08/05/2015

Essais en vol du LEAP-1B !

 

Leap-1B.jpg

 

Boeing et CFM International (co-entreprise entre GE Aviation et Safran) ont débuté avec succès les premiers essais en vol du moteur LEAP-1B le 29 avril dernier. Le test en vol est une étape importante du programme de développement de deux ans qui se terminera par la certification du moteur en 2016, et la livraison du premier Boeing 737MAX en 2017. Le moteur LEAP-1B est destiné à équiper exclusivement les avions de la famille Boeing 737MAX.

 

 

 

Le 737 «MAX 737» sera doté d’une nouvelle génération de moteur, développé par le consortium CFM International, le LEAP-1B. Cette nouvelle génération  de moteur réduira considérablement les émissions de CO2 ainsi que la consommation de kérosène. L’avion sera plus économe de 10 à 12 % que les appareils monocouloirs actuels en service.  Il aura les plus faibles coûts d'exploitation dans le segment des monocouloirs avec un avantage.

 

De son côté, CFM International se positionne en leader devant  son concurrent Pratt & Whitney  qui offre le PW 1000 PurePower. CFM dispose pour l’instant d’un carnet de commande de 3.120 moteurs (LEAP-1A & LEAP-1B)  qui équiperont l’A320, le C919 et le B737 «MAX

La première femme pilote de F-35 !

 

eglin-first-female-news__main.jpg

 

Base aérienne d’Eglin, le Lt. Col. Christine Mau, du 33e commandement adjoint  des opérations Wing Fighter a achevé son premier vol de formation en monoplace sur le Lockheed-Martin F-35A devenant ainsi, la première femme pilote de « Ligthing II ». Le vol initial de formation du programme F-35 est conçu pour orienter les pilotes avec les aspects physiques des commandes du F-35.

 

 

"Je me sentais bien pour décoller.  Le jet vole comme dans rêve  et de voir les systèmes qui interagissent est impressionnant » a déclaré le Lt Col. Mau après son atterrissage.

 

Que l’on aime ou pas le F-35, peu importe,  « Chapeau  Madame » !

 

07/05/2015

SWISS sera bien la compagnie de lancement du CSeries!

original.jpeg

 

Montréal, Bombardier Avions commerciaux et Swiss International Air Lines (SWISS) ont annoncé aujourd’hui que SWISS sera le premier client à prendre livraison et à exploiter l’avion CSeries lorsque l’appareil CS100 entrera en service au cours de la première moitié de 2016. 

 

Bombardier a également confirmé aujourd’hui que l’avion CSeries sera présenté en première mondiale au Salon international de l’aéronautique et de l’espace de Paris tenu à Le Bourget, en France et s’envolera ensuite directement à Zurich, en Suisse, en juin, dans le cadre d’une démonstration organisée à l’intention des parties prenantes locales de SWISS.

 

 

975220_pic_970x641.jpg

SWISS avait déjà été annoncée en tant que client de lancement du programme d’avions CSeries, après que la société-mère, Deutsche Lufthansa AG (Lufthansa), ait signé une entente d’achat ferme visant 30 avions monocouloirs CS100 (pour SWISS), en 2009.

« SWISS est depuis longtemps un client interactif et hautement engagé; grâce à sa participation aux nombreux aspects du développement de l’avion CSeries de Bombardier, il n’est que tout naturel que nos amis de SWISS soient les premiers à exploiter l’appareil CS100 », a souligné Fred Cromer, président, Bombardier Avions commerciaux»

  • SWISS et sa société-mère Lufthansa sont reconnues pour leur excellence technique et opérationnelle à la fine pointe, et nous nous réjouissons à l’idée de les soutenir à titre de notre premier exploitant. »

 

Le CSeries: 

 

Bombardier crée le futur avec ses avions CSeries pour le marché des avions monocouloirs de 100 à 149 places. Bénéficiant d’une conception entièrement nouvelle qui comprend technologie et intégration de systèmes de pointe, des matériaux évolués et une aérodynamique de dernière génération, les avions CSeries offrent un avantage de 15% sur le plan des décaissements d’exploitation, un avantage de 20%  sur le plan de la consommation de carburant, une polyvalence opérationnelle exceptionnelle, un confort digne d’un gros-porteur et une empreinte environnementale et sonore inégalée.

