08/12/2013

Fret, une légère amélioration !

MD-11F_%22Lufthansa_Cargo%22_D-ALCL_(3092909631).jpg


 

L’Association du transport aérien international (IATA) a publié des statistiques qui révèlent une modeste amélioration de la croissance du fret aérien en octobre. Par rapport à octobre 2012, le nombre total de tonnes-kilomètres de fret (FTK) dans le monde a augmenté de 4,0 %, et toutes les régions ont enregistré une croissance, à l’exception de l’Afrique. L’expansion graduelle suit une tendance apparue au troisième trimestre, alors que les marchés de fret aérien ont réagi à une plus grande confiance envers l’économie et à une meilleure demande de la part des consommateurs. Toutefois, les résultats varient considérablement selon les régions. Les transporteurs aériens du Moyen-Orient ont enregistré le taux de croissance le plus impressionnant, soit 12,3 %. Les transporteurs d’Europe et d’Amérique du Nord affichent des taux de croissance de 4,4 % et 3,7 % respectivement, ce qui est inférieur à la tendance de croissance à long terme du fret qui se situe à 5-6 %. Les transporteurs d’Asie- Pacifique ont connu une croissance marginale mais significative de 2,0 %, renversant enfin le déclin qui a marqué la plus grande partie de 2013. L’accélération de la croissance en Chine et le volume des échanges commerciaux dans la région indiquent que la région Asie-Pacifique, la plus importante dans le secteur du fret aérien en termes de parts de marché, est potentiellement sur la voie d’une expansion continue.

 

Les transporteurs d’Asie-Pacifique ont enregistré une croissance de trafic de 2,0 %, tandis que la capacité augmentait de 4,1 %. Les volumes de fret en Asie ont été favorisés par une relance du commerce dans la région, alimentée par une plus forte économie en Chine, où l’activité manufacturière a atteint un sommet en 7 mois. Les volumes d’exportations et d’importations ont augmenté fortement dans les marchés émergents d’Asie, renversant le déclin du milieu de l’année. Cela présage une poursuite de la croissance au cours des mois à venir.

 

 

4306617638_c4a1d0ff45_z.jpg

Les transporteurs d’Europe ont enregistré une croissance de 4,4 % du nombre de FTK, maintenant l’amélioration observée au cours des derniers mois, alors que le continent émergeait de la récession. Toutefois, la reprise demeure fragile, la croissance au troisième trimestre ralentissant à 0,1 %, par rapport à 0,3 % au second trimestre. La faible croissance pour le restant de l’année devrait se traduire par une faible expansion du nombre de FTK en Europe. La capacité a augmenté de seulement 3,6 %.

 

Les transporteurs d’Amérique du Nord ont connu un nouvel essor après la contraction observée en septembre, en enregistrant une solide augmentation de 3,7 %, malgré la fermeture du gouvernement fédéral durant 17 jours. Bien que l’activité du secteur manufacturier américain ait augmenté au cours des trois derniers mois, l’expansion est beaucoup plus lente qu’au début de l’année. Considérant le déclin de 0,9 % depuis le début de l’année, il est clair que les perspectives sont difficiles.

 

Les transporteurs du Moyen-Orient ont connu une croissance de 12,3 % par rapport à l’année précédente. Après le ralentissement, en glissement annuel, observé en septembre en raison du ramadan, la croissance du fret au Moyen-Orient a repris sa trajectoire à la hausse. La capacité a été bien ajustée à la demande, avec une augmentation de 12,1 %.

 

Les transporteurs d’Amérique latine affichent une croissance de 1,5 % par rapport à l’année précédente, ce qui constitue un ralentissement par rapport au taux de 3,6 % enregistré en septembre. Toutefois, le taux de croissance depuis le début de l’année (3,6 %) place la région au second rang. Cette croissance est alimentée par une augmentation de 10 % du volume des échanges commerciaux dans la région. Toutefois, la concurrence des transporteurs européens et américains sur les routes d’Amérique latine a un effet sur les transporteurs de la région.

Les transporteurs d’Afrique sont les seuls à avoir connu un déclin en octobre, par rapport à l’année précédente (-2,7 %). La croissance du fret aérien chez les compagnies africaines a été marquée par une lente détérioration depuis plusieurs mois. Bien que le volume des échanges commerciaux de la région continue d’augmenter, la concurrence est forte sur les routes commerciales importantes. D’autre part, le manque d’infrastructures adéquates et l’instabilité

politique compromettent la croissance. La faible demande et l’expansion continue de la capacité ont mis davantage de pression sur les coefficients de charge, qui ont chuté de 3,5 points de pourcentage par rapport à l’année précédente.

