20/01/2015

Modernisation des F-15 israéliens !

125.jpg

 

 

Tel Aviv, l'armée de l'air israélienne va moderniser ses avions de combat Boeing F-15I «Eagle», avec notamment l'installation d'un nouveau système de radar. 

 

Nouveau radar :

 

Les Boeing F-15I recevront un nouveau radar, soit le nouvel AN/APG-82 (V)1 doté d’une antenne active AESA en lieu est place de l’actuel radar antenne mécanique APG-70. Il s’agit du même choix que l’US Air Force qui modernise de la même manière sa flotte de F-15E.

 

Le Raytheon AN/APG-82 AESA :


162.jpg


 

Le radar Raytheon AN/APG-82 (V) 1 va permettre d’optimise les capacités du F-15I pour des missions multi-rôles et permettra à celui-ci de devenir multi-cibles. Le F-15I gagnera également en matière de précision. En matière de maintenance les systèmes AESA permettent d’améliorer la fiabilité de l’ordre de vingt fois et offre des économies de coûts.

L'AN/APG-82 met en œuvre à la fois le processeur de l'APG-79 monté sur F/A-18 E/F «Super Hornet» et l'antenne de l'APG-63 AESA montée sur F-15C. Le nouveau radar est également équipé d'un système de refroidissement plus performant et de filtres HF ajustables. Ce système de filtres HF a été imaginé pour permettre au radar du F-15 et au dispositif de contre-mesure électroniques de fonctionner simultanément sans se gêner l'un l'autre. Ce nouveau radar destiné aux F-15 « E & I » fait partie du Radar Modernization Program (RMP).

 

Mise à jour des F-15I : 


boeing,f-15i,eagle,israël infos aviation,israël air force,infos aviation,nouvelles d l'aviation,l'actualité aéronautique,blog f-15


 

La modernisation de la flotte de F-15I comprend également l’installation d‘un nouvel ordinateur principal et d’un protocole spécial qui permet de canaliser les anciens systèmes en direction du nouveau système informatique et ceci, en conservant l’architecture actuelle. Cette mise à jour, permettra aux F-15I de rester en service pendant les 20 prochaines années.  De plus, des travaux de structures seront engagés, afin de réduire les risques de fissurations sur les parties mobiles de l’avion.

 

Concernant la guerre électronique, des améliorations seront engagées en vues de la protection des systèmes. En matière d’armement, l’intégration de système de types JDAM  et JASSM / JSOW sont prévus en priorité. Cette modernisation prévoit également la généralisation de l’intégration du missile Rafale Python 5 sur l’ensemble des versions du F-15 en service en Israël.  Le Python 5 est le dernier né des missiles air-air à courte portée de la famille «Python». Il dispose d'une capacité de tir « au-delà de la portée visuelle » se verrouille sur sa cible après le tir et il dispose d'un nouveau système de guidage électro-optique et infrarouge.

 

Commentaire : 

 

La modernisation tout azimut des flottes de F-16 et maintenant de F-15 en Israël est directement liée au fait des retards de livraison, en ce qui concerne le Lockheed-Martin F-35 et le fait que celui-ci, coûte tellement cher, que l’aviation israélienne devra pouvoir compter encore longtemps sur les appareils actuels. En effet, du fait du nombre réduit de F-35, l’ossature du combat aérien sera maintenu avec les F-15 et F-16 modernisés. 


1557.jpg


 

Photos : 1 F-15I @Siegi N. 2 radar AN/APG82(V)1 @ Rayteon 3 F-15I @Tomer 

La nouvelle Alitalia a débuté ses activités !

Alitalia_Airbus_A320_(EI-DTM).jpg

 

 

La nouvelle « Alitalia » a débuté ses activités en ce début d’année et ceci grâce à la prise de participation d’Etihad Airways et les actionnaires existants d'Alitalia. Hier, la réunion du nouveau Conseil de la société a approuvé la stratégie d'entreprise, ce qui permet à la compagnie italienne de pourvoir redémarrer dans de bonnes conditions.

