19/03/2014

L’industrie aérienne se porte mieux !

b747-400.jpg


 

L’Association du transport aérien international (IATA) a annoncé que l’industrie aérienne devrait améliorer ses profits pour une deuxième année consécutive, et ce, malgré une révision légèrement à la baisse des perspectives de l’industrie pour 2014, qui prévoient des profits de 18,7 milliards $ plutôt que les 19,7 milliards $ prévus auparavant.

 

Le principal facteur de la révision à la baisse est la hausse du prix du pétrole, qui devrait atteindre une moyenne de 108 $ par baril (Brent), soit 3,5 $ par baril de plus que les projections précédentes. Le coût supplémentaire de 3 milliards $ ajouté à la facture de carburant de l’industrie devrait être largement compensé par une plus forte demande, en particulier dans le secteur du fret, favorisé par un renforcement de l’économie mondiale. Dans l’ensemble, les revenus de l’industrie devraient s’élever à 745 milliards $ (2 milliards $ de plus que les prévisions précédentes).

 

L’industrie aérienne réalise un bénéfice net moyen de 5,65 $ par passager. Il s’agit d’une amélioration par rapport aux bénéfices de 2,05 $ en 2012 et 4,13 $ en 2013. Mais cela demeure inférieur au bénéfice de 6,45 $ réalisé en 2010.


 

DSC_2572.jpg


 

Les prévisions de l’IATA sont fondées sur des évaluations de la performance globale de l’industrie aérienne mondiale et elles ne doivent pas être considérées comme un indicateur dela performance individuelle d’une compagnie aérienne, laquelle peut s’écarter grandement de la prévision globale, par son ampleur et son orientation.

 

Principaux facteurs des prévisions :

 

Prix du carburant : 

 

Le carburant représente actuellement en moyenne environ 30 % de la structure de coûts des compagnies aériennes. Les récentes tensions, notamment en Ukraine, ont déclenché une tendance à la hausse. On prévoit maintenant que le prix moyen du pétrole atteigne 108 $ par baril (Brent), soit 3,5 $ de plus que les prévisions précédentes. Les prix du carburéacteur devraient aussi être supérieurs, atteignant 124,6 $ par baril, soit 1,7 $ par baril de plus que la prévision précédente (et inchangé par rapport à 2013). Dans l’ensemble, les coûts de carburant devraient augmenter de 3 milliards $ par rapport aux prévisions de décembre, pour atteindre 213 milliards $.

 

La demande : 

 

La demande de billets d’avion demeure forte et la demande dans le secteur du fret est maintenant en hausse. La demande du secteur passagers a été forte tout au long du processus de reprise. Nous nous attendons à ce qu’elle augmente de 5,8 % cette année. Cela est un peu moins que la prévision précédente (6,0 %), mais plus que le taux de croissance de 5,3 % enregistré en 2013. Toutefois, les rendements dans le secteur passagers devraient diminuer de 0,3 %.

L’augmentation de la demande se manifeste plus fortement dans le secteur du fret aérien. Plutôt que le taux de croissance précédemment envisagé de 2,1 %, il semble maintenant que le fret aérien connaisse une croissance de 4,0 % en 2014. Et le déclin des rendements est atténué, passant de 2,1 % à 1,5 % dans la nouvelle prévision. Les conditions commerciales demeurent difficiles, mais les tendances macroéconomiques favorables fournissent un élan très attendu. 


 

DSC_2574.jpg


 

Photos : 1 B747-400 Cathay Pacific 2 A319 Swiss 3 A319 Easyjet @ P.Kümmerling

21:56 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : iata, traffic aérien |  Facebook | |

Comair commande le B737MAX !

 

original.jpg

 

Johannesbourg , Afrique du Sud , la compagnie Comair Limited a annoncé ce matin une commande pour huit B737-800 « MAX ». Cette commande est évaluée à 830 millions de dollars au prix catalogue.

Il s’agit de la première commande de la part d’un opérateur africain.

 


Comair (Kulula) basé à Johannesburg est la première compagnie à bas coût du continent, offrant des vols vers les grandes villes d'Afrique du Sud . Comair est également le partenaire de franchise de British Airways pour l'exploitation de ses routes d'Afrique australe locales et régionales. La compagnie dessert actuellement une flotte entièrement équipée d’avions Boeing.

 

Avec l'annonce d'aujourd'hui Comair aura un total de 12 avions en commande chez Boeing y compris les huit B737-800737 « MAX » et quatre B737-800 « Next-Generation».

