05/06/2019

Arrivée du L-159T2 dans l’aviation tchèque !

6EE53FCF-A6D2-4162-8B43-2347A1CACB9B.jpeg

L’avionneur AERO Vodochody Aerospace a livré à l'armée tchèque trois appareils L-159T2 à deux places dotés de nombreuses améliorations majeures afin de répondre aux nouvelles exigences de l'armée de l'air tchèque en matière de formation avancée des pilotes et d'opérations militaires. Ces appareils remplaceront les appareils L-39ZA actuellement affectés à la 21e base de l'armée de l'air tactique à Čáslav, qui terminent leur service dans l'armée cette année après des décennies d'opérations fructueuses.

La cérémonie de passation des trois aéronefs L-159T2 a eu lieu dans les locaux de l'Aero le 4 juin, en présence de représentants de l'armée de l'air tchèque, de la base aérienne de Čáslav et d'Aero Vodochody et en présence des autorités de certification. "La livraison du L-159T2 est une étape importante du programme L-159 car il étend considérablement les capacités et la maturité technologique de cette plate-forme d'entraînement et de combat avancée. Je pense que le service L-159T2 dans l'armée de l'air tchèque confirmera la qualité de l’avion », a déclaré Dieter John, président et chef de la direction d’Aero Vodochody.

«L’achat du L-159T2 représente une étape importante pour l’armée de l’air tchèque. La version à deux places de cet avion sera utilisée pour la formation avancée de jeunes pilotes. Cela leur permettra de passer plus rapidement aux sur l’avion de combat Saab JAS-39C/D Gripen. J'espère que le nouvel avion, livré par notre partenaire de longue date, Aero Vodochody, nous aidera grandement dans ce processus », a déclaré le colonel Petr Tománek, commandant de la 21e base de l'armée de l'air, Čáslav.

Le L-159T2

Le L-152T2 dispose de plusieurs améliorations significatives avec une avionique qui comprend une interface homme/machine avec Head-Up Display, des écrans couleurs compatible avec les jumelles NVG. Les fonctions sont de type HOTAS. L’avion dispose d’un bus de données MIL-STD-1553 couplé à un système de navigation précis avec gyroscope laser et système de navigation GPS. La version améliorée d’un siège éjectable VS-20. L'avion est également adapté pour offrir une capacité de ravitaillement sous pression. Le radar Leonardo Grifo à antenne mécanique, couramment utilisé dans la version monoplace, est désormais intégré au L-159T2 biplace ainsi qu’aux systèmes d’autoprotection (contre-mesures et récepteur d’alerte radar). L’avion dispose d’un enregistreur de vol pour les débriefings avec vidéo. Le L-159 est équiper du système d’oxygène de type OBOGS et d’un APU (Auxiliary Power Unit) qui le rende autonome et diminue le soutien au sol. Le L-159T2 est motorisé par un turboréacteur Honeywell GA F124-100 qui lui permet d’atteindre la vitesse de 955 km/h.

aero vodochody,force aérienne tchèque,jet ecole,aviation militaire,blog défense,romandie aviation

 

Photos : L-159T2 @ Aereo Vodochody

 

04/06/2019

Emirates prépare le retrait de l’A380 !

0F1E7EEE-D7BB-4EE8-AE8A-9F6CA657D2D8.jpeg

La compagnie Emirates Airlines, le plus gros utilisateurs de l’Airbus A380 prépare le remplacement de ce dernier. Lors de la réunion avec les actionnaires le 2 juin dernier, le PDG d’Emirates, Tim Clark, a expliqué son programme pour l’avenir de la compagnie. La partie la plus importante de cette annonce concerne le retrait progressif de la flotte d’Airbus A380.

Si les A380 en services sont encore jeunes, le dernier avion devant être livré en 2021 et l’âge moyen de la flotte de moins de dix ans, la compagnie retirera sa flotte de Superjumbo. Les A380 seront remplacés par le Boeing B777-9 (115 en commande) la plus grande variante de la famille B777. Le remplacement de l’A380 doit permettre au transporteur de mieux s’adapter à la demande en disposant  de plus de flexibilité en ce qui concerne les options de route disponibles.

Certes, l’A380 restera encore en service au sein de la compagnie, avec les derniers appareils livré. Mais le fleuron d’Airbus ne représentera bientôt plus qu’une flotte inférieure à 50 appareils en comparaison des 109 avions en service actuellement.

 

Photo : A380-800 Emirates @ Emirates

03/06/2019

Bombardier a vendu sa gamme Q400 ! 

5b968e98c8073.jpg

Bombardier a confirmé aujourd’hui la clôture de la vente antérieurement annoncée des actifs du programme d’avions Q Series à De Havilland Aircraft of Canada Limited (anciennement Longview Aircraft Company of Canada Limited), une filiale de Longview Aviation Capital Corp., pour un produit brut d’environ 300 millions de dollars. Le produit net devrait être d’environ 250 millions de dollars après la prise en charge de certains passifs, des frais, et des ajustements de clôture.

Longview poursuivra la production des avions Q400 aux installations de Downsview à Toronto, et la prestation des services après-vente pour les avions Q Series. Bombardier offrira des services de transition et accordera des licences de propriété intellectuelle à Longview pour assurer une transition ordonnée du programme d’avions Q Series.

Longview poursuivra la production des avions Q400 aux installations de Downsview à Toronto, et la prestation des services après-vente pour les avions Q Series. Bombardier offrira des services de transition et accordera des licences de propriété intellectuelle à Longview pour assurer une transition ordonnée du programme d’avions Q Series.

