17/08/2014

T-6C supplémentaires pour le Mexique !

m8i4.jpg

 

La Force aérienne mexicaine (FAM) a émis un contrat pour un quatrième lot d’avions Beechcraft T-6C Texan II. Évalué 477.7 millions de dollars ce projet fait suite à trois aux tranches précédentes.

 

Le Mexique dispose déjà de 24 Texans II, qui ont été achetés pour équiper l'école militaire basée à Santa Gertrudis, dans l’Etat du Chihuahua ainsi que la base aérienne d’Ixtepec, à Oaxaca. 

 

 

Le T-6 « Texan II » :

Le Hawker-Beechcraft T-6B « Texan II»  est la version la plus moderne disponible de la gamme T6, le cockpit comprend un Head-Up Display (HUD) couplé avec  panneau de configuration Up-Front (UFCP), et Hands-On Throttle and Stick, soit le système mains sur manettes et manche. Le T-6B dispose d’une avionique  avec écrans EFIS et système d’enregistrement des données de vol numérique. Le T-6B est un avion d'entraînement primaire qui permet un enseignement de base aux procédures de vol et aux instruments et permet d’effectuer les figures d’introduction à la  voltige.

Le Beechcraft T-6 «Texan II» est un aéronef à turbopropulseur monomoteur construit par la Raytheon Aircraft Company (maintenant Hawker-Beechcraft). Basé sur une cellule de Pilatus PC-9. 

Le T-6 est un développement du Pilatus PC-9, modifiés de manière significative par Beechcraft en vue d'entrer dans le système commun de formation primaire d'aéronef (JPATS) prévu pour les Forces aériennes américaines. Des modifications mineures ont été introduites sur la cellule d’un PC-9, mais des conflits entrer l’USAF et la Navy ont entraîné des retards et des augmentations de coûts (par rapport aux estimations initiales de 3,9 millions à près de 6 millions dollars par avion). De plus, le T-6 se retrouve avec un surpoids de 22% vis-à-vis du PC-9 initial.

 

Le modèle T-6C est le même que le modèle que le  « B » mais permet l’emplois d’armes de bord, telles que : canons, roquettes et bombes.

 

 

Photo: T-6C Texan II mexicain @ FAM

11:40 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : beechcraft, t-6c texan, fam, mexique |  Facebook | |

15/08/2014

Intégration du BrahMos sur Su-30!

SU-30_MKI_Lajes.jpg

 

 

Le premier tir d'un missile de croisière russo-indien BrahMos depuis un chasseur Sukhoi SU-30MKI aura lieu au début de 2015, a annoncé jeudi à Joukovski le directeur exécutif de BrahMos Aerospace, Shri Sudhir Kumar Mishra.

 

Actuellement, russes et indiens travaillent aux travaux d'assemblage du missile BrahMos sur Su-30MKI. Il semble donc que la version destinée à l’armée de du missile soit prête, il ne reste qu'à l’adapter au chasseur d’origine russe.

 

L'armée indienne prévoit de dotés ses avions de combat Sukhoi Su-30MKI du missile BrahMos pour 2016.

 

 

Le Sukhoi SU-30MKI :

Le Sukhoi SU-30MKI ou « Super 30» bénéficie des capacités similaires à celle des avions de combat de cinquième génération. L’appareil est doté d’une avionique améliorée, d’un radar AESA de type Phazotron Zhuk-MA plus puissant, capable d’engager plus de quatre cibles simultanément et ceci également vers l’arrière. L’avion disposera une certaine capacité en matière de furtivité et ceci grâce à une diminution de la signature radar. L’autre nouveauté concerne l’adaptation des missiles indien BrahMos et KH-59M Ovod-M. L’avionique disposera d’un mode carte numérique avec une capacité de guidage  longue portée TV.  L’appareil est doté de la version des moteurs AL-31FP de Saturn corporation dont la durée d’entretien est montée à 2000 heures en lieu et place des 1000 actuels. Un nouveau logiciel de contrôle de la poussée vectorielle (TVC) permettra une meilleure sécurisation en cas de manœuvre  extrême.

