11/10/2014

Embraer livre le premier Legacy 500!

01-Legacy500.jpg

 

São José dos Campos, l’avionneur brésilien Embraer vient de livrer le premier exemplaire de son biréacteurs d'affaires Legacy 500 à son client de lancement au Brésil. Embraer s'est par ailleurs engagé à augmenter la production en commençant par six avions cette année. En 2016, la société envisage d'ouvrir une seconde ligne de production à Melbourne, en Floride.

 

Deux années de retard : 

 

Pour Embraer, cette livraison sonne comme une libération, en effet, le programme Legacy 500 avait pris un important retard, en particulier à cause de la mise au point des commandes de vol de type «fly-by-wire» développées par Parker Aerospace. Ces commandes remplacent l’ancien système utilisé jusqu’ici par Embraer à liaisons mécaniques. 


1995122296.jpg


 

 

Le Legacy 500: 

 

Le Legacy 500 est un jet privé de taille moyenne pouvant s’accommoder jusqu’à 12 passagers.  Ses principaux concurrents sont le Bombardier Learjet 85, Le Hawker Beechcraft 900XP, le Gulfstream G150 et le Cessna Citation Sovereign.

Le Legacy 500 peut donc accueillir jusqu'à 12 passagers dans une cabine stand-up de 6 pieds (1,82 mètres) de plafond et un plancher plat. La conception de la cabine comprend quatre sièges inclinables (totalement plat), les sièges «Premium» sont disponibles avec repose-jambes, appui-tête avec des ailes flexibles, actionnée électriquement et support lombaire, système de  massages et des systèmes de chauffage qui sont uniques dans cette catégorie pour le passagers. 


2399641877.jpg


L’avion dispose en outre d’un système de pressurisation cabine à altitude faible soit 6’000 pieds conçu par Honeywell ® Select Management System qui permet une meilleure adaptation au vol et diminue la fatigue lors des voyages. L'avion est propulsé par deux moteurs à double flux Honeywell HTF7500E, chacun produisant £ 6540 de poussée au décollage. Ils permettent à l'avion de voler à une vitesse de croisière rapide de Mach 0,82, et de couvrir 5’600 km (3.000 miles nautiques) avec quatre passagers, soit de Moscou à New Dehli ou de Zürich à Dubaï. L’avion dispose d’une avionique Rockwell Collins Pro Line Fusion ® Flight Deck intégré. Le prix est d’environ 18 500 000 $US en fonction de l’aménagement du client.


DSC_3843.jpg


 

 

Photos : 1 Le premier Legacy 500 2 Cockpit 3 Intérieur @ Embraer 4 Au salon EBACE @ P.Kümmerling

 

 

 

China Aviation Supplies signe pour 70 A320 !

2d58244.jpg

 

 

China Aviation Supplies Holding Company (CAS) et Airbus ont signé un accord général (GTA) pour l'achat d'un total de 70 avions Airbus de la famille A320. La valeur du contrat est estimé à 7 milliards de dollars au prix catalogue du constructeur. Les livraisons débuteront en 2016.

 

«Nous sommes reconnaissants à la Chine pour son vote de confiance dans notre premier avion de la famille A320, et nous sommes heureux de les voir réunis à nos installations chinoises", a déclaré Fabrice Brégier. "Notre histoire de 30 ans de partenariat avec la Chine ne cesse de croître et d'étendre à travers ces types d'accords." 

 

Aujourd'hui, plus de 900 avions de la famille A320 volent auprès de 16 transporteurs chinois et plus de 190 avions de la famille A320 ont été assemblés et livrés à partir de la FALC de Tianjin. La famille A320 est la plus vendue en ce qui concerne la gamme de produits monocouloirs au monde avec plus de 11’000 commandes à ce jour et plus de 6’00 avions livrés. 

 

 

Photo: A320 @ Airbus

10:18 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : airbus, a320, china aviation supplies |  Facebook | |

10/10/2014

Virgin Altantic reçoit son B787-900!

Virgin 787-9.jpg

 

Londres,  ce vendredi, la compagnie Virgin Atlantic Airways a réceptionné  son premier B787-900 «Dreamliner». La compagnie aérienne est la première compagnie européenne à prendre livraison du B787-900.Virgin Atlantic Airways prévoit d'exploiter l'avion au départ de Londres Heathrow en direction de Boston. 

 

Le B787-900 complète et étend la famille «787». Avec un fuselage allongé de 20 pieds (6 mètres) par rapport au B787-800. Le B787-900 pourront emporter jusqu'à 40 passagers  de plus sur 450 milles marins supplémentaires (830 km) avec la même performance environnementale exceptionnelle de 20% de consommation en moins que les avions de taille similaire.

 

 

Photo: le premier B787-900 de Virgin Atlantic@ Boeing

19:43 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, virgin atlantic, b787-900 |  Facebook | |

09/10/2014

USAF l’extension de vie des F-16 avance !

