23/04/2014

La Russie prépare l’arrivée du MiG-35 !

309947-Sepik.jpg


Moscou, le ministère de la Défense russe confirme la préparation en vue d’une large commande d’avions de combat MiG-35 à partir de 2016. Le contrat portant sur la livraison de MiG-35C, chasseurs légers de génération 4++, doit être conclu après 2016. Il est prévu de construire au total près de 100 avions de cette classe, selon le ministère.

Toujours selon le ministère de la défense russe, cela permettrait de créer dans les forces aériennes russes un "rapport optimal entre les parcs de chasseurs lourds et légers". 

Cette réponse du ministère russe a pour but de contrer les rumeurs de couloir sur un éventuel abandon du programme. En effet, il était prévu de doter l’aviation russe dès 2014 avec le MiG-35C/D, hors la commande se fait attendre. L’actuel gouvernement russe à lancé un important programme de modernisation tout azimut de l’armée russe, le MiG-35 semble donc bien confirmé, mais avec deux ans de retard.

Le MiG-35 : 


 

rac mig,mig-35,aviation russe


Développement ultime du célèbre MiG-29 FULCUM, le MiG-35C/D et un dérivé du MiG-29OVT de démonstration. Il fait partie de la quatrième génération des chasseurs MiG. Construit dans l’usine Sokol de Nijni-Novgorod à 500km à l’est de Moscou, le MiG-35 à reçu le nouveau moteur RD-33MKV avec tuyères vectorielles en options. Cet appareil confirme la fin de l’âge sombre de la technologie aéronautique de la Russie, il a reçu un radar actif à balayage électronique (AESA) Zhuk-MAE d’une portée de 130 à 200km pouvant traquer une trentaine de cibles et d’en engager 8. Il dispose également du nouveau désignateur de cible OLS.

 

La capacité en carburant faisant défaut sur les anciennes versions, a été accrue de 50% sur ce modèle. De plus, la charge militaire avoisine maintenant les 6 tonnes.

Le MiG-35 (code Otan: Fulcrum-F) est un chasseur multirôle de génération 4++, créé sur la base du chasseur MiG-29. Il est doté de missiles air-air et air-sol.


 

286540.jpg


Photos : MiG-35 @RAC/MiG

20:42 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : rac mig, mig-35, aviation russe |  Facebook | |

Voler sans allergènes avec SWISS !

800px-Swiss_International_Air_Lines_A330-200_HB-IQP_ZRH_2007-6-16.png

 

 

Depuis plusieurs années, il est possible de commander un plateau repas spécifique sans gluten dans presque toutes les compagnies aériennes. La problématique des allergies commence à être prise au sérieux chez les transporteurs aériens. La compagnie Swiss va franchir un nouveau pas dans ce sens.

 

 

ECARF_en.jpg

 

En partenariat avec la fondation European Centre for Allergy Research Foundation (ECARF), la compagnie aérienne Swiss proposera à partir de début mai un service encore plus personnalisé se destinant essentiellement aux passagers allergiques. «Sur tous les vols, des produits sans lactose ni gluten seront systématiquement servis en sus des produits existants, notamment de la crème à café sans lactose ainsi qu’une variante également sans lactose des petits chocolats Swiss très appréciés»,. En fonction de la durée de leur vol, les passagers souffrant d’allergies ou d’intolérances pourront par ailleurs se faire servir des encas adaptés tels que barres de céréales, yoghourts ou gâteaux. Des produits alternatifs au lait et au pain seront disponibles dans tous les salons aéroportuaires de la compagnie en Suisse. Swiss prévoit par ailleurs certains aménagements en cabine. En First et Business Class, les passagers pourront demander des coussins garnis de fibres synthétiques au lieu de plumes. Swiss renonce en outre aux fleurs décoratives et sprays d’ambiance, susceptibles d’irriter les voies respiratoires. Les toilettes seront pourvues d’un savon dermatologique.

 

Avec l’obtention du label de qualité de l'approbation de la Fondation européenne pour la recherche sur les allergies (ECARF), la compagnie Swiss démontre qu’il est parfaitement possible de lutter contre la présence d'allergènes et d’améliorer, ainsi la qualité de voyage d’un grand nombre de passagers.

Une belle action que l’on espère bientôt suivie par d’autres transporteurs !

 

asdf.jpg

 

Photos : 1 A330 Swiss @ Mark Tank 2 Cabine @ Swiss/press

 

12:22 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : swiss, ecarf, allergies, voyager sans gluten |  Facebook | |

22/04/2014

La RAAF confirme l’acquisition de 58 F-35A!

