29/05/2014

Cessna lance la production du CitationCJ3+!

DABC_0047.jpg

Wichita, Kansas, Cessna Aircraft Company, lance la production de son nouveau Citation CJ3+. L’avionneur s’attend a recevoir la certification de l’avion d’ici l’automne.

L'avion disposera d’un nouvel intérieur avec une cabine pressurisée re-dessinée. Les passagers pourront utilisés le système de téléphone intégré Iridium, ainsi que les capacités d'Internet à haute vitesse. 


 

CZRY_MG_1880b.jpg


Le CJ3 +  sera équipé d’une suite avionique Garmin G3000, qui comprend la détection des turbulences radar météorologique, un TCAS II, les systèmes d'avertissement de conscience de terrain avancés (TAWS). Le CJ3+ sera également doté du mode ADS-B de contrôle de la circulation aérienne. Le système de gestion de vol optimise les performances de l'avion avec précision pour un guidage latéral et vertical pour toutes les phases de vol. Il peut maintenir l'assiette, l'altitude, la vitesse, vitesse verticale et le cap en plus des profils de descente VNAV de vol, décollage / remise des gaz et des procédure automatisées. Tous ceci afin de facilité le pilotage. 


 

CZRY_MG_1928.jpg


Le CJ3+ aura un rayon d’action de 2’070 miles nautiques, permettant de transporter ses neufs passagers sans escales de Washington DC à Mexico, San Diego, ou de Lima, au Pérou et à São Paulo, Brésil. 


 

czry-mg-8869_11355550.jpg


Photos : 1 Le premier CJ3+ 2 Cockpit 3 Intérieur 4 le CJ3+ @ Cessna


British Airways reçoit son premier B777-300ER!

K66130.jpg

 

Seattle, Boeing et Air Lease Corporation (ALC) ont célébré la livraison directe du premier des 15 B777-300ER (Extended Range). Ce B777-300ER, le huitième «777» dans la flotte de ALC, est l'un des deux à rejoindre la compagnie British Airways.

La compagnie anglaise a en effet, engagé un contrat à long terme avec le bailleur Air Lease Corporation pour la location d’avion de type B777. Le second appareil sera livré en juillet prochain.

Le B777-300ER a été introduit en ligne service en 2005, il se distingue  par son efficacité énergétique son  aménagement intérieur primé et plus large. Le B777-300ER a été commandé par 37 clients à travers le monde entier. Vingt-sept clients opèrent maintenant le B777-300ER, 10 clients supplémentaires prendront livraison de leur premier B777-300ER d'ici 2014 .Le B777-300ER compte 35 % de différence vis-à-vis du modèle de base « 777 ». Chaque aile a été prolongée de 6,5 pieds (1,98 m) avec des stabilisateurs qui réduisent la longueur de piste au décollage et augmentent  les performances de montée et permettent de  réduire la consommation de carburant. L’avion dispose d’un nouveau train d'atterrissage spécialement adapté pour les pistes courtes. Les entretoises et les nacelles ont été modifiées  pour tenir compte de la poussée nettement plus élevé des moteurs. Les avions sont alimentés exclusivement par le General Electric GE90-115BL soit,  le plus grand et le plus puissant des moteurs à réaction commercial, la production est de £ 115 300 (512 kN) de poussée.

Photo: Le premier B777-300ER pour British Airways en leasing @ Boeing

14:15 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, alc, british airways |  Facebook | |

28/05/2014

L’Espagne modernise ses EAV-8B !

EAV8Bmatador.jpg


 

Madrid, la marine espagnole va moderniser sa flotte d’avion Boeing/BAe EAV-8B «Harrier» pour un montant de 70,3 millions d’euros. Cette modernisation doit permettre à l’avion de tenir jusqu’en 2020.

