06/07/2014

50 Hawkeye E-2D Advanced pour la Navy !

27333.jpg

 

Falls Church en Virginie, la marine américaine a attribué à Northrop-Grumman Corporation un contrat de 3,6 milliards de dollars pluriannuel pour la fourniture de 25 nouveaux avions d’alerte E-2D « Hawkeye Advanced ». A terme la marine américaine disposera d’un total de 70 E-2D « Hawkeye Advanced ».

 

 

Le Hawkeye E-2D « Advanced » :

Les systèmes du E-2D représentent un bond de plusieurs générations dans la technologie des systèmes embarqués d’alerte lointaine et doit permettre de s’adapter aux menaces d’aujourd’hui et de demain, en s’intégrant totalement dans les nouveaux systèmes, mis en oeuvres par l’US Navy, que ce soit en matière de bâtiments de surface que de nouveaux appareils tels : les Super Hornet et le futur F-35.


2561069281.jpg


Le Hawkeye E-2D « Advanced » dispose d’un grand nombre de nouveautés avec un radar AESA  AN/APY-9 qui remplace l’ancienne antenne de type mécanique, le radar permet une couverture totale à 360° et un suivi complet air et mer. L’appareil dispose également d’une nouvelle motorisation, soit le Rolls-Royce T-56-A-427A. Un cockpit entièrement numérique, d’un nouveau système d’identification ami/ennemi, de nouveaux postes de travail tactique, ainsi que d’une nouvelle architecture électronique et de communication couplée à une liaison de données. 

Le premier escadron de la marine à recevoir l'E-2D « Advanced » est l’Airborne Early Warning Squadron « One Two Zero (VAW-120), basé à Norfolk. 


2146968739.jpg


 

Photos : 1 E-2D en vol  2 Le premier E-2D Advanced @ Northrop-Grumman


Forte demande du transport aérien !


DSC_3891 2.jpg



Genève, l’Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques sur le transport mondial de passagers en mai, qui indiquent une croissance de la demande de 6,2 % par rapport à mai 2013. Bien qu’il s’agisse d’un ralentissement par rapport au taux de 7,6 % en glissement annuel observé en avril, ce résultat démontre que les facteurs de la demande s’améliorent. La capacité a augmenté de 5,2 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 0,7 point de pourcentage pour atteindre 79,0 %. À l’exception de l’Afrique, toutes les régions ont connu une croissance du trafic.

« Nous constatons une saine demande dans le secteur aérien, qui vient appuyer et favoriser le maintien de la reprise de l’activité économique mondiale », a déclaré M. Tony Tyler, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

Marchés passagers internationaux:

Le trafic de passagers internationaux en mai a augmenté de 7,0 % par rapport à l'année précédente. La capacité a augmenté de 6,0 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 0,8 point de pourcentage pour atteindre 78,1 %. Toutes les régions ont enregistré une croissance de la demande en glissement annuel.


DSC_3897 3.jpg


Les transporteurs d’Asie-Pacifique ont enregistré une croissance de 7,3 % par rapport à mai 2013, soit la plus importante croissance parmi les trois plus grandes régions. Ce bon résultat semble indiquer que la pression à la baisse résultant de la stagnation de l’économie chinoise s’atténue. Selon JP Morgan/Markit, l’activité manufacturière a rebondi en mai, soutenue par une forte augmentation de la croissance des commandes d’exportation. La capacité a augmenté de 7,5 %, faisant fléchir le coefficient d’occupation de 0,1 point de pourcentage, à 74,1 %. 

Les transporteurs d’Europe affichent une croissance de 6,1 % en mai, par rapport à l’année précédente. La capacité a augmenté de 5,3 % et le coefficient d’occupation a gagné 0,6 point de pourcentage pour atteindre 80,3 %. L’activité économique dans la zone euro a connu une lente reprise et les dernières données suggèrent une solide augmentation de la production industrielle et du commerce, entraînant une accélération du PIB de la zone euro au deuxième trimestre. 

Les compagnies aériennes d’Amérique du Nord ont enregistré en mai une hausse de la demande de 4,4 % en glissement annuel, ce qui suggère des tendances de croissance économique positives et un allègement de la pression sur les niveaux d’emploi. La capacité a augmenté de 4,8 %, de sorte que le coefficient d’occupation des sièges a perdu 0,3 point de pourcentage. À 83,0 %, ce taux demeure le plus élevé parmi toutes les régions. 

Les transporteurs du Moyen-Orient ont connu la plus forte croissance de trafic, soit 13,2 % en glissement annuel. Les compagnies aériennes profitent encore de la force des économies régionales, y compris dans les secteurs non pétroliers, et de la solide croissance des voyages d’affaires Premium. La capacité a augmenté de 6,9 % et le coefficient d’occupation a gagné 4,4 points de pourcentage pour atteindre 78,0 %. 

