photos : Super Puma des Forces aériennes au Tessin @ DDPS

Rafale en Inde, signature repoussée !

 

 

1339323373.jpg

 

 


NEW DELHI, l'Inde ne signera pas d'accord d'achat de l'avion de combat français Rafale avant les élections prévues d'ici à mai. Il faudra attendre la prochaine législature pour trouver une fenêtre favorable à la commande portant sur 126 avions de combat Rafale.

 

L’optimisme décalé du gouvernement français :

 

Cette décision tranche avec l’optimiste affiché du gouvernement français via les déclarations de son Ministre de la Défense. Depuis maintenant plus de deux ans celui-ci répète à la presse une signature imminente tous les trois mois, A tel point que certain n’y comprenne plus rien !

La réalité est tout autre, en septembre dernier, Dassault précisait qu’il lui faudrait entre 12 et 15 mois pour finaliser (enfin) le contrat avec l’Inde. Avec l’arrivée des élections, le dossier ne pouvait tout simplement pas être bouclé ce printemps.

 

Maintien des MiG-21 :

1820151296.jpg

Je vous l’annonçais en octobre dernier, l’Indian Air Force envisageait déjà un maintien prolongé d’une partie de sa flotte de MiG-21 « Bison » jusqu’en 2025 pour faire face au retard sur le dossier Rafale.Selon le planning initial, les vieux MiG-21 devaient rester en service jusqu’en 2019, date à laquelle les Rafale devaient être pleinement opérationnels. 

 

Les difficultés de la seconde fenêtre :

 

Le patron de Dassault, Eric Trappier espère finaliser le contrat d'ici à fin 2014 ou au plus tard au début 2015. Il s’agit là de la seconde fenêtre pouvant permettre la conclusion du contrat. Mais rien n’est simple, en effet, plusieurs problèmes pourraient venir perturber la signature du contrat.

 

Pour le ministre de la Défense indien, A.-K. Antony, les contraintes budgétaires forment le premier écueil. En effet, Au 1er février, l'Inde avait déjà dépensé 92% de son budget d'équipement militaire, a précisé le ministre. Si la coalition politique actuelle remporte les élections, celle-ci devra revoir son budget à la baisse. Mais le pire pourrait venir d’une défaite du gouvernement actuel, qui selon les derniers sondages ne sont pas favorables. L’opposition est clairement décidée, en cas de victoire, à baisser drastiquement les budgets militaires. Si les budgets déjà votés n’ont rien à craindre, il n’en est rien des nouveaux.

 

Troisième problème pour le contrat Rafale, l’arrivée de l’avion indigène Tejas en ligne dès 2016 et le Sukhoi T-50 en 2017. En effet, l’Indian Air Force évite pour l’instant de parler des difficultés à absorber l’arrivée d’un troisième appareil en ligne, en l’occurrence le Rafale.

 

Photos : 1 Rafale aux couleurs indienne @ Dassault/IAF 2 MiG-21 Bison indien @ IAF

08:53 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (25) | Tags : rafale, iaf, mig-21, rafale inde |  Facebook | |