15/09/2014

Fusées de décollage pour F-16!

F-16Isufa001.jpg

 

 

L'armée de l'air israélienne (Heyl Ha'Avir) développe une capacité de décollage court pour ses avions de combat Lockheed-Martin F-16. Cette technologie est basée sur l’utilisation de fusées largables.

 

Dérivé du système JATO : 

 

Israël semble remettre au goût du jour le fameux système JATO, bien connu en Suisse avec les Mirage IIIS et RS. Pour mémoire, le système JATO devait fournir une puissance supplémentaire lors du décollage d'un avion. Ce système était utilisé essentiellement sur les avions militaires, dans les contextes suivants :


090223111732305463205418.jpg


  • décollage à une masse élevée (généralement combinée aux deux raisons suivantes):
  • piste de décollage trop courte par rapport à la masse de l'avion ;
  • nécessité de réduire la consommation en carburant (le supplément de puissance évite de devoir pousser les moteurs de l'avion à fond) 
  • compensation de la perte de puissance des moteurs de l'avion en raison de l'altitude et/ou de la température.
  • décollage rapide en phase d’alerte.

 

 

Le système israélien : 

 

Un premier test est prévu pour l'année prochaine et devra pouvoir équiper l’ensemble de la flotte de F-16 en service au sein  l'armée de l'air, soit les modèles F-16 «Barak» (standard A/B Block50, 102 aéronefs) et F-16I «Sufa» (C/D Block 60, 224 aéronefs). Le système ne sera pas attaché sur la partie arrière du fuselage comme les fusées JATO, mais monté sous les ailes de l’avion, puis largué après utilisation. 

 

Réaction rapide : 

 

L’armée de l'air israélienne semble donc prendre des mesures, afin de permettre la continuité des opérations dans une situation où ses bases pourraient être attaquées d’une part et renforcer sa capacité de réaction rapide. Les menaces en provenances du Hezbollah au Liban voisins et des tirs de roquettes lourdes sur ses installations, dont certaines ont été ciblées depuis la bande de Gaza dernièrement.

 

1708638142.jpg

 

Photos : 1&3 F-16I Block60 «Sufa» @ Heyl Ha'Avir) 2 Mirage IIIRS au décollage avec JATO@ Swiss Air Froce

Black-Hawk supplémentaire pour le Brésil !

UH-60fab.pg.jpg

 

 

Brasilia, l'armée brésilienne va acheter trois hélicoptères Sikorsky UH-60M «Black-Hawk» via le programme américain Foreign Military Sales (FMS). L'achat est en cours de discussion.

 

Les hélicoptères sont destinés à l'aviation brésilienne (AVEX) qui exploite actuellement quatre S-70A-36 «Black Hawk» (désigné comme HM-2 Black-Hawk) au sein de la 4e armée à Manaus. 

 

La commande brésilienne comprend trois UH-60MS, huit moteurs T-700-GE-701C (deux en tant que pièces de rechange), 12 mitrailleuses M-134 de 7,62 mm, huit systèmes de navigation GPS H765GU. Le coût total est estimé à 145 millions de dollars.

 

 

Photo:  Sikorsky UH-60A de l’armée brésilienne@ FAB

13:47 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fab, sikorsky, uh-60m, black-hawk |  Facebook | |

14/09/2014

Les Frecce Tricolori testent le M-345 !

10646775_684706464952368_2699650581785556210_n.jpg

 

La célèbre patrouille acrobatique de l’Armée de l’air italienne se prépare à changer de monture. En effet, les «Frecce Tricolori» abandonneront d’ici 2020 les actuels Aermacchi MB-339 pour passer sur le M-345.

 

Premier essais :

 

Le commandant des «Frecce Tricolori» Jan Slangen a effectué une série de vols sur le futur avion destiné à l’équipe acrobatique. 