 

Le B737 MAX :

 

Le B737 «MAX» sera 13 % plus économe en carburant que les plus performants des monocouloirs actuels avec un coût opérationnel par siège inférieur de 8 % par rapport à son futur concurrent. La configuration inclut les nouveaux moteurs LEAP-1B de CFM International qui sont optimisés pour la famille «MAX», un cône arrière redessiné et les nouvelles ailettes dites « Advanced Technology Winglet » conçues par Boeing pour réduire la consommation de carburant. Parmi les autres modifications intégrées figurent des améliorations apportées aux écrans du poste de pilotage, au système de prélèvement d’air et au système de commande de vol.

La famille B737 "MAX" comprend le B737-700 «MAX», le B737-800 «MAX» et le B737-900 «MAX», trois appareils qui occuperont le marché des monocouloirs de 100 à plus de 200 sièges. Le B737 «MAX » se caractérisera par un rayon d’action supérieur à celui de la famille B737 NG, avec une autonomie de 6’482 km (3’500 milles nautiques), soit 741 à 1’000 km de plus que le B737 NG. La première livraison du B737-900 «MAX» est prévue en 2018, suivie par la première livraison du B737-700 «MAX » en 2019.

 

Depuis son annonce de lancement en 2011, le B737 « MAX » a accumulé plus de 1’800 commandes dans le monde entier.

 

Photo : B737-800 NG Comair (Kulula) @ Comair

 

 

13:12 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : comair, kulula, boeing, b737max |  Facebook | |

18/03/2014

L’Australie opte pour le MQ-4C Triton !

4260686849.jpg

 

 

L'Australie a confirmé son intention d'acheter des drones Northrop- Grumman MQ-4C « Triton ». Le nombre de drone sera considéré le gouvernement en 2016, basé sur les résultats d'un « Livre blanc » sur la défense, qui sera publié au début de 2015.

 

P-8A «Poseidon» & MQ-4C «Triton» : 

 

L’Australie opte donc pour le même binôme que l’ US Navy, en effet, ce pays vient de commander 8 avions de patrouille maritime Boeing P-8A « Poseidon » (voir lien). Le drone MQ-4C «Triton» est destiné à la marine américaine pour travailler en binôme avec les nouveaux avions de patrouille maritime Boeing P-8A  «Poseidon». Les deux appareils vont permettre de quadriller efficacement les zones maritimes en envoyant en temps réel des informations aux unités de la flotte afin de soutenir la guerre de surface, les missions de renseignement et de recherche et sauvetage. Le MQ-4C permet la collecte de données de reconnaissance (ISR) et complète, les opérations de patrouille maritime et de la force de reconnaissance (MPRF).  Le Triton permettra également de relayer les signaux de communication.

 

Le MQ-4C «Triton» :

Ce drone de grande envergure (40 mètres) doit pouvoir venir épauler les nouveaux aéronefs de patrouille maritime que sont les Boeing P-8A «Poseidon». L’aéronef est un dérivé du drone Global-Hawk.  Avec un poids maximum au décollage de 14,6 tonnes, ce drone aura une endurance évaluée à près de 28 heures.

Actuellement, le MQ-4C (démonstrateur), est équipé de capteurs maritimes dont une tourelle offrant une vison à 360°couplée avec des capteurs Multi-Fonction (SCFM) et un radar en bande X et ainsi qu’une  antenne active à balayage électronique.

Caractéristiques :

 

Envergure: 130,9 pi (39,9 m)

Longueur: 47,6 pi (47,6 m)

Hauteur: 15,4 pi (4,6 m)

Brut au décollage: £ 32,250 (14.628 kg)

Max. Charge interne: 3,200 lbs (1452 kg)

Max Payload externe: £ 2,400 (1,089)

Auto Deploy: 8,200 nm (15186 km)

Max. Altitude: 56.500 m (17.22 km)

Max. Vitesse: 331 noeuds Vitesse air vraie (TAS)

Max. Endurance: 28 heures.

 

152979-f981cf06-78ce-11e3-ae56-4ce697eaa265.jpg

 

Liens sur le la commande de P-8A australiens :

 

 http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/02/24/l-australi...

 

 

Photos : Drone Northrop-Grumman MQ-4C « Triton » @ Northrop-Grumann

 

 

16:03 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : raaf, deone, mq-4c triton, northrop grumman |  Facebook | |

Assemblage final pour l’A320NEO !

