29/10/2014

Emirates reçoit son 100e B777 !

1995842097.jpg

 

Everett, Boeing et la compagnie aérienne Emirates célèbrent la livraison du 100e B777-300ER de la compagnie aérienne, marquant une nouvelle étape dans un partenariat qui a débuté il y a plus de deux décennies, lorsque la compagnie aérienne de Dubaï à base ordonné son  premier «  777 ».

Avec cette livraison, Emirates disposera  142 B777 en fonctionnement et est la seule compagnie au monde à exploiter toutes les variantes de la famille « 777 ». Rappelons qu’au salon aéronautique de Dubaï 2013, Emirates est devenu l'un des clients de lancement pour le B777X en commettant à 150 avions. L'ordre a été finalisé en juillet de cette année.

Le B777-300ER est un des avions les plus rentables avec un taux de disponibilité  de 99,5%. Il a également la capacité de chargement plus élevée de tout avion de passagers. Le B777-300ER est qualifié norme ETOPS 330 minutes qui  permet plus de vols directs.

Le saviez-vous ?

Chaque B777-300ER contient environ trois millions de composants et d'assemblages, avec plus de 65 % acheté par la chaîne d'approvisionnement mondiale de Boeing. Plus de 500 entreprises à travers le monde contribuent à fournir des pièces pour le 777.

Photo : le 100e B777 d’Emirates @Boeing

12:12 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, b777-300er, emirates |  Facebook | |

28/10/2014

Arrivée du Shenyang J-15 de série !

p1568511.jpg

 

 

La Chine a lancé la production en série de son chasseur Shenyang Aircraft Corporation (SAC) J-15 «Flying Shark». Les premiers appareils de série ont été livrés, on parle de 11 aéronefs. 

 

Les premiers J-15  de série porte les numéros 101 à 1011 et équipent dorénavant la l'Armée de libération Aéronaval Populaire (PLANAF). Les premiers prototypes qui ont notamment servi à former les pilotes et les mécaniciens sur le porte-avions Liaoning portaient les numéros destinés aux aéronefs d’essai soit la série 500. De plus, l’avionneur Shenyang a débuté les premiers vol de la version bi-places, le J-15S.

 

Trois variantes:

 

L’avionneur chinois affirme qu’il y aura trois variantes pour le J-15 monoplace de combat multirôle, le J-15S d’entrainement et une future version de guerre électronique.


1881626194.jpg


 

Shenyang J-15 «Flying Shark» :


Le Shenyang J-15 «Flying Shark» est un avion de chasse embarqué sur porte-avions, dérivé du Sukhoi 33 russe. Bien que pendant un certain temps les rumeurs faisaient état d’un appareil semi-furtif, celui-ci est en fait une copie chinoise, mais dotée d’un équipement entièrement indigène. Pour développer le J-15, la Chine a acquis un modèle de SU-33 en 2001, auprès de l’Ukraine. A ce propos, il faut rappeler que la Russie avait refusé de vendre ce type d’appareil et l’épisode ukrainien avait profondément enragé Moscou à l’époque.
La Chine a activement cherché à acheter des SU-33 en provenance de Russie à de nombreuses reprises, l’offre a été faite en mars 2006, mais les négociations se sont effondrées en 2009, après qu'il fut découvert que la Chine avait développé une version modifiée du Su-27SK désigné Shenyang J-11B, en violation des accords de propriété intellectuelle.


shenyang,j-15,flying shark,aviation chinoise,marine chinoise


 

 

Photos: 1 Shenyang J-15 de série no°105 2 Essai en mer  3 Modèle d’essai no°553 @ Chine nouvelle

Boeing a livré le 300e CH-47F !

MPF14-0091-045_hires.jpg

 

 

Ridley Park, Boeing a livré à l'armée américaine, 300e CH-47F «Chinook» et ceci en avance de 75 jours avant la date prévue du calendrier.

 

Le Boeing CH-47F : 

 

Les nouveaux CH-47F disposent de caractéristiques améliorées en vue de la survie avec notamment un système directionnel de contre-mesures électronique à infrarouges, une meilleure protection balistique et un carénage résistant à l'écrasement. L’équipage disposent de sièges blindés. Le CH-47F possède une cellule et une avionique modernisée ainsi qu'un poste de pilotage automatique numérique.


2048671636.jpg


 

 

Photos: 1 le 300e CH-47F 2 Boeing CH-47F @ Boeing


20:01 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, ch-47f chinook, us army |  Facebook | |

27/10/2014

Nigel Lamb remporte le Red Bull Race 2014!

