19/10/2014

L'E-2D Hawkeye est opérationnel !

2083991.jpg

 

L'US Navy a annoncé la capacité opérationnelle initiale de ses nouveaux Northrop- Grumman E-2D Hawkeye d’alerte avancée. 

 

A ce jour, Northrop-Grumman a livré 15 aéronefs de type E-2D sur les 52 appareils en commande. Les deux premiers escadrons sont aujourd’hui opérationnels, il s’agit du VAW 120 basé à Norfolk et du VAW-125 qui volera l’année prochaine à bord du  porte-avions USS Theodore Roosevelt. La marine commencera l'élimination progressive des anciens E-2C en 2017. En 2025, tous les escadrons de Hawkeye devraient être équipés du nouveau modèle  E-2D.

 

 

Le Hawkeye E-2D « Advanced » :

 

Les systèmes du E-2D représentent un bond de plusieurs générations dans la technologie des systèmes embarqués d’alerte lointaine et doit permettre de s’adapter aux menaces d’aujourd’hui et de demain, en s’intégrant totalement dans les nouveaux systèmes, mis en oeuvres par l’US Navy, que ce soit en matière de bâtiments de surface que de nouveaux appareils tels : les Super Hornet et le futur F-35.

Le Hawkeye E-2D « Advanced » dispose d’un grand nombre de nouveautés avec un radar AESA  AN/APY-9 qui remplace l’ancienne antenne de type mécanique, le radar permet une couverture totale à 360° et un suivi complet air et mer. L’appareil dispose également d’une nouvelle motorisation, soit le Rolls-Royce T-56-A-427A. Un cockpit entièrement numérique, d’un nouveau système d’identification ami/ennemi, de nouveaux postes de travail tactique, ainsi que d’une nouvelle architecture électronique et de communication couplée à une liaison de données. 


3014014700.jpg


 

 

Photos : 1 Northrop- Grumman E-2D Hawkeye @ Kewin Whitehead E-2D @ Northrop-Grumman

19:39 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : northrop grumman, e-2d hawkeye, us navy |  Facebook | |

Mitsubishi présente son MRJ !

mrj,régional jet,mitsubishi aircraft

 

 

Mitsubishi Aircraft a présenté son premier avion d'essais en vol  Mitsubishi Regional Jet (MRJ). L’avion devrait débuter ses essais en vol le 2e trimestre 2015. 

 

L'avionneur japonais a présenté son premeir MRJ N° 10001 devant 500 invités, comprenant des représentants du gouvernement, des fournisseurs, des clients et des journalistes à l'usine Komaki Sud Mitsubishi Heavy Industries à Nagoya.

 

Mitsubishi Heavy Industrie décline sont MRJ en deux classes, soit : le MRJ 70 (72 à 76 places) et le MRJ 90 (92 à 96 places), les deux versions seront également proposées aux standards : ER (Extended Range) et LR (long Range.Le MRJ sera le «  Regional jet » qui comprendra le plus de matériaux composite afin de diminuer l’impact sur l’environnement. Des recherches ont été menées par l’Energy and Indusrial Development Organization en collaboration avec l’Agence spatiale japonaise JAXA à ce sujet.

 Le MRJ devrait pouvoir concurrencer en matière de coûts les actuels Bombardier CRJ900 et Embraer E175 avec une consommation en kérosène inférieure de l’ordre de 11% au premier et 13% au second. Toujours selon le constructeur, le MRJ doté des moteurs Pratt & Whitney PurePower PW1217G réduira l'empreinte de bruit au décollage de 40% par rapport à l’Embraer E190. Le MRJ pourra effectuer des vols sans escale au départ de Denver à New York ou à Miami par exemple.

Question confort, la cabine du MRJ permet l’installation de la nouvelle génération de «sièges minces», qui disposent d'un dossier de siège plus fin et qui prendront moins de place entre les rangées, en offrant un espace pour les genoux des passagers de 31 pouces. Ces sièges contribuent également à la réduction du poids de l’avion.


yourfile-3.jpg


 

 

Photos: Le premier MRJ @ Mitsubishi Aircraft

13:07 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : mrj, régional jet, mitsubishi aircraft |  Facebook | |

18/10/2014

Japon: record d’interceptions aériennes !

090730-F-3252P-061.jpg

 

Tokyo, la Force aérienne d'autodéfense du Japon (JASDF) a lancé 533 interceptions aériennes, depuis le premier semestre de l'exercice 2014, soit un record en comparaison des 308 sorties effectuées au cours des six premiers mois de l'exercice 2013. Le nombre total d'interceptions de l'exercice 2013 avaient atteint le chiffre de 810.

 

Des violations  aériennes en augmentations:


DSC_0111_wm.jpg


 

Selon le rapport intermédiaire du ministère japonais de la Défense, il s’agit de la plus importante demande en matière d’interception et d’identification d’avions que le pays a connu depuis ces cinq dernière années. 

