15/07/2015

Le Japon, premier opérateur étranger du V-22!

V-22-Osprey-007.jpg

 

 

 

Tokyo, le Japon est maintenant officiellement en passe de devenir le premier opérateur étranger du Bell Boeing V-22 « Osprey »  après avoir signé un contrat 332 millions de dollars pour l’acquisition de cinq aéronefs à rotors basculants. Cette vente vient d’être confirmée aux Etats-Unis par le Département américain de la Défense.

 

Au total, le Japon devrait acquérir un total de 17 V-22B BlockC pour un montant estimé a 3 milliards de dollars. 

 

Bell-Boeing MV-22 «Osprey» :

 

Le V-22 « Osprey » est aéronef de transport multirôle utilisant la technologie du rotor basculant pour combiner  les performances en vol vertical d'un hélicoptère avec la vitesse et la portée d'un aéronef à voilure fixe. Avec ses nacelles et les rotors en position verticale, il peut décoller, atterrir et décoller comme un hélicoptère. Une fois en vol, ses nacelles basculent.

Pour se comporter comme  un avion à turbopropulseur capable de haute vitesse et  de vol à haute altitude.

A ce jour, 230 V-22 sont en service sur un total de 360 appareils commandés. Le programme «Joint Advanced Vertical Lift Aircraft» est lancé en 1982 sous la direction de Bell Helicopter et Boeing. Le programme fut plusieurs fois menacé d’abandon pour des raisons budgétaires et le premier prototype commencera ses essais le 19 mai 1989, en vol stationnaire uniquement. Le premier vol horizontal ayant lieu le 14 septembre.

En novembre 2000 le fonctionnement depuis un porte-avions est validé.

Il faudra cependant attendre 2005 pour le lancement de la production de pré-série qui devra permettre la mise en service d’une escadrille «test». 

1423156532.jpg

 

Photos : Bell Boeing V-22 « Osprey » @USMC

Pakistan, nacelles Sniper pour les F-16 !

pakistan-f-16.jpg

 

 

 

Les Lockheed-Martin F-16 C/D « Fighting Falcon » pakistanais vont recevoir la nacelle  AN/AAQ-33 ATP« Sniper ». Au total 15 de ces systèmes vont être prochainement livré à la Force aérienne pakistanaise .

 

Au total, le Pakistan dispose d’une flotte de 45 Lockheed-Martin F-16C/D,  Le "Sniper ATP fournira une capacité de ciblage de précision pour localiser des cibles à l'aide de l'imagerie haute résolution et permettra également d’améliorer les capacités de reconnaissance aérienne. Le « pod » détecte, identifie automatiquement les cibles, puis le laser permet de désigner les  cibles tactiques à longue portée et permet  l'emploi des armes par guidage laser et guidage GPS contre des cibles multiples et mobiles.

Si sa fonction principale est d'assurer la désignation de cible pour des bombes à guidage laser, la nacelle « Sniper" peut aussi servir de nacelle de reconnaissance tout temps grâce à son FLIR et un caméra CCD embarquée.

Sniper_XR_pod_mounted_on_Canadian_CF-188_(5624032086).jpg

 

Photo: 1 F-16D pakistanais @ Emin Findikli 2 nacelle Sniper @ Lockheed-Martin

14/07/2015

Les MD530F afghans mieux armés !

maxresdefault.jpg

 

 

 

La Force aérienne afghane (AAF) désire renforcer l’armement de ses hélicoptères MD 530F « Cayuse » en cours d’introduction.

 

En mars de cette année, la Force aérienne afghane (AAF) a commencé a recevoir ses premiers exemplaires de l’hélicoptère MD 530F « Cayuse ». Le premier lot de six aéronefs  a été livré ce printemps et a été suivi, par six autres hélicoptères au mois de juin. Au total se sont 17 MD530F qui sont en commande, les livraisons devraient être terminées en 2016.

A l’origine, la commande comportait l’achat d’hélicoptères destinés à la formation, mais la Force aérienne afghane a finalement opté pour une variante armée du MD530.

 

Le choix de l’équipement : 

 

Pour renforcer la puissance de combat du MD530F, la Force aérienne afghane a opté pour 

l’intégration de mitrailleuses Herstal HMP de 12,7 mm avec montage en nacelles et de lances roquettes M260 pour les roquettes de 70mm.

 

Ce type d’arsenal va contribuer renforcer la puissance de feu des MD530F et permettra également d’augmenter sensiblement la distance de sécurité à laquelle l'hélicoptère sera en mesure d'engager ses objectifs. L’Herstal HMP 12,7 mm a une portée efficace d'environ 1900 m, et les roquettes permettront d’engager à une distance 8000 m.

md530g_2.jpg

 

Photos : 1 MD530F afghan avec pond mitrailleuses@ AAF 2 Prototype du MD530 avec roquettes, mitrailleuses et FLIR @MD Helicopters

 

13/07/2015

Importante mise à jour des Gripen C/D !