 

Les négociations commerciales, la clé pour favoriser la croissance

Les délégués à l’Organisation mondiale du commerce se sont réunis à Bali cette semaine pour tenter de relancer le cycle de négociations de Doha sur la libéralisation du commerce. Il est crucial que les gouvernements réalisent des progrès en vue de lever les barrières au commerce mondial. Depuis le début de la crise financière, quelque 500 lois protectionnistes ont été promulguées dans le monde, mais il y a des preuves que les mesures de libéralisation aident à augmenter le volume des échanges commerciaux.

« Les gouvernements qui cherchent des solutions instantanées pour faciliter un meilleur flux commercial devraient vérifier s’ils ont ratifié la Convention de Montréal de 1999 (MC99). Cette entente fournit un cadre juridique permettant des envois de fret sans paperasse, éliminant jusqu’à 30 documents et permettant l’amélioration de l’efficience, de la vitesse et de la sûreté du fret aérien. À l’heure actuelle, 88 États n’ont pas ratifié MC99. Cela inclut des pays dans les régions qui connaissent la plus rapide croissance du fret aérien, comme l’Afrique et l’Asie du Sud-Est. Récemment, lors de la 38e Assemblée de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), les membres de l’Organisation ont adopté une résolution pressant les États de ratifier MC99, si ce n’est déjà fait. L’industrie du fret aérien soutient fermement cette résolution et l’IATA et la Fédération internationale des associations de transitaires et assimilés (FIATA) seront présentes à Bali cette semaine pour porter ce message », a expliqué M. Tyler.


 

12-15.jpeg


 

Photos : 1 MD-11 Lufthansa Cargo @ Lufthansa 2 B747-200 TNT  3 B777 & B767 Federal Express @ Boeing

23:38 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tnt, federal express, lufthansa cargo, fret, iata |  Facebook | |

Percée du Q400 en Chine !

163_q400_01.jpg


 

Bombardier Aéronautique a annoncé que Nantong Tongzhou Bay Aviation Industry Co., Ltd. (« Nantong Tongzhou Bay Aviation ») a signé une lettre d’intention portant sur l’achat ferme de 30 avions Q400 NextGen, en préparation au lancement de services aériens commerciaux en Chine par une société aérienne qui portera le nom de « Sutong Airlines. » Sutong Airlines, qui sera basée à Nantong (province de Jiangsu) exploitera une flotte entièrement constituée d’avions de ligne Q400 NextGen de Bombardier à son entrée en service en 2015. Au prix courant de l’avion Q400 NextGen, ce contrat serait estimé à quelque 995 millions $US.

Le Q400 NextGen :

L’avion de ligne turbopropulsé Q400 NextGen, construit à l’établissement de Bombardier à Toronto (Ontario), constitue la plus récente étape du développement de l’avion Q400 et le successeur évolué de la gamme d’avions Dash 8/Série Q de Bombardier. Optimisé pour les opérations court-courriers, l’avion confortable et plus écologique Q400 NextGen de 70 à 80 places est un grand biturbopropulseur rapide, silencieux et écoénergétique. Il offre un équilibre parfait entre le confort des passagers et les caractéristiques économiques d’exploitation, avec une empreinte environnementale réduite.

Ce contrat marque l'entrée du modèle Q400 de Bombardier sur le marché chinois. Au 30 septembre 2013, Bombardier avait enregistré 476 commandes fermes de biturbopropulseurs Q400 et Q400 NextGen.

Photo : Le Q400 de Bombardier @ Bombardier Aviation

10:53 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bombardier aviation, q400 |  Facebook | |

07/12/2013

Arrivée du 13e P-8A !

P66021-01.jpg


SEATTLE Boeing a livré le 13e P-8A «Poseidon» à l’US Navy en avance sur le calendrier. L’avion a été réceptionné sur la base aéronavale de Jacksonville, en Floride.

Cet appareil est le dernier de la seconde série de production initiale (LRIP) à taux de fabrication faible. Boeing prépare maintenant la production à grande échelle du «Poseidon».

Le Boeing P-8A «Poseidon» : 

 

Le P-8A "Poseidon" est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et anti-surface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A "Poseidon" est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US-Navy.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une importante réduction des coûts, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin  de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage.

Cet avion équipé de liaisons 11 et 16 et de systèmes internet, doit agir dans un concept de guerre en réseau en collaboration avec la quarantaine de drones RQ-4N choisi dans le cadre du programme «Broad Area Maritime Surveillance» devant assurer une surveillance surface de longue durée et une variante du drone de combat Boeing «ScanEagle», le «MagEagle Compressed Carriage». 


