17/02/2015

Dassault Aviation se positionne pour le marché indien !

unnamed.jpg

 

Salon aéro India, Dassault Aviation sera présent en force pour le marché des jets d’affaires et compte bien faire valoir le récent succès du Rafale en Egypte.

 

A la veille de l’ouverture de la 10e édition de ce prestigieux événement, Dassault Aviation présentera son Falcon 7X ainsi que le Falcon 2000LXS, sans oublier la présentation de l’avion de combat Rafale. Il faut se rappeler que Dassault est le leader du marché indien en matière de jets d’affaires de grande cabine à long segment.

 

Préparer l’avenir : 

 

"Pour le moment, la demande globale d'avions d'affaires en Inde reste faible, par rapport à la taille et la richesse de l'économie indienne," fait remarquer Eric Trappier, Président et Directeur Général de Dassault Aviation. "Cependant, nous sommes très confiants que les questions urgentes telles que le manque d'infrastructures seront résolus à moyen terme, et nous sommes très optimistes quant à l'avenir à long terme du marché. »

 

En prévision de la reprise attendue du marché, Dassault Aviation continue de renforcer sa présence sur le soutien régional. La société a récemment ouvert un nouveau bureau à Bangalore et autorisera bientôt Ligare Ingénierie, une division de Ligare Voyages, le plus grand opérateur de Falcon Indien, à fournir le service AOG Niveau Maintenance pour le Falcon 7X à son centre de service Delhi.

 

unnamed-1.jpg

 

Photos : 1 Falcon 7X & Rafale 2 le 7X @ Dassault Aviation


16/02/2015

L’Indonésie s’intéresse au CH-47F « Chinook » !

ch47f_boeing.jpg

 

Le gouvernement indonésien est entré en discussion avec Boeing en ce qui concerne l’hélicoptère de transport lourd CH-47F « Chinook ». Ces entretiens concerne une future collaboration entre Boeing et le ministère de la défense indonésienne en vue d’une coopération sur le Chinook.

 

L’intérêt indonésien pour le « Chinook » ne date pas d’aujourd’hui, en 2005 déjà, Jakarta avait exprimé son intérêt pour l’acquisition d’un petit nombre en  l’hélicoptère et ceci suite au tsunami qui avait ravagé la région côtière d’Aceh.

 

Depuis, les Forces armées indonésiennes n’ont cessé de s’intéresser au formidable potentiel que peut offrir le « Chinook ».

 

Développement industriel :

 

Les discussions pour notamment sur un éventuel partenariat de maintenance et de modernisation futur des CH-47D. Jakarta aimerait en effet, que l’avionneur local PT Dirgintara qui travaille déjà avec Bell Helicopter et Airbus Helicopters puisse devenir un fournisseur pour la division hélicoptères de Boeing avec le « Chinook ».

 

Le Boeing CH-47F : 

 

Les nouveaux CH-47F «  Chinook » disposent de caractéristiques améliorées en vue de la survie avec notamment un système directionnel de contre-mesures électronique à infrarouges, une meilleure protection balistique et un carénage résistant à l'écrasement. L’équipage dispose de sièges blindés. Le CH-47F possède une cellule et une avionique modernisée, ainsi qu'un poste de pilotage automatique numérique.


1358128.jpg


 

Photos : 1 CH-47F Chinook @ US Army 2 CH-47F @ Ralph Duenas

 

 

Finnair se porte mieux !

 

FIN_Airbus_A340_New_3D_RGB.jpg

 

Après une année difficile, les résultats du trafic du mois de janvier 2015 sont positifs (à l’exception du cargo). Au cours du mois de janvier, le nombre de passagers et le revenu moyen par passager transporté ont respectivement augmenté de 2,6% et 1,2% par rapport à 2014.

 

Le taux de remplissage chez Finnair  a atteint 76,5%. Sur les vols à destination de l’Asie, le revenu moyen par passager transporté et le nombre de passagers transporté sont augmenté de 0,3% et 3,2%. Sur le trafic européen, Finnair a enregistré une augmentation de 3,2% du revenu moyen par passager et une augmentation de 3,8%  du nombre de passagers transportés. En janvier, 81,4% des vols sont arrivés à l’heure sur l’ensemble du réseau Finnair. Concernant la partie Cargo, le revenu moyen par tonne transportée au kilomètre a diminué de 18,6% tandis que la capacité a augmenté 6,1%. Le taux de remplissage du cargo a baissé de 14,2% atteignant 46,9% par rapport à la même période l’année dernière soit janvier 2014.

 

À propos de Finnair :  

 

La compagnie aérienne finlandaise est l’une des compagnies les plus innovantes et sûres possédant la plus longue activité ininterrompue. Elle relie l’Asie, l’Europe et l’Amérique du Nord opérant la route la plus courte entre l’Europe et l’Asie grâce à des correspondances rapides à Helsinki. Chaque année, la compagnie transporte plus de neuf millions de passagers entre 15 villes asiatiques et plus de 60 destinations européennes. Depuis la France, Finnair dessert toute l’année la Finlande avec 5 vols quotidiens au départ de Paris-CDG2.