"Nous sommes face à une machine très intéressante, avec un très fort potentiel, en tant que formateur de base et comme avion de voltige. Nous avons décollé de la piste de Venegono pour atteindre la zone d'opération et après une première orientation de manœuvre de base et acrobatique, nous avons essayé de définir une présentation mini-profil et une séquence de manœuvres de notre programme acrobatique. Personnellement, je suis très satisfait de l'énergie de l'aéronef, de sa maniabilité.

 

De toute évidence, nous avons eu l’occasion de voler un démonstrateur en terme d’avionique, des améliorations sont encore nécessaires, mais leurs mises en œuvre seront simples.».

 

L'Armée de l'air italienne avait annoncé en octobre 2013 qu’elle adoptera le nouvel avion école léger Alenia-Aermacchi M-345 HET, pour remplacer les actuels MB339. Le M-345 HET remplacera les MB339 au sein de l’école de pilotes et également auprès de la célèbre patrouille des «Frecce Tricolori». 


DSC_4972.jpg


 

Le M-345HET : 

Le M-345 est une modernisation du M-311, qui n’est autre qu’une version améliorée du S-211. Le SIAI-Marchetti S-211 est un développement qui date de 1976, sa voilure est positionnée en position haute et affecte une très légère flèche.  Cette voilure rendait le S-211 très manoeuvrant. Le cockpit est allongé et abrite un pilote et un instructeur, ce dernier occupant un siège légèrement surélevé. Chacun des membres d'équipages dispose d'un siège éjectable Martin-Baker. La motorisation est assurée par un unique moteur, un turbofan à double flux Pratt & Whitney, moins gourmand en carburant que la plupart des moteurs de l'époque. Mais, la faible puissance délivrée par ce moteur, utilisé initialement par des jets d'affaires, ne rend pas le S-211 très performant, bien au contraire.

En 2005 Alenia Aermacchi tente une première fois de relancer le petit jet avec une nouvelle version, le M-311. Par rapport au S-211, les modifications aérodynamiques portent sur de nouveaux saumons de voilure, une modification des cloisons d’aile, l'apparition de quilles ventrales. La structure et le train d’atterrissage ont été renforcés pour autoriser des facteurs de charge de +7 G à -3,5 G à 3100 kg en configuration lisse au décollage. Le réacteur Pratt & Whitney JT15D-5C de 1450Kg  a une puissance supérieure de 30 %. L'avionique est entièrement revue : écrans multifonctions, affichage tête haute à l’avant avec reproduction sur le poste arrière, plate-forme GPS inertielle, deux ordinateurs de bord pour simuler les missions. L’accent a aussi été mis sur la maintenance, facilitée par une modification des trappes d’accès, l’installation d’un générateur autonome d’oxygène (OBOGS), afin d’améliorer la disponibilité de l’appareil.


708060187.jpg


Mais depuis plus rien, le projet M-311 a été mis en cocon, jusqu’au dernier Salon du Bourget, ou le constructeur italien a annoncé la relance du programme sous le nom de M-345.

Reprenant les mêmes arguments qu’en 2005, Alenia-Aermacchi propose le M-345 en complément du biréacteur M-346 qui se place sur le haut de gamme de ce créneau. Le M-345 devant assurer la formation de base des pilotes. L’avion sera doté d'un nouveau réacteur plus économique et d'une avionique totalement rénovée qui nécessite, d'ailleurs, d'allonger le fuselage de l'appareil. 

 

Photos : 1 Prototype du M-345 aux couleurs des Frecce Tricolori @ Alenia-Aermacchi 2 L’actuel MB-339 à Air14 @ Pascal Kümmerling 3 Prototype M-345HET @ Alenia-Aermacchi


12/09/2014

Crimée, arrivée des Sukhoi Su-30M !

Su30M1.jpg

 

 

Moscou confirme le déploiement d’avions de combat Sukhoi Su-30 en Crimée. En juin, la Russie avait déjà déployé une vingtaine d’avions de combat Sukhoi Su-27SM dans la région. 

 

Arrivée des Su-30M2 :

 

Des chasseurs russes Sukhoi Su-30M sont déployés près de Sébastopol, en Crimée, a annoncé vendredi le gouverneur par intérim de Sébastopol Sergueï Meniaïlo.