Missile BrahMos : 


BrahMos_MAKS2009.jpg


Utilisé par l'armée indienne depuis 2005, BrahMos est un missile supersonique à propergol solide pesant 2,55 tonnes. Sa version originale est longue de 8,3 mètres pour 0,67 m de diamètre. Doté d'une ogive de 200 à 300 kg, le BrahMos est capable de neutraliser les cibles à une distance de 290 km.

BrahMos est un acronyme composé des premières syllabes du fleuve indien Brahmapoutre et de la rivière russe Moskova.

 

Photos : 1 Sukhoi Su-30MK1 IAF @IAF  2 Missile BrahMos @ MAKS

 

 

 

22:01 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : sukhoi, su-30mk1, iaf, missiles, brahmos |  Facebook | |

14/08/2014

La Pologne reçoit ses MiG-29 modernisés!

2256850.jpg

 

Varsovie, les premières livraisons de MiG-29 modernisés à l'armée de l'air polonaise ont débuté et les négociations pour un deuxième lot vont prochainement commencer.

 

En 2011, le gouvernement polonais a signé un accord, pour la modernisation des 16 avions de combat MiG-29, sur un total de 32 en service, pour un montant de 42,6 millions de dollars. Cette modernisation concerne 13 MiG-29A monoplace et trois biplaces MiG-29UB. 

 

La mise à niveau est effectuée par l’entreprise polonaise  WZL en Pologne et est basée sur une conception et des systèmes fournis par Israel Aerospace Industries (IAI). Le paquet de modernisation comprend une nouvelle avionique, des instruments du poste de pilotage et un système de compte rendu avancé. En détail, celle-ci comprend : 

une modernisation de l’avionique qui remplace les systèmes analogiques, par des unités numériques soit, un nouvel affichage multifonctions, un gestionnaire de mission et de planification, un GPS couplé à un affichage multi-rôle MFD (Multi-Function Display), un enregistreur vidéo numérique avec caméra CTVS, système MIL-STD-1553B multiplex de données. En outre, le gyroscope mécanique est remplacé par une centrale de navigation à laser. 

Les appareils reçoivent une nouvelle radio Rockwell Collins RT-8200 (AN/ARC-210 Talon) à deux canaux UHF / VHF (conformément à la réglementation de l'OACI) avec un Have Quick I/II et système Saturne à saut de fréquence.

 

En parallèle, la Pologne modernise également 18 Sukhoi Su-22. Cela permettra à la Pologne de prolonger les opérations avec ce tape d’appareil pour 10 ans. A terme, la Pologne prépare le remplacement combinés de ses MiG-29 et Su-22 par un nouvel appareil pour rejoindre sa flotte de 48 F-16C/D Block55/60.


2266088.jpg


 

 

Photos : 1 MiG-29A polonais 2 MiG-29UB polonais @ Piotr Zdunek


Du tabac pour faire voler les avions ?

landing-at-sunset.jpg

 

Les recherches en matière de bio-carburant continuent de susciter l’intérêt et surtout les idées. Voici que la société SkyNRG développe la production d’une plante hybride issue du tabac appelée Solaris que les agriculteurs pourraient cultiver à la place du tabac traditionnel. 

 

Boeing, South African Airways (SAA) et SkyNRG annoncent leur collaboration pour produire un biocarburant durable à partir de cette nouvelle variété de tabac. Des essais de culture avec cette plante sans nicotine sont actuellement menés en Afrique du Sud. La production de biocarburant à partir de petites et grandes parcelles devrait intervenir dans les prochaines années. Dans un premier temps, l’huile obtenue à partir des graines sera transformée en carburant pour l’aviation. L’émergence de technologies nouvelles devrait permettre, selon Boeing, d’accroître la production de biocarburant durable en Afrique du Sud, en utilisant les autres parties de la plante.

 

Si l’on peut relever l’intérêt de cette nouvelle idée, il ne faudra par contre pas, que la production en cas de succès de ce nouveau bio-carburant, ne nuise à la production de nourriture pour l’homme et les animaux, sans parler de l’utilisation éventuellement abusive d’eau !

 

 

 

13/08/2014

L’US Army sélectionne Bell & Sikorsky/Boeing!