First_F-35_headed_for_USAF_service.jpg


 

 

La Royal Australian Air Force (RAAF) devrait recevoir une première tranche de 58 avions de combat Lockheed-Martin F-35A «Lightning II». L’approbation vient d’être confirmée par le gouvernement australien.

 

Ce premier lot de F-35A va progressivement remplacer les Boeing F/A-18A/B  «Hornet» de première génération, qui sont entrés en service au sein de la RAAF au milieu des années 1980. Le premier exemplaire du F-35A destiné à la RAAF devrait être livré à la fin de cette année au sein du centre de formation l'US Air Force à Luke AFB en Arizona. Pendant ce temps, le premier pilote australien devrait débuter sa formation sur la base aérienne Eglin AFB en Floride en décembre.

Le premier escadron de la RAAF à recevoir les F-35A sera le no : 3, basé à Williamtown en Nouvelle-Galles du Sud en 2018.

 

Une seconde tranche de 28 F-35A pourrait être approuvée, mais celle-ci est déjà retardée pour les années 2018 à 2020. Les coûts exorbitants du programme en sont la cause principale. 

 

D’ici 2020, les F-35A devraient avoir remplacé les F/A-18A/B et voler de concert avec les F/A-18E/F «Super Hornet» et EA-18G «Growler» en commandes. Initialement l’Australie pensait pouvoir se doter d’une centaine de F-35A, mais finalement la RAAF ne pourra compter au mieux que sur 80 à 86 «Lightning II» et maintenir en activité le plus longtemps possible ses «Super Hornet».


 

screenshot_36.jpg


 

 

Rappel :

A la fois furtif et relativement léger (20 tonnes en combat), le F-35 «Lightning II», nommé ainsi en hommage au légendaire P-38, sera essentiellement employé pour des missions d’attaque, même si, il dispose de capacité air-air appréciables. Cependant, son développement a pris plus de 4 ans de retard sur le calendrier initial, en raison de problèmes liés à la complexité de sa conception. 
Le programme JSF doit déboucher sur la production de trois variantes d’un même appareil, ayant environ 80% de communalité de structure et pièces et pratiquement 100% au niveau avionique :

 

 

  • Radar à antenne électronique active AN/APG-81 (issu du AN/APG-77 du F-22 Raptor) avec des modes air-air, suivi de terrain, détection de mobiles terrestres, écoute passive et des capacités de brouillage.
  • brouilleur Sanders/ITT ALQ-214.
  • AN/AAQ-37 Distributed Aperture System, comprenant 6 détecteurs infrarouges répartis en différents points de façon à fournir une vision à 360° autour de l'avion.
  • Electro-Optical Sensor System (EOSS), système de localisation et désignation comprenant un FLIR, une caméra TV et un système Laser (télémétrie, désignation de cible).

Le tableau de bord se compose principalement de 2 écrans LCD couleurs de 20x25 cm. Leur surface est tactile, ce qui supprime le besoin de boutons de sélection. Le traditionnel viseur tête haute est supprimé, les informations étant projetées directement sur la visière du casque du pilote.

Photos : 1 Lockheed-Martin F-35A 2 Aux couleurs australiennes @ Lockheed-Martin


21:13 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : lockheed-martin f-35a, raaf, lightning 2 |  Facebook | |

Shandong Airlines commande 50 B737 !

 

776px-20090811_Shandong_Airlines_YK528_2998_(SHG)_737-800_Exteriors.jpg

 

La compagnie petite chinoise Shandong Airlines (SDA) a passé commande pour cinquante Boeing B737 à l'avionneur américain. La transaction correspond au total à un prix catalogue de 4,64 milliards de dollars.

 

La commande se compose de 16 modèles Boeing B737-800 et 34 appareils B737 MAX. Les appareils commandés doivent être livrés entre 2016 et 2020, selon Shandong Airlines. La compagnie opère actuellement avec une flotte de 74 avions dont 67 Boeing B737.

Le B737 MAX :

 

1199379183.jpg

 

Le B737 «MAX» sera 13 % plus économe en carburant que les plus performants des monocouloirs actuels avec un coût opérationnel par siège inférieur de 8 % par rapport à son futur concurrent. La configuration inclut les nouveaux moteurs LEAP-1B de CFM International qui sont optimisés pour la famille «MAX», un cône arrière redessiné et les nouvelles ailettes dites « Advanced Technology Winglet » conçues par Boeing pour réduire la consommation de carburant. Parmi les autres modifications intégrées figurent des améliorations apportées aux écrans du poste de pilotage, au système de prélèvement d’air et au système de commande de vol.


