12/09/2014

Crimée, arrivée des Sukhoi Su-30M !

Su30M1.jpg

 

 

Moscou confirme le déploiement d’avions de combat Sukhoi Su-30 en Crimée. En juin, la Russie avait déjà déployé une vingtaine d’avions de combat Sukhoi Su-27SM dans la région. 

 

Arrivée des Su-30M2 :

 

Des chasseurs russes Sukhoi Su-30M sont déployés près de Sébastopol, en Crimée, a annoncé vendredi le gouverneur par intérim de Sébastopol Sergueï Meniaïlo.

 

Des avions de classe Su-30 sont dorénavant déployés à Belbek (ancien aérodrome gouvernemental ukrainien qui a également hébergé une unité de défense antiaérienne). On parle officiellement d’une vingtaine de Soukhoi Su-30 qui sont arrivés avec l’ensemble de la logistique.

 

Quatre aérodromes concernés :

 

Par on apprend que la Russie déploiera son aviation militaire sur quatre aérodromes de Crimée. L'aérodrome Gvardeïski, situé près de Simferopol, est actuellement la base de bombardiers Sukhoi Su-24 «Fencer» qui seront remplacés à terme par des Sukhoi Su-34 «Fullback».

De plus, le ministère russe de la Défense utilisera les aérodromes Katcha et Saki avec ses aéronefs de l’aéronavale. Ceux-ci viendront renforcer le dispositif de la mer Noire.

 

Le Su-30M : 

Le Sukhoi Su-30M est la version améliorée et totalement multirole du Su-30. La masse maximum au décollage est portée jusqu’à 34,5 tonnes en renforçant la cellule et le train d’atterrissage. Toute la gamme d’armements russe air-air et air surface peut être emportée sous 12 points d’emport. L’avion emporte un radar de type AESA N011M Bars. L’optronique frontale OLS-30 dispose d’une portée de 90. Le Su-30M est doté d’une  liaison de données Spektr et du viseur de casque Sura-K.


Su-30m.jpeg


 

Photos : Sukhoi Su-30M @ Richard Seaman


20:20 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : sukhoi, crimee, ukraine, aviation russe, su-30, su-34 |  Facebook | |

Le CSeries à nouveau en vol !

air-journal_Bombardier-CSeries-FTV1-exterior2.jpg



Montréal, Bombardier a repris depuis une semaine les vols avec l’avion d’essais CSeries no 2 (FTV2) depuis les installations de Mirabel (Québec).

Cette nouvelle série de vol fait suite à un examen et une analyse en profondeur de l’incident lié aux moteurs survenu au cours des essais stationnaires de maintenance au sol de l’avion FTV1 CSeries le 29 mai dernier. Le motoriste Pratt & Whitney, en collaboration avec Bombardier, a pris des mesures appropriées pour résoudre le problème, dont la modification du circuit d’huile du moteur.

L’entrée en service du CSeries reste prévue pour la seconde moitié de 2015.

Le CSeries :

Bombardier aéronautique a lancé le CSerie en tant que nouvel aéronef conçu spécialement pour le marché des avions monocouloirs de 100 à 149 places. Bénéficiant d’une conception entièrement nouvelle qui comprend technologie et intégration de systèmes de pointe, des matériaux évolués et une aérodynamique de dernière génération, les avions CSeries offriront un avantage de 15% sur le plan des décaissements d’exploitation, un avantage de 20% sur le plan de la consommation de carburant, une excellente polyvalence opérationnelle et un confort digne d’un gros-porteur et une empreinte environnementale et sonore inégalée.

Le CS100 offre une souplesse inégalée pour de nombreux modèles commerciaux de société aérienne et constitue une solution idéale pour les opérations par temps chaud et en haute altitude et sur les aéroports de centre-ville.

Le CS300 présente les meilleurs coûts par siège-kilomètre dans sa catégorie, ce qui en fait la solution la plus rentable pour les marchés desservis par avions intermédiaires de moins de 150 passagers par vol et la solution idéale pour un éventail de marchés allant des liaisons court-courriers aux vols transcontinentaux. Avec l’option de capacité assise supplémentaire, qui fournit jusqu’à 160 places, la productivité de l’avion CS300 s’améliore encore, offrant aux sociétés aériennes un avantage supplémentaire moyen de 4% sur le plan des décaissements d’exploitation par place.