130207-F-XC395-054.jpg

 

L’avionneur Lockheed-Martin et l’US Air Force travaillent à l’extension de vie des F-16 C/D afin de pallier au retard du programme F-35. Au total, se sont pas moins de 300 Lockheed- Martin F-16C/D «Fighting Falcon» qui seront concernés par cette modernisation.

 

L’objectif primaire de cette modernisation doit permettre de faire passer la durée de vie de l'avion de 8’000 heures de vol près de 10.000 à 12 000 heures de vol. Ceci en tenant compte des récents problèmes de structure rencontrés avec les biplaces. Suite à une inspection, les mécaniciens de l’USAF ont mis à jour une série de fissures sur de nombreux F-16 biplaces. Les rapports font apparaître une série de fissures au niveau de la structure des aéronefs. Les fissures ont été détectées le long de la canopée entre les sièges pilotes avant et arrière des appareils.


F-16 CF.jpg


 

L’extension de vie concerne plusieurs standards du F-16, soit les Block 40, 42, 50 et 52. A ce jour, Lockheed-Martin a réalisé une série de tests de durabilité sur un F-16 Block30 et Block50 qui ont montré la durabilité à grande échelle des cellules. En parallèle à la refonte de la structure, l’avionneur américain prépare le développement SLEP de l’avion, soit la 

mise à jour moins la coûteuse et donc limitée de l’avion. Celle-ci comprend une simple de l’avionique avec des mises à jour de logiciel standards.

 

Modernisation minimale : 

 

On est donc loin d’une grande modernisation proposée il y a encore un an avec le programme CAPES. Le programme CAPES proposait de doter le F-16 d’un nouveau radar avec antenne à balayage électronique (AESA) couplé à un nouvel ordinateur de mission et une architecture dotée de la fusion de données. Cette modernisation devait permettre de mieux préparer et interagir avec les appareils de 5e génération ou de génération 4++. Le coût du programme CAPES était évalué à plusieurs milliards. 

 

Selon Lockheed-Martin, les premiers kits d’amélioration SLEP seront disponibles en 2017 pour une installation l’année suivante. 

 

Analyse:

 

La réduction des budgets du Pentagone a eu raison aux Etats-Unis de l’ambitieux programme de modernisation CAPES. Celui-ci reste encore valable pour les clients à l’exportation, comme Taïwan par exemple. Cette solution réjouit finalement Lockheed-Martin. En effet, l’avionneur va tirer son épingle du jeu avec la modernisation CAPES à l’étranger tout en étant assuré de pouvoir équiper l’US Air Force avec le F-35 et ses alliés. 


f16cockpit-thumb-560x426-163128.jpg


 

 

Photos : 1 & 3 F-16C Block 50 2 F-16D Block40 @ USAF

08/10/2014

Premier Rafale Marine rétrofité !

34317-1.jpg



La Direction Générale de l’Armement (DGA) a réceptionné le premier exemplaire des dix Rafale Marine prévu pour une modernisation. Ces appareils avaient été mis en cocon dans l’attente de cette importante modernisation. Ces dix Rafale (M1 à M10) avaient été produits à partir de la fin des années 1990 pour remplacer les F-8 «Crusader» qui assuraient la protection aérienne du groupe aéronaval depuis 1964.

 

L’opération concerne les dix premiers Rafale Marine (M1 à M10) livrés au standard F1 avec des capacités limitées aux missions de défense aérienne. D’un montant de près de 240 millions d’euros, cette opération consiste à les modifier en profondeur pour leur donner les mêmes capacités que les avions F3 actuellement produits. Le gain opérationnel apporté par le standard F3 se traduit par un panel de nouvelles missions réalisables par ces avions. Outre la défense aérienne, les capacités d’attaque au sol, de ravitaillement en vol, les Rafale Marine standard 3 disposent de capacités de lutte antinavires, de reconnaissance, de désignation laser et d’illumination autonome, et de frappe nucléaire. Les livraisons d’avions rétrofités prendront fin en 2017.

 

Le standard F3 confère au Rafale (Marine et Air) une polyvalence totale qui lui permet d’accomplir les missions suivantes : 

- interception et combat air-air avec canon de 30 mm et missiles Mica IR/EM (+ missiles Meteor à partir de 2018). 

- appui au sol avec canon de 30 mm, bombes guidées laser GBU-12/24, bombes guidées Hammer. 

- frappes dans la profondeur avec missiles de croisière Scalp. 

- attaque à la mer avec missile Exocet AM39 Block 2 et autres armements air-surface. 

- reconnaissance tactique et stratégique en temps réel avec nacelle Areos. 

- ravitaillement en vol d’un Rafale à un autre « Buddy-Buddy ». 

- dissuasion nucléaire avec missile ASMP-A.

 

 

Photo : Rafale Marine @ Aéronavale