 

En été, 4 vols hebdomadaires sont également proposés au départ de Nice ainsi que 2 vols par semaine au départ de Biarritz. Pionnière en matière de respect de l’environnement, Finnair sera la première compagnie européenne à exploiter la prochaine génération d'Airbus A350XWB et est la première compagnie aérienne reconnue pour son leadership en matière de transparence sur les changements climatiques, par le projet Carbon Disclosure Project (CDP) dans le monde entier. Pour la cinquième année consécutive, la compagnie a été élue « Meilleure compagnie aérienne d’Europe du Nord » par Skytrax en 2014.Finnair est membre du réseau planétaire oneworld®, alliance regroupant seize des plus importantes et meilleures compagnies aériennes mondiales, toutes engagées à fournir un service de renommée internationale et des produits à des prix avantageux.

15/02/2015

Modernisation des C-5M « Galaxy » !

86-022.jpg

 

Marietta, dans le cadre de la modernisation des avions de transport Lockheed-Martin C-5 « Galaxy », ce vendredi une équipe de pilotes de l’US Air Force a transféré le 24ème exemplaire de C-5M « Galaxy » chez Lockheed-Martin en vue de sa modernisation.

 

Ce C-5M n° 86-0022 a été convoyé par un équipage l’US Air Force depuis les installations de la base aérienne de Travis en Californie à destination de Stewart Air National Guard Base, près de New York.  L’avion va subir à son tour une restauration.

 

 

Le programme de modernisation :

Le C-5M « Super Galaxy » modernisé peut transporter deux fois la cargaison des autres aéronefs de transport stratégique. Le C-5M « Super Galaxy » est le résultat d'un effort de modernisation en deux phases : la modernisation de l'avionique programme (AMP) et l'amélioration de la fiabilité et de la re-motorisation, programme (RERP).

Avec l’AMP, on ajoute un nouveau poste de pilotage moderne et numérique, un système de navigation tous temps, des  commandes de vol électrique et un pilote automatique ainsi qu’une nouvelle génération de communications.

Le programme RERP correspond à la re-motorisation avec le moteur General-Electric CF6-80C2 de type commercial (désignation militaire F108-GE-100) ces moteurs offrent une poussée de 50.000 livres, soit une amélioration de 22% par rapport aux actuels TF39. Ces nouveaux moteurs vont améliorer la maintenance et la fiabilité de l’avion.

Avec plus de la moitié de sa durée de vie utile restante en matière de structure, le C-5M « Super Galaxy » sera un multiplicateur de force jusqu'en 2040 et au-delà au sein de l’US Air Force.

 

A propos du C-5 :

 

Pour remplacer les anciens C-133 Cargomaster, l'US Air Force  lança en 1963 le programme CX-LHS (pour Cargo Experimental-Heavy Logistics System). Le cahier des charges du futur appareil était en partie basé sur les caractéristiques du C-141 : ailes hautes, dérive en T, quadrimoteurs mais avec la capacité d'atterrir sur des pistes similaires (2438 m au décollage et 1219 m à l'atterrissage). La charge maximale était portée à 100 tonnes maximum et 51 tonnes en moyenne pour une autonomie respective de 6’000 km et 10’000 km.

Deux constructeurs répondirent à l'offre : d'un côté Boeing présenta son projet qui allait devenir le B747 et de l'autre Lockheed  qui proposa le projet Galaxy. Le 22 décembre 1964, le président Johnson approuva le développement du projet de Lockheed qui devint le C-5A. Le premier vol du C-5A eu lieu le 30 juin 1968, le C-5A « Galaxy » était alors le plus gros avion du monde.


345786606.jpg


 

 

Photos : 1 Le 24ème C-5 en route vers sa modernisation 2 Chaine de modernisation @ Lockheed-Martin


14/02/2015

Le Nicaragua veut une vraie Force aérienne !

mig_29smt-001.jpg

 

 

Le Nicaragua petit pays d’Amérique latine n’avait pas jusqu’ici, une Force aérienne digne de ce nom. Les choses vont changer, car le pays prévoit l'achat d'avions de combat pour commencer à appliquer sa souveraineté de l'espace aérien de manière sérieuse.

 

Le Nicaragua ne dispose aujourd’hui, que d’une flotte aérienne limitée qui se résume à des Cessna 185 et C41D, ainsi que, de quelques hélicoptères MIL Mi-17. L'inspecteur de l’armée nicaraguayenne, le général Adolfo Zepeda a annoncé cette semaine la volonté de renforcer la souveraineté de l’espace aérien nicaraguayen, avec comme objectifs la lutte 

contre les vols illicites des organisations de trafic de drogue et l’application au sens strict de la souveraineté aérienne. La nouvelle Force aérienne devra également pouvoir jouer un rôle dissuasif et permettre de repousser toute agression.

 

Le MiG-29 pour équiper l’aviation : 

 

Les moyens financiers du pays sont limités, mais le selon les premières informations divulguées suite à l’intervention du général Adolfo Zepeda, le pays porte sérieusement son attention sur des avions de combat d’occasions de type MiG-29. La Russie semble d’ailleurs prête à livrer ce type d’aéronefs de manière très rapide. On parle d’un premier lot de 12 à 18 aéronefs. 

Ces MiG-29, dont environ 6 biplaces, proviendraient du stock actuel de l’aviation russe et seraient tous remis à neufs. 

La décision en vue de l’achat de MiG-29 par le Nicaragua devrait intervenir au printemps.

 

 

Photo: MiG-29SM russe @ VVL