26/11/2015

RUAG, contrat pour le Gripen E !

 

saab,gripen e,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Emmen, l'entreprise suédoise de défense et de sécurité Saab a signé avec la société Ruag d'Emmen (LU) un contrat de plus de 80 millions de francs. La convention porte sur des dispositifs de suspension de charge pour le Gripen E/F.

Les nouveaux composants sont destinés à la Suède et au Brésil, a indiqué jeudi Ruag dans un communiqué. Ils sont conçus pour supporter des réservoirs de carburant, des systèmes d'exploration ou encore des missiles. Quelque 33 prototypes et 546 pièces sont concernés par ces nouveaux appareils. Les premiers dispositifs devraient être livrés fin 2016. Mais leur production en série durera jusqu'en 2026, selon les prévisions. La firme lucernoise fera appel à plusieurs fournisseurs de la région pour leur réalisation.

Un second contrat:

En mars 2014, l'entreprise en mains de la Confédération avait déjà décroché un mandat de 68 millions de francs pour le développement et la production d'éléments de suspension de charges pour le Gripen E. Ces contrats font partie de la promesse du groupe suédois en ce qui concerne le partenariat avec la Suisse et même si l’achat de l’avion n’a pas été validé. A noter, que l’ensemble des contrats pour la Suisse ne pourraient être adjugé que si celle-ci devait à l’avenir commander l’avion suédois.

Le contrat ont été signé aujourd'hui, en présence de Lennart Sindahl, Directeur Général Adjoint chez Saab, qui a déclaré: «Le succès de Gripen est construit sur le partenariat avec des entreprises de classe mondiale, il est évident que RUAG est le bon pour ce produit. Nous sommes donc très heureux d'établir cette large relation et à long terme, faisant de RUAG un fournisseur majeur dans le programme Gripen. ». « Dans le même temps, ce contrat est signal clair que la Suisse fait partie d’un marché clé pour Saab à l'avenir a-t-il ajouté ! Urs Breitmeier, PDG du groupe RUAG, a ajouté: "Ce contrat représente un sceau d'approbation de la division Aérostructure de RUAG à Emmen en vertu de l'expansion de notre partenariat à long terme avec Saab est également un signe positif pour l'avenir de tous nos employés ».

 

saab,gripen e,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Photos : 1 Saab Gripen E 2 Signature du contrat @ RUAG

Inde, les Pilatus PC7MKII sont très demandés !

PC-7-MKII-indien-No75.jpg.7294776.jpg

Inde, l’armée de l'air indienne (IAF) a été contrainte de commencer l’étape de formation intermédiaire II des pilotes, avec les Pilatus PC-7MKII d'entraînement, alors que ceux-ci ne devaient, en principe, être utilisés que pour la formation de base (BTA).

En effet, l’IAF avait prévu une formation en trois phases pour ses élèves pilotes. La formation de base (BTA) s’effectue sur l’avion suisse Pilatus PC-7MKII, puis la phase II, dite intermédiaire devait être faite sur l’avion indigène HAL HTT40. Puis, la phase avancée se termine sur l’avion anglais BAE Hawk.

 

Les lourds problèmes du HTT40 :

inde,iaf,pilatus,pc-7mk2,infos aviation,blog défense

Seulement voilà, le fameux avion indigène de l’avionneur indien HAL le HHT 40, n’est de loin pas opérationnel et celui-ci, cumulent les problèmes de mise au point. Selon l’avionneur indien le HHT40 devrait prendre son envol à la fin de cette année et pouvoir être opérationnel en 2018 pour fournir une solution indigène aux besoins de formation intermédiaire de l'Inde. Il pourra également inclure une variante armée. Sauf, que rien n’est moins sûr pour l’instant.

 

Nouvelle commande de PC-7MKII ?

Au sein de l’IAF, les doutes subsistent sur les réelles capacités du HHT40 et pour l’instant c’est l’avion suisse qui assure les formation de la phase I et II et ceci de manière exemplaire. De fait, les discussions pour l’achat d’une troisième tranche de Pilatus PC7MKII sont maintenues et pourraient bien être conclue très prochainement. Actuellement 75 PC-7 ont été livré, une seconde tranche de 38 avions a été passée et Pilatus s’attend à une nouvelle commande de 30 à 40 appareils.

 

1983638138.jpg

Photos : 1 & 3 Pilatus PC-7MKII @ Pilatus 3 HAL HTT40@ HAL

 

 

11:29 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : inde, iaf, pilatus, pc-7mk2, infos aviation, blog défense |  Facebook | |

Syrie, les bombardiers russes seront escortés !

130311114.jpg

Moscou, prépare la réorganisation de sa flotte d’avions en Syrie, suite à la perte de son bombardier Sukhoi Su-24 « Fencer » abattu par la chasse turque.

 

Escorte des bombardiers :

La Russie prépare l’envoi de d’avions de chasse supplémentaires sur la base aérienne de Hmeimim en Syrie. On parle ce matin de 10 à 12 chasseurs qui auront pour mission d’assurer la couverture de chacun des 24 bombardiers qui participent aux opérations contre les divers groupes de djihadistes. Deux type de chasseurs sont prévus, il s’agit de Sukhoi Su-27SM et de Sukhoi Su-30SM.

Un porte-parole de l’aviation russe précise qu’avant l'incident du Su-24M abattu par la Turquie, les bombardiers russes volaient sans être accompagnés par des chasseurs, car il n'y avait pas de risques d'être attaqué en vol et le risque d’un tir de missile de type « Manpad » est très faible.

