28/09/2014

Israël négocie plus de F-35!

 

F-35.jpg

 

Tel Aviv, des négociations entre l’avionneurs Lockheed-Martin et Israël sont actuellement en cours pour négocier des avions de combat F-35 supplémentaires. Jusqu’à présent, l’Etat d’Israël avait pu obtenir un lot de 19 F-35.

 

A l’origine, la H'eil Ha'Avir désirait se doter d’une flotte de 75 F-35, mais  les coûts exorbitants encore non stabilisés du programme n’avaient  pas permis jusqu’ici que de négocier 19 aéronefs. Israël  a déjà reçu deux F-35A et recevra sept autres avions de type F-35A en 2017 et un autre lot de 10 en 2018.

 

20 avions supplémentaires ?

 

On ne connait pas le nombre d’avions concernés par cette nouvelle négociation, mais on parle volontiers d’une seconde tranche d’un vingtaine d’aéronefs. Du côté du Pentagone ne confirme pas le nombre d’avions, mais on se borne à dire que les deux parties sont aujourd’hui proches d’un accord.

 

 

Le F-35 permettra à l’Etat d’Israël de maintenir une suprématie aérienne et son avance qualitative technologique dans la région, notamment en matière de dissuasion, mais également en cas de frappes préventives. Par contre, du fait du nombre réduit de F-35, l’ossature du combat aérien sera maintenu avec les F-15 et F-16 modernisés. 


KittyHawk F-35A 1 48th scale Pic 25 (12).JPG


 

 

Photos: 1 F-35A @ Lockheed-Martin 2 F-35A aux couleurs d’israéliennes @IAF

Ethiad, arrivée du B787-900 !

K66209-01.jpg

 

Everett, après l’A380, c’est maintenant la sortie du premier B787-900 «Dreamliner» destiné à la compagnie Ethiad Airways. L'avion est peint avec la nouvelle livrée qui le paysage de désert. 

 

Etihad Airways, la compagnie aérienne nationale des Emirats Arabes Unis, prendra livraison de son premier B787-900 un peu plus tard cette année. Etihad Airways est l'un des clients les plus importants au monde pour le «787» avec un total de 71 «Dreamliner» en commande, dont 41 B787-900 et 30 B787-10.

 

Le B787 sera un élément clé des plans d'expansion du réseau d'Etihad Airways. La compagnie aérienne a annoncé que le B787-900 sera introduit sur six des routes de la compagnie aérienne, soit :  Dusseldorf, Doha, Washington, Mumbai, Brisbane et Moscou.

 

Le nouveau B787-900 complète et étend la famille «787». Avec un fuselage allongé de 20 pieds (6 mètres) par rapport au  B787-800, le B787-900 peut voler avec plus de passagers et plus de marchandises, plus loin avec la même performance environnementale exceptionnelle, soit une consommation de carburant de 20 % de moins et 20 % moins d'émissions que les avions qu’il remplace.


K66209-02_sm.jpg


 

 

Photos : Le B787-900 d’Ethiad @ Boeing

13:02 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, b787, b787-900, dreamliner, ethiad airways |  Facebook | |

27/09/2014

Ethiad présente son A380 !

a380.jpg

 

Le 25 septembre 2014 s'est déroulé chez Airbus Hambourg, le roll-out officiel du tout premier A380 d'Etihad Airways. Qui dit nouvel appareil A380 dans la flotte, dit nouvelle peinture présentée sous le regard heureux de James Hogan, Président et CEO de la compagnie. Cet appareil immatriculé "A6-APA" sera mis en service le 27 décembre de cette année, sur le trajet Abu Dhabi - Londres. Les prochaines lignes seront ensuite Sydney et New-York, dès que la compagnie recevra les appareils suivants.

