19/01/2015

L’Argentine lorgne sur les hélicoptères russes!

 

5695978.jpg

 

Les pressions anglo-américaine pour bloquer toute vente d’équipement aéronautique à l'Argentine, pousse le pays à se tourner, de plus en plus, en direction de la Russie. 

Vendredi dernier, le ministre argentin de la Défense Agustin Rossi à évoqué l’idée de se fournir exclusivement auprès de Russie.

 

Rapprochement entre les deux pays : 

 

Faute de pouvoir s’équiper en Europe, l’Argentine a acheté deux hélicoptères russes Mi-171E en 2011, ceci dans le cadre des missions de sauvetage au Pôle Sud. Une occasion unique, puisque jusqu’ici, ce pays n’avait quasi aucune coopération militaire et technique avec la Russie.

 

Le pays envisage cette fois un achat en grand nombre d’hélicoptère de transport de type Mil Mi-171E. L’hélicoptère polyvalent Mi-171E (Mi-8AMT) est une version modernisée de l'hélicoptère de transport Mi-17 (Mi-8). Il peut transporter des passagers et des frets, être utilisé dans la prospection géologique et la lutte contre les incendies.

 

 

Photo : Mil Mi-171E @ Itar-Tass

18/01/2015

Modernisation des AW129 « Mangusta »!

15498.jpg

 

AgustaWestland termine la phase de modernisation de son hélicoptère de combat AW129 « Mangusta » avec l’adaptation d’un nouveau système de détection électro-optique, qui pourra notamment mettre en oeuvre le missile « Spike-NLOS ».

 

Nouvelle optique : 

 

L’hélicoptériste européen AgustaWestland procède actuellement à la phase terminale des essais qui doivent conduire à l’acceptation du nouveau système de détection électro-optique monté sur l’hélicoptère. Le système choisi est le « Toplite » de l’israélien Rafael  Defense Systems. Ce nouvel équipement doit, à terme équiper les AW129 « Mangusta » d’attaque de l'armée italienne.

Le « Toplite » est destiné à servir de système de ciblage principal de l'hélicoptère et permettra de mettre en ouvre le missiles « Spike-NLOS » antichars.

 

Le « Toplite » : 

 

Unknown.jpeg

 

 

Le système permet l'observation jour ou de nuit et la détection de cible, la reconnaissance et l'identification grâce à un télémètre infrarouge et laser (FLIR, caméra CCD). Il permet notamment la poursuite de cibles automatiques. Le «Toplite» est stabilisé et peut également être intégré avec les systèmes radar, de navigation et de guerre électronique d'un aéronef. Le système fournit les services nécessaires pour le guidage de précision pour les armes à guidage, de jour ou nuit et dans des conditions météorologiques défavorables. 

  

Le Spike-NLOS : 

 

 

NLOS1-1.jpg

Le missile Defense Systems Spike-NLOS (Non Line of Sight) est la version à très longue portée de la désormais célèbre famille « Spike ». Le missile porte à 25 km et permet un guidage infrarouge ou à fibre optique. Il pèse 70 kg et peut être lancé depuis les avions et les hélicoptères.

La famille de missile « Spike » est de type « tire et oublie » munie d'un capteur CCD à guidage thermique. Outre le mode « tire et oublie », les versions longue et moyenne portée du « Spike » ont également une capacité de filoguidage, permettant au tireur de mettre à jour la trajectoire du missile depuis le poste de tir grâce aux informations fournis par le capteur thermique du missile, de changer de cible en cours de vol ou de rectifier le tir en cas d'erreur de cible ou d'anomalie du capteur thermique. La charge explosive est subdivisée en deux et placée en tandem, la première charge, plus petite, permet de neutraliser les blindages réactifs et la deuxième charge, la principale, permet de pénétrer la structure des blindés. 