 

L’EAV-8B «Matador II » :

 

L’AV-8B «Harrier II» porte la désignation EAV-8B «Matador II» au sein de l'Armada de España. Cette version fabriquée à l’origine à 12 exemplaires, puis rejointe par 13 appareils supplémentaires au début des années 1990, a été modernisée  au standard «Plus» (équivalent à l’Harrier II «Plus» de l’USMC). Ces appareils servent au sein de la 9e Escuadrilla de l’aéronavale sur la base de la Rota. 

 

Petite modernisation :

 

La modernisation de ces 25 appareils concerne principalement l’avionique, ainsi que les communications.  Les 25 «Matador II» devront être remplacés d’ici 2025. Cette modernisation est rendue possible grâce notamment à la coopération d’un programme de maintien avec le Corps des Marines (USMC) et l’Italie, qui doivent également prolonger leurs «Harrier II» dans l’attente de recevoir les F-35.  Le potentielle de la cellule des «Harrier/Matador II» commencera sérieusement à devenir critique dès 2020, pour atteindre une fin d’utilisation programmée en 2025.

 

Et après, le F-35 ?

 

L’Espagne songe sérieusement à un remplaçant à ses EAV-8B, tout en étant bien consciente que le seul choix possible, réside dans celui du Lockheed-Martin F-35B STOVL. L’Espagne se retrouve par ailleurs avec un double dilemme, d’une part ses finances sont particulièrement limitées suite à la crise, de plus ce pays n’est jusqu’ici pas impliqué dans le programme de développement du F-35. Selon l’Etat major espagnol, rejoindre tardivement le programme F-35 pourrait donc coûter très cher aux contribuables espagnols.

 

Cette question cruciale des coûts associés au Lockheed-Martin F-35 pourrait avoir raison du futur de l’aéronavale espagnole. 


 

va45.jpg


 

Photos : Boeing/Bae EAV-8B «Matador II» @ Aéronavale espagnole

20:28 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : boeing, bae, harrier 2, eav-8b matador ii |  Facebook | |

Pérou, seconde tranche de MI-171SH !

mi-171.jpg

 

Lima, la Force aérienne péruvienne vient de débuter la réception de la deuxième tranche d’hélicoptères Mil Mi-171SH. Le ministère de la Défense péruvien avait commandé en avril 2013, une seconde tranche de 24 hélicoptères de transport tactique MIL Mi-171SH. Ce pays opérant déjà six aéronefs de ce type.

Le Pérou a choisi de doter ses hélicoptères d’un cockpit optimisé pour l’usage de lunettes de vision  nocturne ainsi que de  réservoirs de carburants renforcés pour faire face aux impacts de tir. Le Pérou a également doté son ses Mi-171SH d’une tourelle FLIR et d’un armement lourd capable d’appuyer les troupes au sol.

Le MIL Mi-171SH : 

Dérivé direct des Mi-7/17 le Mi-171 se différencie sur plusieurs points. Le Mi-171SH est remotorisé par deux turbines Klimov TV3-117VM. Chaque moteur est évalué à 1.641 kW. Le Mi-171SH peut voler à une altitude maximale de 6’000 m. La vitesse maximale de l'hélicoptère est 250 km/h. Le rayon d’action (sans réservoirs de carburant auxiliaires) est 580 km.L'hélicoptère a une masse maximale au décollage de 13’000 kilogrammes. Le Mi-171SH dispose d'un nouvel APU. Auparavant, les hélicoptères de cette famille étaient principalement équipés d’un groupe de puissance auxiliaire de la compagnie «Motor Sitch» de Zaporijjia (Ukraine). Sur le Mi-171SH l’unité auxiliaire de puissance est de type «Saphir» et de production tchèque. De plus, à la différence de son prédécesseur le Mi-17, il peut effectuer des missions dans des conditions extrêmes à haute altitude et dans un climat très chaud.


5-armament.jpg


Photos : Mil Mi-171SH péruvien @ Armée de l’air péruvienne

 

 

 

12:41 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mil mi-171sh, armée péruvienne |  Facebook | |

27/05/2014

Russie, lancement de l’AWACS A-100!