 

800x600_1395046535_FAL_A320neo__station_41_.jpg

 

Toulouse, Airbus a commencé l'assemblage final du premier A320NEO, cette phase permet la jointure des sections avant et arrière du fuselage. Une fois cette phase terminée, la prochaine étape consistera à joindre les ailes au fuselage.

 

Il faudra environ un mois pour compléter l'assemblage final de l’avion de la famille A320. Aujourd’hui  en moyenne, toutes les sept heures, un avion de la famille A320 quitte l'une des trois chaînes d’assemblage situées à Toulouse, Hambourg et Tianjin.

Le premier vol de l’A320NEO est prévu au 4ème trimestre 2014 et la première livraison au 4ème trimestre 2015.

 

L’A320NEO est une nouvelle option de motorisation pour la famille A320, dont la mise en service est prévue à compter de 2015. Les appareils sont équipés de réacteurs de la dernière génération et de “Sharklets”, grands dispositifs d’extrémité de voilure, deux innovations qui permettront une réduction de 15% de la consommation de carburant. Cela équivaut à une économie de 1,4 millions de litres de carburant, soit la consommation de 1’000 voitures de taille moyenne. L’A320NEO permet également une réduction annuelle de CO2 de 3’600 tonnes par appareil et par an. Les émissions de NOx sont inférieures de 50% à la norme CAEP/6, et le bruit perçu est considérablement réduit.

 

L’A320NEO offre deux motorisations à choix avec le Leap-X de CFm (Snecma-GE) et le nouveau moteur de Pratt&Whitney PW1100G-JM PurePower.

 

Photo : le premier A320NEO à Toulouse @ Airbus/P.Pigeyre

 

 

 

12:10 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : airbus, a320neo, assemblage a320 neo |  Facebook | |

17/03/2014

Ukraine, l’USAF déploie ses F-16 !

 

agfighter1720.jpg

 

Washington, le Pentagone a confirmé le déploiement d’une douzaine de chasseur-bombardier F-16 « Fighting Falcon » en Pologne, pays qui partage une longue frontière avec l'Ukraine.

 

Les responsables de la défense n'ont pas précisés les détails de l’opération. Toutefois, le porte-parole du Pentagone, le colonel Steve Warren a déclaré que les F-16 proviennent de la base aérienne d'Aviano en Italie et sont dorénavant positionnés au sein des installations de la base aérienne de Lask en Pologne.

En parallèle, trois cents membres du personnel sont également envoyés en Pologne dans le cadre de ce déploiement. Le Secrétaire à la Défense Chuck Hagel aurait accepté le déploiement au cours d'une conversation téléphonique avec le ministre polonais de la Défense nationale Tomasz Siemoniak..

Du jamais vu depuis la Guerre-froide :

 

La crise en Crimée accentue le redéploiement de troupes américaines dans plusieurs régions, en Pologne comme nous venons de le voir, mais également en mer Noire avec le destroyer USS Truxtun. Il devrait rejoindre la frégate USS Taylor dans cette zone. La Lituanie voit se renforcer considérablement le contingent américain stationné sur la base aérienne de Zokniai  et assurant le contrôle de l'espace aérien des pays Baltes. Les forces américaines ont reçu 8 autres avions militaires : six chasseurs F-15C « Eagle » et deux avions-citernes KC-135 qui ont atterri jeudi à Zokniai.

En Roumanie, on notera également la réorientation d’unités de transport américain qui ont quitté la capitale kirghize pour venir s’installer à Kogalniceanu en Roumanie.

Certes avec ces repositionnements limités de forces, nous ne sommes pas encore revenu à la situation qui prévalait en Europe, il y a une trentaine d’années, avant la chute du mur de Berlin. Cependant, le vieux continent et plus particulièrement sa partie Est, se retrouve à nouveau au milieu d’enjeux stratégiques importants. L’histoire nous l’a déjà démontré à mainte reprises, il n’est jamais bon de se reposer sur ses lauriers, de plus, à notre époque, la capacité de projection de force est telle, qu’elle peut en quelques jours, faire basculer l’équilibre des rapports de force.

 

ob_e121c3_crimea-01-03-2014.png

 

Voir également : Chasseurs russes en Biélorussie :

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/03/13/chasseurs-...

 

 

 

 

 

Photo : Lockheed-Martin F-16 de l’USAF @ USAF

15:51 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : ukraine, crimée, russie, us air froce, crise |  Facebook | |