Bell V280 - 5- 857x534.jpg

 

 

Dans le cadre du programme du programme de démonstration du futur hélicoptère tactique Joint Multi-Role (JMR) Démonstrateur Technologique(JMR-TD) en vue du remplacement des actuels Sikorsky UH-60 «Black Hawk», l’US Army à sélectionné les deux projets de démonstrateurs proposés par Bell Hélicopter et Sikorsky/Boeing. L’Européen Airbus/Eurocopter a vu son projet refusé pour la suite de la compétition.

 

 

Programme d’hélicoptère du futur : 

 

Bell Helicopter et une équipe composée de Sikorsky/Boeing seront chargée de construire 

un prototype destiné aux essais du futur hélicoptère de nouvelle génération à grande vitesse destiné à remplacé les actuels Sikorsky UH-60 «Black Hawk». Les deux appareils sont prévus pour voler pendant trois ans à compter de 2017. Puis se sera le choix définitif pour l’US Army. 

 

Deux projets, deux visions : 

 

Bell Helicopter et le team Sikorsky /Boeing propose chacun deux concepts très différent pour répondre aux cahier des charges du programme JMR-TD : 

 

 

Le Bell V-280 «Valor» : 


v280-mockup1-2x.jpg


 

Le Bell V-280 «Valor» dont le design a été présenté pour la première fois le 10 avril 2013, lors de l'Army Aviation Association of America Annual Professional Forum and Exposition à Forth Worth au Texas se décline comme le futur hélicoptère potentiellement capable de remporter cette compétition. Le V-280 est un aéronef multi-rôle susceptible de répondre au programme «Vertical Lift Program» du département de la Défense. L'armée américaine et le ministère de la Défense sont en effet, à la recherche d’un hélicoptère capable à l’avenir de voler a une vitesse de 230 nœuds, en lieu et place des 140 actuels.

Le concept du V-280 «Valor» est basé sur la gamme des «tilt-rotor» de troisième génération, fortement inspiré du V-22, mais légèrement plus petit. Une des grosse différence avec le V-22 est que les moteurs du V-280 seront fixes et ne pivotent pas avec le rotor, ce qui réduit la complexité et le nombre de pièces mobiles.

Le Bell V-280 «Valor» à rotors basculants doit offrir selon son concepteur, les plus hauts niveaux de maturité et de préparation technique. Le Bell V-280 aura la capacité d'effectuer une multitude de missions avec une vitesse inégalée avec une grande agilité. 

 

 

 

Spécifications de l’appareil :

  • Vitesse de pointe de 280 nœuds
  • Autonomie maximum : 2100 nm
  • Autonomie en mission : 500-800 nm
  • Contrôles de vol fly-by-wire à triple redondance
  • Trains rétractables
  • Deux portes latérales de 1,80 m de largeur

 

 

 

Le Sikorsky/Boeing SB-1 «Defiant» : 


1476727281.jpg


 

 

 Le «Defiant» est basé sur la technologie du X-2 développé par Sikorsky dans la fin des années 2000. Le démonstrateur X-2 est une plate-forme de 5000 livres, alors que le «Defiant» sera d'environ £ 11’000 et permettra d’emporter jusqu’à six soldats en mode assaut. En mode reconnaissance, cet espace pourrait être utilisé pour l'équipement supplémentaire ou des munitions avec 2 pilotes et réservoir de carburant auxiliaire. Outre, sa vitesse maximale presque deux fois supérieure, à 250 nœuds, le SB-1 sera plus manœuvrable et aura une signature acoustique plus faible qu’un hélicoptère standard.

Pour Sikorsky, ces attributs permettront au SB-1 d’égaler ou dépasser les exigences de l’US Army pour son prochain hélicoptère léger polyvalent, car celui-ci, sera en plus, très performant dans les opérations à haute altitude qui posent problème aux hélicoptères légers actuels.

 

Le projet de Sikorsky et Boeing devra démontrer comment la technologie dérivée du X2  peut permettre d’atteindre des vitesses de l’ordre de 230 noeuds grâce à la technologie contra-rotatives coaxiales des rotors principaux couplé à une hélice propulsive. Le démonstrateur devra également permettre de valider les commandes «fly-by-wire» pour un tel système. 


defiantjmr_SIKORSKYBOEINGCONCEPT.JPG


 

Photos : 1 & 3 Bell Helicopter V-280 «Valor» @ Bell Helicopter 4 & 5 SB-1 «Defiant» @ Sikorsky/Boeing