19/09/2016

L’EPFL planche sur l’avion modulable !

air-journal-clip-air-avion-modulable.jpg

Lausanne, une équipe de l’école polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) travail sur un concept futuriste d’avion modulaire baptisé Clip-Air.

Le principe de l’avion modulaire est une conception qui doit permettre d’emporter trois types de capsules indépendantes, un peu à la manière des porte-containers et offrant par la même occasion plusieurs configurations possibles de transport. L’aéronef est une grande aile volante sur laquelle vient se fixer trois types de cabines pouvant emporter des passagers, du fret ou même du carburant.

Le concept Clip-Air doit permettre d’offrir une plus grande flexibilité pour les transporteurs tout en rationnalisant les énergies. L’aile volante pourrait ainsi être configurée différemment d’un vol à l’autre. Pour ce faire, à chaque escale il serait possible de changer le type de capsule en fonction des besoins du transport.

De multiples possibilités :

Imaginez-vous prendre l’avion dans une gare ! Embarquer dans une capsule pour rejoindre l’aéroport par le rail et, sans quitter son siège, s’envoler vers une autre ville. L’idée maîtresse de Clip-Air est d’apporter la flexibilité du rail au transport aérien par exemple. L'avion Clip-Air comprend, d’une part, la structure porteuse avec l'aile volante, les moteurs, le cockpit, le carburant, le train d’atterrissage et, d’autre part, la charge transportée, les passagers et/ou le fret. La capsule équivaut donc à un véritable fuselage d’avion, mais dépourvu de ses attributs habituels. L’aile volante peut accueillir jusqu’à trois capsules d’une capacité de 150 passagers chacune.

Les premières études théoriques montrent le potentiel de Clip-Air en terme de capacité de transport; ceci grâce à une gestion plus efficace et plus flexible de la demande, un taux de remplissage plus performant et une flexibilité accrue de l’offre. Des gains supplémentaires proviendraient des économies de maintenance, de stockage et de gestion.

Clip-Air entend aussi répondre aux préoccupations environnementales et aux objectifs fixés par l’Acare (Advisory Council for Aeronautics Research in Europe) de réduire de 50% les émissions de Clip-Air peut transporter autant de passagers que trois A320 avec deux fois moins de moteurs. En d’autres termes, voler avec trois modules sous la même aile sur 4000km consomme, au stade actuel du projet, moins de carburant que trois avions de même capacité volant indépendamment, à vitesse et altitude égales. Clip-Air peut transporter autant de passagers que trois A320 avec deux fois moins de moteurs. En d’autres termes, voler avec trois modules sous la même aile sur 4000km consomme, au stade actuel du projet, moins de carburant que trois avions de même capacité volant indépendamment, à vitesse et altitude égales.

3 capsules fond noir.png

Photos : Le principe de l’aile volante Clip-Air @ EPFL

18/09/2016

Des Mi-35M pour le Nigéria !

453.jpg

Le Nigeria a conclu un contrat de livraison d'hélicoptères de combat MIL Mi-35M russes. L’annonce a été faite par le directeur adjoint du service fédéral de coopération militaire et technique Anatol Pountchouk lors du Forum Armée 2016 qui se déroule aux environs de Moscou.

Selon le commandant des forces aériennes du Nigeria, le Maréchal Saddik Abubakar le pays devrait prendre livraison de 12 nouveaux hélicoptères d’attaque Mi-35 équipés d’une avionique moderne et de missiles guidés. Ceux-ci devant permettre de lutter plus efficacement contre le terrorisme, mais aussi de protéger les installations pétrolières dans le delta du Niger.

Le MIL Mi-35M

Le Mi-35M est version modernisée du Mi-35 au niveau de l’avionique, de la motorisation (turbines Klimov VK-2500 de 2’400 chevaux), des capteurs (GOES-342 géostabilisé par exemple) et de l’armement (missiles anti-char AT-6 « Spiral », AT-9 « Spiral-2 » et AT-12 « Ataka », missiles air-air SA-18 « Grouse », canon bitube GSh-23V de 23mm) avec notamment des éléments communs avec l’hélicoptère de combat Mi-28N, comme son rotor et sa transmission. Le poids à vide de l’appareil est réduit à 8,09 tonnes augmentant ses performances. Le Mi-35M est proposé principalement à l’export.

 

Photo : Mi-35M russe @ Max Briansky

 

17/09/2016

Essais en vol pour l’A350-900 de China Airlines !

Airbus-A350XWB-china-airlines.jpg

Le premier A350-900 XWB destiné à China Airlines a entamé ses essais en vol et au sol avant livraison. China Airlines passé commande pour 14 A350-900. L'avion devrait être déployé sur les routes long-courriers du transporteur vers l'Europe et sur les itinéraires régionaux sélectionnés. L'A350-900 rejoindra les A330 et A340 de la flotte du transporteur chinois.

L’A350 :

L'A350 XWB, est le tout dernier membre de la famille de gros-porteurs Airbus. Grâce à une toute nouvelle conception aérodynamique, un fuselage et une voilure en fibre de carbone, ainsi que de nouveaux réacteurs Trent XWB de Rolls-Royce à faible consommation de carburant, l'A350 XWB affiche une réduction de 25 pour cent de la consommation de carburant et d'émissions et des  coûts de maintenance significativement réduits. Sa cabine extra-large offre aux passagers plus d'espace personnel toutes classes confondues et des sièges d'une largeur standard de 18 pouces en classe économique.