 Par ailleurs, le B737 MAX profitera des progrès accomplis dans le domaine de la connectivité. « Nous mettons tout en œuvre pour améliorer la connectivité du «737» et le B737 «MAX» offrira à ses clients la possibilité d’utiliser des données en temps réel pour prendre en cours de vol des décisions opérationnelles concernant la maintenance au sol », a précisé Keith Leverkuhn. « Les compagnies aériennes pourront ainsi gérer leurs flottes avec une efficacité accrue. Cette amélioration des connexions profitera également aux passagers, qui souhaitent un accès sans fil à l’information et aux divertissements en vol. »

La famille B737 "MAX" comprend le B737-700 «MAX», le B737-800 «MAX» et le B737-900 «MAX», trois appareils qui occuperont le marché des monocouloirs de 100 à plus de 200 sièges. Le B737 «MAX » se caractérisera par un rayon d’action supérieur à celui de la famille B737 NG, avec une autonomie de 6’482 km (3’500 milles nautiques), soit 741 à 1’000 km de plus que le B737 NG. La première livraison du B737-900 «MAX» est prévue en 2018, suivie par la première livraison du B737-700 «MAX » en 2019.

 

 

Photos : 1 B737-800 SDA @ SDA 2 le B737MAX @ Boeing

 

12:27 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : shandomg airlines, sda, boeing, b737 max |  Facebook | |

21/04/2014

Japon, l’ATD-X pourrait voler cette année !

733076684.jpg


 

Tokyo,  le ministre de la défense Itsunori Onodera a confirmé que le démonstrateur Mitsubishi ATD-X devrait effectuer son premier vol cette année. Le programme de démonstration japonais d’avion de combat de nouvelle génération semble, cependant,  souffrir d’un léger retard sur le calendrier initial. 

 

Le projet ATD-X : 

 

Le projet  Stealth Fighter, Mitsubishi ATD-X «Shinshin» (esprit du coeur)  a été dévoilé la première fois en novembre 2009. L’objectif de ce programme de démonstration est la construction d’un avion expérimental pour l'évaluation de la maturité et de l'intégration des technologies de cellules et de moteurs avancés pour un futur avion de combat entièrement japonais.

 

Développé sur des fonds propres, par la division de recherche du ministère de la défense (IDTR). l’Advanced Technologic Demonstrator -X (ATD-X) développé par Mitsubishi Heavy Industrie est un avion de démonstration technologique dans le but de définir la cinquième génération d’avion de combat. D’un point de vue du dessin, l’avion ressemble au F-22 américain, mais serait doté de tuyères orientables 3 axes. Bizarrement, celles-ci semblent «découvertes» et diminueraient à ce stade du développement la furtivité de l’avion. Rien n’étant définitif, il s’agit peut-être là d’un détail.  Par contre, l’affaire des fuites concernant les technologies du radar (US) AEGIS semble démontrer que le Japon dispose d’informations sur ce système et que celui-ci, désire l’intégrer au «Shinshin».

L’avion devrait également intégrer la fibre optique, en lieu et place du câblage habituel, celle-ci permettant une plus grande rapidité de transmission de données avec une diminution des perturbations électromagnétiques. L’arrivée d’un système d’auto réparation «Flight Control Capability» permettra de détecter automatiquement des pannes électroniques et d’agir avec l’aide des systèmes restant pour en restaurer les fonctions principales.

Une chose est claire, le Japon désire développer ses propres avions de combat de prochaine génération et ceci en pleine indépendance vis-à-vis des technologies étrangères, ainsi que de lui permettre de rivaliser avec les avancées actuelles de la Russie et de la Chine.

Il faut également comprendre que le Japon a été bousculé par le fait, qu’une interdiction d’exportation du F-22 soit décidée aux Etats-Unis, justifiant ainsi l’occasion unique de pouvoir faire perdurer son industrie aéronautique militaire et ceci en parallèle avec l’acquisition du F-35. 


 

1313182965.jpg


 

Photos : Mitsubishi ATD-X «Shinshin»@ Mitsubishi

 

 

 

19:33 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : atd-x, shinshin, mitsubushi atd-x |  Facebook | |