12/08/2014

Oman dit adieu à ses Jaguar !

jaguaros.jpg

 

 

Le Sultanat d’Oman vient de retirer du service ses derniers avions de combat de type SEPECAT Jaguar. Une cérémonie d’adieu avec un défilé aérien a ponctué le départ à la retraite du vénérable chasseur-bombardier.

 

Les quatre derniers SEPECAT Jaguar encore en service au sein du 8 Escadron de la Royal Air Force d'Oman ont été retirés. Ces appareils étaient en service sur la base aérienne de Thumrait.

 

Le Sultanat d’Oman a reçu ses premiers Jaguars en 1977, en vertu de ce qui était à l'origine une acquisition de 12 avions du Royaume-Uni. Un deuxième lot a été ordonné en 1982, et introduit à partir de l'année suivante. Au total, la Royal Air Force d'Oman a disposé de 4 biplaces Jaguar OB et 20 monoplaces Jaguar OS. Le Sultanat avait modernisé à deux reprises au standard GR.1A à la fin des années 1980, puis au standard GR.3A à la fin des années 1990appareils.

 

F-16 et Eurofighter : 

 

Pour compenser le départ à la retraite de ses derniers Jaguar, le Sultanat d’Oman met en ligne une seconde tranche d’avions de combat Lockheed-Martin F-16 C/D Block50, qui sera décliner comme suit : 8 monoplaces C et 4 biplaces D. Ces appareils sont optimisés en plus, de la supériorité aérienne, pour la destruction des radars, ainsi que pour la neutralisation des défenses ennemies (SEAD). Doté de moteurs General-Electric F110-GE-129 et du radar Raytheon AN/APG-68 (V), ils disposeront de nacelles de désignation SNIPER.

 

Puis dès 2017, le petit Emirat recevra 12 avions de chasse Eurofighter " Typhoon II " commandés en décembre 2012.

 

213_1.jpg

 

 

Photos : 1 Jaguar OS Royal Air Force d'Oman @ UKMinistry 2 Biplace  OB Ted Bayliss

11/08/2014

Su-27 russes déployés en Biélorussie !

9785.jpg

 

Moscou, la Russie va déployer des avions de combat en Biélorussie de manière permanente, sur la base aérienne de Baranovitchi, selon les déclaration de ce jour, par le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

 

La base aérienne de Baranovitchi se situe à 200 km de la capitale Minsk. Le déploiement sera complètement effectif pour le début de l’année 2015 et comprendra des avions de type Sukhoi Su-27SM(3).

 

L’origine du déploiement : 

 

Le 13 mars dernier Moscou avait une première fois déployé un premier groupe de 6 avions Su-27SM «Flanker» avec le personnel navigant et technique. Auparavant, le secrétaire général de l'Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) Nikolaï Bordiouja a annoncé que l'Organisation constatait une intensification des activités d'espionnage des pays de l'Otan près des frontières biélorusses. Selon M.Bordiouja, il s'agit du "renforcement du groupe aérien de l'Alliance".

 

Le président biélorusse Alexandre Loukachenko a antérieurement déclaré que Minsk inviterait Moscou à déployer de 12 à 15 avions supplémentaires sur le sol biélorusse suite au renforcement du groupe aérien de l’Otan aux frontières de la Biélorussie. Selon le président Loukachenko, les chasseurs russes devront patrouiller dans l'espace aérien du pays.

 

 

Le Su-27SM(3) : 

Cette version modernisée du Sukhoi, dispose d’un cockpit doté de 4 écrans multifonctions couplé à une nouveau système de communication sécurisé et plus résistant au brouillage. Les logiciels radars ont été adaptés pour permettre l’utilisation de la gamme la plus récente en matière de missiles «air-air» et «air-surface» de longue portée. Le SU-27SM (3) est une version polyvalente capable de remplir des missions de combat en utilisant efficacement et avec une haute précision les armes "air-surface» y compris par guidage avec GPS (GLONASS). Selon Sukhoi, le SU-27SM (3) est presque deux fois plus efficace que son prédécesseur, le Su-27C. Il est propulsé par deux moteurs Saturn AL-31F-M1.
La Russie dispose d’un parc d’un plus de 350 SU-27 répartit entre 12 régiments en plus du centre de démonstration en vol de la patrouille des Chevaliers Russes (Russian Knights), les unités d’entraînements et le centre d’essais en vol des Forces aériennes.


9995.jpg


 

Photos : 1 Su-27SM(3) 2 Su-27SM(3) @ Vladimir Poluyanov 

21:46 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : biélorussie, sukhoi, su-27sm83), su-27russe |  Facebook | |

10/08/2014

Le bombardier russe PAK-DA produit pour 2021!

1063554819.jpg

 

 

Moscou, le bombardier russe de 5e génération PAK DA sera produit en série en 2021-2022, a annoncé le commandant de l'Armée de l'air Viktor Bondarev. La Russie n’a visiblement pas l’intention de se laisser distancer sur le projet du futur bombardier de 5e génération par les Etats-Unis.

