28/10/2015

Northrop-Grumman remporte le contrat du futur bombardier !

maxresdefault.jpg

 

Washington, l’avionneur Northrop-Grumman remporte le contrat en vue de la conception du nouveau bombardier furtif, plus connu sous le nom de programme Long Range Strike-Bomber (LRS-B) et ceci face à Boeing et Lockheed-Martin.

Un énorme contrat :

Le montant de ce marché sans précédent depuis dix ans pour le Pentagone pourrait atteindre à terme 80 milliards de dollars, dont 14 uniquement pour le développement, l’US Air Force prévoit de commander une centaine de bombardiers furtifs. Le coût unitaire moyen des 100 bombardiers est estimé à près de 564 millions de dollars.

Le projet LRS-B :

Le programme LRS-B prévoit de mettre au point une nouvelle génération de bombardier stratégique furtif capable d’emporter des armes conventionnelles et nucléaires. Il doit venir compléter le nouveau dispositif de l’USAF qui comprend l’arrivée du F-35, des nouveaux ravitailleurs KC-46A et la modernisation des F-15. Le programme LRS-B a été officiellement lancé en 2012, mais les principaux constructeurs (Boeing, Lockheed-Martin, Northrop-Grumman) ont reçu la consigne de ne rien divulguer sur le sujet. On le comprend, le sujet est classifié «confidentiel».

Le projet LRS-B est considéré, comme si important pour la future stratégie militaire américaine dans le Pacifique occidental et le Moyen-Orient, que le programme se poursuivra en dépit d'une réduction de 487 milliards de dollars dans le budget du Pentagone, portant sur les 10 prochaines années.

 

Une décision qui sauve Northrop-Grumman :

Il y a quelques semaines, je vous parlais des coulisses et de l’enjeu de ce choix, en effet, le statut de l’avionneur et équipementier Northrop-Grumman, en tant que troisième source d’avions de combat pour l'armée américaine était condamné, si celui-ci ne remportait pas ce contrat, faute de pouvoir produire un aéronef pour équiper l’armée américaine. Alors, a-t-on voulu sauver Northrop-Grumman et garantir le maintien de trois avionneurs aux Etats-Unis ? La question semble déjà passionner les spécialistes ce matin aux USA!

A contrario, cette décision pose un problème à la division "avions de combat" de Boeing, qui pourrait se retrouver écartée de toute livraison à moyen terme. En effet, le "Super Hornet" arrive en fin de chaine de fabrication, les modernisations de F-15 ne représentent pas un avenir suffisant. Il ne reste plus que le futur programme d’avion école en collaboration avec le suédois Saab pour permettre à Boeing de maintenir une chaine de montage pour cette division.

 

Possible contestation du choix :

Boeing et Lockheed Martin ont exprimé leur déception et réclamé des éclaircissements sur les critères retenus pour l'attribution du contrat avant de prendre la moindre initiative en vue d’une possible contestation du choix.

 

northrop_grumman_b_x_battle_ax_by_bagera3005.png

Photos : Projet du LRS-B selon Northrop-Grumman

27/10/2015

Vol inaugural pour le Sikorsky CH-53K !

CH-53K First Flight.jpg

 

West Palm Beach, Floride, Sikorsky Aircraft Corp. vient de réussir cet après-midi, le premier vol de son CH-53K « King Stallion » destiné au transport lourd pour l'US Marine Corps. Le vol de 30 minutes marque le début d'un programme d'essais en vol de 2000 heures en utilisant quatre hélicoptères d'essai.

 

Le CH-53K "King Stallion" :

Bien que conçu de la même taille que les CH-53E « Super Stallion», qu’il doit remplacer à partir de 2019,  le CH-53K permettra de tripler la capacité de transport de charge externe à plus de 27 000 lb sur une distance de plus de 110 miles nautiques. Doté d’une nouvelle motorisation General-Electric GE38-1B offrant un meilleur couple  surmonté de d’un rotor de quatrième génération en composite. La cellule est également nouvelle car entièrement en matériaux composites. Encore plus puissante (ses 3 turbines délivreront environ 6000 ch chacune), ravitaillable en vol, équipée de systèmes de communications de dernière génération, le CH-53K est optimisé pour le transport par temps chaud en opérant à partir de terrains peu préparés et deviendra la référence de sa catégorie. En matière de transport, le CH-53K pourra par exemple emporter en interne une Jeep «Humvee».

 

ch-53k_rollout_500.jpg

Photos 1 Vol inaugural du CH-53K  2 le CH-53K King Stallion @ Sikorsky

Arrivée du 31ème C-5M « Super Galaxy » !

