25/09/2014

Premier vol pour l’A320NEO !

A320_NEO_DETAILS-005.jpg

 

Toulouse, ce jeudi, Airbus a réalisé le premier vol d’essais de l’A320NEO, soit la version remotorisée du «best seller» de l’aviation européenne. Ce premier A320NEO a décollé de Toulouse, siège d'Airbus, ce matin aux alentours de 11h45.

 

Ce premier vol a duré deux heures a permis de tester, pour la première fois en vol, les équipements, systèmes et modifications apportés au moyen-courrier. Cela, après que le premier exemplaire de l'A320NEO, sorti cet été de la chaîne d'assemblage, a déjà subi une série d'essais au sol et de tests de roulage à basse puis à haute vitesse. Ce premier «opus» était motorisé par deux moteurs Pratt&Whitney PW1100 «Pure Power».

 

Ce premier vol donne le coup d'envoi de la campagne d'essais en vol qui doit aboutir à la re-certification de l'appareil. L'A320NEO doit être mis en service au dernier trimestre 2015, dans la foulée de la première livraison à la compagnie Qatar Airways.

 

L’A320NEO : 

 

L’A320NEO est une nouvelle option de motorisation pour la famille A320, dont la mise en service est prévue à compter de 2015. Les appareils sont équipés de réacteurs de la dernière génération et de “Sharklets”, grands dispositifs d’extrémité de voilure, deux innovations qui permettront une réduction de 15% de la consommation de carburant. Cela équivaut à une économie de 1,4 millions de litres de carburant, soit la consommation de 1’000 voitures de taille moyenne. L’A320NEO permet également une réduction annuelle de CO2 de 3’600 tonnes par appareil et par an. Les émissions de NOx sont inférieures de 50% à la norme CAEP/6, et le bruit perçu est considérablement réduit.

L’A320NEO offre deux motorisations à choix avec le Leap-X de CFM (Snecma-GE) et le nouveau moteur de Pratt&Whitney PW1100G-JM «PurePower».

 

 

Photo: l’A320NEO avant son premier vol @Airbus

20:57 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : airbus, a320neo, premier vol |  Facebook | |

La Corée du Sud confirme le F-35 !

 

2646586377.jpg

Séoul, confirme l’achat de 40 exemplaires du Lockheed-Martin F-35A « Lightning II » pour un montant de plus de 5 milliards de dollars. Les livraisons devraient débuter en 2018.

Il en coûtera près de 115 millions de dollars par appareil, soit quasiment le double du prix visé quand le Pentagone a lancé le programme. Pour rentrer dans son budget, Séoul a dû réduire le nombre d’exemplaires, de 60 à 40.

Les coûts de la mise au point des trois versions du  F-35 dépassent  les 400 milliards de dollars, soit   71 % de plus depuis que les estimations du début du programme. Le prix unitaire a notamment pris l’ascenseur, en cause, la réduction du nombre d’avions construit qui a été ramené à 2.457, soit 409 de moins qu’au départ.

Photo : F-35A @Lockheed-Martin

 

11:53 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : corée du sud, lockheed-martin, f-35a |  Facebook | |

24/09/2014

F/A-18C/D au Tactical Leadership Programme !

DSC_3240.jpg

Les Forces aériennes suisses participent une nouvelle fois, du 24 septembre au 10 octobre 2014 à l’exercice multinational de défense aérienne «Tactical Leadership Programme» (TLP) à Albacete (Espagne). Il s’agit de la cinquième participation helvétique à cet exercice international.

 

L'exercice permet au détachement suisse de compléter l'entraînement de défense aérienne qui ne peut être effectué que de manière restreinte en Suisse. Les Forces aériennes suisses sont les hôtes de leurs homologues espagnoles. Cet exercice engagera 38 collaborateurs des Forces aériennes, dont six pilotes, et quatre F/A-18 Hornet.