Bombardier a enregistré des commandes et engagements touchant 513 avions de ligne CSeries, dont 203 en commande ferme.


bombardier2-lg-1.jpg


 

Photos : 1 Cseries au sol 2 Intérieur @ Bombardier Aéronautique


11/09/2014

Forte croissance du trafic passagers en juillet !

2498707.jpg

L’Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques mondiales sur le transport de passagers en juillet, qui indiquent une croissance de la demande de 5,3 % (mesurée en kilomètres-passagers payants, ou RPK) par rapport à juillet 2013. La capacité a augmenté au même rythme (5,3 %), de sorte que le taux d’occupation des sièges est demeuré inchangé par rapport à l’an dernier, à 82,3 %.

« Juillet a été un autre mois de forte croissance des voyages aériens. Les gens se réunissent de plus grâce à l’aviation. Cela s’observe dans toutes les régions. Malgré les nombreux défis économiques, les prévisions demeurent largement positives dans le secteur des voyages aériens. La stagnation généralisée qui a marqué le début de l’année semble être chose du passé, avec la croissance en Chine et dans d’autres économies émergentes, ce qui compense la récente détérioration dans la zone euro », a déclaré M. Tony Tyler, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

La demande dans le secteur passagers internationaux en juillet a augmenté de 5,5 % par rapport à juillet 2013. Cette croissance a été surpassée par l’augmentation de capacité de
6,2 %, de sorte que le coefficient d’occupation des sièges a légèrement fléchi pour s’établir à 81,9 % (en baisse de 0,5 point de pourcentage par rapport à l’année précédente, mais tout de même très élevé).

  1. Les transporteurs d’Europe ont enregistré une croissance de 5,3 % en juillet, par rapport à l’année précédente. L’augmentation de capacité est légèrement supérieure, à 5,6 %, mais la région maintient un coefficient d’occupation très élevé de 85,1 %. Bien qu’il s’agisse d’un fort résultat, les récents indicateurs font ressortir une faiblesse des économies clés de l’Europe, comme l’Allemagne, ce qui reflète l’impact des sanctions associés à la crise entre l’Ukraine et la Russie. 
  2. Les transporteurs d’Asie-Pacifique ont profité d’un meilleur environnement économique. L’augmentation de la demande de 5,6 % est légèrement supérieure à la moyenne mondiale, mais légèrement inférieure à l’augmentation de capacité de 6,8 %. Le coefficient d’occupation des sièges a perdu 0,9 point de pourcentage pour s’établir à 78,9 %. Le facteur le plus déterminant dans l’évolution de la demande est la réponse de l’économie chinoise aux mesures de stimulation qui ont entraîné en juillet une croissance du PIB de 7,5 % en glissement annuel. 

DSC_3889.jpg


  1. Les transporteurs d’Amérique du Nord affichent une croissance de 2,9 % de la demande dans le secteur international. C’est le taux le plus faible parmi toutes les régions. La capacité a augmenté de près du double, soit de 5,6 %; néanmoins, le coefficient d’occupation des sièges s’est maintenu à 85,1 %. La conjoncture économique est à son plus fort depuis la mi-2010, ce qui est de bonne augure pour les transporteurs de la région. 
  2. Les transporteurs du Moyen-Orient ont enregistré le plus fort taux de croissance, soit 9,2 %, tandis que la capacité augmentait de 8,2 %. Le coefficient d’occupation des sièges a gagné 0,7 point de pourcentage pour atteindre 78,0 %. Les transporteurs de la région profitent de la force des économies régionales et de la solide croissance des voyages d’affaires Premium. 
  3. Les transporteurs d’Amérique latine affichent une croissance de 6,7 %, à peu près égale à l’augmentation de capacité de 6,6 %. Le coefficient d’occupation des sièges est inchangé, à 82,5 %. Les forts résultats économiques de la Colombie, du Pérou et du Chili sont contrebalancés par la faiblesse du Brésil. De plus, le volume des échanges commerciaux dans la région n’est pas en croissance, ce qui entraîne un fléchissement de la demande de voyages aériens par rapport à la croissance de l’ordre de 8 % enregistrée en 2013. 