 

"Je pense qu'au cours de cette décennie nous obtiendrons les premiers prototypes et que la production en série débutera en 2021-2022", a-t-il déclaré samedi. M.Bondarev a précisé que le futur super bombardier remplacerait par la suite les Tu-95 et les Tu-160 sur le long terme.  Par ailleurs, il a été confirmé que le PAK-DA serait subsonique, et que celui-ci sera doté d'une arme hypersonique. La Russie travaille actuellement à la mise au point d’un missile doté d'une intelligence intégrée, qui analysera la situation aérienne et les données fournies par les radars pour choisir l'altitude, la vitesse et la direction du vol. 

 

Les forces armées russes continuent de mettre à jour leurs armes stratégiques et ceci en parallèle au développement et la production du futur bombardier stratégique PAK-DA. Les premières informations font état d’une cellule qui ressemble à un "aile volante" et de type subsonique et équipé d'un système pour réduire sa signature radar. Le futur PAK-DA devrait pouvoir décoller d'aérodromes de taille moyenne avec la possibilité de transporter des missiles hypersoniques et être capable de patrouiller sur zone sur ​​de longues périodes et de frapper la cible avec des armes à haute vitesse avec un très court préavis de tir.

 

Rappel : 

 

L’appel d’offres pour le développement du PAK-DA a été lancé fin 2011. Un avant projet a été validé en 2012. Le programme est estimé à près 23 trillions de roubles dans le cadre du plan armement 2011-20. Parmi les exigences du cahier des charges on évoque la furtivité, une capacité à opérer à partir de pistes courtes non préparées, des système de navigation de reconnaissance et d’acquisition de cibles et de guerre électronique entièrement nouveaux.


3557879069.jpg


 

Photos: Image d’artistes du futur PAK-DA

 

 

 

09/08/2014

Premier S-76D pour les Gardes côtes japonais !

S76D_SAR1_PR.jpg

 

Les Gardes côtes japonais ont reçu le premier exemplaire du nouvel hélicoptère Sikorsky S-76D. Au total, ils recevront 11 exemplaires de ce nouvel hélicoptère en version recherche et de sauvetage (SAR).

 

La nouvelle génération d’hélicoptère S-76D offre une augmentation de performances et de  de puissance.  L'équipement de base de l'hélicoptère S-76D comprend des moteurs Pratt & Whitney PW210S, une avionique  intégrée THALES TopDeck® avec pilote automatique un système de surveillance (HUMS) incorporé qui permet le diagnostique et la recherche de panne. De plus le nouveau S-76D dispose du nouveau système d’anti-givrage Rotor System Protection Glace (RIPS) pour les conditions météorologiques difficiles.

 

Les Gardes côtes japonais ont doté le S-76D d’un système de caméras FLIR couplé avec un puissant projecteur de recherche.

 

 

L’origine du S-76 : 

Sikorsky a commencé à développer le S-76 dans le milieu des années 1970,  il était destiné à satisfaire les besoins des entreprises qui cherchaient un hélicoptère d'affaire moyen, ainsi que des entreprises de forages pétrolier en mer. Dans le même temps, Sikorsky développait le S-70 (civil) et le UH-60 Black Hawk (militaire) qui servirent de base pour le S-74 (plus tard rebaptisé S-76 Spirit en l'honneur du bicentenaire des États-Unis). Capable de transporter deux pilotes et douze passagers, il était au départ équipé de deux turbines Allison 250 C30 de 478 kW chacune. Le premier prototype achevé un vol d'essai le 13 mars 1977.

 

Le S-76A fut la première version produite. Un appareil spécialement conçu avec des moteurs plus puissant, il enregistra douze records du monde en 1982. Utilisés par plusieurs compagnies aériennes nord américaines sur des services réguliers, plus de 500 S-76.  


S76D_SAR2_PR.jpg


 

 

Photos : le premier S-76D des Gardes côtes japonais @ Sikorsky


Deux C-130T pour les Philippines !

c130t.jpg

 

Washington, les États-Unis ont approuvé la vente de deux Lockheed-Martin C-130T  «Hercules» de transport tactique aux Philippines. 

 

L'Agence de coopération de sécurité américain à la Défense (DSCA d') a informé le Congrès en vue de cette vente de C-130T d’occasions. Le forfait comprend également 10 moteurs Rolls-Royce T56-16 (dont deux sont des pièces de rechange) de la logistique et du soutien pour trois ans. Le coût de la transaction est évaluée à de 61 millions, mais la DSCA fait remarquer que le contrat définitif n’est pas encore conclu. 

 

L’arrivée des ces deux C-130T au sein de la Philippines air force permettra d'améliorer grandement les capacités de transport tactique. A ce jour, les Philippines n’exploitent qu’un seul C-130B datant de 1961 et une paire de C-130H de 1976 et 1977. 

 

 

Photo: C-130T de l’USAF @ USAF