11/09/2015

Le Cseries est particulièrement silencieux !

IMG_0204.JPG

 

Bombardier a annoncé  que son avion CS100 a complété les essais sonores avec succès et les données préliminaires confirment que l’avion C Series est l’avion à réaction commercial de série le plus silencieux de sa catégorie. L’empreinte sonore de l’avion et ses excellentes capacités d’opération sur courte piste font de lui l’avion idéal pour l'exploitation dans les centres villes.

Le premier avion CS100 de série commencera sous peu ses essais de fonctionnement et de fiabilité, ce qui marquera le début de la phase finale des essais en vol. Afin de réaliser ces essais, l’avion suivra un horaire typique des grandes lignes commerciales au départ d’aéroports-clés en Amérique du Nord.

Ces annonces ont été faites aujourd’hui à l’occasion d’un vol de démonstration de l’avion CS100 à l’usine Bombardier de Toronto, devant des employés, des représentants gouvernementaux locaux, des gens d’affaires, des représentants des médias et le client torontois des avions C Series et exploitant de longue date de l’avion Q400, Porter Airlines. L’avion de démonstration, l’avion d’essai en vol no 5 (FTV5)  arborait les couleurs de l’exploitant de lancement, SWISS.

« Nous sommes toujours ravis de voir un avion C Series voler vers une nouvelle ville et la journée d’aujourd’hui marque une réalisation dont nous sommes fiers, c’est-à-dire les débuts de l’avion à Toronto.», a déclaré Fred Cromer, président de Bombardier Avions commerciaux. « Nous avons un solide plan en place visant à obtenir l’homologation d’ici la fin de l’année 2015 et que nos avions entreront en service pour SWISS pendant la première moitié de 2016. Nous progressons avec les clients existants et potentiels, et continuons à explorer les possibilités en centrant les analyses de rentabilité autour des biréacteurs de ligne C Series. »

 

Plus tôt cette année, Bombardier confirmait que l’autonomie maximale des avions C Series pourra atteindre 3 300 NM (6 100 km), soit quelque 350 NM (650 km) de plus que prévu initialement. Ces avions assurent un avantage de plus de 20 % sur le plan de la consommation de carburant, comparativement aux autres avions de série, et de plus de 10 % comparativement aux avions remotorisés. Cela signifie qu’un avion C Series pourrait assurer des réductions d‘émissions de carbone pour ses exploitants pouvant aller jusqu’à 6 000 tonnes chaque année. Les avions C Series émettront également 50 pour cent moins de NOX que ne l’exigent les normes CAEP 6.

Bombardier évalue l’empreinte environnementale de ses avions durant leur cycle de vie. Grâce à leur conception, leur fabrication, leur exploitation et leur recyclabilité, les avions C Series recevront une déclaration environnementale de produit (EPD) dès leur entrée en service une première dans l’industrie.

 

original.jpg

 

Photos : Bombardier  CSeries aux couleurs de SWISS @ Bombardier

10/09/2015

L’USAF en manque de bombardiers ?

B-2_Spirit_original.jpg

 

 

Selon les estimations de l’US Air Force, celle-ci aurait besoin d’un total de 80 à 100 bombardiers stratégiques à longue portée pour les vingt prochaines années. Hors, il semble que des experts tirent la sonnette d’alarme, car ce chiffre ne correspondrait pas à la réalité du terrain.

Un ancien commandant de la force de bombardiers de l'USAF expliquait cette semaine, que ce chiffre ne peut pas répondre aux objectifs américains de sécurité nationale. Le pays devrait en plus, envisager de rajeunir en profondeur sa flotte de bombardiers stratégiques, avec un nombre plus élevé   du futur bombardier, plus connu sous le nom de Long Range Strike-Bomber (LRS-B). Cette analyse démontre, que l’USAF dispose en réalité moins de 100 bombardiers, réellement aptes au combat et dont la moyenne d’âge est de 38 ans.

 

L’analyse se base sur le fait que les Boeing B-52 restent certes, très puissants, mais sont peu nombreux, tout comme la flotte de Rockwell B-1B et le très cher B-2, dont l’entretien reste particulièrement problématique. Ce point de vue a été appuyé par l’analyste de la défense de Washington,1 Mark Gunzinger du Center for stratégique. Ce dernier appuie sa démonstration sur le fait que sur une flotte actuelle de 20 B-2, seulement 12 d’entres eux peuvent réellement être mis en œuvre, les autres étant en maintenance.

Selon une étude récente, les « bons vieux » Boeing B-52 seraient bien incapables de pénétrer l’espace aérien Chinois, Russe et probablement Iranien dans un avenir proche. Réduisant ainsi la réelle capacité de frappe américaine. Pires, c’est une partie importante de la capacité de dissuasion nucléaire américaine qui aujourd’hui, doit être remise en question.