 

L’AW129 « Mangusta » : 

 

L’AgustaWestland AW129 « Mangusta » est le premier hélicoptère spécifiquement conçu en Europe pour des missions de combat, de type biplace en tandem, il fait appel largement aux matériaux composites dans sa construction.  Le fuselage, large de 95 cm, peut  résister à des projectiles de 12,7mm et des déformations importantes. L’équipage est installé dans des sièges Martin-Baker MK1 « Helicopter Armored Crashworthy Seats Mark » 1 (HACS 1), décalés en hauteur, tireur à l’avant et pilote à l’arrière, ce dernier disposant devant lui d'un angle de vue de 23° vers le bas. La verrière est composée de verres plats, blindés et traités anti-reflet. Reposant sur un train composé de deux éléments principaux et d’une roulette arrière, l’appareil est flanqué de courtes ailes, dont le dièdre peut varier de +3° à -12°, supportant chacune 2 points pour les charges externes.  L’appareil est équipé de 2 turbines Rolls-Royce Gem 2 Mk 1004D de 1’035 ch sur l'arbre, 890 ch en régime continu, produits sous licence par Piaggio avec la désignation RR1004, entraînant un rotor quadripalles et un anti-couple bipale. Le rotor principal est doté de pales en matériaux composites et la tête de rotor de roulements élastomère ne nécessitant aucune lubrification.

 

L’appareil est principalement employé dans l’armée italienne soit 41 machines, mais il est actuellement construit sous licence en Turquie par Turkish Aerospace Industries, Inc (TAI) sous la dénomination de T-129A/B « Atak ». Au total la Turquie a commandé 51 hélicoptères de ce type. 

 

 

4789.jpg

 

Photos : 1 & 4 AW129 «Mangusta» doté du Toplite @David Daverio 2 l’optique Toplite  3 Spike-NLOS@ Rafael Defense

Le trafic passagers poursuit sa croissance !

2576820.jpg

 

Genève, l'Association du transport aérien international (IATA) a annoncé les résultats globaux du trafic de passagers pour novembre 2014, montrant une poursuite de la tendance de la demande de ces derniers mois. Le nombre de passagers-kilomètres payants (PKP) a augmenté de 6,0% par rapport à novembre 2013. 

 

 

La croissance est tirée principalement par les marchés nationaux qui ont connu une augmentation de 6,9% de la demande. En Chine, le marché intérieur (qui a augmenté de 15,4% au en novembre) a été le principal contributeur à cette croissance. le transport aérien international, quant à lui, connu une légère décélération de la croissance vers la fin de l'année.

 

Marchés internationaux de voyageurs:


0572698.jpg


 

La demande en novembre dernier au niveau international de passagers a augmenté de 5,4% par rapport à la période de l'année précédente, qui était inférieur à la tendance de 6,1%.  Toutes les régions, sauf  l’Afrique ont enregistrés une augmentation de la demande. Cependant, par rapport à octobre, la plupart des régions ont enregistré une croissance en léger ralentissement.

 

La demande des transporteurs européens pour les services internationaux a augmenté de 5,6% en novembre 2014 par rapport à la période de l'exercice précédent en dépit des faiblesses et des risques économiques de la région. Les transporteurs à bas coûts sont en grande partie responsable de cette croissance. La capacité grimpé de 4,9% conduisant à un pourcentage en hausse du coefficient d'occupation à 77,7%.

Les compagnies aériennes d'Asie-Pacifique ont enregistré une augmentation de la demande de 4,9% par rapport à novembre 2013.  Avec une capacité en hausse de 5,6%, le coefficient d'occupation a glissé de 0,5 points à 74,6%.

Les compagnies aériennes nord-américaines ont vu la demande en hausse de 2,0% sur la période 2013. Ce qui représente une amélioration par rapport à la croissance de 1,6% en octobre. La capacité a augmenté de 3,1% novembre. L'économie américaine étant dans une phase de remontée.

Les transporteurs du Moyen-Orient ont enregistré une croissance de trafic la plus forte à 11,7%. La capacité a augmenté de 13,9%. Les transporteurs d'Amérique latine ont connu une hausse de 4,9% de la demande en novembre. 

Les transporteurs d'Afrique ont été les seuls à voir une baisse de la demande: le trafic a diminué de 2,5% novembre par rapport au même mois en 2013. 

 

2576828.jpg

 

 

Photos : 1 B747-400 ANA @ Tsubasa Ando 2 A330 Ethiad @ Kevin Cadd 3 B757 Delta @ Batian Ding

17/01/2015

Premiers ravitaillements pour les pilotes hongrois !