 

Photo : Sukhoi Su-30SM @ Svido Stanislav

 

25/11/2015

Certification de l’A320NEO Pure Power !

800x600_1448382967_A320neo_TAKE_OFF_-_FIRST_FLIGHT.jpg

L’A320 remotorisé avec des moteurs Pratt & Whitney Pure Power PW1100GTF a reçu sa double certification de la par de l'agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) et de la FAA américaine

Cette certification garantit que l'appareil répond aux exigences réglementaires de sécurité définies par l'agence européenne et de son homologue américaine, la Federal Aviation Administration (FAA). Cette certification va donc permettre à Airbus de livrer le premier exemplaire d’un A320NEO d'ici à la fin de l'année, et ceci en conformité avec le calendrier

 

Le Pratt&Whitney 1000 PurePower (GTF) :

La technique du « Geared Turbofan »(GTF) comprend un réducteur de vitesse entre le fan et le compresseur basse pression, il permet à chacune de ces parties de tourner à sa vitesse optimale et améliore donc les performances du réacteur dans tous les domaines (consommation, émissions et bruit).

Cette Technologie qui s’inscrit dans sa démarche écologique et particulièrement au réducteur de vitesse capable d’absorber des niveaux de puissance plus élevés que ceux atteints sur d’autres concepts de moteurs, Le P&W1000 a été, en plus de la famille A320, sélectionné pour le Mitsubishi MRJ, le C-séries de Bombardier et le MS-21 Irkut.

 

Caractéristiques de la série NEO :

L’A320neo sera donc proposé avec deux motorisations : LEAP-X (nom provisoire) du motoriste franco-américain CFM International en remplacement du CFM56-5B et PW1000G

Pure Power, le  nouveau moteur offert par Pratt & Whitney et basé sur son GTF (Geared TurboFan). La fourchette de poussée offerte par ses deux moteurs sera analogue à celle proposée aujourd’hui par CFM et IAE (comprise entre 22000 et 34000 livres).

Airbus promet une réduction de l’ordre 15% de la consommation en carburant par rapport à la série A320 actuelle, soit une économie annuelle de plus 3600 tonnes de CO2 émises.

L’avionneur a également indiqué une baisse des émissions des NOx à deux chiffres, une baisse du niveau sonore, une baisse des coûts d’exploitation et une augmentation du rayon d’action de plus de 500nm (950km) ou l’équivalent de deux tonnes de charge utile supplémentaires à mission comparable. Les appareils disposeront également en standard d’ailes équipées de « Sharklets ».

 

1188102369.2.jpg

Photos : 1 A320NEO doté du Pratt & Whitney Pure Power PW1100GTF 2 le Pure Power @ Pratt & Whitney

 

Dassault inaugure une extension de Little Rock !

unnamed.jpg

Dassault Falcon Jet a inauguré une nouvelle expansion de son centre de production situé à Little Rock, qui permet d’agrandir de manière significative l’usine de production de l'Arkansas. Désormais, les installations disposent d’un un nouveau hangar de 23’225 m² réservés pour la production des deux derniers fleurons de la gamme « Falcon » les 8X et 5X.

Le nouveau hangar d’aménagement intérieur portera la superficie totale du site à plus de 116 000 m². Le chantier prévoyait également la modernisation des ateliers dédiés à l’ébénisterie, à la tapisserie et au revêtement de plafond, ainsi que la rénovation des hangars les plus anciens.

La cérémonie d’inauguration officielle s’est déroulée en présence du maire de Little Rock, Mark Stodola, de Bill et Hillary Clinton, de l’Airport Commissioner Stacy Hurst et de Danny Games, Directeur adjoint de la Commission de Développement économique de l’Arkansas. Ces invités d’honneur ont été accueillis par Eric Trappier, Président-Directeur général de Dassault Aviation, Loïk Segalen, Directeur général délégué, et Jean Rosanvallon, Président-Directeur général de Dassault Falcon Jet.

Cette nouvelle extension fait suite à une rénovation de 20 millions de dollars US réalisée en 2008 sur 10 775 m², qui avait permis d’ériger un hall de peinture ultra moderne à quatre baies et de créer un nouvel espace de production, de conception et de stockage, afin de pouvoir accueillir le très populaire Falcon 7X à très long rayon d’action. Aujourd’hui, Dassault Falcon Jet emploie 1850 personnes sur ce site.

En 2010, Dassault Falcon Jet avait reçu l’approbation de la FAA pour utiliser des données 3D dans ses processus de conception et d’aménagement, devenant le premier avionneur à être ainsi agréé. Outre le fait d’optimiser la qualité, ce mode de définition 3D permet au client de visualiser la configuration finale de son avion.

 

Rappel :

Lancés respectivement en octobre 2013 et en mai 2014, ces nouveaux Falcon vont conduire à un accroissement significatif de la flotte en service et répondre aux besoins des clients souhaitant davantage d’espace cabine et d’autonomie.

Prévus pour être achevés début 2016, en ligne avec les premières livraisons des Falcon 5X et 8X, les travaux engagés à Little Rock représentent un agrandissement de 23 000 m2 de nos installations de production et de finition, portant la superficie totale de l’usine à plus de 116 000 m2. Les ateliers de mobilier, de tapisserie et de panneaux d’habillage vont également être rénovés, de même que d’anciens hangars. Le coût global du projet se monte à 45 millions d’euros.

 

Photo : Le nouvel espace à Little Rock @ Dassault Aviation