Les compagnies aériennes d’Amérique latine affichent une augmentation de trafic de 9,1 %. La capacité a augmenté de 6,0 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 2,2 points de pourcentage pour atteindre 79,6 %. La perspective demeure largement positive pour les transporteurs d’Amérique latine, alors que les solides résultats dans des économies comme la Colombie, le Pérou et le Chili contribuent à maintenir un fort environnement de demande. Par ailleurs, l’économie du Brésil demeure faible, et les bénéfices associés à la Coupe du Monde de la FIFA seront probablement temporaires. 

Les compagnies aériennes d’Afrique ont enregistré le plus faible taux de croissance de la demande, soit une hausse de 1,9 % par rapport à mai 2013. La capacité ayant augmenté de 4,7 %, le coefficient d’occupation des sièges a perdu 1,8 point de pourcentage pour s’établir à 64,4 %. Ce taux est le plus faible parmi toutes les régions. Les faibles résultats des transporteurs de la région au chapitre des voyages internationaux pourraient en partie refléter les problèmes économiques dans certaines parties du continent, notamment le ralentissement de la grande économie d’Afrique du Sud. 


DSC_3899.jpg


 

Photos : 1 A320 Swiss 2 ATR 72-600 Etihad 3 CRJ900 Lufthansa @ P.Kümmerling


05/07/2014

Nouvelle demande pour le CRJ900 !

bombardier-crj900-nextgen.jpg

 

Montréal, Bombardier Aéronautique a annoncé qu’un client, qui a demandé de garder l’anonymat pour le moment, a passé une commande ferme de 16 biréacteurs régionaux CRJ900 NextGen et pris des options sur huit autres avions de ligne du même type.

Au prix courant du CRJ900 NextGen, la commande ferme est estimée à 727 millions $ US. Cette valeur pourrait augmenter à 1,12 milliard de dollars, si le client exerçait ses options.

En incluant cette dernière commande, Bombardier a enregistré des commandes fermes de 1’833 avions de la série CRJ, dont 359 biréacteurs CRJ900 et CRJ900 NextGen. À l’échelle mondiale, des avions de la série CRJ sont en service auprès de plus de 60 sociétés aériennes et plus de 30 clients exploitent des variantes d’entreprise de ces avions. Ces avions sont exploités dans plus de 50 pays sur six continents et, en moyenne, un avion CRJ décolle toutes les dix secondes quelque part dans le monde. Les avions de la série CRJ ont transporté plus de 1,4 milliard de passagers et accumulé plus de 38 millions d’heures de vol et plus de 32 millions de cycles de décollage et d’atterrissage.

 

 

Photo: CRJ900 NG@Bombardier

03/07/2014

Livraison du 14ème P-8A !

P-8A_JRA3972_med.jpg

 

 

Seattle, Boeing a livré le 14ème exemplaire du nouvel avion de patrouille maritime P-8A «Poseidon» destiné à la marine américaine. ce nouveauP-8A  a été livré dans les délais et a rejoint son escadron à la base aéronavale de Jacksonville, en Floride.

 

L’avionneur Boeing doit encore livrer sept autres exemplaires du P-8A «Poseidon» à l’US Navy cette année, selon le calendrier de livraison.

 

Le P-8A "Poseidon" est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et anti-surface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A "Poseidon" est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion peut échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US Navy.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une importante réduction des coûts, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin  de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage.

Cet avion équipé de liaisons 11 et 16 et de systèmes internet, doit agir dans un concept de guerre en réseau en collaboration avec la quarantaine de drones RQ-4N choisi dans le cadre du programme «Broad Area Maritime Surveillance» devant assurer une surveillance surface de longue durée et une variante du drone de combat Boeing «ScanEagle», le «MagEagle Compressed Carriage». 

 

2034270264.jpg

 

Photos :  1 Le 14ème exemplaire du P-8A destiné à l’US Navy  2 Largage de torpille @ Boeing

23:35 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, p-8a poseidon, us navy |  Facebook | |

02/07/2014

Le Brésil modernise ses Lynx !

Westland_AH-11A_Super_Lynx_Mk21A_(WG-13),_Brazil_-_Navy_AN1989148.jpg

 

 

La marine brésilienne vient de confier à  AgustaWestland un contrat, d'une valeur de plus de 160 millions de dollars US pour la modernisation des huit hélicoptères Lynx Mk21A. Les activités de mise à niveau débuteront à la mi-2015 à l'usine d’AgustaWestland à Yeovil au Royaume-Uni, avec le premier hélicoptère prévu pour être livré au client à l'automne 2017. L’ensemble des huit hélicoptères devront être à niveau pour le début de 2019.

 

Amélioration du Lynx : 

 

Les améliorations comprennent le remplacement des moteurs actuels avec une nouvelle motorisation Rolls-Royce/Honeywell  LHTC CTS800-4N qui équipent dorénavant les Super Lynx 300 britanniques. et la nouvelle version AW159. Le cockpit sera doté d’une nouvelle avionique avec écrans couleurs avec système de navigation par satellite, un nouvel ordinateur de gestion de mission et un système d'évitement de collision.


aw1157_brazilian_navy_lynx_upgrade_web.jpg


 

Photos : Lynx marine brésilienne @ Aéronavale brésilienne