26/01/2015

Le premier A400M malaysien !

yourfile-1.jpg

 

Séville, le premier A400M destiné à la Malaisie est sortit de l’atelier de peinture situé sur le site de San Pablo D’Airbus Group en Espagne. L’avion est en avance sur son calendrier de livraison, dont la livraison est prévue avant la fin du premier trimestre de cette année.

 

L’A400M « Atlas » n° MSN22 est le premier des quatre aéronefs de transports tactiques commandés pour la Royal Malaysian Air Force. L’avion effectuera ses premiers essais et vols dans les prochaines semaines. Un premier groupe de pilotes malaysiens et  d'ingénieurs et de techniciens de maintenance sont actuellement en formation au sein du centre international de formation d'Airbus sur le site de San Pablo.

 

L’Airbus A400M :

 

L’A400M « Atlas » est un avion de transport militaire polyvalent conçu par la division militaire d’Airbus (Airbus Military). La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. L’appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés  dans le cahier des charges européens ESR (Europen Staff Requirement). En outre, l’A400M peut servir à la fois de moyen de transport aérien et de plateforme de ravitaillement en vol aussi bien pour des avions de combat que pour des hélicoptères. L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années. Offrant deux fois plus de performances et de capacités d’emport que les avions actuels qu’il remplace.

 

a400m.jpg

 

 

Photos : 1 Le premier A400M malaysien 2 l’A400M @ Airbus Group

Le premier B787 pour American Airlines !

full-01.jpg

 

American Airlines a reçu son premier B787 « Dreamliner ». Cet avion révolutionnaire démontre l'engagement de l'Amérique aux plus hauts standards de confort et d'efficacité, la redéfinition Voyage aérien commercial en Amérique du Nord et dans le monde. Nous saluons American Airlines sur cette étape historique.

 

Les B787  «Dreamliner» :

 

 Construit principalement à partir de matériaux composite en fibre de carbone, le »Dreamliner »élève la barre en matière d’efficacité énergétique et le confort des passagers. Le B787 utilise 20% de carburant de moins, ce qui signifie qu’il est le premier  avion de taille moyenne capable de voler long-courrier, tout en réduisant les émissions de carbone.

 

Avec une pression d’air pour passagers, plus conviviale, en cabine et ceci grâce au maintien de la pression d’air dans l’habitacle à l’équivalent d’une altitude de 6.000 pieds (1.800m) nettement inférieur à l’altitude de 8.000 pieds (2400m) d’un appareil conventionnel. Les matériaux composites permettent de maintenir un niveau d’humidité mieux régulé et diminue ainsi l’effet de l’assèchement des muqueuses.

 

Les hublots sont plus grands de l’ordre de 30% offrant une meilleure visibilité et sont dotés de verre intelligent à gradation automatique. Il suffit d’une simple pression sur un bouton pour diminuer l’éblouissement et accentuer le contraste.

14:09 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, b787, americain airlines, infos aviation |  Facebook | |

25/01/2015

Premier vol pour le «Surion» amphibie !

yourfile-1.jpg

 

Séoul, Korea Aerospace Industries (KAI) a effectué le vol inaugural d’une nouvelle version de son hélicoptère de KUH «Surion» optimisé pour les opérations d'assaut amphibie.Le «Surion» amphibie à volé durant 30 minutes avec deux pilotes d'essai et deux techniciens.

 

Cette nouvelle version de l’hélicoptère sud-coréen KUH «Surion» est optimisée pour la marine sud-coréenne et dispose d'un rotor principal pliable et d’un réservoir de carburant auxiliaire. L'hélicoptère a reçu également des flotteurs d'urgence qui peuvent être déployées en cas d'amerrissage forcé. Tout au long de l’année 2015, le « Surion»  amphibie sera testé dans une variété d'environnements, y compris le  froid et à bord des navires.

 

yourfile-2.jpg

 

Historique du KUH «Surion» :

 

Le programme coréen pour un hélicoptère multirôle (KMH) fut lancé le 12 mars 2004 avec comme objectif le développement d’un hélicoptère polyvalent entièrement Coréen. Compte tenu des besoins financiers énormes pour le développement d’une telle machine, le programme fut réorienté afin de répondre aux besoins utilitaires (KUH) de l’armée coréenne en priorité. 

Le second problème des coréens était de pouvoir compter sur la collaboration avec un constructeur étranger reconnu pour diminuer les risques industriels. La Corée lança le 15 avril 2005 un appel d’offre international pour permettre à un constructeur étranger d’intégrer le programme.  Plusieurs sociétés étrangères, telles que Boeing, Bell Helicopter, Sikorsky aux États-Unis, Eurocopter, AgustaWestland en Europe, une société russe ont répondu à l’offre.

Le 13 Décembre 2005 déjà, le gouvernement coréen a annoncé le choix d'Eurocopter comme partenaire principal de Korea Aerospace Industries (KAI) dans le programme KUH pour le développement du premier hélicoptère de transport militaire coréen.