A-50Untf.jpg


 

 

Moscou, la Russie prépare le remplaçant de son avion d’alerte lointaine et de contrôle A-50U AWACS actuellement en service au sein de la Force aérienne.

 

L’A-50 Mainstay :

 

L'Armée de l'air russe dispose aujourd’hui d’une vingtaine d’avions d’alerte lointaine AEW (AWACS) de type A-50 basé sur les appareils l'Iliouchine Il-76 de transport. Comme son cousin américain, L'A-50 est équipé d'un grand radar de surveillance avec une antenne dans un rotodome sur le fuselage. Celui-ci peut surveiller des appareils en vol et simultanément des cibles au sol.

En 2006 la Russie avait lancé un programme de modernisation de ses A-50.  Le programme désigné A-50U, concernait la modernisation de l’avionique. En parallèle, les différents systèmes électroniques ont été alléger, ce qui a permis de réduire le poids au décollage et d’augmenter l’emport de carburant et le rayon d’action de l’avion. La nouvelle avionique incorpore un système de navigation par satellite tandis que les opérateurs disposent de nouvelles consoles et de nouveaux écrans (LCD à la place des vieux cathodiques). Les performances du radar et du système de mission "Shmel" sont aussi améliorées pour suivre jusqu’à 150 cibles à 600 km de distance, détecter des aéronefs à faible signature radar ou des navires. Le confort de l’équipage n’a pas été oublié avec une nouvelle salle de repos et des toilettes. Le premier A50U modernisé a été mis en service le 31 octobre 2011 pour les essais étatiques avant d’entrer en service en janvier 2012. 


 

A-50Unt.jpg


 

Préparation de l’A-100:

 

La mise au point d’un système AEW prend du temps, la Russie projette déjà système de remplacement nommé A-100. Cette nouvelle version du «Mainstay» sera basée l'avion de transport Il-476 et doté de moteurs PS- 90. L’A-100 sera doté d’un radar tridimensionnel à balayage électronique de dernière génération, conçu par l’entreprise Vega. Il sera capable de traiter des cibles variées, depuis les cibles aériennes, terrestres et navales jusqu'aux drones hypersoniques en passant par des cibles aérodynamiques et balistiques. Il sera également capable de mener la reconnaissance et de fournir des informations à des postes de commandement de tout niveau.

 

Selon les dernières informations disponibles, la Russie espère disposer d’un premier prototype en 2016 et  pouvoir débuter la mise en service à partir de 2018.

 

l’Il-476 : 


 

3963265342.jpg




 

L'avion de transport lourd Il-476 est une version profondément modernisée de l'Il-76 (Il-76MD-90A) qui était produit à Tachkent (Ouzbékistan) à l'époque de l'URSS. L’IL-476 présente une voilure revue et corrigée, ainsi qu’une structure simplifiée, mais sa construction a beaucoup changé et l'avion est maintenant doté de nouveaux systèmes de commande et de navigation. Le nouvel appareil dispose d’une autonomie de vol de 5.000 km avec une charge utile de 52 tonnes (contre 4.000 km et une charge utile de 47 tonnes pour son prédécesseur). Son poids au décollage a augmenté de 190 tonnes à 210 tonnes. L'avion requiert un équipage moins nombreux (deux pilotes contre trois). Doté d’une nouvelle avionique avec des systèmes de navigation modernisés, il a reçu des moteurs de conception récente de type Aviadvigatel PS-90, déjà montés sur les Tupolev 204/214. Un premier prototype de l’Il-476 est sorti en juillet 2012 de la chaîne d’assemblage de l’usine Aviastar-SP, située dans la région d’Oulianovsk. 

 

Photos : 1 & 2 L’actuel A-50U «Mainstay» @Nikolay Taganrog  3 Le premier IL-476@Aviastar-SP