 

P8OFT_1.jpg


 

Photos : 1 Le 13e P8A «Poseidon» @ Boeing 2 Intérieur simulateur P-8A @ US Navy

12:00 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, us navy, p-8a poseidon |  Facebook | |

06/12/2013

Premiers S-70 pour Brunei !

UH-60J.jpg

 

 

Sultanat du Brunei, le ministère de la Défense vient de réceptionné dans le cadre du Salon international de la Défense de Brunei (Bridex) ses deux premiers hélicoptères Sikorsky S- 70i « Black Hawk ». Au total, la Royal Brunei Air Force a commandé12 Sikorsky S-70i « Black-Hawk », plus une option pour 10 appareils supplémentaires. L’ensemble de ces aéronefs sera livré d’ici fin 2014.

 

 

La remise des deux premiers Sikorsky S-70i «Black-Hawk» a eu lieu en présence de Sa Majesté le Sultan du Brunei. Cette livraison est en avance de deux mois sur le calendrier initial prévu par le constructeur Sikorsky.

 

Le Sikorsky S-70 :

 

Le Sikorsky S-70i est un dérivé des versions MH-60 destiné à l’exportation. La nécessité d'une plate-forme d'un tout nouveau Black-Hawk. Le HAWK «M» a émergé durant les années 1990 avec l'obligation de mettre à jour l’avionique analogique des UH-60A et UH-60L avec un cockpit numérique intégré, des commandes de vol numériques doublées et des moteurs plus puissants et des améliorations structurelles. Conçu par Sikorsky est doté d’une interface de Lockheed-Martin, le S-70i (MH-60) représente l’évolution des versions précédentes, grâce aux leçons apprises durant les différents déploiements et durant les nombreuses opérations de ces dernières années. Cette nouvelle version permet un engagement multi-missions en utilisant un équipage de trois personnes.

 

HM_Sultan_5419.jpg

 

Photos : 1  S-70i « Black-Hawk » 2 Remise des deux premiers S-70 en présence du Sultan @ Sikorsky

 

 

 

 

15:54 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sikorsky, s-70i black-hawk, brunei |  Facebook | |

Boeing & Saab s’associent pour le programme TX !

Northrop_T-38A_Talon_USAF.jpg

 

 

St-Louis/Stockholm, l’avionneur Boeing et l’avionneur Saab viennent ce matin de signer un accord pour le développement conjoint d’un jet école de nouvelle génération dans le but de concourir au remplacement des vénérables Northrop T-38 « Talon » en service dans l’US Air Force.

 

 

Programme TX :

 

Le programme TX prévoit en effet, de remplacer la flotte vieille de 45 ans soit près de 350 appareils écoles T-38 « Talon ». Boeing sera le maître d'œuvre et Saab AB le partenaire principal pour  couvrir des domaines tels que la conception, le développement, la production, le soutien, les ventes et le marketing.

L’avion de Boeing & Saab sera en compétition avec le M-346 d’Alenia Aermacchi, le T-50 de KAI associé à Lockheed-martin et le Bae Hawk T2.

 

boeing.saab,programme tx,t-38 talon,us air force

 

 «Notre collaboration avec Saab réunira une formidable expertise technique pour nos entreprises, la présence mondiale, et la volonté de présenter une solution de formation des pilotes de pointe adaptable et abordable», a déclaré le président de Boeing Military Aircraft Chris Chadwick

 

"Saab est fier de s'associer avec Boeing pour la compétition TX, créant ainsi une équipe capable d'offrir une valeur sans précédent pour le client. Nous sommes sûr que ce sera la meilleure façon de fournir des formateurs de première classe à prix abordable à l'US Air Force ", a déclaré le président-directeur général de Saab Håkan Buskhe.

 

255788--010_med.jpg

 

L’industrie suisse en embuscade :

 

Cette décision entre les deux avionneurs américain et suédois pourrait avoir des conséquences positives pour notre industrie, dans le cas d’un vote positif en faveur du Gripen E suédois.  En effet, si la Suisse achète le Gripen E suédois, notre pays deviendra du même coup un partenaire privilégié de Saab. L’industrie suisse pourrait donc, devenir un important sous-traitant pour ce nouvel appareil. Une chance à saisir !

 

 

 

Photos : 1 T-38 Talon @ USAF 2 Projet d’avion école Boeing/Saab 3 Signature de l’accord @ Boeing/Saab