453.jpg

 

 

Marietta, Lockheed-Martin a livré le 31ème exemplaire  du C-5M « Super Galaxy » à  l'US Air Force. L’avion a rejoint le 22e escadron de transport aérien basé à Travis Air Force Base en Californie ou doit encore recevoir sa nouvelle peinture, puis il rejoindra sa base de stationnement de Fairfield, situé entre Sacramento et San Francisco. L'avion (numéro de série US Air Force 84-0060) avait été initialement livré à l’USAF en avril 1984 et a enregistré environ 20’930 heures de vol au cours de sa carrière.

Le C-5M «Super Galaxy»: 

Le C-5 «Super Galaxy» modernisé est doté d’un nouveau tableau de bord est d’une avionique modernisée dont des écrans plats, un nouveau système de communication, un nouveau système de pilotage automatique. Question motorisation, l’avion est doté de moteurs General Electric CF6-80C2 qui offrent 22% de puissance supplémentaire, permettant une course au décollage plus courte de 30% et un taux de montée supérieur de 38% par rapport aux versions antérieures.

Le C-5M peut dès lors,  transporter une charge de 176,610 lb (80,110 kg) à plus de 41.100 pieds (12.500 m) en 23 minutes, 59 secondes. Le C-5M a d’ailleurs battu le record du monde de transport de charge utile à la plus haute altitude, soit une charge de 294,690 kg à 2.000 mètres.

Les C-5M  «Super Galaxy» devront pouvoir rester en service durant les quarante prochaines années en service dans l’US Air Force. L’USAF a décidé de convertir l’ensemble des C-5B et C en version M. L’ensemble de la flotte doit avoir été convertie d’ici 2016.

 

Photo : Lockheed-martin C-5M Super Galaxy @ USAF

26/10/2015

Plus de F-16 pour le Pakistan !

2187440.jpg

 

Washington, l’administration Obama prépare la vente de 8 nouveaux avions de combat Lockheed-Martin F-16  « Fighting Falcon » au Pakistan, et ceci en reconnaissance de la lutte des autorités du pays contre les militants talibans.

La vente arrive dans sa phase finale, et a été confirmée suite à la rencontre entre le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif et le président américain Barack Obama à Washington, DC.

En 2006, le Pakistan avait signé un contrat avec les Etats-Unis afin d’acquérir 12 nouveaux avions de combat F-16C et 6 F-16D Block 50/52 qui ont été livrés en2012. En parallèle, le Pakistan a modernisé 41 F-16 au sein des installations de Turkish Aerospace Industries (TAI). L’entreprise turque a procédé à la modernisation des aéronefs pakistanais dans ses installations de Kazan près d’Ankara. Plus de plus de 1300 pièces ont été changées sur chaque F-16, il aura fallu six mois de travail par avion. 

Les F-16 pakistanais ont reçu un renforcement de la structure des F-16, une nouvelle avionique avec écrans couleurs, la mise en place d’une liaison de données Link16, d’un nouvel enregistreur de vol numérique et une mise à jour des logiciels radars au standard AN/APG-68 (V)9. Le montage d’un viseur de casque de type JHMCS. De nouvelles radios AN/ARC-238 avec HAVE QUICK I/II. Les F-16 pakistanais disposent également d’une nouvelle protection électronique avec les systèmes ALQ-211 AIDEW d’alerte et le système de contre-mesures électronique AN/ALQ-184. Les 8 nouveaux F-16 seront aux mêmes standards que les appareils modernisés.

 

2696464.jpg

Photos : 1 F-16 C pakistanais @ Daniel Obers 2 F-16D pakistanais Marc Van Zon

 

Premier A350 pour Singapore Airlines !

A350_XWB_Singapore_Airlines_paint_completed.jpg

 

 

Airbus a présenté le premier exemplaire de l’A350-900 destiné à la compagnie aérienne Singapore Airlines. L’avion est fraichement sorti de l’atelier de peinture  à Toulouse.

L'avion est maintenant prêt à passer à la prochaine étape de la production, avec l'installation des moteurs et des aménagements de cabine, avant de commencer les essais au sol et en vol. L'avion devrait être livré à Singapore Airlines au premier trimestre 2016.

Singapore Airlines a commandé un total de 67 A350 et exploitera ces avions sur les routes long-courriers à destination de l'Europe, ainsi que sur les services non-stop ultra-longue portée vers les Etats-Unis.

 

Rappel :

L'Airbus A350 XWB est un avion de ligne long-courrier et gros-porteur, Initialement baptisé A350, ce modèle est dérivé de la famille des A330 et A340, mais à la suite des remarques des compagnies aériennes,  et de la concurrence du B787 de Boeing, il a été décidé à la mi-juillet 2006 d'en revoir le concept et de le munir d'un fuselage plus large, à la fois par rapport aux A330 et A340. Le projet a été ainsi rebaptisé « A350 XWB », pour « eXtra Wide Body » « fuselage extra-large ».

A la fin de septembre, Airbus a enregistré un total de 783 commandes fermes pour l'A350 XWB sur la base de 41 clients dans le monde.

 

Photo : le premier A350-900 de Singapore Airlines @ Airbus/F.Lancelot