La majorité des avions intercepté étaient russes soit : 324 avions contre 136 pour la même période l'année précédente. Le nombre d'avions militaires chinois intercepté alors qu'il s'approchait ou volant près de l'espace aérien japonais a également augmenté de 149 à 207. 

Selon le ministère japonais de la Défense on pourra noter une certaine différence en matière de type d’aéronefs interceptés, en effet, la plupart des avions chinois interceptés étaient des avions de combat, alors que la majorité des avions russes étaient des aéronefs de reconnaissance et de surveillance.

 

Pour les spécialistes, on notera un élément intéressant en ce qui concerne l’aviation militaire russe avec l’interception à de nombreuse reprise d’avions de type Sukhoi Su-24MR «Fencer E», soit une une plate-forme de reconnaissance dérivée de l'avion d'attaque Su-24M. 


20698_9706951024ee0f485c9e75.jpg


 

Photos : 1 Boeing F-15J Japonais @ JASDF 2 J-10 Chinois @ Li Weng 3 Su-24MR @ Nadia Severoswki

 

 

 

 

 

 

 

 

19:28 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : japon, police du ciel, f-15, j-10, su-24mr |  Facebook | |

Retour sur terre de l’étrange X-37B !

SEF14-12246-003_hires.jpg

 

Vandenberg  AFB en Californie, le Boeing X-37B Orbital Vehicle Test (OTV) a atterri avec succès hier à 09h24 sur la base américaine, concluant ainsi une mission d'essai expérimentale de  674 jours. Le X-37B avait été lancé à partir de la station de Cape Canaveral le 11 décembre de 2012.

 

Mission top secret :

 

Véhicule orbital d’essai de Boeing répond à une demande de l’US Air Force, et le moins que l’on puisse dire c’est que bien peu d’informations filtres sur ce sujet. En effet, à ce jour  nul ne sait vraiment en quoi a consisté cette nouvelle mission et à quoi servira véritablement ce véhicule spatial.




SEF14-12246-008_hires.jpg


 

Le programme X-37B, consiste selon Boeing en une plate-forme fiable de démonstration réutilisable sans pilote, utilisable dans l’espace pour répondre aux besoins de l’US Air Force. Le X-37B pèse 5 tonnes et mesure 8,9 mètres de long pour 2,9 mètres de haut.

Le X-37B est basé sur le concept de véhicule sans pilote basé qui réduit les risques de développement. Il est issus des technologies de véhicules spatiaux réutilisables qui pourraient devenir des éléments déterminants pour les futures missions spatiales.

 

Ce que l’on sait également sur ce projet, concerne les essais menés sur les systèmes de protection thermique, la récupération d’énergie solaire, les algorithmes de contrôle et de pilotage et atterrissage entièrement automatique. Il semble également que le ventre du X-37B puisse emporter de nombreux capteurs, comme des radars et des systèmes optiques. 

 

Un super drone ?

 

Si les véhicules dérivés des programmes automatiques serviront pour ravitailler la station spatiale internationale, le X-37B pourrait lui donner naissance à une famille de futurs «Super Drones» utilisable depuis l’espace et pouvant être re-configuré à volonté. 


SEF14-12246-006_hires.jpg


 

Photos : Boeing X-47B OTV @ Boeing

 

 

 

 

 

 

 

 

 

12:46 Écrit par Pascal dans aviation, Spatial | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : x-37b, otv, boeing, nasa, us air force, drone |  Facebook | |

17/10/2014

La Navy a reçu son 18ème P-8A !

P8-A_hires.jpg

 

Seattle,  Boeing a livré le 18ème avion de patrouille maritime P-8A «Poseidon» à l'US Navy d'avance. L’avion a rejoint l’unité de formation de la Marine américaine. basée à Jacksonville en Floride.

 

Un second escadron: 

 

Avec l’arrivée de ce 18ème aéronef, l’US Navy prépare la validation opérationnelle du second escadron doté du Boeing P-8A «Poseidon». En effet, le second escadron, qui est encore en phase de formation, le VP-5 «Mad Fox» vient de se déployer sur la base aérienne de Kadena, au Japon en remplacement du premier escadron VP-16 «The Eagles» qui est aujourd’hui entièrement opérationnel sur le P-8A, avec à son actif plus de 600 sorties et 3’500 heures de vol.

 

 

Le Boeing P-8A «Poseidon» : 

 

Le P-8A "Poseidon" est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et anti-surface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A "Poseidon" est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US-Navy.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une importante réduction des coûts, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin  de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage.

Cet avion équipé de liaisons 11 et 16 et de systèmes internet, doit agir dans un concept de guerre en réseau en collaboration avec la quarantaine de drones RQ-4N choisi dans le cadre du programme «Broad Area Maritime Surveillance» devant assurer une surveillance surface de longue durée et une variante du drone de combat Boeing «ScanEagle», le «MagEagle Compressed Carriage». 


13650280325_a35c0be614_z.jpg


 

Photos : 1 le 18ème P-8A «Poseidon»  2 P-8A du VP-5 «Mad Fox» @ Duncan Monk