06/10/2014

Premier vol pour l’hélicoptère suisse SH09!

First-Flight-2.jpg

 

Mollis, le constructeur suisse Marenco Swisshelicopter vient de réussir le premier vol de son monomoteur Skye SH09. Aux commandes le chef pilote d'essai Dwayne Williams a effectué cinq survols des installations, totalisant 20 minutes dans les airs.

 

Les caractéristiques de vol de l’hélicoptère ont pu être confirmées, selon le fabricant de l'hélicoptère. Ce premier vol a suivi une phase de test de composants du SH09 et d’une batterie d’essai au sol. Ce premier vol ouvre la voie aux essai en vol et à la certification de l’hélicoptère pour l’année prochaine et débuter sa carrière en 2016. A ce jour la société 

Marenco Swisshelicopter a reçu des commandes pour plus de 50 des hélicoptères. 


firstflight11.jpg


 

 

Le SH09 Skye : 

 

L'aéronef est capable de transporter une cargaison de 1,3 tonne. Il peut atteindre une vitesse 269 km/h et dispose d’une autonomie de vol de 800 km. Concernant l’équipement du SH-09, l’appareil est motorisé par une turbine Honeywell HTS900-2 de 1000SHP, mais le constructeur espère pouvoir offrir un choix plus large de motorisation pour ses futurs clients. Question avionique l’appareil est doté d’un équipement du fournisseurs français SAGEM Cockpit Display Systems (ICDS), le cockpit est entièrement numérique, compact et léger, le système d'affichage est intégré et offre une parfaite connaissance de la situation, renforçant ainsi le niveau de sécurité. Le rotor est à cinq pales, sans roulement et l’appareil est pourvu d’un rotor arrière de type «fenestron» offrant une diminution de bruit et une plus grande sécurité.

Pour le constructeur, le Sky SH09 aura un cycle d’entretien réduit, un faible niveau de vibration et ceci grâce aux matériaux composite ainsi qu’un excellent aérodynamisme qui offrira une très grande visibilité. L’appareil pourra être très flexible et remplir des missions multirôle que doivent remplir plusieurs aéronefs à l’heure actuelle.


Marenco_SKYe_SH09_prototype.jpg


 

 

 

Photos : 1 & 2 Premier vol du SH09 3 Prototype SH09 @ Marenco Swisshelicopter 

05/10/2014

Un problème de structure affecte l’Eurofighter !

Spanish Air Force Eurofighter Typhoon from ALA-11 bsed in Moron.jpg

 

Un problème de fabrication a été découvert dans la partie arrière du fuselage de tous les avions de chasse de type  Eurofighter « Typhoon" qui pourraient causer des problèmes structurels à venir pour l'avion et à terme limiter leur durée de vie. 

 

Airbus Military se retrouve avec un gros problème sur les bras, qui semble à première vue 

n’avoir aucun impact immédiat sur la navigabilité des aéronefs de type Eurofighter T1 et T2 soit, les modèles en service actuellement.

 

Prendre en compte les risques: 

 

Les Eurofighter actuellement  en service peuvent donc continuer de voler en toute sécurité, cependant des risques semblent évidant en ce qui concerne la durée de vie de l’avion.

En Allemagne, la Luftwaffe a décidé dès l’annonce de cette problématique, de diminuer de moitié la durée de vie de ses avions Eurofighter de 3’000 à 1’500 heures de vol et ceci, de manière provisoire, tant qu’une solution technique n’est pas solutionnée.

 

Procédé de fabrication en cause :

 

Ce problème provient d’un mode d'usinage récemment découvert, concernant l'un des procédés de fabrication utilisés lors de l'assemblage du fuselage arrière de l’Eurofighter « Typhoon ». Cette révélation a conduit l'Allemagne, l'Espagne et l'Italie a cesser d'accepter les livraisons de l’avion, tant qu’une solution viable n’a pas été trouvée pour combler cette lacune.

