09/11/2014

China Express, nouvelle commande de CRJ900NG !

3782986640.jpg

 

Beijing, le transporteur aérien régional Express Airlines (China Express) a passé une commande ferme de 16 biréacteurs régionaux CRJ900 NextGen et pris des options sur huit autres avions de ligne du même type. En 2013 China Express avait déjà commandé trois CRJ900NG.

 

L’annonce a été faite aujourd’hui à Beijing, en présence de son excellence Li Keqiang, premier ministre de la République populaire de Chine, du très honorable Stephen Harper, premier ministre du Canada, de Hu Xiaojun, président du conseil d’administration, China Express, de Wu Longjiang, président, China Express, de Pierre Beaudoin, président et chef de la direction, Bombardier Inc. et de Jianwei Zhang, président, Bombardier Chine.

La commande ferme est estimée à quelque 727 millions $ US. Cette valeur pourrait passer à 1,12 milliard $ US si China Express exerçait ses options.

 

Le CRJ900 NextGen :


1739919950.jpg


 

Comme les autres membres de la gamme d’avions de la série CRJ, le faible poids et l’aérodynamique évoluée du biréacteur régional CRJ900 NextGen se combinent pour assurer une efficacité améliorée et des coûts d’exploitation réduits par rapport aux autres avions de sa catégorie. La combinaison d’une ailette de bout d’aile plus grande et d’autres optimisations depuis le lancement de l’avion CRJ900 assure au biréacteur régional CRJ900 NextGen une faible consommation de carburant en vol et sur piste. Tous les avions CRJ NextGen présentent un nouvel aménagement intérieur qui comprend de plus grands coffres de rangement supérieurs, de plus grands hublots et un éclairage amélioré, ainsi que des parois latérales et des panneaux de plafond redessinés.

Au 30 septembre 2013, Bombardier a enregistré des commandes fermes de 1’779 avions de la série CRJ, dont 306 biréacteurs CRJ900 et CRJ900 NextGen. À l’échelle mondiale, des avions de la série CRJ sont en service auprès de plus de 60 sociétés aériennes et plus de 30 clients exploitent des variantes d’entreprise de ces avions. Ces avions sont exploités dans plus de 50 pays sur 6 continents et, en moyenne, un avion CRJ décolle toutes les dix secondes quelque part dans le monde. Les avions CRJ ont transporté plus de 1,4 milliard de passagers et accumulé plus de 38 millions d’heures de vol et plus de 32 millions de cycles de décollage et atterrissage.

 

Photos : 1 CRJ900NG aux couleurs de China Express 2 Cockpit @ Bombardier

08/11/2014

Russie, essais de la motorisation du futur bombardier !

yourfile.jpg

 

 

La motoriste russe Kuznetsov UEC vient d’annoncer l'achèvement préliminaire aux banc d’essais, d'un nouveau système de propulsion destiné au développement du futur bombardier russe de nouvelle génération PAK DA.

 

La société Kuznetsov UEC annonce par ailleurs que la réussite de ces premiers essais, confirme la tenue du calendrier du gouvernement russe pour effectuer le premier vol du futur bombardier stratégique PAK DA d'ici 2019.

 

L’appel d’offres pour le développement du PAK-DA a été lancé fin 2011. Un avant projet a été validé en 2012. Le programme est estimé à près 23 trillions de roubles, dans le cadre du plan armement 2011-2020. Parmi les exigences du cahier des charges, on évoque la furtivité, une capacité à opérer à partir de pistes courtes non préparées, des système de navigation de reconnaissance et d’acquisition de cibles et de guerre électronique entièrement nouveaux. Les premières informations font état d’une cellule qui ressemble à un "aile volante" et de type subsonique et équipé d'un système pour réduire sa signature radar. Le futur PAK-DA devrait pouvoir décoller d'aérodromes de taille moyenne avec la possibilité de transporter des missiles hypersoniques et être capable de patrouiller sur zone sur de longues périodes et de frapper la cible avec des armes à haute vitesse avec un très court préavis de tir.

 

1084481673.2.jpg

 

 

Photos: 1 Futur moteur à l’essais @ Kuznetsov UEC 2 Image d’artiste du PAK DA

07/11/2014

Air Canada commande plus de B777 !

800px-Air_Canada_Boeing_777-300ER_(7062768131).jpg

 

Seattle, Air Canada a annoncé une commande pour deux B777-300ER supplémentaires (Extented Range). L'ordre est évalué à près de 660 millions de dollars au prix catalogue du constructeur.

Air Canada exploite actuellement 23 B777, dont 17 Boeing B777-300ER et 6  B777-200LR (Long Range). Le B777 est le bi-moteurs long-courrier le plus populaire du monde. Le B777-300ER est équipé de moteur GE90-115BL, avec une portée maximale de 7825 miles nautiques (14 490 kilomètres).

