18/10/2014

Retour sur terre de l’étrange X-37B !

SEF14-12246-003_hires.jpg

 

Vandenberg  AFB en Californie, le Boeing X-37B Orbital Vehicle Test (OTV) a atterri avec succès hier à 09h24 sur la base américaine, concluant ainsi une mission d'essai expérimentale de  674 jours. Le X-37B avait été lancé à partir de la station de Cape Canaveral le 11 décembre de 2012.

 

Mission top secret :

 

Véhicule orbital d’essai de Boeing répond à une demande de l’US Air Force, et le moins que l’on puisse dire c’est que bien peu d’informations filtres sur ce sujet. En effet, à ce jour  nul ne sait vraiment en quoi a consisté cette nouvelle mission et à quoi servira véritablement ce véhicule spatial.




SEF14-12246-008_hires.jpg


 

Le programme X-37B, consiste selon Boeing en une plate-forme fiable de démonstration réutilisable sans pilote, utilisable dans l’espace pour répondre aux besoins de l’US Air Force. Le X-37B pèse 5 tonnes et mesure 8,9 mètres de long pour 2,9 mètres de haut.

Le X-37B est basé sur le concept de véhicule sans pilote basé qui réduit les risques de développement. Il est issus des technologies de véhicules spatiaux réutilisables qui pourraient devenir des éléments déterminants pour les futures missions spatiales.

 

Ce que l’on sait également sur ce projet, concerne les essais menés sur les systèmes de protection thermique, la récupération d’énergie solaire, les algorithmes de contrôle et de pilotage et atterrissage entièrement automatique. Il semble également que le ventre du X-37B puisse emporter de nombreux capteurs, comme des radars et des systèmes optiques. 

 

Un super drone ?

 

Si les véhicules dérivés des programmes automatiques serviront pour ravitailler la station spatiale internationale, le X-37B pourrait lui donner naissance à une famille de futurs «Super Drones» utilisable depuis l’espace et pouvant être re-configuré à volonté. 


SEF14-12246-006_hires.jpg


 

Photos : Boeing X-47B OTV @ Boeing

 

 

 

 

 

 

 

 

 

12:46 Écrit par Pascal dans aviation, Spatial | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : x-37b, otv, boeing, nasa, us air force, drone |  Facebook | |

17/10/2014

La Navy a reçu son 18ème P-8A !

P8-A_hires.jpg

 

Seattle,  Boeing a livré le 18ème avion de patrouille maritime P-8A «Poseidon» à l'US Navy d'avance. L’avion a rejoint l’unité de formation de la Marine américaine. basée à Jacksonville en Floride.

 

Un second escadron: 

 

Avec l’arrivée de ce 18ème aéronef, l’US Navy prépare la validation opérationnelle du second escadron doté du Boeing P-8A «Poseidon». En effet, le second escadron, qui est encore en phase de formation, le VP-5 «Mad Fox» vient de se déployer sur la base aérienne de Kadena, au Japon en remplacement du premier escadron VP-16 «The Eagles» qui est aujourd’hui entièrement opérationnel sur le P-8A, avec à son actif plus de 600 sorties et 3’500 heures de vol.

 

 

Le Boeing P-8A «Poseidon» : 

 

Le P-8A "Poseidon" est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et anti-surface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A "Poseidon" est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US-Navy.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une importante réduction des coûts, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin  de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage.

Cet avion équipé de liaisons 11 et 16 et de systèmes internet, doit agir dans un concept de guerre en réseau en collaboration avec la quarantaine de drones RQ-4N choisi dans le cadre du programme «Broad Area Maritime Surveillance» devant assurer une surveillance surface de longue durée et une variante du drone de combat Boeing «ScanEagle», le «MagEagle Compressed Carriage». 


13650280325_a35c0be614_z.jpg


 

Photos : 1 le 18ème P-8A «Poseidon»  2 P-8A du VP-5 «Mad Fox» @ Duncan Monk

 

 

16/10/2014

Le Canada retarde l’arrivée du F-35!

AIR_CF-18_20-year_Colors_lg.jpg

 

Ottawa, le feuilleton canadien sur le remplacement des avions de combat CF-18 «Hornet» continue, le Canada se dirige en effet en direction d’une prolongation temporaire des CF-18 et retarde sa commande de Lockheed-Martin F-35.

 

Pas d’avions européens :

 

La nouvelle prise de position du gouvernement canadien ne donne pas une chance à un éventuel choix en faveur d’un avion européen. Celui-ci a clairement indiqué en milieu de semaine, que l’actuelle flotte de 77 Boeing CF-18A/B «Hornet» sera prolongée jusqu’en 2025. L’ancien calendrier prévoyait un retrait en 2020. 

En conséquence, l’acquisition du Lockheed-Martin F-35 «Lightning II» est reportée au-delà de 2015. 

 

Confirmation du F-35:


image..jpeg


 

Cette décision est motivée par plusieurs raisons. D’abord, cela permet au gouvernement Harper de temporiser sur l’épineux dossier «F-35» et ceci à l’approche des élections, qui se tiendront justement l’année prochaine.

