20/09/2016

L’US Air Force a baptisé son futur bombardier !

r.jpg

National Harbor, l’US Air Force a officiellement baptisé son futur bombardier stratégique Northrop-Grumman B-21 sous le nom de « Raider ».

Au moins 100 appareils :

Parallèlement à la cérémonie de baptême, le Global Strike Command a confirmé sa volonté d’obtenir un minimum de 100 exemplaires du nouveau bombardier stratégique B-21 « Raider ».

L'US Air Force n'a pas encore fixé la quantité officielle de la future flotte de B-21 « Raider », mais le général Robin Rand de son côté réitéré son soutien à 100 avions au cours de la conférence annuelle de l'Association de la Force aérienne ce lundi. Sur la base des opérations et des menaces en cours pour les 15 prochaines années, l’US Air Force ne veut pas descendre en dessous de la dotation actuelle de 158 bombardiers (B-52, B-1 et B-2). En conséquence, il faudra à l’avenir au minimum 100 B-21 « Raider » pour venir moderniser et remplacer les appareils en service aujourd’hui.

Trois priorités :

Le B-21 « Raider » est l'une des trois priorités d'acquisition de l'US Air Force avec l’avion de combat Lockheed-Martin F-35A et l’avion de ravitailleur Boeing KC-46. Pourtant, une importante question domine, l’US Air Force aura-t-elle suffisamment de financement au-delà 2021pour pouvoir se permettre de financer correctement les trois projets ?

Rappel :

Le programme LRS-B (Long Range Strike-Bomber) prévoit de mettre au point une nouvelle génération de bombardier stratégique furtif capable d’emporter des armes conventionnelles et nucléaires. Il doit venir compléter le nouveau dispositif de l’USAF qui comprend l’arrivée du F-35, des nouveaux ravitailleurs KC-46A et la modernisation des F-15. Le programme LRS-B a été officiellement lancé en 2012. Le projet du bombardier Northrop-Grumman B-21 « Raider » est considéré, comme prioritaire, pour la future stratégie militaire américaine dans le Pacifique Occidental et le Moyen-Orient, que le programme se poursuivra en dépit d'une réduction de 487 milliards de dollars dans le budget du Pentagone, portant sur les 10 prochaines années.

 

B21+Corp+Web+Banner_mid.jpg

Photos : Images de synthèse du B-21 Raider@ Northrop-Grumman

 

19/09/2016

Aero Vodochody relance la production du L-159 !

L-159___GBU-12__5_.jpg

L’avionneur tchèque Aero Vodochody a relancé la production de son L-159 « Alca » monoplace d’appui tactique et de reconnaissance pour venir équiper la force aérienne irakienne. Le contrat avec l’Irak a été signé en 2015 pour un montant de 27,3 millions d’euros.

La commande irakienne comprend deux appareils de type L-159B biplaces. Ceux-ci et un monoplace L-159 ont déjà été livrés en novembre de l’année dernière. Initialement les L-59 devaient tous provenir des surplus de la Tchéquie, cependant ceux-ci ont été modifiés en version biplace. Pour répondre à la demande irakienne, l’avionneur s’est retrouvé à devoir relancer la chaine de montage.

Le L-159 :

Le siège L-159 monoplace est un avion de combat multirôle léger conçu pour une variété d’opération air-air, air-sol et des missions de reconnaissance. L'avion est équipé d'un radar « state-of-the-art » multi-mode pour les opérations tous temps, jour et nuit et peut transporter un large éventail d’armement en service au sein de l’OTAN. La configuration du L-159 peut être adaptée aux exigences spécifiques des clients.

L’avionique comprend une interface homme/machine avec Head-Up Display, des écrans couleurs. Les fonctions sont de type HOTAS.L’avion dispose d’un bus de données MIL-STD-1553 couplé à un système de navigation précis avec gyroscope laser et système de navigation GPS. L’avion dispose d’un enregistreur de vol pour les débriefings avec vidéo. Le L-159 est équiper du système de d’oxygène de type OBOGS et d’un APU (Auxiliary Power Unit) qui le rende autonome et diminue le soutien au sol.

Le pilote peurt compter sur sept pylônes pour l’armement. Le L-159 est motorisé par un turboréacteur Honeywell GA F124-100 qui lui permet d’atteindre la vitesse de 955 km/h.

 

l-159-alca-02_2.jpg

Photos : L-159 @ Tchèque Air Force

 

L’EPFL planche sur l’avion modulable !

air-journal-clip-air-avion-modulable.jpg

Lausanne, une équipe de l’école polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) travail sur un concept futuriste d’avion modulaire baptisé Clip-Air.

Le principe de l’avion modulaire est une conception qui doit permettre d’emporter trois types de capsules indépendantes, un peu à la manière des porte-containers et offrant par la même occasion plusieurs configurations possibles de transport. L’aéronef est une grande aile volante sur laquelle vient se fixer trois types de cabines pouvant emporter des passagers, du fret ou même du carburant.