Le B777-300ER est le membre le plus populaire de la famille « 777 », accumulant plus de 750 commandes émanant de plus de 40 clients dans le monde à ce jour.

Photo : B777-300ER Air Canada @

13:03 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, b777-300er, air canada |  Facebook | |

06/11/2014

L’Indonésie commande l’AS-565ASW Panther !

AS_565_France_marine.jpg

 

 

Jakarta, l’Indonésie vient passer commande auprès Airbus hélicoptères de 11 hélicoptères AS-565 «Panther» en version lutte anti-sous-marine (ASW). Les livraisons sont prévues pour les trois prochaines années. L’appareil en concurrence était l’AgustaWestland Super Lynx 300.

 

L’AS-565 «Panther» indonésien : 

 

La version retenue par l’Indonésie comprend un système actif de sonar trempé, ainsi que des torpilles, une avionique intégrée couplée à une système de guerre électronique complet. Les Panther indonésiens seront mis en oeuvre depuis des bâtiment de surfaces et depuis les bases terrestres.

L'acquisition permettra d'améliorer grandement les capacités de la marine indonésienne pour contrer les menaces régionales de sous-marins. L’AS-565 «Panther» est susceptible d'être particulièrement efficace dans les goulots d'étranglement maritimes, comme le détroit de Malacca et le détroit de la Sonde, qui confinent à l'Indonésie.

 

L’AS-565 «Panther» :

 

L'AS 565ASW est la version navale de la famille des hélicoptères Panther. Cet hélicoptère léger tout-temps, multi-rôle peut être exploité à partir du ponts d’un navire ou offshore pour couvrir une vaste gamme de missions navales, comme la surveillance maritime, de recherche et sauvetage (SAR), évacuation des blessés, ravitaillement vertical, les patrouilles en mer et contre-terrorisme . L'AS-565ASW est l'atout idéal pour les complémentaires anti-sous-marine (ASM) et la lutte antinavire (LAN), telles que sous-marin et la destruction de cibles de surface: Il peut lancer ses propres torpilles et permet également le ciblage pour les navires de surface  (OTHT ).

 

 

Photo: AS-565 Panther de la marine nationale @ Marine Nationale

Français & Anglais réfléchissent à l’aviation de combat du futur !

 

IMG02_FCAS_DEF-1-600x337.jpg

Dassault Aviation, BAE Systems et leurs partenaires industriels ont reçu un contrat de 150 M€/120 M£ de la part des gouvernements français et britannique pour réaliser sur deux ans une étude conjointe de faisabilité du Système de combat aérien futur (SCAF), qui marque officiellement le début des travaux. Cette première phase préfigure ce qui pourrait donner lieu à un programme de démonstration complet qui définira l’avenir de l’aviation de combat en Europe.

L’étude de deux ans posera les fondations sur lesquelles un programme conjoint à long terme sera bâti, en insistant sur deux points clés :

•Le développement de concepts pour un système opérationnel,

•La maturation des principales technologies nécessaires à un futur système aérien de combat sans pilote à bord (UCAS) à vocation opérationnelle.

A l’issue de la phase d’étude, prévue fin 2016, des travaux pourraient débuter pour développer un démonstrateur technologique d’UCAS (drone) à même de répondre aux futurs besoins militaires des deux nations.

La phase de faisabilité garantira des centaines d’emplois hautement qualifiés chez Dassault Aviation et BAE Systems, et également chez les partenaires industriels comme Rolls-Royce, Selex ES, Snecma (Safran), Thales et autres PME participant au programme. De plus, ce contrat soutiendra le secteur stratégique des industries aérospatiales militaires des deux nations ; il souligne l’importance qu’accordent les gouvernements français et britannique à la sauvegarde d’une capacité souveraine de supériorité aérienne de nouvelle génération.

Analyse :

Cette initiative est primordiale pour le secteur de la défense en Europe et son avenir. Mais encore faut-t-il, que celle-ci débouche sur la concrétisation du projet. En effet, ces dernières années nous avons vu plusieurs projets, pourtant novateurs en Europe terminer dans les tiroirs. L’Europe attend toujours son « super drone » alors que ceux-ci se concrétisent aux USA, en Chine et même en Russie. Encore faudra-t-il que les différents acteurs du secteur se mettent d’accord, pour tirer à la même corde et  mettre en place une famille de drones et d’avions de combat européens commune et non en concurrence comme c’est le cas aujourd’hui.

Photo : Image de synthèse du futur drone européen@ Dassault Aviation.

11:40 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : dassault aviation, drone, ucav, bae |  Facebook | |