28/04/2017

JamboJet opte pour le Q400 !

Nairobi cityscape - capital city of Kenya.jpeg

Bombardier Avions commerciaux confirme qu’Ilyushin Finance Co. (IFC) a passé une commande ferme de deux avions Q400, et conclu une entente de location avec Jambojet Limited (Jambojet) du Kenya pour ces deux avions.

Jambojet devrait prendre livraison du premier Q400 en location au mois de mai 2017 et du deuxième plus tard au cours de l’année. Les livraisons de ces deux turbopropulseurs porteront le nombre d’avions Q Series en Afrique à plus de 120 avions incluant environ 70 avions Q400.

Bombardier a enregistré des commandes fermes pour un total de 573 avions Q400 à ce jour.

À propos de Jambojet :

Jambojet, est un transporteur aérien à bas prix qui offre des liaisons intérieures de Nairobi à Mombasa, Eldoret, Kisumu, Lamu, Malindi et Ukunda (Diani). Il a établi un record pour la région en 2016, avec plus de 1 million de clients servis en moins de deux ans d’exploitation. Et ce nombre ne peut que croître à mesure que plus de Kényans et d’étrangers découvriront les avantages des vols à faible coût. Parmi les clients de Jambojet, environ 30 % prennent l’avion pour la première fois.

Photo : Q400 aux couleurs de JamboJet@ Bombardier

27/04/2017

L’US Air Force a modernisé ses KC-10A !

32456.jpg

L'US Air Force (USAF) a vient de terminé son programme de mise à niveau destiné à sa flotte de d’avions ravitailleurs McDonnell Douglas KC-10A « Extender ». Le dernier avion modernisé a été livré cette semaine à la Base aérienne de Travis (AFB) en Californie.

La livraison du 59ème et dernier KC-10A « Extender » a été effectuée conformément au programme. La mise à jour des KC-10A impliquait le remplacement du système de gestion de vol (FMS) 800 avec un nouveau système de communication, de navigation, de surveillance du trafic aérien (CNS / ATM). Cette mise à jour permet d’augmenter l'efficacité de la mission et améliore la consommation de carburant.

Cette mise à jour dit permettre de maintenir ces appareils en service dans de bonnes conditions jusqu’à l’arrivée des nouveaux avions de ravitaillement Boeing KC-46A. La flotte actuelle d’avion ravitailleurs de l’US Air Force comprend : 510 appareils, soit 59 McDonnell Douglas KC-10A « Extenders », 342 Boeing KC-135R « Stratotankers », 54 KC-135T « Stratotankers », 18 Lockheed Martin MC-130H « Combat Talon II » et 37 MC-130J « Commando II ».

La petite phrase :

S'exprimant devant le Congrès en avril, le général Darren McDew est allé jusqu'à dire que le déficit de la capacité de ravitaillement air-air de l'USAF lui fait perdre son sommeil la nuit.

Cette petite phase fait allusion aux 14 mois sur le programme du Boeing KC-46A « Pegasus ». Le Genéral McDew a déclaré que les plans pour retirer la flotte de KC-10A de 2019 à 2024 sont en cours de réexamen.

 

Photo : KC-10A Extender@ Matthias Becker

Le CS100 certifié pour les approches à forte pente !

original.jpeg

Bombardier Avions commerciaux a annoncé que Transports Canada et l’Agence européenne de sécurité aérienne (AESA) ont accordé les certifications d’approche à forte pente à l’avion CS100. La capacité de l’avion CS100 à être opéré dans les aéroports difficiles d’accès comme celui de London City (LCY) a été validé par le programme intensif d’essais en vol de Bombardier. Swiss International Air Lines (SWISS) sera la première société aérienne à utiliser les avions C Series à l’aéroport LCY.

Avec les niveaux de bruit et d’émissions les plus bas parmi tous les avions commerciaux de sa catégorie, l’avion C Series convient parfaitement à une exploitation en milieu urbain et aux aéroports ayant des limites de bruit. L’avion CS100 a une empreinte sonore beaucoup plus faible que celle des autres avions à réaction commerciaux, et il procure un environnement de meilleure qualité aux résidents de Londres, car c’est l’avion commercial le plus silencieux actuellement en production.

Photo : CS100 @ Bombardier

26/04/2017

La Bulgarie a choisi le Gripen !

3234.jpeg

L'information transpirait depuis hier, la Bulgarie a choisi le JAS-39C/D Gripen de l’avionneur suédois Saab pour remplacer sa flotte de vieux MiG-21 datant de l'ère soviétique.

Rappel :

Le ministère de la Défense bulgare a annoncé le 13 mars qu'il avait ouvert trois propositions pour équiper l'armée de l'air du pays. Derrière la volonté de moderniser sa Force aérienne, la Bulgarie cherche également à garder son indépendance en matière de sécurité aérienne. Aujourd’hui, les six derniers MiG-21 font équipe avec une quinzaine MiG-29 « Fulcrum » et permettent tout juste de maintenir une police ciel en temps de paix et dans des conditions, qui ne prennent pas en compte les tensions internationales. L’objectif de la Bulgarie est d’obtenir une flotte d’une vingtaine de nouveaux avions en plus des quinze MiG-29 « Fulcrum », puis d’envisager de les remplacer à leur tour d’ici 2025.