 

Nouvelle stratégie : 

 

La stratégie de la nouvelle Alitalia a été dévoilée aujourd'hui, Alitalia va introduire de nouvelles routes, de nouveaux standards de produits et services, une nouvelle stratégie de gestion des coûts et une nouvelle image de marque, piliers de la construction d’une compagnie aérienne mondiale premium représentant le meilleur de l'Italie.

 

Les éléments clés de la nouvelle stratégie comprennent :

 

Le réseau : 

 

Une nouvelle stratégie de trois hubs en Italie. Milan Malpensa augmentera ses services long-courriers, tandis que Milan Linate améliorera la connectivité avec les hubs des compagnies aériennes partenaires. Rome Fiumicino augmentera ses vols long-courriers et continuera de développer ses vols court- et moyen-courriers visant à maintenir l’intérêt pour le marché italien.

 

Le planning des horaires de vols à travers le réseau sera optimisé afin de permettre une meilleure connectivité, ainsi que davantage de partages de codes avec les partenaires existants et les nouveaux.

 

De nouvelles routes depuis Rome comprenant Berlin, Düsseldorf, San Francisco, Mexico, Santiago (Chili), Pékin et Séoul, avec une augmentation des vols à destination de New York, Chicago, Rio de Janeiro et Abu Dhabi.

 

Alitalia va également ajouter 13 vols hebdomadaires au départ de Milan Malpensa, avec des services quotidiens vers Abu Dhabi, quatre vols par semaine à destination de Shanghai et des vols supplémentaires vers Tokyo.

 

Il y aura également une connectivité accrue avec le hub d'Etihad Airways à Abu Dhabi, avec des services quotidiens depuis Venise, Milan, Bologne et Catane, ainsi que des vols supplémentaires au départ de Rome, tous offrant des connexions vers le Moyen-Orient, l'Afrique, le sous-continent indien, l’Asie du Sud, la Chine et l'Australie.

 

Venise sera le seul aéroport italien, avec Rome Fiumicino et Milan Malpensa, depuis lequel Alitalia opèrera des vols vers Abu Dhabi avec des appareils long-courriers.

 

La coopération :

 

Tout en explorant de nouvelles opportunités d'approfondir les relations avec les membres de SkyTeam, et en particulier Air France/KLM et Delta, il y aura un nouveau partenariat majeur avec Airberlin et NIKI, ainsi que d'une connectivité accrue avec Etihad Airways. Il est également prévu de travailler plus profondément avec Air Serbia et Etihad Regional. Ces partenariats vont augmenter le choix des clients sur de nombreux marchés.

 

 

La flotte : 

 

Alitalia, Etihad Airways et leurs partenaires étudient les possibilités d'améliorer la performance d’une flotte conjointe. Par exemple, Alitalia est en train detransférer14 Airbus A320 chez Airberlin, et examinedes options avec Etihad Airways pour acquérir des appareils gros porteurs supplémentaires. Alitalia aura également l'occasion de recevoir des avions du carnet de commandes existant d'Etihad Airways.

 

Le service client : 

 

Une nouvelle culture axée sur le client, avec de nouveaux standards de produits et services pour la compagnie aérienne. Une nouvelle « Customer Excellence Training Academy » apportera les compétences nécessaires à tout le personnel en rapport avec le client, tandis que les passagers découvriront l'hospitalité italienne traditionnelle, de nouvelles options de restauration, des salons relookés à Rome, Milan Malpensa et Milan Linate.

 

La marque : 

 

Alitalia va lancer une nouvelle marque et une nouvelle identité visuelle, concernant les appareils, les uniformes et tous les autres points de contact avec le client. Tandis que le nom restera inchangé, la nouvelle marque visera à capturer et incarner l'essence de l'Italie.

 

Commentaire : 

 

Moribonde il y a peu, la compagnie italienne Alitalia, peut aujourd’hui espérer une avenir plus clément et ceci grâce à un nouveau management et des investissements importants de la compagnie Etihad Airways, qui va également faire profiter Alitalia, de son réseau en plein développement. Mais il ne faut pas oublier les nombreuses coupes en matière d’emplois que la compagnie Alitalia a dû se résoudre à faire pour réduire ses coûts. Il faut maintenant espérer que cette nouvelle stratégie portera ses fruits et permettra de relancer l’embauche au sein du groupe. 