 

Le premier A380 d'Etihad a reçu sa livrée, dévoilée lors d'une cérémonie sur le site Airbus de Hambourg. Le transporteur, qui a commandé un total de 10 très gros porteurs, sera le 13ème utilisateur de l'appareil dans le monde. L'exemplaire initial va maintenant être équipé de sa cabine, avant de réaliser des tests au sol et en vol, en vue de sa livraison à Abu Dhabi avant la fin de l'année.


a380e.jpg


 

The Residence : 


 

airbus,a380,ethiad,a380 ethiad


 

Etihad Airways mettra en vedette une extra-large suite «VIP» surnommée « The Residence» avec neuf appartements dans une re-invention du voyage de luxe. La Résidence une cabine privée avec son propre majordome qui comprend un salon, deux tables de salle à manger et un lit double, avec une salle de douche privée. Mesurant 125 pieds carrés de superficie totale, la résidence sera située sur le pont supérieur à l'avant de l’Airbus A380 et sera disponible pour une occupation simple ou double. 

 

 La Première Classe, Les appartements :


5366ab2010c04937aed645c4767f2254-etihad-first-class-apartment-1500a.jpg


 

Profitant de la taille de l'A380, chaque appartement a une superficie totale de 39 mètres carrés, comprenant 74 % de plus d'espace que les suite de première classe d'Etihad Airways actuellement en service.  A l'intérieur, il y a un siège inclinable de 30,3 pouces et et un de large lit entièrement plat.  L’appartement comprend un mini-bar réfrigéré, une garde-robe personnelle et une unité de lavabo séparé avec miroirs et éclairage.

En «First Class», le  Chefs proposent un service cinq étoiles en matière de restaurant de style avec la capacité de préparer des plats aux goûts et aux préférences personnelles. Une salle de bain de première classe  est équipée de douches.

 

FIRST_APARTMENT_relax-1.jpg

Photos : 1 & 2 L’A380 Ethiad @ Paul Marais-Hayer 3 Le lit de the Residence 4 & 5 Les appartements @ Ethiad

Remerciements à Paul Marais-Hayer pour les photos exclusives !

 

19:35 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : airbus, a380, ethiad, a380 ethiad |  Facebook | |

26/09/2014

Embraer & Saab prépare le Sea Gripen !

seagripen_2.jpg

 

Le choix du Brésil pour l’avion de combat suédois JAS39 Gripen E pour équiper la Force aérienne brésilienne (FAB), permet également de rapprocher les deux avionneursque sont Embraer et Saab, sur le développement de l’avion. Mais, je vous l’annonçais, lors du choix du Brésil, l’avionneur Saab prenait du coup une sérieuse option pour la finalisation de la version navalisée du Gripen E, le Sea Gripen.

 

Embraer & Saab préparent le Sea Gripen: 


22428_resize_620_380_true_false_null.jpg


 

Dans le but de remplacer les actuels Douglas A4 «Skyhawk» de la Marine brésilienne, les deux avionneurs travaillent en plus, du Gripen E, à la préparation du futur Sea Gripen. Au début du mois de septembre, une délégation conjointe d’Embraer et de Saab en collaboration avec le ministère de l'aéronautique de la Marine (DAerM) a effectué une visite sur le porte-avions A-12 São Paulo, afin d’identifier les détails techniques de modifications nécessaires pour adapter les Gripen E à la Marine du pays.


j3910.jpg


 

Sea Gripen : 

 

L’idée d’une version navale du Gripen existe depuis le milieu des années nonante, mais tant l’aviation suédoise que les premiers clients de l’avion n’ayant pas un tel besoin, le projet est resté en sommeil. Le but est simple, fournir un avion moderne omnirole avec un prix raisonnable, dont la taille permet une intégration facile sur un porte-avions de petites dimensions ! Ce qui est le cas le Brésil, qui a racheté le bon vieux «Foch» aujourd’hui baptisé «Sao Paulo». Le Sea Gripen répondra en terme de CATOBAR (Catapult Assisted Take Off Arrested Recovery), ainsi que STOBAR (Short Take Off Arrested Recovery) avec cependant une sensible différence de masse au décollage MTOW (Maximum Take-Off Weight). Dans une conception CATOBAR, le SEA Gripen aura une masse maximale au décollage de 16,500 kg et une masse maximale à l'atterrissage de 11,500 kilogrammes. Dans une conception STOBAR, elle dépend de la physique du transporteur. En gros, la charge de carburant et d'armes dans les opérations STOBAR, sera un tiers de moins que la charge utile dans les opérations de CATOBAR.