150104_gripenhu_aar_3.jpg

 

Le ravitaillement en vol est une discipline impressionnante au sein du travail des pilotes de chasses. Complexe à l’apprentissage, cet exercice s’avère toujours difficile et demande une très grande maîtrise du pilote en temps normal et peu devenir un véritable calvaire, lors de turbulences et à fortiori en mission de combat.

 

Une première pour les hongrois : 

 

Cette année, les pilotes hongrois qui volent sur l’avion de combat Saab JAS-39C/D Gripen vont pour la première fois être formés au difficile exercice du ravitaillement air-air (AAR). Les premiers pilotes instructeurs hongrois sont déjà qualifiés et vont maintenant dispenser la formation à l’ensemble des pilotes. Les entraînements se feront en grande partie au-dessus de la Baltique dans la seconde moitié de 2015 et la première moitié de 2016. Les pilotes hongrois participants doivent être préparés pour le ravitaillement en vol, tout en offrant des fonctions de police de l'air. 

 

Les détails de la formation ne sont pas encore connu, mais il semble qu’un ravitailleur de l’aviation suédoise, un Lockheed-Martin C-130 soit mis à disposition. Lors de la formation des instructeurs un KC-135 de l’OTAN a été utilisé et a permis également une première familiarisation avec ce type d’exercice. 

 

150104_gripenhu_aar_1.jpg

 

Rappel :

Depuis 2009 l’armée de l’air hongroise est  déclarée opérationnelles sur le Gripen de types   «Charlie» & «Delta» et assure les missions QRA (Quick Reaction Alert) au-dessus du territoire et dans l’espace aérien hongrois. Les Gripen sont resté en service alternativement avec les chasseurs MiG-29 Fulcrum encore en service et ceci jusqu’à la fin de l’année 2009 ou ils ont été complètement retiré du service.

Après la Suède et la République tchèque, la Hongrie est le troisième pays européen et le deuxième pays membre de l’OTAN à exploiter des Gripen. Les derniers des 14 chasseurs Gripen acquis dans le cadre d’un accord intergouvernemental entre la Suède et la Hongrie, ont été livrés officiellement à la Hongrie le 28 janvier 2008. L’Armée de l’air hongroise a déjà utilisé ses chasseurs Gripen, tant dans le pays que lors d’exercices internationaux.

 

 

gripen,gripen blog,hongrie,infos aviation,nouvelle aéronautique

 

Photos : Gripen hongrois en préparation au ravitaillement @ Huaf

16/01/2015

20 Superjet 100 pour Aeroflot !

2506511.jpg

 

Moscou, la compagnie Aeroflot et Sukhoi Civil Aircraft Company (SCAC) ont signé un accord portant sur la livraison des 20 derniers appareils russes Sukhoi Superjet 100 (SSJ100). La lettre d'intention a été signée aujourd'hui, par le directeur général d'Aeroflot Vitaliy Savelyev et SCAC chef du conseil d'administration Mikhail Pogosyan.

 

La majorité des SSJ100 sera livrée dans la configuration "Full" avec 87 sièges passagers dans une configuration bi-classe: il y aura 12 sièges en affaires et 75 sièges en classe économique.

 

Le Sukhoi SSJ100 Superjet : 

 

Sukhoi Superjet 100 (SSJ100) est un jet de 100 places régional conçu et développé et construit par Sukhoi Civil Aircraft Company (SCAC) en partenariat avec AleniaAermacchi. Le 19 mai 2008 le premier SSJ100 accompli avec succès son premier vol. Le Sukhoi Superjet 100 atteint une vitesse de croisières maximale de Mach 0,81 et 40.000 pieds. Il décolle d'une piste de 1’731 mètres. La plage de fonctionnement pour la version de base est 3,048 km et 4.578 km pour la version longue portée.  Le Superjet est une machine pouvant transporter entre 78 et 98 passagers, en deux classes, il est équipé de deux réacteur PowerJet SaM146 développé conjointement par le motoriste russe NPO et le français Snecma. Divers équipementiers ont été retenu pour fournir des éléments au SSJ100 comme Thales, Liebherr ou encore Honeywell et Bf Goodrich. Le cockpit est moderne et intègre une technologie occidental avec écrans EFIS couleurs.

 

 

Photo : Sukhoi SSJ100 Superjet  Aeroflot@ Dmitry Petrov