15/03/2015

La Nouvelle-Zélande réceptionne ses SH-2G !

AIR_SH-2G-A_Super_Seasprite_lg.jpg

 

La Force de défense de Nouvelle-Zélande (NZDF) a organisé une cérémonie sur la Base aérienne d’Auckland pour l’acceptation formel de ses trois nouveau Kaman Aerospace SH-2G « Super Seasprite ».

 

Les trois hélicoptères sont arrivés en Nouvelle-Zélande en janvier dernier. Cinq aéronefs vont encore arrivé d’ici le mois de septembre. La Force navale de Nou velleZélande devrait déployer les « Seasprite » à bord du navire polyvalent HMNZS Canterbury, ainsi que sur ses deux frégates. Les nouveaux hélicoptères seront affectés au sein de l’escadron n ° 6 de la RNZAF sur la base de Whenuapai à Auckland.

 

Le Kaman SH-2G « Super Seasprite» : 

 

Le SH-2G (I) «Super Seasprite» est un système d'arme maritime intégrée. Le SH-2G «Super Seasprite» était  initialement conçu pour répondre aux exigences rigoureuses de l'US Navy, le SH-2G «Super Seasprite» a le plus haut rapport poids-puissance de tous  les hélicoptères maritimes, assurant une capacité de retour au navire particulièrement sécuritaire, même dans des conditions de vol sur un seul moteur. Sa conception robuste allié à une excellente stabilité et une excellente fiabilité ont été éprouvées par plus de 1,5 millions d'heures de vol. Le SH-2G est un système entièrement intégré, multi-mission maritime conçu pour remplir les missions de  lutte anti-sous-marine (ASW), la lutte anti-surface (ASuW), la surveillance, le transport de troupes ainsi que le ravitaillement et les missions de recherche et de sauvetage (SAR) et missions utilitaires. Les SH-2G de la RNZAF seront dotés de missiles anti-navires Penguin Mk2 et de torpilles légères.

 

 En plus de la Royal New Zealand Navy, le SH-2G «Super Seasprite» est exploité par l'armée de l'air égyptienne et la marine polonaise.

 

AIR_SH-2G_RNZN_Landing_CVN-72_lg.jpg

 

 Photos : Kaman Aerospace SH-2G « Super Seasprite »  @ Kaman

 

Le premier F-35 produit en Italie !

Italy_FACO_photo_1[1].jpg

 

 

Le premier Lockheed-Martin F-35  « Lightning II » construit à l'extérieur des Etats-Unis est sorti de la ligne d’assemblage finale (FACO) à Cameri en Italie. L’avion un F-35A est le premier appareil à sortir des deux lignes de production internationales, la seconde se trouvant au Japon.

 

Ce premier F-35A produit en Italie est supervisé par Alenia-Aermacchi pour Lockheed-Martin porte la désignation AL-1 (l’Italie produira également le F-35B). Son premier vol est prévu un plus tard cette année. L’unité de production italienneFACO (JSF and Check Out) a coûté 800 millions d’euros et  est gérée conjointement par Alenia-Aermacchi et Lockheed-Martin. Cette chaine d’assemblage va produire les F-35 destinés aux forces armées italiennes, britanniques et hollandaises. Quand elle aura atteint sa pleine capacité de production, l’usine de Cameri assemblera deux avions par mois. En dehors de l'assemblage final, Alenia- Aermacchi produit 40% des ailes pour tous les F-35A dans le monde entier, en tant que deuxième fournisseur de source pour Lockheed-Martin. Le coût unitaire initial serait de 106 millions d’euros pour le F-35A produit en Italie, cependant, Rome a fortement réduit le nombre de F-35 initialement commandé de 131 à 90 exemplaires. Mais le montant de la facture, qui estimé encore  à 15 milliards d’euros est jugée encore trop élevée pour le pays, compte tenu de l’état de ses finances. Une nouvelle baisse du nombre de F-35 italiens n’est pas à exclure, on parle aujourd'hui de 45 appareils, soit 30 F-35A et 15 F-35B.

 

La baisse du nombre de F-35 destinés à l’Italie, l’Angleterre et les Pays-Bas confirme, une fois de plus, l’incertitude en ce qui concerne les coûts réels de production en ligne du « Lightning II ». Alenia-Aermacchi prévoit à terme d’utiliser les installations de Cameri pour la maintenance lourde en Europe du F-35.

 

Italy_FACO_photo_2[1].jpg

 

Photos : Le premier F-35A produit en Italie @ Alenia-Aermacchi/Lockheed-Martin

 

 

14/03/2015

Une nouvelle avionique pour l’AWACS!

JDP_7859.jpg

 

 

Seattle, Boeing  a fait voler le premier E-3 « Sentry » AWACS doté d’une nouvelle avionique. Le nouveau système remplacera les systèmes analogiques datant de l'époque des années 1970.

 

Premier vol : 

 

Durant ce premier vol de deux heures les testeurs ont évalués les nouveaux écrans couleurs qui équipent l’avion. A l’issus du vol, il a été démontré que les systèmes offrent de meilleures résultats que prévu. Le programme va donc pouvoir entrer maintenant dans la phase de qualification d'essais en vol. Le poste de pilotage modernisé présentera cinq écrans offrant à l’équipage une interface conviviale et personalisable en ce qui concerne la navigation et les données radar. Rockwell Collins fourni le système de gestion de vol, y compris les écrans EFIS, ainsi que les ordinateurs de gestion de vol.  Parmi les autres fournisseurs, on trouve Thales et Raytheon.