 

Une solution en vue : 

 

Cette problématique est prise très au sérieuse par Airbus Military, dont une équipe de travail au sein de BAE Systems assure avoir trouvé une solution de perçage de boulons non lissé, qui n’affecterait plus la longévité du fuselage arrière de l’avion européen.

 

La nouvelle version T3 de l’Eurofighter devrait donc bénéficier de cette correction, or il reste à corriger les éléments de fuselage arrière des nombreux Eurofighter T1 et T2, déjà en service dont, la réelle source de faiblesse structurelle, doit encore être connue, les premiers résultats des tests seront disponibles à la mi-2015.


aircraft_ace_combat_eurofighter_typhoon_desktop_1600x1108_hd-wallpaper-1176204.jpg


 

 

Photos : 1 Eurofighter T2 espagnol 2 Eurofighter T1 italien @ Airbus Military


Sikorsky a dévoilé le S-97 « Raider »!

raider_rollout.jpg

 

Sikorsky a dévoilé en fin de semaine le premier prototype de son nouvel hélicoptère S-97 « Raider » à rotor coaxial, au sein de ses installations de West Plam Beach en Floride. Il et prévu que l’hélicoptériste débute les vols d’essai encore cette année.

 

Le Sikorsky S-97 « Raider » est prévu pour remplacer les actuels Bell OH-58D « Kiowa » au sein des missions d'opérations spéciales.

 

Le S-97 «Raider» : 


aircraft-specs-raider-lt.png


 

Le «Raider» est basé sur la technologie du X-2 développé par Sikorsky à la fin des années 2000. Le démonstrateur X-2 est une plate-forme de 5’000 livres, alors que le «Raider» est d'environ 11’000  livres et permettra d’emporter jusqu’à six soldats en mode assaut. En mode reconnaissance, cet espace pourrait être utilisé pour l'équipement supplémentaire ou des munitions avec 2 pilotes et réservoirs de carburant auxiliaire. Outre, sa vitesse maximale presque deux fois supérieure, à 250 nœuds, le S-97 sera plus manœuvrable et aura une signature acoustique plus faible qu’un hélicoptère standard.

Le principe des rotors contra-rotatifs coaxiaux et hélice propulsive offrent des vitesses de croisière allant jusqu'à 250 kt (253 mph), plus du double de la vitesse des hélicoptères classiques, selon Sikorsky. Le S-97 est propulsé par un moteur General Electric YT706, une variante du CT7. 

Pour Sikorsky, ces attributs permettront au S-97 d’égaler ou dépasser les exigences de l’US Army pour son prochain hélicoptère léger polyvalent, car celui-ci, sera en plus, très performant dans les opérations à haute altitude qui posent problème aux hélicoptères légers actuels.

 

Un second projet avec la conception coaxiale:

 

Sikorsky utilise également la technologie X2, avec son partenaire de Boeing, comme base de développement pour le futur giravion à grande vitesse destiné au programme Joint Multi-RoleTechnologie programme (JMR TD) de l'armée américaine de démonstration. Le JMR TD est le précurseur estimé à 100 milliards de dollars pour le  « Future Vertical Lift » (VFL)de l’armée qui est destiné à remplacer les UH-60 Black Hawk.


aircraft-specs-raider-rt.png


 

Photo : Présentation du Sikorsky S-97 « Raider «  @ Sikorsky

 

 

 

04/10/2014

China Airlines réceptionne son premier B777-300ER!

China Airlines 777-300ER.jpg

 

Everett, China Airlines a célébré la livraison de son premier B777-300ER (Extended Range). Le nouvel avion est le premier des 10 B777-300 que le porte-drapeau taïwanais prévoit d'introduire dans les années à venir.

 

 

«L'introduction de la flotte B777-300ER est une étape importante pour China Airlines", a déclaré le président de China Airlines Huang-Hsiang».