Pour ce faire, Saab n’a pas eu à faire de grandes modifications sur le Gripen NG, car celui-ci reprend les capacités de décollage court optimisés sur la version Gripen C/D utilisable sur les autoroutes. La vitesse d’atterrissage et naturellement basse et l’avion permet déjà une descente en contrôle avec une forte pente (précision-glide). Les Gripen ayant une cellule à la base renforcée, aucune modification ne sera nécessaire. Toujours selon Saab, les Gripen sont optimisés pour une maintenance facilitée notamment pour des soldats de milices (ravitaillement et ré-équipement en 10 minutes), le Sea Gripen sera donc parfaitement intégrable en milieu clos qu’offre un navire.

Alors, que tous les capteurs, avionique et armes ainsi que le moteur General-Electric 414G du Gripen NG sera proposé dans la variante de la marine, le Gripen mer, disposera d’un nouveau châssis de train d’atterrissage et d’un crochet d’arrêt. L’envergure étant petite, il n’y aura pas besoin de le doter d’ailes repliables.

Le Gripen mer sera environ 400 kg plus lourd que le Gripen NG, avec une cellule dont le poids atteindra à vide entre 7500-8000 kg. 

 

L’industrie brésilienne déjà sur le Gripen:


Comandante-da-Marinha-e-o-Sea-Gripen.jpg


 

Bien que rien ne soit encore acquis, SAAB tient ici une sérieuse option, au Brésil des entreprises participent déjà au développement du Gripen NG et donc de la version navale de celui-ci. 

 

Faisabilité validée : 

 

Navalisé une version d’un avion de combat, pose énormément de problèmes et rien n’est gagné d’avance.  En 2012 pourtant, un rapport faisant suite à une étude de faisabilité et de conception pour l’adaptation de la version Gripen E démontrait la compatibilité avec un porte-avions.

Tony Ogilvy, directeur général et chef du Centre de Saab aéronautique au Royaume-Uni pour le Design Gripen naval, déclarait : « après des années de conception préliminaire et de pré-faisabilité de travail, les plans pour une version opérateur sur la base de la plate-forme du Gripen NG  sont maintenant terminés. Ce travail mené à bien par une équipe d’ ingénieurs suédois et britanniques c’est terminé à la fin de août». «Notre travail consistait à prendre la conception à un point où nous pouvons dire « oui, Saab peut construire une variante marine », et nous y sommes parvenus" a-t-il dit.


999244695.jpg


 

 

Photos : 1&5 Image de synthèse Sea Gripen 2 Visite du Sao Paulo @Defesa 3&4 Maquette du Sao Paulo & Sea Gripen @ Embraer/Saab

Macquarie AirFinance commande 40 CSeries !

bombardier-house-colors-CSeries-CS300-fsx1.jpg

 

Bombardier Avions commerciaux a annoncé aujourd’hui qu’une filiale en propriété exclusive de Macquarie AirFinance a signé une entente d’achat ferme de 40 biréacteurs de ligne CS300 et pris des options sur 10 autres avions CS300. Macquarie AirFinance, qui possède ou gère actuellement 136 avions à réaction loués à 73 exploitants dans 43 pays sur six continents, louera l’avion CS300 à des sociétés aériennes du monde entier. Les avions seront livrés graduellement entre 2017 et 2019.

Photo : Cseries @Bombardier

13:59 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bombardier cseries, cs300 |  Facebook | |