 

Des avions de classe Su-30 sont dorénavant déployés à Belbek (ancien aérodrome gouvernemental ukrainien qui a également hébergé une unité de défense antiaérienne). On parle officiellement d’une vingtaine de Soukhoi Su-30 qui sont arrivés avec l’ensemble de la logistique.

 

Quatre aérodromes concernés :

 

Par on apprend que la Russie déploiera son aviation militaire sur quatre aérodromes de Crimée. L'aérodrome Gvardeïski, situé près de Simferopol, est actuellement la base de bombardiers Sukhoi Su-24 «Fencer» qui seront remplacés à terme par des Sukhoi Su-34 «Fullback».

De plus, le ministère russe de la Défense utilisera les aérodromes Katcha et Saki avec ses aéronefs de l’aéronavale. Ceux-ci viendront renforcer le dispositif de la mer Noire.

 

Le Su-30M : 

Le Sukhoi Su-30M est la version améliorée et totalement multirole du Su-30. La masse maximum au décollage est portée jusqu’à 34,5 tonnes en renforçant la cellule et le train d’atterrissage. Toute la gamme d’armements russe air-air et air surface peut être emportée sous 12 points d’emport. L’avion emporte un radar de type AESA N011M Bars. L’optronique frontale OLS-30 dispose d’une portée de 90. Le Su-30M est doté d’une  liaison de données Spektr et du viseur de casque Sura-K.


Su-30m.jpeg


 

Photos : Sukhoi Su-30M @ Richard Seaman


20:20 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : sukhoi, crimee, ukraine, aviation russe, su-30, su-34 |  Facebook | |

Le CSeries à nouveau en vol !

air-journal_Bombardier-CSeries-FTV1-exterior2.jpg



Montréal, Bombardier a repris depuis une semaine les vols avec l’avion d’essais CSeries no 2 (FTV2) depuis les installations de Mirabel (Québec).

Cette nouvelle série de vol fait suite à un examen et une analyse en profondeur de l’incident lié aux moteurs survenu au cours des essais stationnaires de maintenance au sol de l’avion FTV1 CSeries le 29 mai dernier. Le motoriste Pratt & Whitney, en collaboration avec Bombardier, a pris des mesures appropriées pour résoudre le problème, dont la modification du circuit d’huile du moteur.

L’entrée en service du CSeries reste prévue pour la seconde moitié de 2015.

Le CSeries :

Bombardier aéronautique a lancé le CSerie en tant que nouvel aéronef conçu spécialement pour le marché des avions monocouloirs de 100 à 149 places. Bénéficiant d’une conception entièrement nouvelle qui comprend technologie et intégration de systèmes de pointe, des matériaux évolués et une aérodynamique de dernière génération, les avions CSeries offriront un avantage de 15% sur le plan des décaissements d’exploitation, un avantage de 20% sur le plan de la consommation de carburant, une excellente polyvalence opérationnelle et un confort digne d’un gros-porteur et une empreinte environnementale et sonore inégalée.

Le CS100 offre une souplesse inégalée pour de nombreux modèles commerciaux de société aérienne et constitue une solution idéale pour les opérations par temps chaud et en haute altitude et sur les aéroports de centre-ville.

Le CS300 présente les meilleurs coûts par siège-kilomètre dans sa catégorie, ce qui en fait la solution la plus rentable pour les marchés desservis par avions intermédiaires de moins de 150 passagers par vol et la solution idéale pour un éventail de marchés allant des liaisons court-courriers aux vols transcontinentaux. Avec l’option de capacité assise supplémentaire, qui fournit jusqu’à 160 places, la productivité de l’avion CS300 s’améliore encore, offrant aux sociétés aériennes un avantage supplémentaire moyen de 4% sur le plan des décaissements d’exploitation par place.

Bombardier a enregistré des commandes et engagements touchant 513 avions de ligne CSeries, dont 203 en commande ferme.


bombardier2-lg-1.jpg


 

Photos : 1 Cseries au sol 2 Intérieur @ Bombardier Aéronautique