Le plus grand contrat de défense de la nation depuis la fin de la guerre froide :

Le gouvernement du pays a approuvé les résultats d'un appel d'offres pour acheter dans un premier temps huit avions de combat Gripen pour montant estimé à 835 millions de dollars. Deux autres lots devraient ensuite suivre dans les années à venir.

Un groupe de travail impliquant des représentants du gouvernement a été mis en place, en vue des négociations avec l’avionneur suédois, a déclaré le Premier ministre Ognyan Gerdzhikov en fin d’après-midi.

En ce qui concerne le choix, le Ministre a déclaré que l’offre suédoise était la meilleure en terme de coûts et d’efficacité, face aux F-16 d’occasions portugais et américains et des Eurofighter T1 également d’occasions offerts par l’Italie.

 Situation du pays :

La Bulgarie a lancé un important programme de modernisation de son armée, malgré les difficultés financières que le pays traverse. Le pays le plus pauvre de l'Union européenne est préoccupé par la crise en Crimée et d’une manière générale par la situation en Ukraine. La Bulgarie prévoit d'augmenter ses dépenses de défense à 2% du PIB d'ici 2024.

Le JAS-39C/D Gripen :

Bien que prochainement dépassé par le nouvelle version « E », le nouveau standard C/D offert par l’avionneur suédois à de quoi intéresser de nombreux pays.

La modernisation au standard MS20 des Gripen C/D englobe les systèmes suivants : une nouvelle architecture électronique pour faire face à l’évolution des menaces et de la guerre électronique à venir. L’arrivée du radar PS-05 Mk4  à antenne mécanique est le développement le plus récent du radar PS-05 radar, développé à l'origine pour l'avion de combat Gripen. Une nouvelle configuration et un nouveau « back-end » complètent et permettent de renforcer les performances en matière de plage de fonctionnement et de détection. Cette nouvelle version à antenne mécanique, doit permettre à la version actuelle du Gripen d’emporter le missile MBDA METEOR (premier avion officiellement porteur) et la dernière version du Raytheon AIM-120C7 AMRAAM. 

Le Saab JAS-39 Gripen C/D MS20 comprend : 

Le missile MBDA METEOR.

La bombe SDB (Small Diameter Bombe).

Une nouvelles applications radar.

Amélioration de l’auto-protection.

Le GCA Ground Collision Avoidance System.

Des nouveaux équipements de protection (CBRN) qui permettent un vol dans une zone contaminée.

Diverses sécurités en matière de cyberguerre.

Amélioration de liaison électronique Link16 (OTAN) et Link TAU (liaison Gripen).

Amélioration de la liaison au sol CAA/JTAC.

Fonctions de reconnaissance étendues.

 

Pays utilisateurs de version C/D: Suède : 175, Hongrie 12, République tchèque 12, Afrique du Sud 26, Thailande 12.

 

342.jpeg

Photos : 1 Gripen C suédois @ Jurgen Nilsson 2 Gripen C modernisé avec missiles Iris-T, Meteor, et bombe SDB, pod Litening@ Saab

 

 

Silk Way commande 10 B737-800 MAX !

K66500-02.jpg

Azerbaïdjan, la compagnie Silk Way commande 10 B737-800MAX auprès de l’avionneur Boeing. La commande est évaluée à près de 1,1 milliard de dollars aux prix actuels du catalogue de l’avionneur.

Le groupe Silk Way basé en Azerbaïdjan comprend 23 entreprises travaillant dans l'industrie de l'aviation et des services connexes, y compris les compagnies aériennes de passagers et de fret. La compagnie exploite actuellement huit avions Boeing, dont deux B767-300 « Freighters », trois B747-400 Freighters et trois B747-8 « Freighters ».

Le B737 MAX :

Le B737 «MAX» est 13 % plus économe en carburant que les plus performants des monocouloirs actuels, avec un coût opérationnel par siège inférieur de 8 % par rapport à son futur concurrent. La configuration inclut les nouveaux moteurs LEAP-1B de CFM International qui sont optimisés pour la famille «MAX», un cône arrière redessiné et les nouvelles ailettes dites « Advanced Technology Winglet » conçues par Boeing pour réduire la consommation de carburant. Parmi les autres modifications intégrées, figurent des améliorations apportées aux écrans du poste de pilotage, au système de prélèvement d’air et au système de commande de vol. Par ailleurs, le B737 MAX profite des progrès accompli dans le domaine de la connectivité. Le B737 «MAX» offrira à ses clients la possibilité d’utiliser des données en temps réel, pour prendre en cours de vol des décisions opérationnelles concernant la maintenance au sol. La famille B737 "MAX" comprend le B737-700 «MAX», le B737-800 «MAX» et le B737-900 «MAX», trois appareils qui occuperont le marché des monocouloirs de 100 à plus de 200 sièges. Le B737 «MAX » se caractérisera par un rayon d’action supérieur à celui de la famille B737 NG, avec une autonomie de 6’482 km (3’500 milles nautiques), soit 741 à 1’000 km de plus que le B737 NG. La première livraison du B737-900 «MAX» est prévue en 2018, suivie par la première livraison du B737-700 «MAX » en 2019.

Le B737 MAX est l'avion le plus vendu dans l'histoire de Boeing, accumulant plus de 3’700 commandes de la part de 86 clients dans le monde entier.

 

Photo : B737-800MAX aux essais @ Boeing