 

Un nouveau bombardier :

Pour combler cette faiblesse stratégique, il devient important de soutenir le développement du futur bombardier LRS-B et de prévoir une acquisition plus large que prévue actuellement. Mais le grand défi concerne le prix du projet dont le cout unitaire est actuellement estimé à près de 550 millions de dollars.

 

gd24zyctfim6ta26q8dd.jpg

Photos : 1 B-2 « Spirit » 2 B-52 @ USAF

 

Chine, grosse commande pour Airbus Helicopters !

CDPH-2680-150.jpg

 

 

Salon China Heli-Expo, Airbus Helicopters a annoncé ce mercredi la vente de 107 hélicoptères à deux sociétés chinoises, soit l'une de ses plus importantes commandes obtenues en Chine.

La société chinoise de crédit-bail Minsheng International Financial Leasing Corp (CMIFL) va acquérir 100 hélicoptères de la gamme Ecureuil  H125 qui seront livrés sur les cinq prochaines années, avec un première livraison de 10 appareils en 2016, dit dans un communiqué la division hélicoptères d'Airbus Group.

HEMS999, société d'ambulances aériennes appartenant au chinois MIT Group, va pour sa part acheter sept hélicoptères légers H130, qui commenceront à être livrés à la fin de l'année, ajoute Airbus Helicopters, premier constructeur mondial d'hélicoptères civils.

 

La Chine a simplifié fin 2013 les procédures d'autorisation de vol pour les appareils privés mais le développement du marché des hélicoptères et des avions de petite taille reste entravé par le contrôle de l'espace aérien de basse altitude par l'armée chinoise.

 

Photo : Airbus Helicopters H125 Ecureuil@ Airbus Group

09/09/2015

Les CH-47F australiens au complet !

AIR_CH-47F_First_Flight_2006-10-23_lg.jpg

 

 

Boeing a  livré le septième CH-47F « Chinook » destiné à de l'armée australienne, et ceci trois semaines avant la date prévue, Les sept Chinook ont été commandés dans le cadre d'un accord de vente avec l'Australie en 2012.

 

2886466964.jpg

L'Australie a l'un des flottes de « Chinook » les plus avancés et moderne dans le monde. L'Australie a mis en service ses hélicoptères Boeing CH-47F  « Chinook » au sein du 5e régiment d'aviation de l'armée situé à Townsville.

 

Le Boeing CH-47F : 

 

Les nouveaux CH-47F disposent de caractéristiques améliorées en vue de la survie avec notamment un système directionnel de contre-mesures électronique à infrarouges, une meilleure protection balistique et un carénage résistant à l'écrasement. L’équipage dispose de sièges blindés. Le CH-47F possède une cellule et une avionique modernisée ainsi qu'un poste de pilotage automatique numérique.

 

ch-147F_loading_high-res.jpg

                  

Photos : 1 Ch-47F Chinook 2 Cockpit 3 Livraison du 7ème à la RAAF @ Boeing

 

 

 

La gamme Falcon au Jet Expo de Moscou !

unnamed.jpg

 

 

 

Dassault Aviation présentera ses fleurons lors du salon Jet Expo de Moscou 2015, qui ouvre le 10 septembre sur le Complexe de Vnukovo.

L'exposition mettra en vedette le très populaire Falcon 7X, l'ultra polyvalent Falcon 2000LXS et une maquette de la cabine Falcon 5X.

La Russie et les pays de la CEI sont un marché clé pour Dassault. Les opérateurs de la région soutiennent avec enthousiasme l'aviation d'affaires pour leurs opérations nationales et internationales.

Le stand de Dassault aviation mettra en avant les maquettes suivantes :

1 maquette (échelle 1) : Falcon 5X5 maquettes (échelle 1/10) : Falcon 8X, Falcon 7X, Falcon 5X, Falcon 2000LXS, Falcon 900LX

1 maquette (échelle 1/20) : FalconResponse

La flotte des avions Falcon est exceptionnellement jeune avec moins de six ans en moyenne, ce qui reflète le grand nombre de nouveaux appareils qui ont été mis en service en Russie et dans la CEI au cours des dernières années. La moitié des Falcon en opération dans la région sont 7X.

 

 Les Russes apprécient notamment la fiabilité, la robustesse et la technologie de pointe des avions «Falcon» utilisés dans un environnement où les conditions de vol sont difficiles avec des températures extrêmement basses et des terrains d'aviation courts. Plus de 50 Falcon sont actuellement opérationnels en Russie, ce qui représentant presque 40% de parts du marché local dans le segment des avions d’affaires à large cabine. La moitié des nouvelles commandes vont au Falcon 7X.

 

unnamed-1.jpg

Photos : 1 Falcon 8X 2 Falcon 7X @ Dassault Aviation