28/11/2018

Tokyo, plus de F-35 et renaissance de l'aéronavale japonaise !

ax-1-ff-news__main.jpg

Le Japon s'apprête à commander 100 avions de combat furtifs F-35A supplémentaires aux États-Unis pour remplacer certains de ses F-15 vieillissants. Ce plan d’acquisition est considéré comme une réponse à la montée en puissance militaire de la Chine, ainsi qu’un clin d’œil à l’appel du Président américain Donald Trump à Tokyo pour l’achat de matériel de défense américain supplémentaire.

Un seul F-35 coûte plus de 10 milliards de yens (88,1 millions de dollars), ce qui signifie que la commande supplémentaire dépasserait 1’000 milliards de yen.

Le gouvernement japonais prévoit d’approuver l’achat lorsqu’il adoptera les nouvelles directives du programme de défense nationale lors d’une réunion du Cabinet à la mi-décembre. Il inclura également le décret en faveur du F-35 dans son programme de défense à moyen terme, qui couvre les exercices allant de 2019 à 2023.

Les 42 chasseurs que le Japon envisageait à l’origine d’acheter sont tous des F-35A. Les 100 avions supplémentaires comprendraient à la fois le F-35A et le F-35B qui viendra prendre place au sein de l’aéronavale renaissante, capable de décollages courts et d'atterrissages verticaux.

À l’heure actuelle, le Japon déploie environ 200 F-15, dont environ la moitié ne peut pas être mis à niveau. Le ministère de la Défense veut remplacer les avions qui ne peuvent pas être modernisés par les 100 F-35, tout en améliorant et en conservant les F-15 restants. Les Mitsubishi F2 seront encore opérationnels, ceux-ci ayant été modernisés en 2012.

Renaissance de l’aéronavale japonaise :

Pour accueillir les F-35B, le gouvernement a l'intention de réorganiser le porte-hélicoptère JS Izumo de la Force d'autodéfense maritime pour qu'il puisse accueillir le nouvel aéronef. Avec l’arrivée du F-35B sur un bâtiment de surface, le Japon voit ainsi son aéronavale reconstituée depuis la fin de la Seconde Guerre-Mondiale. De plus le pays pourra compter sur une force de frappe avancée qui de fait permettra au Japon de disposer d’une véritable nouvelle force de combat.

Le ministère japonais de la Défense a sélectionné le F-35A en tant que futur combattant de la défense aérienne de la prochaine génération. Au total se sont 42 F-35A qui viendront équiper les Forces d’autodéfenses japonaises dans un premie temps. Les quatre premiers F-35A ont déjà été livrés à partir des installations de production de Fort Worth, au Texas. Les livraisons des 38 appareils se feont directement depuis les installations de Mitsubishi au Japon.

Le Lockheed-Martin F-35A « Lightning II » : 

Le F-35A est un chasseur polyvalent multirôle. Le F-35A peut emporter 8,38 tonnes de carburant en interne.

Les équipements sont les suivants : 

  • Radar à antenne électronique active AN/APG-81 (issu du AN/APG-77 du F-22 Raptor) avec des modes air-air, suivi de terrain, détection de mobiles terrestres, écoute passive et des capacités de brouillage.
  • brouilleur Sanders/ITT ALQ-214.
  • AN/AAQ-37 Distributed Aperture System, comprenant 6 détecteurs infrarouges répartis en différents points de façon à fournir une vision à 360° autour de l'avion.
  • Electro-Optical Sensor System (EOSS), système de localisation et désignation comprenant un FLIR, une caméra TV et un système Laser (télémétrie, désignation de cible).

Le tableau de bord se compose principalement d’un grand écran LCD couleurs. La surface est tactile, ce qui supprime le besoin de boutons de sélection. Le traditionnel viseur tête haute est supprimé, les informations étant projetées directement sur la visière du casque du pilote.

Cependant, les tests opérationnels et évaluations au Pentagone ont démontrés que l’avion doit encore être amélioré:

temps de présence au-dessus du champ de bataille pour l'intervention armée : 30 minutes (il est de 90 minutes pour l'A-10).

  • Impossibilité d'intervention de nuit à cause de l'absence du système de visée nocturne prévu, qui n'est pas au point et dépend du nouvel ensemble électronique.
  • L'armement autorisé maximal consiste en deux bombes à courte portée de même modèle et deux missiles air-air à moyenne portée AIM-120 AMRAAM. 

Japan-receives-its-first-F-35-joint-strike-fighter.jpg

Photos :F-34A japonais @ FADJ

L’ Ilyushin Il-112V prêt pour débuter ses essais !

p1734548.jpg

Le premier avion de transport militaire Ilyushin Il-112V a été livré pour des essais en vol, a rapporté mardi le bureau de presse de la division Aviation du transport de la United Aircraft Corporation.

"Le 27 novembre 2018, la procédure de livraison du premier prototype d'Il-112V à la station d'essais en vol s'est déroulée à Voronezh Aircraft Enterprise (qui fait partie de la division Transport Aviation de United Aircraft Corporation)", a annoncé le bureau de presse.