Le concept Clip-Air doit permettre d’offrir une plus grande flexibilité pour les transporteurs tout en rationnalisant les énergies. L’aile volante pourrait ainsi être configurée différemment d’un vol à l’autre. Pour ce faire, à chaque escale il serait possible de changer le type de capsule en fonction des besoins du transport.

De multiples possibilités :

Imaginez-vous prendre l’avion dans une gare ! Embarquer dans une capsule pour rejoindre l’aéroport par le rail et, sans quitter son siège, s’envoler vers une autre ville. L’idée maîtresse de Clip-Air est d’apporter la flexibilité du rail au transport aérien par exemple. L'avion Clip-Air comprend, d’une part, la structure porteuse avec l'aile volante, les moteurs, le cockpit, le carburant, le train d’atterrissage et, d’autre part, la charge transportée, les passagers et/ou le fret. La capsule équivaut donc à un véritable fuselage d’avion, mais dépourvu de ses attributs habituels. L’aile volante peut accueillir jusqu’à trois capsules d’une capacité de 150 passagers chacune.

Les premières études théoriques montrent le potentiel de Clip-Air en terme de capacité de transport; ceci grâce à une gestion plus efficace et plus flexible de la demande, un taux de remplissage plus performant et une flexibilité accrue de l’offre. Des gains supplémentaires proviendraient des économies de maintenance, de stockage et de gestion.

Clip-Air entend aussi répondre aux préoccupations environnementales et aux objectifs fixés par l’Acare (Advisory Council for Aeronautics Research in Europe) de réduire de 50% les émissions de Clip-Air peut transporter autant de passagers que trois A320 avec deux fois moins de moteurs. En d’autres termes, voler avec trois modules sous la même aile sur 4000km consomme, au stade actuel du projet, moins de carburant que trois avions de même capacité volant indépendamment, à vitesse et altitude égales. Clip-Air peut transporter autant de passagers que trois A320 avec deux fois moins de moteurs. En d’autres termes, voler avec trois modules sous la même aile sur 4000km consomme, au stade actuel du projet, moins de carburant que trois avions de même capacité volant indépendamment, à vitesse et altitude égales.

3 capsules fond noir.png

Photos : Le principe de l’aile volante Clip-Air @ EPFL

18/09/2016

Des Mi-35M pour le Nigéria !

453.jpg

Le Nigeria a conclu un contrat de livraison d'hélicoptères de combat MIL Mi-35M russes. L’annonce a été faite par le directeur adjoint du service fédéral de coopération militaire et technique Anatol Pountchouk lors du Forum Armée 2016 qui se déroule aux environs de Moscou.

Selon le commandant des forces aériennes du Nigeria, le Maréchal Saddik Abubakar le pays devrait prendre livraison de 12 nouveaux hélicoptères d’attaque Mi-35 équipés d’une avionique moderne et de missiles guidés. Ceux-ci devant permettre de lutter plus efficacement contre le terrorisme, mais aussi de protéger les installations pétrolières dans le delta du Niger.

Le MIL Mi-35M

Le Mi-35M est version modernisée du Mi-35 au niveau de l’avionique, de la motorisation (turbines Klimov VK-2500 de 2’400 chevaux), des capteurs (GOES-342 géostabilisé par exemple) et de l’armement (missiles anti-char AT-6 « Spiral », AT-9 « Spiral-2 » et AT-12 « Ataka », missiles air-air SA-18 « Grouse », canon bitube GSh-23V de 23mm) avec notamment des éléments communs avec l’hélicoptère de combat Mi-28N, comme son rotor et sa transmission. Le poids à vide de l’appareil est réduit à 8,09 tonnes augmentant ses performances. Le Mi-35M est proposé principalement à l’export.

 

Photo : Mi-35M russe @ Max Briansky

 

17/09/2016

Essais en vol pour l’A350-900 de China Airlines !

Airbus-A350XWB-china-airlines.jpg

Le premier A350-900 XWB destiné à China Airlines a entamé ses essais en vol et au sol avant livraison. China Airlines passé commande pour 14 A350-900. L'avion devrait être déployé sur les routes long-courriers du transporteur vers l'Europe et sur les itinéraires régionaux sélectionnés. L'A350-900 rejoindra les A330 et A340 de la flotte du transporteur chinois.

L’A350 :

L'A350 XWB, est le tout dernier membre de la famille de gros-porteurs Airbus. Grâce à une toute nouvelle conception aérodynamique, un fuselage et une voilure en fibre de carbone, ainsi que de nouveaux réacteurs Trent XWB de Rolls-Royce à faible consommation de carburant, l'A350 XWB affiche une réduction de 25 pour cent de la consommation de carburant et d'émissions et des  coûts de maintenance significativement réduits. Sa cabine extra-large offre aux passagers plus d'espace personnel toutes classes confondues et des sièges d'une largeur standard de 18 pouces en classe économique.

A ce jour, Airbus a enregistré 777 commandes fermes émanant de 41 clients dans le monde, faisant déjà de l'A350 XWB l'un des gros-porteurs les plus plébiscités de tous les temps.

 

Photo : A350-900 China Airlines @ Airbus / A.Doumenjou