 

Personnel_Alitalia.jpg

 

 

 

Photos : 1 A320 Alitalia 2 PNL @ Alitalia

19/01/2015

Nouveau système de chargement d’armes pour B-52 !

AIR_B-52H_Refueling_by_KC-135_lg.jpg

 

 

Barksdale AFB, l’US Air Force (USAF) a commencé les essais de développement qui ont pour objectif d’augmenter de manière significative la capacité d’emport d’armes en soute de la flotte des bombardiers stratégiques Boeing B-52H « Stratofortress ».

 

Plateau rotatif : 

 

Les essais doivent permettre de valider l’utilisation en soute d’un plateau rotatif IWBU 1760  (Internal Weapons Bay Upgrade)sur lequel est chargé différents types de missiles. Selon l’USAF, ce système devrait équiper l’ensemble de la flotte des 76 B-52H d’ici octobre 2017. Le système tourne sur lui-même, afin de placer à tour de rôle les missiles en position de largage.

Ce système permettra d’emporter plus d’armes en soute sans que celui-ci n’emporte d’arme sous les ailes. En résultera un accroissement considérablement de la portée et de l'endurance du vénérable bombardier. Le B-52H pourra par exemple emporter plusieurs missiles de types  AGM-158 JASSM-Extended (Joint air-to-surface standoff missile) et  le brouilleur largable MALD-J (miniature Air Launched Decoy), ce dernier, une fois largué va se mettre à flâner dans la zone cible pour une période de temps prolongée et brouiller les signaux adverses.

 

081211-F-2907C-998.jpg

 

Modernisation :

 

Pour pouvoir rester en service actif, les B-52 n’ont cessé de subir de nombreuses modifications, cellule, avionique, équipements électronique et de survie. La dernière modernisation en date concerne la mise en réseau du système avec l’adjonction du 

système CONECT, installé sur les B-52, qui permet une liaison numérique avec l’ensemble des éléments de l’US Air Force, des centres de commandement et de contrôle, ainsi qu’avec les diverses forces terrestres. Ce système intégré et entièrement codé et protéger contre les éventuelles tentatives de pénétration électronique.

 

Ces nombreuses modifications et modernisation doivent permettre à USAF et Boeing de garder le B-52 en service jusqu’en 2040.

 

0951846.jpg

 

 

Photos :1 B-52H en ravitaillement @ USAF 2 le système rotatif IWBU @ USAF 3 B-52H @ Cris Reilly

L’Argentine lorgne sur les hélicoptères russes!

 

5695978.jpg

 

Les pressions anglo-américaine pour bloquer toute vente d’équipement aéronautique à l'Argentine, pousse le pays à se tourner, de plus en plus, en direction de la Russie. 

Vendredi dernier, le ministre argentin de la Défense Agustin Rossi à évoqué l’idée de se fournir exclusivement auprès de Russie.

 

Rapprochement entre les deux pays : 

 

Faute de pouvoir s’équiper en Europe, l’Argentine a acheté deux hélicoptères russes Mi-171E en 2011, ceci dans le cadre des missions de sauvetage au Pôle Sud. Une occasion unique, puisque jusqu’ici, ce pays n’avait quasi aucune coopération militaire et technique avec la Russie.

 

Le pays envisage cette fois un achat en grand nombre d’hélicoptère de transport de type Mil Mi-171E. L’hélicoptère polyvalent Mi-171E (Mi-8AMT) est une version modernisée de l'hélicoptère de transport Mi-17 (Mi-8). Il peut transporter des passagers et des frets, être utilisé dans la prospection géologique et la lutte contre les incendies.

 

 

Photo : Mil Mi-171E @ Itar-Tass

18/01/2015

Modernisation des AW129 « Mangusta »!

15498.jpg

 

AgustaWestland termine la phase de modernisation de son hélicoptère de combat AW129 « Mangusta » avec l’adaptation d’un nouveau système de détection électro-optique, qui pourra notamment mettre en oeuvre le missile « Spike-NLOS ».