Les compagnies aériennes d’Afrique ont enregistré une croissance de 4,9 %, ce qui va à l’encontre de la décroissance observée en juin. La capacité ayant augmenté de 4,5 %, le coefficient d’occupation des sièges s’est légèrement amélioré, atteignant 70,2 %. Le facteur qui a le plus influencé la demande de voyages internationaux en juillet a été le ralentissement de l’économie de l’Afrique du Sud. L’éclosion du virus Ébola en Afrique occidentale s’est aggravée vers la fin de juillet, ce qui aura sans doute un impact sur les résultats du mois d’août. 


DSC_3899.jpg


 

 

Photos : 1 A340 Cathay Pacific @ Y.H.Yim 2 B737-700 NG KLM & A320 Swiss 3 CRJ900 Lufthansa @ P.Kümmerling


21:08 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : iata, aviation commercial, traffic aérien |  Facebook | |

10/09/2014

Cinquième P8I pour l’Inde !

MAL3120_hires.jpg

Seattle, Boeing a livré le cinquième avion de patrouille maritime destiné à la marine indienne. Cette livraison s’inscrit dans le cadre de la commande indienne pour huit avions de type P-8I.

L'avion est arrivé à la base navale de Rajali, après un vol, depuis les installations Boeing Field à Seattle.

"Le programme P-8I se déroule comme prévu et l'avion fournit les capacités pour répondre à notre reconnaissance maritime et aux exigences de lutte anti-sous-marins", a déclaré le vice-amiral RK Pattanaik, chef adjoint de l'état-major de la Marine. 

Les P-8A & I «Poseidon» :

Les P-8A & I «Poseidon»  sont conçus pour remplacer le P-3C «Orion» comme appareil longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et anti-surface (LAN), de renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). La famille P-8 est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Les P-8 « Poseidon »  sont conçus pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Ils offrent une plus grande capacité de combat et demanderont moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans les marines utilisatrices.

 

Fonction principale

anti-sous-marine (LASM) et anti-surface anti-navires (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR)
Entrepreneur: Boeing Integrated Defense Systems (IDS)
Propulsion: 2 réacteurs CFM 56-7B avec £ 27,300 de poussée chacun
Longueur: 129,5 pieds (39,47 mètres)
Hauteur: 42,1 pieds (12,83 mètres)
Envergure: 123,6 pieds (37,64 mètres)
Maximale au décollage brut: £ 189 200 (85820 kg)
Vitesse: 490 noeuds (564 mph) Vitesse air vraie
Plafond: 41000 pieds (12496 mètres)
Portée: rayon de 1200 miles nautiques avec quatre heures sur la station
Equipage: Neuf
Armement: torpilles, missiles de croisière, des bombes, des mines.


P-8I.jpg


 

Photos : Boeing P-8I indien @ Boeing

21:30 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : boeing, marine indienne, p-8i, poseidon |  Facebook | |

09/09/2014

Troisième B737 AEW&C turc !

Peace Eagle A-C #3.jpg

 

Konya en Turquie, Boeing a livré dans les délais prévus le troisième B737 AEW&C «Wedgetail» destiné aux Forces armées turques. L'avion est arrivé sur les installations de la base aérienne de Konya, principale base d'exploitation de la flotte. Boeing livrera le numéro quatrième exemplaire en 2015.

Basé sur le Boeing B37-700 «Next-Generation» commercial, l'AEW& C est conçu pour fournir la surveillance de l’espace aérien et la gestion de celui-ci,  grâce à son radar à balayage électronique qui retransmet à l’équipage l’ensemble des cibles aériennes et maritimes en temps réel. L'équipage de la mission peut diriger les forces offensives et défensives, tout en maintenant une surveillance continue de la zone opérationnelle.

Le radar MESA peut détecter jusqu’à 1.000 objets volants dans le même temps. Lorsque le degré de surveillance est en mode 360°, il peut détecter les avions ennemis dans un rayon de 370 km et lorsqu’il concentre le faisceau dans une direction, il peut détecter des cibles à des distances allant jusqu'à 500 km. En d'autres termes, si l'avion vole près de la frontière. Avec les différents modes, le radar peut même détecter des cibles en mer. L'équipage de la mission peut diriger les forces offensives et défensives tout en maintenant une surveillance continue de la zone opérationnelle.

Boeing a déjà livré des B737 «Wedgetail» à la République de Corée du Sud et à la Royal Australian Air Force.


3926531127.jpg


 

Photos : 1 le troisième B737 AEW&C turc 2 le numéro deux @ Boeing

20:35 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, b737 aew&c, aviation turc |  Facebook | |