 

China Airlines va introduire une nouvelle décoration intérieure «état-of-the-art» à bord de ses B777-300ER, conçu par l'architecte taiwanais primé Ray Chen. La compagnie aérienne a configuré son B777-300ER pour accueillir 358 passagers dans un aménagement tri-classe mis en évidence par des sièges de la nouvelle «famille Couch» en classe économique, où trois sièges se transforment en une surface plane pour le repos et la détente.

China Airlines va lancer son B777-300ER sur Hong Kong en octobre présentera son avion sur les routes transpacifiques, reliant Taipei avec les grandes villes en Amérique du Nord, y compris Los Angeles, San Francisco et New York.

 

 

Photo: le premier B777-300Er de China Airlines @ Boeing

17:44 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, b777-300er, china airlines |  Facebook | |

Premiers ICH-47F pour l’Italie !

image.JPG

AgustaWestland a livré à l'armée italienne les deux premiers exemplaires de ICH-47F «Chinook» en fin de semaine. Au total l’Italie a commandé 16 hélicoptères de ce type.

Une cérémonie de remise a eu lieu sur les installation d’AgustaWestland près de Varese Vergiate.

 

"La dernière génération du «Chinook» offre un saut quantique en termes de portée, de protection, de sécurité, de lutte et des capacités globales de performance, grâce aussi à une suite de mission numérique sur mesure, par rapport à la flotte actuelle de CH-47C, qui a été le cheval de bataille de l'aviation de l'armée italienne pendant plus de quatre décennies », explique le chef de service du programme «Chinook» le Gen Claudio Graziano.


ich-47f_004_web.jpg


 

Entrée en service : 

 

Le premier ICH-47F a quitté l'usine d’ AgustaWestland avec à son bord la première équipe qualifiée de l'armée, immédiatement après la cérémonie. Ce ICH-47F a rejoint les installations du 1er Régiment "Antares", qui exploite déjà 17 CH-47C. Le deuxième ICH-47F suivra vers la mi-octobre. Deux autres «Chinook» suivront d’ici la fin de l’année. La capacité opérationnelle initiale avec cette nouvelle variante devrait être déclarée dans environ 12 mois. 

 

 

L’ICH-47F «Chinook» : 

 

L’ICH-47F «Chinook» n’est autre que la version du CH-47F produit par Boeing (MK6 au sein de la RAF)

en vertu d'un accord industriel conjoint avec la société Boeing, AgustaWestland est maître d'œuvre du programme ICH-47F pour l’Italie. AgustaWestland est également qualifié par Boeing pour produire les systèmes d'entraînement complets. Boeing construit le fuselage dans son usine de Ridley Park. L'assemblage final est effectué à l'usine Vergiate d'AgustaWestland en Italie du Nord. 

 

Le CH-47F «Chinook» : 

 

Les fonctionnalités avancées de ce nouvel hélicoptère augmentent de façon significative la capacité d’emploi du «Chinook». La nouvelle version du CH-47 dispose d’une nouvelle conception, la cellule a été modernisée  et une nouvelle architecture de l’avionique conçue par Rockwell Collins et BAE offre un poste de pilotage adapter au vol moderne. L’équipage dispose d’une vue d’ensemble de la situation offrant une meilleure sécurité de vol. De nouvelles commandes de vols électriques améliorent  le contrôle du CH-47 notamment en situation complexe. L’affichage numérique permet également de stocker des données en amont de la mission avec la possibilité d’améliorer les conditions d’alerte missiles pour les missions suivantes. Propulsé par deux turbines Honeywell 4733, le nouveau CH-47F peut atteindre des vitesses supérieures à 175 km / h et transporter plus de 21.000 livres. Le CH-47F, avec l'Extended Range Robertson Aviation Fuel System, atteint un rayon d’action de plus de 400 miles nautiques.


img_7638_web_0.jpg


 

 

 

Photos : 1& 3 ICH-47F «Chinook» italien 2 Cérémonie de livraison @AgustaWestland/Boeing