10/09/2014

Cinquième P8I pour l’Inde !

MAL3120_hires.jpg

Seattle, Boeing a livré le cinquième avion de patrouille maritime destiné à la marine indienne. Cette livraison s’inscrit dans le cadre de la commande indienne pour huit avions de type P-8I.

L'avion est arrivé à la base navale de Rajali, après un vol, depuis les installations Boeing Field à Seattle.

"Le programme P-8I se déroule comme prévu et l'avion fournit les capacités pour répondre à notre reconnaissance maritime et aux exigences de lutte anti-sous-marins", a déclaré le vice-amiral RK Pattanaik, chef adjoint de l'état-major de la Marine. 

Les P-8A & I «Poseidon» :

Les P-8A & I «Poseidon»  sont conçus pour remplacer le P-3C «Orion» comme appareil longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et anti-surface (LAN), de renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). La famille P-8 est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Les P-8 « Poseidon »  sont conçus pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Ils offrent une plus grande capacité de combat et demanderont moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans les marines utilisatrices.

 

Fonction principale

anti-sous-marine (LASM) et anti-surface anti-navires (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR)
Entrepreneur: Boeing Integrated Defense Systems (IDS)
Propulsion: 2 réacteurs CFM 56-7B avec £ 27,300 de poussée chacun
Longueur: 129,5 pieds (39,47 mètres)
Hauteur: 42,1 pieds (12,83 mètres)
Envergure: 123,6 pieds (37,64 mètres)
Maximale au décollage brut: £ 189 200 (85820 kg)
Vitesse: 490 noeuds (564 mph) Vitesse air vraie
Plafond: 41000 pieds (12496 mètres)
Portée: rayon de 1200 miles nautiques avec quatre heures sur la station
Equipage: Neuf
Armement: torpilles, missiles de croisière, des bombes, des mines.


P-8I.jpg


 

Photos : Boeing P-8I indien @ Boeing

21:30 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : boeing, marine indienne, p-8i, poseidon |  Facebook | |

09/09/2014

Troisième B737 AEW&C turc !

Peace Eagle A-C #3.jpg

 

Konya en Turquie, Boeing a livré dans les délais prévus le troisième B737 AEW&C «Wedgetail» destiné aux Forces armées turques. L'avion est arrivé sur les installations de la base aérienne de Konya, principale base d'exploitation de la flotte. Boeing livrera le numéro quatrième exemplaire en 2015.

Basé sur le Boeing B37-700 «Next-Generation» commercial, l'AEW& C est conçu pour fournir la surveillance de l’espace aérien et la gestion de celui-ci,  grâce à son radar à balayage électronique qui retransmet à l’équipage l’ensemble des cibles aériennes et maritimes en temps réel. L'équipage de la mission peut diriger les forces offensives et défensives, tout en maintenant une surveillance continue de la zone opérationnelle.

Le radar MESA peut détecter jusqu’à 1.000 objets volants dans le même temps. Lorsque le degré de surveillance est en mode 360°, il peut détecter les avions ennemis dans un rayon de 370 km et lorsqu’il concentre le faisceau dans une direction, il peut détecter des cibles à des distances allant jusqu'à 500 km. En d'autres termes, si l'avion vole près de la frontière. Avec les différents modes, le radar peut même détecter des cibles en mer. L'équipage de la mission peut diriger les forces offensives et défensives tout en maintenant une surveillance continue de la zone opérationnelle.

Boeing a déjà livré des B737 «Wedgetail» à la République de Corée du Sud et à la Royal Australian Air Force.


3926531127.jpg


 

Photos : 1 le troisième B737 AEW&C turc 2 le numéro deux @ Boeing

20:35 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, b737 aew&c, aviation turc |  Facebook | |

Vol MH17 premier rapport !

675884-mh17-cockpit.jpg

 

Les autorités néerlandaises ont rendu mardi matin le premier rapport concernant le crash du Boeing de la Malaysia Airlines abattu au-dessus de l'Ukraine le 17 juillet dernier.

 

Ce rapport intermédiaire expose les premières conclusions du Bureau d’enquête néerlandais pour la sécurité (OVV), qui dirige et coordonne des équipes internationales. Ces conclusions sont notamment basées sur les éléments tirés des boîtes noires de l'appareil, de photos, vidéos, ou de données des autorités aériennes. On notera que les inspecteurs néerlandais ayant rédigé ce rapport ne se sont pas rendus sur les lieux du crash dans l'est de l'Ukraine, estimant que leur sécurité n'y était pas assurée. Les enquêteurs ukrainiens avaient de leur côté pu se rendre brièvement sur place.