Le Bombardier Q400 :

Conçu comme un biturbopropulseur moderne du 21e siècle, l’avion Q400 est le dernier-né de la gamme d’avions Q Series. Il procure des niveaux inégalés de performance, de souplesse opérationnelle et de confort des passagers. Outre sa configuration standard à classe unique, l’avion Q400 est offert en plusieurs options : intérieur biclasse au confort accru des passagers, configuration à capacité assise supplémentaire pouvant aller jusqu’à 90 fauteuils pour les marchés à haute densité et configuration combi.

Analyse :

L’avionneur canadien resserre ses activités en se séparant de sa gamme de turbopropuleurs qui n’offre plus un énorme déboucher. Avec le transfert de l’activité du CSéries chez Airbus sous l’appellation A220, il ne reste plus que deux activités, soit la gamme CRJ qui pourrait bien être cédée prochainement. L’avionneur canadien se dirige vers un renforcement de sa gamme de jets d’affaires qui dispose d’une position stratégique très intéressante avec un grand potentiel de croissance.

Photo :Le Q400 @ Bombardier

02/06/2019

Le KC-390 termine sa certification militaire !

Embraer-KC-390-FAB.jpg

Embraer termine ses derniers travaux en vue de l’obtention de la certification militaire de son KC-390. L’avion doit entrer en service dans l'armée de l'air brésilienne plus tard cette année.

Walter Pinto, vice-président de la défense et de la sécurité chez Embraer, a déclaré aux journalistes le 28 mai que la société achèverait prochainement la certification CCDP (point de largage calculé en continu), le déchargement au combat et le ravitaillement en vol. Le KC-390, a-t-il dit, avait déjà effectué des tests de ravitaillement en contact sec avec un Northrop F-5 Tiger II. Les transferts de carburant commenceront lors du prochain test.

Parmi les autres tests de certification militaire à venir, citons le système d'autoprotection du KC-390, la capacité de largage de paillettes parasites ainsi que la capacité de contre-mesure infrarouge directe (DIRCM). Pinto a déclaré que le plan était de montrer la conformité avec les principales exigences de FAB avant fin 2019. Au total, la campagne d'essais en vol, aura duré 2’200 heures de vol.

Par ailleurs, Embraer a annoncé que le premier KC-390 destiné à la FAB, a effectué son premier test en vol de production le week-end du 25 mai, une étape clé sur la voie du lancement de la livraison avec la Force aérienne.

Actuellement, ce sont sept KC-390 qui se trouvent sur la chaîne de production. FAB 1 est complètement assemblé, selon les photos montrées aux journalistes.

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

5a7b0ee6385a7.jpg

Photos :KC-390 @ Embraer

31/05/2019

Le Japon commence a recevoir ses E-2D « Advanced Hawkeye !

19.jpg

Northrop Grumman Corporation a achevé sa première livraison d'un avion d’alerte précoce de nouvelle génération, E-2D « Advanced Hawkeye » à la Force japonaise d'autodéfense aérienne (JASDF).

«Le partenariat de longue date de Northrop Grumman avec le Japon ouvre un nouveau chapitre avec la livraison du premier E-2D au Japon», a déclaré Jane Bishop, vice-présidente et chef de l’équipe produit intégrée, programmes de surveillance aérienne embarquée, Northrop Grumman. "Cet avion offre une augmentation significative de la capacité d'alerte rapide et de surveillance pour dépasser les besoins de sécurité en constante évolution du Japon."

Le Japon exploite le Northrop Grumman E-2C Hawkeye depuis 1983 et est le plus grand exploitant d’E-2 en dehors des États-Unis. Le E-2D offre un saut technologique de deux générations, permettant à l’appareil de suivre les menaces à distance. L’appareil peut également être utilisé dans le cadre d’une assistance humanitaire et d’une capacité de secours en cas de catastrophe pour la coordination des urgences civiles.

Rappel :

Le ministère de la Défense de Tokyo a choisi l'E-2D en 2014 pour répondre aux besoins de la Force aérienne d'autodéfense japonaise pour les avions d'alerte avancée aéroportés. Il a d'abord commandé un exemplaire solitaire, doublant son engagement en août 2016. Le Japon exploite actuellement une flotte de 13 anciens « Hawkeye » de modèle C. Le nouveau modèle va remplacer progressivement l’ancien. 

En plus des neuf avions, le forfait comprend 28 moteurs Rolls-Royce T56-A-427A (18 installés et 10 pièces de rechange), dix radars Lockheed Martin APY-9 (neuf installés et un de rechange), ainsi qu'une gamme d'équipements connexe. 

Les E-2D japonais ont plusieurs modifications par rapport à celles de l'US Navy. Étant donné que le type fonctionnera à partir de bases terrestres et non de porte-avions. Les E-2 D japonais peuvent transporter du carburant supplémentaire dans une «aile humide», offrant une autonomie de 8 heures, contre 5 heures pour les E-2D américains. Les appareils sont dotés d’une capacité de ravitaillemment en vol.

Le Hawkeye E-2D « Advanced » :

Les systèmes du E-2D représentent un bond de plusieurs générations dans la technologie des systèmes embarqués d’alerte lointaine et doit permettre de s’adapter aux menaces d’aujourd’hui et de demain. Le Hawkeye E-2D « Advanced » dispose d’un grand nombre de nouveautés avec un radar AESA  AN/APY-9 qui remplace l’ancienne antenne mécanique, le radar permet une couverture totale à 360° et offre un suivi complet air et mer. L’appareil dispose également d’une nouvelle motorisation, soit le Rolls-Royce T-56-A-427A. Un cockpit entièrement numérique, d’un nouveau système d’identification ami/ennemi, de nouveaux postes de travail tactique ainsi que d’une nouvelle architecture électronique et de communication couplée à une liaison de données.

1000w_q95-min-2.jpg

Photos : 1 Le premier E-2D japonais le E-2D @ Northrop Grumman