 

En septembre 2013, les premiers KUH «Surion» ont été déployés au sein de l'école d'aviation de l'armée à Nonsan et déclarés opérationnels.

 

yourfile-3.jpg

 

 

 

Photos : KUH « Surion» en version amphibie @ KAI

24/01/2015

Modernisation de la Royal Bahraini Air Force !

11~58.jpg

 

Le Royaume de Bahreïn prépare une importante modernisation de sa Force aérienne, avec le choix d’un futur avion de combat et d’un nouvel hélicoptère d’attaque. 

 

Trois phases : 

 

Le programme de modernisation de la Royal Bahraini Air Force (RBAF) prévoit la modernisation de l’actuel flotte de Lockheed-Martin F-16C/D « Fighting Falcon » avec l’intégration du radar AESA Northrop-Grumman SABR ou de son concurrent, le Raytheon RACR. L’électronique, l’avionique et l’armement seront également au menu. Cette modernisation devrait débuter en 2016, l’occasion d’en reparler prochainement.

 

La seconde phase consiste dans le remplacement des actuels Northrop F-5 E/F «Tiger II» en service par un nouvel avion de combat. Airbus Group est déjà en pourparler avec l’Eurofighter T3 «Typhoon II» et l’on se sait pas, si Dassault Aviation prévoit de proposer son Rafale F3-R pour l’instant.

 

La troisième phase prévoit l’achat d’un nouvel hélicoptère de combat pour remplacer les actuels Bell AH-1 «Cobra». Plusieurs appareils sont déjà en concurrence pour ce marché. On retrouve les hélicoptères suivants : Le Bell AH-1Z «Viper», le Tai/AgustaWestland T129, l’Airbus Helicopters Tigre HAD, le Boeing AH-64E «Apache» et le Denel Rooivalk pour l’occident. Mais Bahreïn met également en concurrences les Mil Mi-28C «Havoc» et Kamov Ka-52 «Hokum» dans une bataille qui s’annonce acharnée.

 

542236_3415287816910_1111524711_33353543_628847370_n.jpg

 

Photos : 1 F-16 C de la BRAF  2 Bell AH-1 Cobra BRAF @ BRAF

 

23/01/2015

La Russie et l’Inde accélèrent le programme T-50 !

79895.jpg

 

 

Moscou, la Russie et l'Inde continue de parfaire leur collaboration militaire aéronautique avec l’annonce faite ce vendredi sur l’accélération de la création du chasseur de cinquième génération Sukhoi T-50 (PAK-FA).

 

"Nous voulons que nos forces armées reçoivent le nouveau chasseur bien avant l’échéance fixée initialement: les années 2024-2025", a déclaré le ministre indien de la Défense Manohar Parrikar. Ce qui confirme la volonté de pouvoir fournir le T-50 à partir de 2016. 

 

En effet, au début de l’année, la Russie et l'Inde ont mis au point une esquisse préliminaire de l'appareil destiné à l’exportation. La version du T-50 destinée à l’exportation offrira diverses possibilités d’équipements à choix pour le client.

 

Du côté de l’Inde ont prévoit aujourd’hui de construire 127 avions de ce type au sein de l’usine aéronautique de Nashik. Le coût du projet est évalué à 25 milliards de dollars. 

 

Le Sukhoi T-50 (PAK-FA) : 

 

Le Sukhoi T-50 PAK-FA  (Perspektivny Aviatsionny Kompleks Frontovoy Aviatsii) 

trouve son origine dans les années 1990, lorsque la Russie décide de lancer deux programmes, afin, de remplacer les MiG-29 et les Su-27. L’un concernait un biréacteur lourd, l’autre un monoréacteur léger. Le premier projet donnera naissance au Sukhoi S-37 «Berkut» et l’autre au MiG 1.44.

Sukhoï sera en définitive choisi sur la base de son démonstrateur le 26 avril 2002, évinçant MiG. C’est le lancement du programme PAK-FA. L’Inde est devenue un partenaire financier à 50% et apporte son expérience dans le domaine de l’informatique et des matériaux composites. L’avion disposera également d’un OSF et d’une fusion des données. Le moteur choisit est le NPO Saturn 117S de 14,5 tonnes de poussée.

Le T-50 est doté sera doté du radar AESA SH121du T-50 développé par le centre INPI Tikhomirov, ce radar fonctionne en bande X (N036B) comprend également  deux antennes en bande L implantées dans les bords d'attaque de voilure (N036L) et dispose d’éléments internes basés sur l'arséniure de Gallium couplé a des technologies en nano-hétérostructures. Les russes confirment l’incorporation de modules à électroluminescentes (AESA MMIC). De plus,l’avion devrait être doté d'une suite optronique Atoll KS 101 qui comprend un système optronique de surveillance et d'alerte fonctionnant dans l'ultra violet sur 360° couplé à un système DIRCM (Direct Infrared Counter Measures, un système d'aveuglement des senseurs infrarouge des missiles).


154.jpg


 

 

Photos : Sukhoi T-50 PAK-FA @ Sukhoi