Pas de faute technique : 

La première partie du rapport précise d’emblée, qu’il n’y pas eu de «faute technique» de la part de l’équipage. Le Bureau d’enquête précise alors que le crash est dû à «de nombreux objets» entrés en collision avec l’avion «à grande vitesse». Rien d’anormal ne se serait passé dans le cockpit avant l'impact, selon les écoutes des enregistrements et l’exploitation des données de vol. La cause est donc externe.

La manière dont la carcasse s’est écrasée sur le sol montre selon les experts que «l’avion a été brisé en morceaux pendant le vol». Ils précisent également qu’aucun problème technique n’a été détecté au départ d’Amsterdam. Dans le rapport, des photos attestent des impacts sur la partie inférieure gauche du cockpit. 

Plusieurs impacts:

Le rapport n’explique pas encore l’origine des impacts retrouvés, s’agît-il d’obus explosifs tiré par un avion de combat ou des éléments de fragmentations d’un missile déclenché par un détecteur de proximité? Le mystère demeure donc sur les responsabilités du tir. 

Le rapport final attendu pour l'été 2015, mais il n’est pas encore certain que toute la lumière soit faite sur ce drame.

675877-p23.jpg.png


Photos : impacts sur la  carlingue de l’avion@ VVO


18:48 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : malaysia airlines, vol mh17 |  Facebook | |

08/09/2014

Les F-16 pakistanais modernisés !

PAF-F-16-last-batch-mid-life-upgradation-ceremony.jpg

 

Ankara, Turkish Aerospace Industries a livré le dernier Lockheed-Martin F-16A/B «Fighting Falcon» modernisé à l'armée de l'air pakistanaise. Cette livraison clôt le programme de modernisation signé en 2009.

 

La modernisation : 

 

Un total de 41 F-16 pakistanais ont subi une profonde mise à jour au sein des installations de Turkish Aerospace Industries (TAI). L’entreprise turque a procédé à la modernisation des aéronefs pakistanais dans ses installations de Kazan près d’Ankara. Plus de plus de 1300 pièces ont été changées sur chaque F-16, il aura fallu six mois de travail par avion. 

La société a également fourni une formation pour le personnel de la Force aérienne pakistanaise. 


large_dsc-6807-2.jpg


 

La modernisation comprend un renforcement de la structure des F-16, une nouvelle avionique avec écrans couleurs, la mise en place d’une liaison de données Link16, d’un nouvel enregistreur de vol numérique et une mise à jour des logiciels radars au standard AN/APG-68 (V)9. Le montage d’un viseur de casque de type JHMCS. De nouvelles radios AN/ARC-238 avec HAVE QUICK I/II. Les F-16 pakistanais disposent également d’une nouvelle protection électronique avec les systèmes ALQ-211 AIDEW d’alerte et le système de contre-mesures électronique AN/ALQ-184.

 

Cérémonie de remise : 

 

Une cérémonie de remise du dernier F-16 modernisé, soit un F-16B a eu lieu sur les installations de TAI ou de nombreuses autorités de haut niveau parmi lesquels se trouvaient le chef adjoint de la Pakistan Air Force, le Maréchal de l'Air Sohail Aman, le sous-secrétaire adjoint à la Défense, le Dr Faruk Özlü, président de TAI.


AIR_F-16A-15s_Pakistani_PAF_lg.jpg


 

 

Photos : 1 Le dernier F-16B modernisé 2 Cérémonie de remise @ TAI 3 F-16 pakistanais avant modernisation@ Pakistan Air Force


Ryanair commande 100 B737MAX !

ryanair-airlinelivery-K66200-03.jpg

 

NEW YORK, Boeing a lancé un nouveau membre de la famille «737 MAX» avec un engagement de Ryanair pour 100 avions. Ryanair devient la compagnie de lancement du B737«MAX200». Le contrat porte sur 100 appareils et se monte à 11 milliards de dollars  au prix catalogue. Ryanair dispose également d’options pour acheter une seconde série de 100 B737 «MAX200».

Boeing explique avoir développé le B737 «MAX200» spécialement en réponse aux besoins des compagnies à bas coûts comme Ryanair, qui devraient représenter 35% des capacités aériennes en avions monocouloir d'ici 2033. Le nouveau modèle peut être équipé avec davantage de sièges, jusqu'à 200, ce qui permettra de réduire encore les coûts de ces compagnies.

Basé sur le B737-800 «MAX», le B737 «MAX200», dispose d’une cellule de 2,2 mètres de plus que l'A320neo, donnant aux clients plus de flexibilité et de l'espace dans la cabine, et offrant une meilleure solution à la fois au cœur du marché des monocouloirs (160 sièges) et à des configurations de passagers maximum.

 

Photo: le futur B737 «MAX200» de Ryanair @ Boeing


17:52 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, b737 max200, ryanair |  Facebook | |