Sur le plan légal, cet exercice est fondé sur une convention de collaboration avec l'Espagne approuvée par le Conseil fédéral.

 

Tactical Leadership Programme (TLP) :

 

La base d’Albacete abrite le centre européen d’entraînement au combat aérien, le Tactical Leadership Programme (TLP) dont nos pilotes vont bénéficier pour la cinquième fois (première en 2010). L’objectif du TLP est d’accroître l’efficacité des Forces aériennes dans le cadre de développement des compétences en leadership tactique et capacités de vol, la planification des missions ainsi  que les initiatives conceptuelles et doctrinales.

Les Forces aériennes alliées en Europe centrale (AAFCE) avaient émises il y a plus de 30 ans la volonté de la création d’un tel site d’entraînement dans un but non seulement d’améliorer les procédures tactiques mais aussi à l’élaboration des techniques qui renforcent la coopération aérienne multinationale.

Les pilotes de Hornet suisses rencontreront les Forces aériennes suivantes lors de l’exercice de cette année : France : Rafale C & Mirage 2000-5, Espagne Mirage F1 & Alpha Jet E, Italie : Eurofighter & AMX,  Hollande : F-16AM, Allemagne Tornado IDS.  


1512838_645988962110981_1676152445_n.jpg


 

 

Photos : 1 Hornet Suisse à Payerne @P.Kümmerling 2 Participants au TLP @ TLP

19:47 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : tlp, swiss air froce, ddps, fa18 hornet, fa18cd |  Facebook | |

23/09/2014

Syrie, le F-22 entre en scène !

1109609307.jpg

 

 

C’est une grande première, l’US Air Force a déployé et utilisé pour la première fois en opération réelle le F-22 «Raptor», lors des attaques menées mardi contre les jihadistes de l'Etat islamique (EI) en Syrie.

 

Ces raids (combinés avec tirs de missiles de croisières Tomahawk) ont visé des sites d'entraînement, des centres de commandement, des bases, des dépôts et véhicules armés et des camions de ravitaillement dans les régions de Raqa (nord), le centre du pouvoir de l'EI, de Deir Ezzor (nord-est), d'Hassaka (nord-est) et de Boukamal (nord), selon la même source. Les cibles ont été détruites ou endommagées

 

Plusieurs types d’avions : 

 

En plus des F-22 «Raptor», l’US Air Force et l'US Navy  ont engagé des F/A/18C/D «Hornet», F/A-18E/F «Super Hornet», F-15E «Strike Eagle», F-16C/D «Fighting Falcon», mais aussi des Rockwell B1-B «Lancer». 

Le F-22 «Raptor» ont engagés des bombes à guidage laser GBU-39 de 113kg. 

 

Rappel :

 

Le F-22 a été conçu pour réduire au maximum sa signature radar qui, au final, est environ 100 fois inférieure à celle d’un F-15 «Eagle» bien que les deux avions aient à peu près la même taille. L'avion est entièrement recouvert d'une peinture absorbant les ondes radar. De plus les surfaces de contrôles sont conçues par thermoformage pour éviter d'utiliser des rivets qui créeraient des aspérités et ses antennes et détecteurs sont noyés dans le revêtement.

Pour réduire la signature infrarouge le F-22  dispose d’un système de refroidissement très sophistiqué. La chaleur est évacuée dans le carburant et part dans le sillage des réacteurs. Ce système ayant été calculé avec une tolérance réduite, quand l'avion termine sa mission, les équipements internes sont à haute température et pour diminuer la chaleur, les soutes sont ouvertes au sol. C'est l'une des raisons qui font que les frais de maintenance  du F-22 sont particulièrement élevés.