 

Boeing prévoit de moderniser ainsi, un premier lot de 14 AWACS de l’OTAN. Selon le calendrier de l’avionneur américain, le premier aéronef sera livré pour janvier 2016. Les E-3 « Sentry » ainsi modernisés devraient permettre à l’OTAN de 

réduire les coûts opérationnels en permettant une réduction de la taille de l’équipage et en réduisant les coûts de maintenance.

766073058.jpg

 

Photo: 1 Le premier E-3 doté de la nouvelle avionique 2 image de synthèse du nouveau tableau de bord  @ Boeing


Mesa/American Eagle commande sept CRJ900 !

 

cq5dam.web.750.750[1].jpg

 

Bombardier Avions commerciaux a annoncé  que Mesa Air Group, Inc. de Phoenix (Arizona) (Mesa Airlines) a signé une entente d’achat ferme pour  sept avions CRJ900 « NextGen ». La transaction a été conclue dans les coulisses de la conférence de la société internationale de commerce des avions de transport [International Society of Transport Aircraft Trading (ISTAT)] des Amériques 2015, tenue dans la ville où Mesa est établie. Au prix courant de l’avion CRJ900 « NextGen », la commande ferme est estimée à 326 millions de dollars.

 

Cette compagnie aérienne compte parmi les plus grands exploitants d’avions CR900 au monde. Mesa Airlines exploite actuellement 57 avions CRJ900 de 79 places en configuration biclasse et 20 avions CRJ700 de 66 à 70 places dans un intérieur à trois classes.

 

Le CRJ900 «  NextGen » :

 

Comme les autres membres de la gamme d’avions de la série CRJ, le faible poids et l’aérodynamique évoluée du biréacteur régional CRJ900 « NextGen » se combinent pour assurer une efficacité améliorée et des coûts d’exploitation réduits par rapport aux autres avions de sa catégorie. La combinaison d’une ailette de bout d’aile plus grande et d’autres optimisations depuis le lancement de l’avion CRJ900 assure au biréacteur régional CRJ900 « NextGen » une faible consommation de carburant en vol et sur piste. Tous les avions CRJ « NextGen »  présentent un nouvel aménagement intérieur qui comprend de plus grands coffres de rangement supérieurs, de plus grands hublots et un éclairage amélioré, ainsi que des parois latérales et des panneaux de plafond redessinés.

 

Au 30 septembre 2013, Bombardier a enregistré des commandes fermes de 1’779 avions de la série CRJ, dont 306 biréacteurs CRJ900 et CRJ900 « NextGen ». À l’échelle mondiale, des avions de la série CRJ sont en service auprès de plus de 60 sociétés aériennes et plus de 30 clients exploitent des variantes d’entreprise de ces avions. Ces avions sont exploités dans plus de 50 pays sur 6 continents et, en moyenne, un avion CRJ décolle toutes les dix secondes quelque part dans le monde. Les avions CRJ ont transporté plus de 1,4 milliard de passagers et accumulé plus de 38 millions d’heures de vol et plus de 32 millions de cycles de décollage et atterrissage.

 

 

Photos : CRJ900 aux couleurs d’American  Eagle @ Bombardier

 

13/03/2015

Premier déploiement pour le E-2D « Advanced » !

e2d-2.jpg

 

Les cinq premiers Northrop-Grumman E-2D « Advanced » d'alerte précoce et de contrôle (AEW&C) sont déployés à bord des portes-avions USS Nimitz et USS Theodore Roosevelt de l'US Navy, marquant ainsi la première mission opérationnelle de l'aéronef.

 

La 5e flotte de la marine américaine qui est actuellement impliqué dans l'opération des États-Unis contre les militants de l’Etat islamique en Irak et en Syrie va disposer de l’USS  Theodore Roosevelt  qui est doté du nouvel aéronef. En parallèle, Northrop-Grumman se prépare à livrer 17 E-2D supplémentaires à l’US Navy dans les prochaines semaines.


110917-N-BQ817-168.jpg


 

Le Hawkeye E-2D « Advanced » :

 

Les systèmes du E-2D représentent un bond de plusieurs générations dans la technologie des systèmes embarqués d’alerte lointaine et doit permettre de s’adapter aux menaces d’aujourd’hui et de demain, en s’intégrant totalement dans les nouveaux systèmes, mis en oeuvres par l’US Navy, que ce soit en matière de bâtiments de surface que de nouveaux appareils tels : les Super Hornet et le futur F-35.

Le Hawkeye E-2D « Advanced » dispose d’un grand nombre de nouveautés avec un radar AESA  AN/APY-9 qui remplace l’ancienne antenne de type mécanique, le radar permet une couverture totale à 360° et un suivi complet air et mer. L’appareil dispose également d’une nouvelle motorisation, soit le Rolls-Royce T-56-A-427A. Un cockpit entièrement numérique, d’un nouveau système d’identification ami/ennemi, de nouveaux postes de travail tactique, ainsi que d’une nouvelle architecture électronique et de communication couplée à une liaison de données. 


2007991133.jpg


 

Photos: 1 & 3 E2-D @ Northrop-Grumman 2 A l’appontage @USN