L’avion CS100 offre une souplesse inégalée pour de nombreux modèles commerciaux de société aérienne et constitue une solution idéale pour les opérations par temps chaud et en haute altitude et sur les aéroports de centre-ville.

Bombardier a enregistré des commandes et engagements touchant 603 avions CSeries, dont 243 avions de ligne CSeries en commande ferme.

 

2125244859.jpg

 

 

Photos : 1 CSeries aux couleur de SWISS 2 intérieur 3 Cockpit @ Bombardier 

Modernisation des Ka-31 de l’Indian Navy !

 

Kamov-Ka-31-Helicopter-Indian-Navy-0[1].jpg

 

La marine indienne a reçu ses deux premiers exemplaires d’hélicoptères Kamov Ka-31 d’alerte lointaine modernisés. Ces hélicoptères font partie du premier lot de six Ka-31 en service depuis 2003. Depuis, la marine indienne a acheté cinq  Ka-31 supplémentaires.

 

Selon Russian Helicopters le premier lot de six Ka-31 de la marine indienne avait besoin de réparations (certains présentaient plusieurs pannes importantes et des dommages structurels) et de plusieurs mises à jour nécessaires à la poursuite du bon fonctionnement de ceux-ci. De nouveaux logiciels ont été installés pour le radar E-801m OKO conçu par l'Institut de génie Radio de Nizhny Novgorod.

 

Le Kamov Ka-31 d’alerte avancée :

 

Dérivé du Kamov Ka-27, le modèle Ka-31 dispose d’un poste de pilotage plus large et peut accueillir deux membres d'équipage, le pilote et le navigateur. Le cockpit est protégé par des plaques de blindages, la suite de navigation comprend un système de positionnement par satellite  Kronstadt Kabris 12, une cartographie numérique de terrain et un avertisseur de proximité du sol et d'obstacles.

Le train d'atterrissage se rétracte, afin d'éviter toute interférence avec le radar.

Le radar d'alerte précoce, E-801m dispose d’une 'antenne radar de 6 m² rangé à plat contre la face inférieure du fuselage. L’antenne une fois déployée permet une détection à 360 ° de couverture azimutale sur 150km.

 

 

 

Photos : Kamov Ka-31 de l’Indian Navy @ INF

 

 

 

 

06/05/2015

Feu vert pour 17 V-22 pour le Japon !

 

v22_osprey_flying_low_high_resolution_us_army.jpg

 

Washington, le Département d'Etat américain a approuvé la vente de 17 Boeing- Bell V-22B « Osprey » à rotors basculants au standard Block C pour le Japon. L'accord comprend également des moteurs Rolls-Royce 40 AE1107C de rechange, des capteurs et récepteurs d'alerte missiles et contre-mesures électronique.

 

Cette nouvelle acquisition de la Force terrestre d'autodéfense japonaise va lui permettre 

d'améliorer grandement ses capacités d'aide humanitaire et d’intervention en cas de catastrophe en temps de paix. Par ailleurs le V-22 va également améliorer l'interopérabilité avec les forces américaines.

 

Bell-Boeing MV-22 «Osprey» :

 

Le V-22 Osprey est aéronef de transport multirôle utilisant la technologie du rotor basculant pour combiner  les performances en vol vertical d'un hélicoptère avec la vitesse et la portée d'un aéronef à voilure fixe. Avec ses nacelles et les rotors en position verticale, il peut décoller, atterrir et décoller comme un hélicoptère. Une fois en vol, ses nacelles basculent.

Pour se comporter comme  un avion à turbopropulseur capable de haute vitesse et  de vol à haute altitude.

A ce jour, 230 V-22 sont en service sur un total de 360 appareils commandés. Le programme «Joint Advanced Vertical Lift Aircraft» est lancé en 1982 sous la direction de Bell Helicopter et Boeing. Le programme fut plusieurs fois menacé d’abandon pour des raisons budgétaires et le premier prototype commencera ses essais le 19 mai 1989, en vol stationnaire uniquement. Le premier vol horizontal ayant lieu le 14 septembre.

En novembre 2000 le fonctionnement depuis un porte-avions est validé.

Il faudra cependant attendre 2005 pour le lancement de la production de pré-série qui devra permettre la mise en service d’une escadrille «test». 

 

 

Was6745685.jpg

 

Photos : Bell-Boeing V-22 « Osprey »@ USAF