Le Raptor  dispose de son armement dans deux soutes latérales et une soute ventrale, afin, de maintenir sa furtivité. Les soutes latérales peuvent contenir 1 missile AIM-9 «Sidewinder»chacune. La soute ventrale peut recevoir 4 à 6 missiles AIM 120 AMRAAM, dans les soutes latérales et 2 AIM-120 AMRAAM ou 8 bombes  GBU39. Le F-22 dispose cependant de 4 pylônes sous les ailes, utilisables quand la furtivité n'est pas indispensable.

Le radar principal de type AESA est couplé directement aux divers capteurs noyé dans la cellule. Les moteurs Pratt & Whiney F119 qui produisent environ 38.000 livres de poussée chacun, permettent une vitesse de croisière Mach 1,8, sans postcombustion. Avec postcombustion la vitesse maximale est  d’environ Mach 2,2 et l’avion peut voler à 60.000 pieds. Les tuyères des réacteurs sont dotées de la poussée vectorielle et peuvent être orientées de 40 degrés vers le haut ou le bas, soit pour améliorer la manœuvrabilité, lors d'un combat aérien, soit pour réduire la distance de décollage.

Le F-22 est le premier avion militaire à disposer d'un tableau de bord entièrement composé d'écrans LCD multi-fonctions couleurs, en complément du système HOTAS (MMM, Mains sur Manettes et manche) et du viseur tête-haute.

892506395.jpg

 

Photos:  F-22 «Raptor» @ USAF

20:30 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : boeing, f-22, f-22 raptor, syrie |  Facebook | |

22/09/2014

Inde, lente modernisation des Mirage 2000!

2854595289.jpg

 

New Dehli, la modernisation de Mirage 2000 indiens avance lentement. En 2011, l’Inde a lancé un programme de modernisation d’une valeur de 2,4 milliards pour sa flotte d’avions de combat Mirage 2000. Deux problèmes ont été identifiés.


Si les trois premiers Mirage 2000H indiens modernisés en France ont été remis à l'IAF, les trois suivants, qui sont sous la responsabilité de HAL au sein des installations de Bangalore sont toujours en attente de leur certification depuis 2012. 

 

Contrat non signé :

 

Selon le dernier rapport disponible, un contrat de pièces de rechanges concernant l’avionique n’a toujours pas été signé. En conséquence, la modernisation des Mirage 2000 indiens par HAL prend du retard et un quart de la flotte est aujourd’hui clouée au sol. En conséquence, des avions qui devraient entrer en modernisation, ne le sont pas et d’autres sont cannibalisés pour permettre de faire voler une flotte minimale.

 

Des problèmes de formations : 

 

Selon le dernier calendrier disponible, la mise à niveau de tous les Mirage 2000 indiens devrait durer sept ans. HAL ne serait en effet, capable que de moderniser, six avions par année. Plusieurs ingénieurs de HAL ont dû venir se former en France, afin d’atteindre un niveau suffisant pour travailler à l’amélioration des Mirage 2000. Mais il semble que de nombreuses lacunes persistes en matières de connaissances et péjorent le projet.

 

Modernisation des Mirage 2000H : 

 

L’objectif technique de cette modernisation comprend une mise à niveau des Mirage 2000 au standard -5 /II  avec l’adjonction de la nouvelle version du radar RDY-3, un cockpit numérique compatible avec de jumelle de vision nocturne. L’avion recevra une liaison Link16 indienne couplée à un système de données tactiques JTIDS. L’Inde a également négocié l’acquisition d’un viseur de casque.  Question armement,  la France fournira la dernière génération de missile MICA, doté d’autodirecteur à infrarouge et à guidage radar. L’appareil pourra également emporter divers types de bombes lui permettant une allonge en matière d’attaque au sol.

Les Mirage 2000H acquis au milieu des années 80 commencent sérieusement à être dépassés technologiquement. Ce programme doit permettre à l’avion français de Dassault de retrouver des capacités, lui permettant de pouvoir maintenir ses engagements durant encore 20 ans.


21021223.jpg


 

 

Photos :  Mirage 2000H de l’IAF@ IAF