En suite, parce que l’actualité montre que la Royal Canadian Air Force qui est engagée avec la coalition contre l'Etat islamique en Irak et en Syrie, se doit de maintenir, un haut niveau de performances, qui ne serait alors pas compatible, avec une large transition sur un nouvel aéronef.

 

En filigrane de cette décision, le gouvernement Harper a confirmé, que celui-ci contribuera également un montant supplémentaire de 26.5 millions de dollars, afin de maintenir sa participation dans le programme Joint Strike Fighter (JSF). De quoi engager un peu plus le pays en direction du F-35 et de garantir ainsi, le choix de l’avion américain. De plus, cette nouvelle participation va permettre de conforté et augmenté à terme, les contrats accordés à l'industrie canadienne à la suite de la participation au programme F-35. Ceux-ci se sont élevées à 587 millions de dollars à ce jour, selon les données publiées par l’industrie canadienne.

 

Photos: 1 CF-18A «Hornet» @ RCAF 2 Maquette de F-35 canadien @ Adrian Wyld

 

 

A320 : nouvelle commande record pour Airbus !

2320616524.jpg

Toulouse, Airbus vient de pulvériser son dernier record de commandes, avec le protocole d'accord signé hier, avec la compagnie indienne à bas coûts IndiGo, pour 250 avions de la famille A320NEO, soit une commande estimée à près de quelque 25,7 milliards de dollars.

Le président d'IndiGo, Aditya Gosch a déclaré que la compagnie avait mis en place des droits d'achat portant sur 100 autres Airbus de la famille A320 en plus des 250 exemplaires faisant l'objet de la lettre d'intention. IndiGo, principale compagnie aérienne indienne, exploite déjà 83 Airbus A320 et a en commande 280 autres appareils de l'avionneur européen, dont 160 A320NEOqui seront livrés à partir de l'an prochain. Elle est l'une des premières compagnies clientes de la nouvelle version re-motorisée du moyen-courrier.

Photo : A320NEO @ Airbus

11:01 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : airbus, airbus group, a320neo, famille a320 |  Facebook | |

15/10/2014

Gulfstream lance les G500 & G600 !

formation_2.jpg.png

 

Savannah, le constructeur aéronautique américain Gulfstream (partenaire avec l’Israélien IAI) vient de dévoiler cette semaine ses deux nouveaux jets d'affaires, le G500 et G600. 

De conception entièrement nouvelle, ces deux nouveaux jets d’affaires entreront en service respectivement en 2017 et 2019. Le G500 et le G600 remplaceront respectivement dans la gamme de l’avionneur les actuels  G450 et G550. 

 

De nombreuses améliorations :


interior_1.jpg.png


 

Le G500 et G600 représentent l'aube d'une nouvelle ère dans la conception du poste de pilotage, l'intégration, la fonctionnalité, l'ergonomie et même esthétique. Gulfstream intègre un nouveau mini-manches de contrôle actif sur les deux nouveaux avions.  L’avionique sera dotée du système Gufstream Symmetry Flight Deck dérivée du Primus  Epic d’Honeywell.

 

En matière de cabine, le G500 et G600 offriront un environnement de cabine pressurisée à l'altitude la plus basse de la cabine sur le marché. Alors qu'ils volent à 51’000 pieds ( 15’545 mètres), les passagers se sentiront comme s'ils étaient debout sur ​​la terre ferme  à peine 4’850 pieds (1478 mètres). Quant à l'air frais, les ingénieurs de Gulfstream ont mis au point, un moyen d'introduire 100% d’air frais dans la cabine. Ce système permettra de  renouveler l’air en cabine toutes les deux minutes. 


interior_3.jpg


 

Le G500 sera capable de voler 5,000nm (9260 km) G500 et reliera Doha non-stop avec Londres, Genève et Paris à Mach 0,90. Les G500 et G600 seront dotés de moteurs Pratt & Whitney Canada PW814GA, un changement important, puisque la gamme Gulfstream était fidèle à Rolls-Royce jusqu’ici. Le G600 sera capable de voler 6,200nm (11’482km). Les deux appareils pourront voler avec 19 passagers en configuration maximum. 

 

Le premier vol test du G500 est prévu pour 2015, quant au G600, le calendrier prévoit un début du programme environ 12 à 18 mois plus tard.


g500_2.jpg.png


 

 Déjà des commandes : 

 

l’opérateur VIP du Moyen-Orient, Qatar Executive a signé un protocole d'entente pour un maximum de 20 types de Gulfstream. L'entente comprend des commandes et des options pour le G500 et le G650ER, qui devrait entrer en service plus tard cette année. La 

Société américaine de multipropriété Flexjet prendra livraison du premier G500 dans le cadre d'une commande de 50 appareils Gulfstream, y compris le G500 et G600.


g600_1.jpg.png


 

 

Photos : 1 les futurs G500 & G600 2 & 3  intérieur cabine 4 G500 5 G600@ Gulfstream


20:44 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gulfstream, g500, g600, buzjet, jets d'affaires |  Facebook | |