Breitling - Nigel Lamb - Red Bull Air Race 2014 (1).jpg

 

Le Britannique Nigel Lamb a remporté l’édition 2014 du Red Bull Air Race à l’issue de la dernière manche qui s’est jouée ce weekend en Autriche à  Spielberg devant 35’000 spectateurs.

 

Cette dernière manche a vu la victoire du français Nicolas Ivanoff dans les alpes autrichiennes. Avec 62 points obtenus en huit courses, l’anglais remporte donc le championnat 2014 devant l’autrichien Hannes Arch et l’anglais Paul Bonhomme.


Breitling - Nigel Lamb - Red Bull Air Race 2014 (3).jpg


 

Classement  final 2014 : 

 

Nigel Lamb (GBR) 62 points, 2. Hannes Arch (AUT) 53, 3. Paul Bonhomme (GBR) 51, 4. Nicolas Ivanoff (FRA) 42, 5. Pete McLeod (CAN) 38, 6. Matt Hall (AUS) 33, 7. Matthias Dolderer (GER) 21, 8. Martin Sonka (CZE) 18, 9. Yoshihide Muroya (JPN) 10, 10. Kirby  Chambliss (USA) 7, 11. Peter Besenyei (HUN) 6, 12. Michael Goulian (USA) 3.

 

Le Red Bull Race : 


1024px-Redbullairrace2008_6.JPG


 

Le  Red Bull Air Race World Championship est un championnat international de e course aérienne parrainé par la FAI, mais organisé et géré par Red Bull. La compétition consiste en des slaloms aériens, matérialisés par des plots en tissu gonflés d'air, que les pilotes parcourent à basse altitude en contre-la-montre. Les appareils sont des avions de voltiges monomoteurs, principalement. Les épreuves se déroulent généralement au-dessus de plans d'eau à proximité des grandes villes mais aussi sur des aérodromes ou des sites naturels. Elles attirent de grandes foules et sont accompagnées de spectacles aériens et diffusées dans le monde entier.

A chaque course, les concurrents marquent un nombre de points déterminé par leur position d'arrivée. Le pilote qui totalise le plus de points en fin de saison est sacré champion.


chambliss-2.jpg


 

Photos : 1 Arrivée de Nigel Lamb 2 sur le podium 3 passage à Budapest 4 Kirby Chambliss @ Red Bull Race /Breitling press

 

 

Le Brésil a signé l’achat du Gripen E !

2134551757.jpg

 

Stockholm, on attendait la nouvelle pour le début décembre, mais les choses ont été plus rapides, la signature pour la vente de Gripen E MS21 au Brésil est conclue.

 

Le groupe suédois d'armement et d'aéronautique Saab a annoncé lundi avoir finalisé la vente de 36 avions Gripen E au Brésil pour 4,28 mrd EUR (5,2 mrd CHF) et engagé une coopération industrielle, avec notamment un transfert de compétence pendant dix ans.

 

"Nous sommes fiers d'être aux côtés du Brésil au sein de ce programme important", s'est félicité le président de Saab, Marcus Wallenberg, dans un communiqué.

 

 

"Le contrat avec le Brésil confirme que le Gripen est le système d'avion de combat le plus capable et le plus moderne", s'est réjoui le directeur général du groupe, Håkan Buskhe.

Le Brésil sera, avec la Suède, le premier à utiliser la nouvelle génération de Gripen E avec la Suède. Les appareils devraient être livrés au Brésil entre 2019 et 2024.

Grâce à la signature de ce contrat, l'avenir industriel et opérationnel du Gripen est assuré au moins jusqu'en 2050", a précisé le communiqué.



 

gripen blog,gripen brésil,gripen e,swiss gripen


 

Un partenariat fort :

 

L'engagement de l'aérospatiale brésilienne dans le programme Gripen E inclut la fabrication de pièces de l’avion, l’assemblages de celles-ci et l’assemblage du Gripen E au Brésil  (partenariat Saab, Embraer, Akaer).

Il est prévu également la création d'un centre de maintenance pour le Gripen au Brésil.

 

 

La coopération prévoit la conception, le développement et l’intégration du matériel, soit l'avionique, les logiciels et les systèmes sur le Gripen. Le transfert de technologies de pointe et des compétences essentielles «High-Tech» comme par exemple la fusion des capteurs et le développement de la basse visibilité de l’avion ( LO ). Saab garanti notamment l’accès aux codes sources de l’avion.


yourfile-1.jpg