1254619.jpg

 

 

Linköping, la société de défense et de sécurité Saab est en phase de finalisation en ce qui concerne la mise à jour disponible, pour le standard C/D de son JAS39 Gripen. Ce développement est une étape importante en vue de l’amélioration des capacités du Gripen C/D.

 

Un premier Gripen C/D d’essais vient de recevoir l’ensemble des éléments de modernisation destinés aux utilisateurs de l’avion. Pour maintenir une haute capacité de mise à jour du JAS 39, la  prochaine mise à jour MS20, contient à la fois de nouvelles armes, de nouvelles fonctions pour le radar et de diverses améliorations dans l'interface entre le pilote et l'avion.

 

La modernisation au standard MS20 englobe les systèmes suivants : une nouvelle architecture électronique pour faire face à l’évolution des menaces et de la guerre électronique à venir. L’arrivée du radar PS-05 Mk4  à antenne mécanique est le développement le plus récent du radar PS-05 radar, développé à l'origine pour l'avion de combat Gripen. Une nouvelle configuration et un nouveau « back-end » complètent et permettent de renforcer les performances en matière de plage de fonctionnement et de détection. Cette nouvelle version à antenne mécanique, doit permettre à la version actuelle du Gripen d’emporter le missile MBDA METEOR et la dernière version du Raytheon AIM-120C7 AMRAAM. 

 

Le Saab JAS-39 Gripen C/D MS20 comprend : 

 

Le missile MBDA METEOR.

La bombe SDB (Small Diameter Bombe).

Une nouvelles applications radar.

Amélioration de l’auto-protection.

Le GCA Ground Collision Avoidance System.

Des nouveaux équipements de protection (CBRN) qui permettent un vol dans une zone contaminée.

Diverses sécurités en matière de cyberguerre.

Amélioration de liaison électronique Link16 (OTAN) et Link TAU (liaison Gripen).

Amélioration de la liaison au sol CAA/JTAC.

Fonctions de reconnaissance étendues.

 

 

 Ces améliorations vont progressivement équiper les Gripen C/D suédois en service et permettre le lien avec l’arrivée en 2018-2019 du Gripen E MS21. Pour les utilisateurs actuels de ce standard, cette amélioration va permettre de maintenir le standard C/D à un haut niveau jusqu’en 2023-2025.

 

 

998529974.jpg

 

Photos : Gripen C @Tomas Sousek

 

 

Premiers F-16 pour l’Irak!

1601-988878972.jpg

 

 

Le ministère irakien de la Défense a annoncé l'arrivée des quatre premiers chasseurs américains Lockheed-Martin F-16 « Fighting Falcon », livrés en vertu d’un contrat avec les Etats-Unis.

 

L'Irak a obtenu livraison ce lundi des quatre premiers avions de combat américains F-16 qui doivent notamment servir à renforcer l'armée dans sa lutte contre le groupe Etat islamique (EI), a annoncé le ministère de la Défense dans un communiqué. Auparavant, l'Irak a acheté  au constructeur américain Lockheed-Martin 36 chasseurs F-16 pour 65 millions de dollars. Toutefois, leur livraison a été suspendue pour des raisons de sécurité, l'EI s'étant emparé d'importants territoires en Irak.

 

Le F-16IQ :

 

Les F-16C/D Block52 irakiens (IQ) disposeront du radar Raytheon AN/APG-68 (V)9 à antenne mécanique. L’armement sera le suivant : missiles air-air AIM-9L/M-8/9 et AIM-7M-F1/H «Sparrow», missile air-sol AGM-65D/G/H/K Maverick, ainsi que des bombes à guidage laser de types : GBU-10 «Paveway II», GBU-24 «Paveway III» ainsi que des Mk 82 et 84. La nacelle sélectionnée est l'AN/AAQ-28 «Litening» et la nacelle de reconnaissance F-9120 (AARS). Les F-16 irakien disposeront du système de guerre électronique AN/ALQ-211 «ACES» couplé au lance-leurres AN/ALE-47.

La motorisation choisie concerne le Pratt & Whitney F100PW-229.

 

Commentaire :

 

Si les USA se sont réservés le droit de fournir la nouvelle aviation irakienne, ceux-ci n’ont cependant pas pris beaucoup de risque avec un radar et des missiles qui frôlent l’obsolescence à la mise en service. 

 

 

Photo: F-16D irakien @ Lockheed-Martin