 

Nouvelle optique : 

 

L’hélicoptériste européen AgustaWestland procède actuellement à la phase terminale des essais qui doivent conduire à l’acceptation du nouveau système de détection électro-optique monté sur l’hélicoptère. Le système choisi est le « Toplite » de l’israélien Rafael  Defense Systems. Ce nouvel équipement doit, à terme équiper les AW129 « Mangusta » d’attaque de l'armée italienne.

Le « Toplite » est destiné à servir de système de ciblage principal de l'hélicoptère et permettra de mettre en ouvre le missiles « Spike-NLOS » antichars.

 

Le « Toplite » : 

 

Unknown.jpeg

 

 

Le système permet l'observation jour ou de nuit et la détection de cible, la reconnaissance et l'identification grâce à un télémètre infrarouge et laser (FLIR, caméra CCD). Il permet notamment la poursuite de cibles automatiques. Le «Toplite» est stabilisé et peut également être intégré avec les systèmes radar, de navigation et de guerre électronique d'un aéronef. Le système fournit les services nécessaires pour le guidage de précision pour les armes à guidage, de jour ou nuit et dans des conditions météorologiques défavorables. 

  

Le Spike-NLOS : 

 

 

NLOS1-1.jpg

Le missile Defense Systems Spike-NLOS (Non Line of Sight) est la version à très longue portée de la désormais célèbre famille « Spike ». Le missile porte à 25 km et permet un guidage infrarouge ou à fibre optique. Il pèse 70 kg et peut être lancé depuis les avions et les hélicoptères.

La famille de missile « Spike » est de type « tire et oublie » munie d'un capteur CCD à guidage thermique. Outre le mode « tire et oublie », les versions longue et moyenne portée du « Spike » ont également une capacité de filoguidage, permettant au tireur de mettre à jour la trajectoire du missile depuis le poste de tir grâce aux informations fournis par le capteur thermique du missile, de changer de cible en cours de vol ou de rectifier le tir en cas d'erreur de cible ou d'anomalie du capteur thermique. La charge explosive est subdivisée en deux et placée en tandem, la première charge, plus petite, permet de neutraliser les blindages réactifs et la deuxième charge, la principale, permet de pénétrer la structure des blindés. 

 

L’AW129 « Mangusta » : 

 

L’AgustaWestland AW129 « Mangusta » est le premier hélicoptère spécifiquement conçu en Europe pour des missions de combat, de type biplace en tandem, il fait appel largement aux matériaux composites dans sa construction.  Le fuselage, large de 95 cm, peut  résister à des projectiles de 12,7mm et des déformations importantes. L’équipage est installé dans des sièges Martin-Baker MK1 « Helicopter Armored Crashworthy Seats Mark » 1 (HACS 1), décalés en hauteur, tireur à l’avant et pilote à l’arrière, ce dernier disposant devant lui d'un angle de vue de 23° vers le bas. La verrière est composée de verres plats, blindés et traités anti-reflet. Reposant sur un train composé de deux éléments principaux et d’une roulette arrière, l’appareil est flanqué de courtes ailes, dont le dièdre peut varier de +3° à -12°, supportant chacune 2 points pour les charges externes.  L’appareil est équipé de 2 turbines Rolls-Royce Gem 2 Mk 1004D de 1’035 ch sur l'arbre, 890 ch en régime continu, produits sous licence par Piaggio avec la désignation RR1004, entraînant un rotor quadripalles et un anti-couple bipale. Le rotor principal est doté de pales en matériaux composites et la tête de rotor de roulements élastomère ne nécessitant aucune lubrification.

 

L’appareil est principalement employé dans l’armée italienne soit 41 machines, mais il est actuellement construit sous licence en Turquie par Turkish Aerospace Industries, Inc (TAI) sous la dénomination de T-129A/B « Atak ». Au total la Turquie a commandé 51 hélicoptères de ce type. 

 

 

4789.jpg

 

Photos : 1 & 4 AW129 «Mangusta» doté du Toplite @David Daverio 2 l’optique Toplite  3 Spike-NLOS@ Rafael Defense