A ce jour, Airbus a enregistré 777 commandes fermes émanant de 41 clients dans le monde, faisant déjà de l'A350 XWB l'un des gros-porteurs les plus plébiscités de tous les temps.

 

Photo : A350-900 China Airlines @ Airbus / A.Doumenjou

Des problèmes d’isolation sur les F-35 !

f-35a-lightning-ii_008-ts600.jpg

Non, le F-35 de Lockheed-Martin n’en a pas fini avec ses déboires, l'US Air Force vient de clouer au sol 15 avions de combat de type Lockheed Martin F-35A après avoir découvert un problème d’isolation. Une enquête est ouverte et d’autres appareils pourraient être concernés à l’avenir.

Isolation des réservoirs en cause :

Une équipe de maintenance a découvert que le matériau d’isolation de refroidissement des réservoirs de carburant avait tendance à s’écailler puis à s’effriter. Il semblerait qu’un fournisseur utilise un matériau non conforme à l'isolation et qui n’est pas compatible avec le carburant. La dégradation de l’isolation pourrait à terme se décoller et venir obstruer l'écoulement de carburant dans et hors des différents réservoirs de carburant.

L’examen montre qu’un total de 57 F-35A en service sont directement concernés par ce problème et 42 autres appareils qui se trouvent sur la ligne de production. Pour l’instant, 15 avions, dont 13 appareils de l'USAF et deux F-35 norvégiens sont interdits de vol, car l’isolation présente une détérioration avancée et jugée dangereuse.

Commentaire :

Certes, ce nouveau problème ne concerne pas le développement ni les capacités de combat de l’avion. La correction du problème sera à la charge de Lockheed-Martin et du fournisseur incriminé. Mais rarement un programme n’aura subi autant de problèmes que celui du F-35.

 

Photo : F-35A @ Lockheed-Martin

 

 

16/09/2016

Des F-15 supplémentaires pour Israël !

1837069.jpg

Washington, en marge du plus grand programme d'assistance militaire dans l'histoire des États-Unis qui comprend une aide renouvelée de 10 ans pour un montant de 38 milliards de dollars à l’Etat Hébreu, les Etats-Unis livreront un nouveau lot de Boeing F-15D « Strike Eagle ».

10 F-15D « Eagle »:

La première étape va consister dans le transfert d’un lot de 10 avions de combat Boeing F-15D «  Eagle » (version biplace) à la Force aérienne israélienne. Ces appareils une fois livrés, seront mis au nouveau standard israélien avec l’adaptation du radar Raytheon APG-82 (V) 1 et d’un nouveau système de guerre-électronique.

La modernisation de la flotte de F-15I comprend également l’installation d‘un nouvel ordinateur principal et d’un protocole spécial qui permet de canaliser les anciens systèmes en direction du nouveau système informatique et ceci, en conservant l’architecture actuelle. Cette mise à jour, permettra aux F-15I de rester en service pendant les 20 prochaines années.  De plus, des travaux de structures seront engagés, afin de réduire les risques de fissurations sur les parties mobiles de l’avion.

Concernant la guerre électronique, des améliorations seront engagées en vues de la protection des systèmes. En matière d’armement, l’intégration de système de types JDAM  et JASSM / JSOW sont prévus en priorité. Cette modernisation prévoit également la généralisation de l’intégration du missile Rafale Python 5 sur l’ensemble des versions du F-15 en service en Israël.  Le Python 5 est le dernier né des missiles air-air à courte portée de la famille «Python». Il dispose d'une capacité de tir « au-delà de la portée visuelle » se verrouille sur sa cible après le tir et il dispose d'un nouveau système de guidage électro-optique et infrarouge.

Des Boeing F-15 « Silent Eagle » :

654.jpg

La demande date de novembre dernier et n’a pas été confirmée par le Département d’Etat américain. Cependant, celui-ci laisse également entendre pour la première fois, que d’autres lots de F-15 pourront venir grossir les rangs israéliens en plus des premiers F-35A en 2021. On évoque discrètement la vente future de Boeing F-15 « Silent Eagle ».

Dérivé direct du F-15E, le F-15 «Silent Eagle » dispose d’une amélioration de la furtivité des revêtements et la signature de l'avion, qui est due, au montage de trappes qui permettent le transport des armes en interne (CFTS). La particularité résident dans le fait qu’il possible en fonction de la mission de choisir entre le transport en interne ou de revenir au transport traditionnelle, emport de carburant et armes en externes.

 Le «Silent Eagle» est capable de transporter en interne l’ensemble des missiles air-air, tels que des missiles AIM-9X et AIM-120 et air-sol, des armes telles que le Joint Direct Attack Munition (JDAM) et Small Diameter Bomb (SDB). Le niveau de charge des armes utilisées sur les versions actuelles des F-15 reste  le même avec l’installation du CFTS.

Une autre amélioration est l'aérodynamique Digital Flight Control System, qui améliore la fiabilité de l'avion et réduit le poids de la  cellule. L’adoption d’une peinture absorbante sur l’ensemble de la cellule contribue également à la diminution de la signature radar.

Un nouveau système de guerre électronique Digital Electronic Warfare System (DEWS) qui travaille de concert avec le radar Raytheon Electronic Scanning Array (AESA)  permet une optimisation des différents capteurs et senseurs.

339547.jpg

Photos : 1 F-15I (D) israéliens @ Stefano Sitzia 2 F-15 « Silent Eagle » @ Boeing 3 F-15I (D) @ Zohar Azar