L'avion de transport militaire léger Il-112V, capable de transporter une charge maximale de 5 tonnes, est destiné au transport de troupes, de matériel militaire, d'armements divers et d'autres marchandises.

L’avion est en cours de développement pour remplacer les avions à turbopropulseurs An-26 et An-24. Le nouvel avion devrait faire l’objet de deux modifications: pour l’aviation civile (le Il-112T) et pour l’aviation de transport militaire (le Il-112V). Il a été rapporté précédemment que les hauts gradés de la Russie avaient l'intention de passer commande de 62 nouveaux avions.

L’Il-112V est conçu pour le transport et le parachutage d'armes légères et de l'équipement, des cargaisons et le personnel militaire, ainsi que pour le transport d'une grande variété de marchandises. Il sera capable d'approches d'atterrissage automatique à destination des aérodromes catégorisés (exigence minimale OACI catégorie II) et d’atterrissage manuel en approches sur aérodromes mal équipés. L'avion est une conception classique à aile haute dans les six tonnes métriques (13 228 livres) de charge utile et alimenté par une paire de turbopropulseurs Klimov 2500 ch TV7-117S. 

 

qzmdd.jpg

Photo :L’IL-112V prêt pour ses essais @ UAC

27/11/2018

Pilatus présente le premier PC-24 Air Ambulance !

pc-24-rfds-2.jpg

L’avionneur suisse Pilatus Aircraft a présenté le premier PC-24 doté de l’intérieur médicalisé destiné au Royal Flying Doctor Service de l’Australie. Configuré pour le transport des patients médicalisés, ce PC-24 a été spécialement conçu pour répondre aux besoins particuliers des RFDS et a été équipé pour des missions d'évacuation sanitaire pour l’Australie. 

Rebecca Tomkinson a commenté lors de la remise de l’avion: « Le Royal Flying Doctor Service Opérations de l'Ouest est fier d'être le premeir a disposé  du premeir Pilatus « Rio Tinto Lifeflight PC-24 » qui entrera en service en Australie. L'intérieur aéromédiclaisé est innovant, le premier de son genre dans le monde qui permet une amélioration des soins de santé aux populations régionales et éloignées ».

Oscar J. Schwenk, Président du Pilatus a ajouté: « Le PC-24 deviendra la salle d'urgence du ciel et sera mettra la moitié du temps pour transporter des patients en situation critiques. Je suis certain que le PC-24 complètera idéalement la flotte existante de PC-12 des RFDS. Le PC-24 permettra aux RFDS d'améliorer le service exceptionnel qu'ils offrent au peuple australien. Au nom de Pilatus, je voudrais exprimer mes remerciements les plus sincères pour la confiance et je suis très fier que les RFDS vole maintenant le Pilatus PC-24 comme le premier « Super polyvalent Jet » en tant qu’opérateur EVASAN dans le monde. » 

pc24-rfds-108-19112018.jpg

L'intérieur a été installé sous une procédure certifiée de type supplémentaire en partenariat avec Aerolite AG, une société suisse spécialisée dans les intérieurs médicaux pour avions.

Équipements médicaux de haute technologie

La cabine pressurisée spacieuse peut accueillir l'équipement médical nécessaire et des lits pour trois patients et des sièges supplémentaires pour le personnel médical. En fonction du type de mission, la cabine est conçue pour permettre une modification rapide et flexible pour un maximum de liberté. La grande porte de chargement et le dispositif de chargement de civière électrique sur mesure facilitent la sécurité, le chargement ultra-facile et le déchargement des patients. Le PC-24 est le premier jet au monde à offrir cette possibilité grâce à la porte de soute qui se présente comme un ajustement standard de l'usine. L’avion dispose d’un système d’oxygène individue et d’un système électrique indépendant pour assurer le suivi des apapreils médicaux. Une sécurité supplémentaire est fournie sous la forme d'un second système d'alimentation séparé pour la cabine et les systèmes de communication dédiés à l'équipe médicale, assurant ainsi une assistance médicale ininterrompue. 

pc24-rfds-020-19112018-bearbeitet-1.jpg

Photos : le premier PC-24 du Royal Flying Doctor Service Australien @ Pilatus

 

26/11/2018

Le second Gripen E de pré-série a décollé !

gripen e,saab aerospace,ael sistemas,elbit systems,nouvel avion de comabt,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Le deuxième appareil de pré-série Gripen E, désigné 39-9, a décollé pour son vol inaugural le 26 novembre 2018 à 09h50. Le vol d’essai a été effectué à partir de l’aérodrome de Saab à Linköping, en Suède, les commandes étant tenues par Robin Nordlander, pilote d’essai de Saab.

« Certains pensent qu’être pilote d’essai est le métier le plus passionnant du monde, et ils n’ont pas tort. Mais voler sur Gripen E ne suscite pas de sueurs froides, même lors d’un vol inaugural comme celui-ci. Le vol a été extrêmement fluide et piloter le 39-9 est un vrai plaisir. J’ai hâte de l’emmener de nouveau dans les airs pour tester d’ici peu les nouveaux systèmes », a déclaré Robin Nordlander, pilote d’essais expérimentaux chez Saab.

Durant le vol, qui a duré 33 minutes, le pilote a réalisé de nombreuses manœuvres afin de valider les caractéristiques de vol ainsi que plusieurs critères de test comme le logiciel, le système de survie et le système radio.

« Il est très satisfaisant de voir le deuxième appareil Gripen E entamer son programme d’essais en vol comme prévu. Ce nouvel avion nous permet d’accroître nos activités d’essais en testant d’autres fonctionnalités des systèmes embarqués à un rythme globalement plus soutenu, puisque deux appareils volent désormais. Le programme, qui progresse à un bon rythme. L’avion continue de susciter l’intérêt de nos clients et d’autres partenaires, dans la mesure où ils sont impatients d’en savoir plus sur les capacités dont disposeront les pilotes du Gripen E » a ajouté Jonas Hjelm, responsable de la division Saab Aeronautics.

La prochaine phase du programme d’essais du Gripen 39-9 consistera à tester les systèmes et capteurs tactiques. Pendant que le 39-8 terminera les intégrations des divers armement disponibles sur l’avion. Plus tard, les deux avions seront rejoint par le n°39-10 qui sera au standard de production.

Le point sur la situation du programme :

Display-WAD-do-Gripen-NG-LAAD-2015-960x577.jpg

Les choix de l’équipement sont terminés, les avions Gripen E seront bel et bien dotés d’un grand écran central (WAD), comme annoncé. Après de nombreuses sessions de formation avec des pilotes suédois et brésiliens sur des simulateurs équipés de l’écran panoramique haute résolution AEL Sistemas (Elbit Systems, brésil) WAD, les pilotes ont conclu que la présentation des données reçues et fusionnées dans un système à écran unique était la meilleure solution. Le WAD est un système grand écran intelligent redondant haute résolution (19 x 8 pouces) qui vous permet de visualiser une image continue sur toute sa longueur et de recevoir des entrées à touches multifonctions, un écran tactile ou des interfaces externes. Le WAD ainsi que le viseur de casque « Targo II» et l’écran tête haute (HUD) sont tous produits par AEL Sistemas au Brésil, soit une société filiale de l’équipementier israélien Elbit Systems.

IMG_1981.JPG

 

Photos : 1 & 2 Le Gripen E n°38-9@ Saab le WAD d’AEL Sistemas @ AEL

 

 

 

Airbus livre le premier A330neo !

first-A330-900-TAP-Air-Portugal-MSN1836-delivery-002.jpg

 

TAP Air Portugal a réceptionné le premier A330neo au monde. Le premier A330-900 de TAP Air Portugal est loué à auprès d’Avolon. Il dispose de 298 sièges dans une configuration confortable en trois classes avec 34 sièges entièrement plats en classe affaires, 96 sièges en classe économique plus et 168 sièges en classe économique. La cabine Airspace by Airbus offre plus d’espace personnel, une capacité de stockage en hauteur plus importante, un éclairage de cabine avancé, ainsi que la connectivité et le système de divertissement en vol de dernière génération. L’avion sera déployé sur des routes reliant le Portugal aux Amériques et à l’Afrique.

L'A330neo est le véritable successeur d'un avion de nouvelle génération et s'appuie sur la technologie A350 XWB. Il incorpore la nouvelle génération de moteurs Rolls-Royce Trent 7000 et une nouvelle gamme plus optimisée pour les meilleures performances aérodynamiques. Ensemble, ces progrès entraînent une réduction significative de la consommation de carburant. De plus, les nouvelles de plates-formes composites comme un pylône en titane entièrement caréné et une technologie d’admission d’air sans jointure confèrent à l’A330-900 un aérodynamisme et une acoustique de pointe.

Aujourd'hui, TAP Air Portugal exploite une flotte d'Airbus de 72 appareils (18 A330, 4 A340 et 50 appareils de la famille A320). La flotte à une seule allée comprend 22 A319ceo, 21 A320ceo et un A321ceo, un A320neo et deux A321neo récemment livrés.

L’A330 est l’une des familles les plus populaires parmi les gros porteurs, avec plus de 1 700 commandes passées par 120 clients. Plus de 1 380 A330 volent avec plus de 128 opérateurs dans le monde. Le nouvel A330neo est le dernier-né de la grande famille des gros-porteurs Airbus, qui comprend également l'A350 XWB et l'A380, offrant un espace et un confort inégalés, associés à des niveaux d'efficacité sans précédent et à une capacité inégalée.

A330neo-TAP-Portugal-MSN1836-take-off.jpg

Photos :l’A330-900neo de TAP @ Airbus/ A.Doumanjou